Quel monde voulons-nous faire vivre après la crise sanitaire ?

Continuer quasi à l’identique, Etat-providence et Green new deal, ou de vrais changements profonds et radicaux ?

mardi 14 avril 2020, par Camille Pierrette.

Voici une sélection de liens et deux vidéos sur cette question cruciale :

https://vimeo.com/332445339
https://www.youtube.com/watch?v=6zglYx0zdmw
Quel monde voulons-nous faire vivre après la crise sanitaire ?
3 grands scénarios sont possibles, mais rien n’est écrit

En complément :

Trois scénarios sont possibles après le confinement :

1• Une austérité militarisée, avec l’utilisation des moyens de contrôles et de répression de pointe expérimentés pendant le confinement pour imposer des reculs sociaux inouïs. C’est ce qui semble se tramer en France.

2• Un « new deal » keynesien, c’est à dire quelques aides et une politique d’emplois publics pour soutenir la production, comme dans les années 30 aux USA ou après guerre en Europe. Une solution réclamée par la gauche, mais qui ne résout rien aux différents cataclysmes en cours, notamment écologiques, et qui ne met pas fin au capitalisme.

3• Un soulèvement généralisé qui mettrait en échec ces pouvoirs mortifères, et tenterait d’en finir avec les logiques marchandes et autoritaires, en développant les solidarités locales et l’autonomie

Rien n’est écrit à l’avance.

Rien n’est écrit - Ne retournons pas à la normale

Si on laisse faire le régime, les lobbys capitalistes et leurs polices, ce sera le scénario 1, la continuité de la civilisation capitaliste et de l’étatisme autoritaire qui engendre les désastres. Si le régime se sent menacé, il lâchera juste quelques miettes de social et de mesures « écologiques » pour calmer les gens et rehausser sa côte médiatique.

Le régime table sur la venue de l’été et sur l’état d’urgence de la crise économique pour noyer et faire taire les contestations. Il compte aussi sur ses flics (il vient de leur commander des drones et des lacrymos) pour comme d’habitude mener une répression féroce.

Si on laisse faire les partis et les syndicats réformistes de gauche, alors on aura peut-être (s’ils se démènent vraiment), en 2022, un genre de nouvel « Etat-providence » avec un « green-new-deal ». Mais on ferait face alors à plusieurs problèmes importants : les mesures de croissance « verte » pourraient faire illusion et diversion, le capitalisme et ses désastres continueront, l’Etat et ses manières centralisées et autoritaires sera toujours là, voire sera renforcé (voir ce qui se passe en Chine). Il y aurait davantage de mesures sociales dans ce scénario là, ce qui soulagerait les plus précaires, mais rien ne changerait sur le fond.
Ce scénario 2 pourrait alors faire perdre du temps précieux et égarer les énergies dans des marécages en étouffant dans l’oeuf les velléités de changement radical. Fatalement, de nouvelles crises graves surviendront, avec le risque accru de passage à des régimes de dictature ou de néo-fascisme.

Reste le scénario 3. Les efforts à mener pour le mettre en oeuvre sont conséquents, mais si beaucoup de monde s’y met de manière déterminée, il n’est pas si impossible que ça.
Depuis 2016, les colères et les révoltes s’additionnent. Avec la crise du coronavirus, davantage de personnes ont l’occasion de comprendre le caractère fondamentalement délétère et irréformable de la civilisation capitaliste, de l’Etat et des gouvernements.

Donc davantage de gens vont avoir envie de tourner la page, de faire carrément autre chose. Les idées d’an 01, de décroissance sobre et solidaire, de démocratie directe, d’autogestion, d’expropriation des plus riches... vont s’affirmer.
L’enjeu va être alors de surmonter par des rapports force importants la répression étatique et les éternelles tentatives de « pacification » de la gauche réformiste. Il faudra aussi agir sur d’autres terrains que là où attend l’ennemi, et se rappeler qu’en temps de guerre (car la civilisation capitaliste mène bien une guerre au vivant) la meilleure défense est l’attaque, c’est pourquoi, quelque part, ce scénario a plus de chance de se réaliser que le scénario 2, qui lui vise plutôt à défendre les restes d’Etat social et de conquis sociaux, et à rester sur le même terrain miné que les capitalistes, où ils sont plus à l’aise et plus puissants.

Une voie de synthèse intéressante serait que les réformistes et autres adeptes des institutions acceptent et reconnaissent la nécessité et l’importance des luttes et changements radicaux. Et que ces réformistes ne s’en servent pas comme tremplin pour négocier seuls et a minima avec les pouvoirs, mais appuient les luttes radicales et s’efforcent de les « banaliser », de les faire comprendre au plus grand nombre et d’empêcher des retours en arrière. Ainsi, une complémentarité intelligente radicaux/réformistes permettraient d’aller loin.

L’Etat commande des drones, et des lacrymos, plus vite que des masques

2 Messages

  • Quel monde voulons-nous faire vivre après la crise sanitaire ? Le 17 avril à 11:49, par Chantal Mésange

    Bonjour,
    Ceci est un document qui doit nous faire réfléchir par rapport à ce qu’il se passe en France et ailleurs, vu la situation point de vue de la liberté et surtout de la condition humaine en générale. L’heure est grave, malgré ce que nous disent les médias en générales, à vous d’en juger. Ce document prendra plusieurs heures à lire et visualiser, actuellement en confinement, prenons le temps c’est capital, à vous d’en faire votre propre opinion.

    Naomie Klein nous informe sur la théorie du choc qui permet aux pouvoirs politiques et autres, de nous faire accepter certaines directives, qu’ils ne pourraient pas nous imposer en temps normal.
    Ci- dessous Noémi Klein nous raconte sur des faits le néo-libéralisme : « son histoire passé, présent et futur si nous restons passif. »
    la stratégie du choc Noémi Klein https://www.youtube.com/watch?v=Mm8PZFz9T-E

    Notre histoire aujourd’hui en France en parallèle à celle que nous décrit Naomi Klein.
    Le 18 novembre 2018 les gilets jaunes prennent les ronds points, puis défilent dans les rues des grandes villes dont Paris. La répression est si impressionnante que beaucoup sont matraqués et mutilés. Vidéo quelques mn https://www.youtube.com/watch?v=U-5i-XNkXeQ
    Lors de la réforme des retraites où beaucoup de profession étaient contre la loi présentée par le gouvernement, le premier ministre impose le 49-3.

    HISTOIRE D’UN VIRUS :
    La virus à WUHAN , pas par hasard voir explication ci-dessous (région la plus rebelle de Chine)
    http://www.slate.fr/story/187995/chine-wuhan-ville-coronavirus-histoire-soulevement-wuchang-guerre-resistance-seconde-liberation-musique-punk-cuisine-reganmian
    Le gouvernement nous impose un confinement suite au virus le covid-19, début du confinement le 9 ou 10 mars 2020.
    journal science et vie du 13/03/2020
    Un virus sans « saisonnalité » ?Au vu du nombre d’infections enregistrées dans les pays du Moyen-Orient, la température pourrait ne pas avoir d’effet sur le coronavirus. De façon générale, les virus sont stables à basse température. C’est pour cela que le rhume ou la grippe se propagent plutôt autour de l’hiver qu’au cœur de l’été. Lorsque les températures sont fraîches et l’environnement humide, ils se conservent longtemps sur les mains et sur les surfaces inertes. « Les virus respiratoires se développent par temps froid et humide, parce que ce sont ces conditions qui permettent leur transmission », rappelle Olivier Schwartz, directeur de l’unité Virus et immunité de l’Institut Pasteur, à nos confrères du Parisien. (le confinement et le manque d’aération jouent également un rôle dans la propagation du virus).
    Un professeur de Marseille nous dit que ce virus peut-être éradiqué par la Chloroquine et que le confinement n’est pas souhaitable, mais que le dépistage est beaucoup plus conseillé comme en Corée du Sud, dont le nombre de mort est minime. Ci-dessous vidéo du professeur M. Raoult.
    https://www.youtube.com/watch?v=K7g4WKoS_6U&feature=youtu.be
    on apprend que tous les stocks de Chloroquine ont été pillés dans les pharmacies hospitalières pendant l’épidémie. On ne sait pas comment ni par qui mais ça explique qu’il n’y ait pas de stock pour soigner les nombreux malades. Ceci s’ajoute aux controverses à l’encontre du Dr Raoult qui préconise ce traitement très peu cher et qui est reconnu comme un expert mondial en virologie.
    Des personnalités telles que C. Estrosi maire de Nice est soigné à la Chloroquine, la députée Valérie Boyer également... Qu’attend-ton pour lancer massivement le traitement ?
    Le docteur Trotta défend le médicament de la Chloroquine ci-dessous sa vidéo
    Docteur Pascal TROTTA https://www.youtube.com/watch?v=C1dnrWeyQtw&feature=youtu.be
    Franck Buhler accuse le gouvernement, un ÉNORME SCANDALE D’ÉTAT pourrait suivre puisque LE 15 Janvier le traitement du Pr Raoult était classé « vénéneux » par l’état !! ci-dessous l’article du journal officiel https://www.youtube.com/watch?v=_rZwpATaCz0
    JORF n°0012 du 15 janvier 2020
    texte n° 13
    Arrêté du 13 janvier 2020 portant classement sur les listes des substances vénéneuses
    NOR : SSAP2001007A
    ELI : https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2020/1/13/SSAP2001007A/jo/texte
    La ministre des solidarités et de la santé,
    Vu le code de la santé publique, notamment les articles L. 5132-1, L. 5132-6, L. 5132-7 et R. 5132-1 ;
    Vu l’arrêté du 22 février 1990 modifié portant inscription sur les listes I et II des substances vénéneuses définies à l’article L. 5132-6 du code de la santé publique ;
    Vu l’avis du directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail en date du 12 novembre 2019 ;
    Sur proposition du directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé en date du 13 décembre 2019,
    Arrête :
    Article 1
    Est classée sur la liste II des substances vénéneuses l’hydroxychloroquine sous toutes ses formes.
    Article 2
    Le directeur général de la santé et le directeur général de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l’exécution du présent arrêté, qui sera publié au Journal officiel de la République française.
    Fait le 13 janvier 2020.
    Pour la ministre et par délégation :

    Le directeur général de la santé,
    J. Salomon


    Télécharger le document en RTF (poids < 1Mo) Extrait du Journal officiel électronique authentifié (format : pdf, poids : 0.17 Mo) Télécharger le document en RDF (format : rdf, poids < 1 Mo)
    https://www.facebook.com/PourNotrePatriePatriosphereInfo/videos/236870217489801/

    On se dirige bien vers un scandale sanitaire et politique qui va éveiller la réflexion de pas mal de monde...affaire à suivre
    https://www.youtube.com/watch?v=Ao3qt4D1t2c
    https://www.youtube.com/watch?v=lUBq99FliPQ
    Alors que l’on nous présente des experts dans les journaux papiers et télévisés, mais qui sont ces experts ? La réponse ci-dessous dans la vidéo
    https://www.youtube.com/watch?v=qpl8FsPfchQ

    Pourquoi ce confinement ? Pourquoi faire peur à la population
    Ci-dessous beaucoup d’interrogations ?
    M. Combaz Christian à une bonne analyse, Site vidéo Christian Combaz compagnol https://www.youtube.com/watch?v=jURek2jvYn8

    Alors oui, c’est la pandémie et cette grosse bronchite de Covid-19 est mortelle et fait peur, mais nous voulons, hier comme aujourd’hui avoir et garder le contrôle de nos vies. Je veux pouvoir choisir et que chacun.e ait le choix de s’exposer ou non, de prendre des risques mais surtout de se soigner comme il l’entend. C’est pourquoi on ferra tout notre possible pour ne mettre en danger personne mais on se sentira libre aussi de ne pas choisir le médecin ou l’hôpital, de tester nos propres remèdes. Il serait idiot de faire soudainement pleine confiance à l’institution médicale qui à si souvent prouvé quels intérêts elle sert. Si patriarcale, si capitaliste nous ne pouvons nous en remettre à elle seule. Si nous ne voulons pas engraisser les gros laboratoires pharmaceutiques alors soignons nous par nous même, mais si nous estimons qu’eux seuls possèdent des remèdes efficaces alors choisissons leurs produits pour le moment, à chacun.e de juger, mais nul doute que dans ce domaine aussi une lutte est nécessaire pour se ré-approprier les savoirs et les ressources et gagner notre autonomie.
    Comme toujours c’est la balance entre liberté et sécurité, si vous pencher vers l’un vous payerez par l’autre. L’État nous ordonne la sécurité sanitaire et nous la fait payer de notre liberté de circulation. Que chacun.e trouve l’équilibre qui lui convient mais par pitié qu’on arrête, par peur, de cracher sur celles et ceux qui choisiront toujours la liberté parce que mourir du coronavirus ou d’autre chose leur importe peu, vivre est un risque et vivre sans liberté c’est, pour elles et eux être déjà mort.e.s !
    Courage à tou.te.s les malades et personnes vulnérables. Force aux illéga.ux.les et claustro de tout poils.
    Eradiquons le Corona et l’Etat ! Solidarité et autonomie.
    #jeveuxsortir

    Il y a aussi un autre choc qui nous attend après la pandémie, celle de l’économie. Deux chocs simultanément, au profit de qui ? Ce qui suit sera aussi un choc encore plus important.
    Le dimanche 7 juillet 2019, la Deutshe Bank licencie 18 000 personnes dans le monde, première banque européen. Voir article ci-dessous.
    https://www.capital.fr/entreprises-marches/deutsche-bank-doit-on-craindre-la-faillite-de-la-premiere-banque-europeenne-1344127 ( faire un copier collé sur votre serveur pour l’ouvrir)
    Mars 2020 Le Liban ne peut plus payer sa dette, article et vidéo ci-dessous.
    https://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/le-liban-annonce-le-premier-defaut-de-paiement-de-son-histoire_2120331.html
    https://fr.euronews.com/2020/01/16/au-liban-les-manifestants-ciblent-les-banques ( faire un copier coller sur votre serveur pour l’ouvrir)
    https://libnanews.com/les-libanais-demandent-avec-humour-ou-est-passe-leur-argent-depose-a-la-banque/
    EN France : Notre dette public par rapport au PIB est 100,4% en septembre 2019, c’est comme si vous gagnez 3 000€ et que vous avez plus de 3 000€ de crédit, donc rien pour manger, pour payer votre loyer etc. Donc obliger d’emprunter pour manger, payer le loyer etc. Donc en faillite.
    Voir article
    https://www.lemonde.fr/economie/article/2019/12/20/la-dette-publique-a-depasse-les-100-du-pib-fin-septembre-selon-l-insee_6023559_3234.html ( faire un copier coller sur votre serveur pour l’ouvrir)
    Depuis deux semaines les bourses mondial dévissent, c’est-à-dire plongent d’une façon considérable de 20 à 30% et parfois plus. Une vidéo qui vous explique tout en 10 mn. https://www.youtube.com/watch?v=hpc0PpJAPQ8
    Voici une bonne analyse de notre situation économique.
    https://www.youtube.com/watch?v=9tpNIip57RQ&t=1225s
    https://www.youtube.com/watch?v=rNu_d3ork0c&t=1171s
    Les mois après confinement risque d’être très douloureux, beaucoup de chômage etc, et voir pour nos libertés.
    https://www.youtube.com/watch?v=McnBvCYRunc https://www.youtube.com/watch?v=yhe75EEBBcs

    Répondre à ce message

  • Quel monde voulons-nous faire vivre après la crise sanitaire ? Le 15 avril à 17:21, par Camille Pierrette

    voici d’autres propositions, plus intéressantes que le business as usual de Macron et sa clique :
    7 propositions post-confinement pour changer la société
    Macron était le dernier recours de la grande bourgeoisie pour modeler la France et le monde à son image. Le Covid-19 et surtout sa mauvaise gestion est le révélateur des effets de plus en plus fréquents que sa politique produira sur nos vies. Il agit déjà sur nous comme un électro-choc, et les services de renseignements s’inquiètent de l’explosion sociale à venir. “Il faudra rebâtir le monde d’après”, insiste t-il, le poing fermé, lors de son allocution télévisée le 13 avril, un mois après le début du confinement. “Nous réinventer et nous retrouverons les jours heureux”. D’accord, mais sans lui et sa bande. Loin des luttes seulement défensives, des pétitions larmoyantes et des abstraites déclarations de principes, le moment est venu de s’autoriser à prévoir concrètement la société nouvelle que nous voulons, notre “monde d’après” à nous.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft