L’Etat aide Air France, un secteur poutant co-responsable de la pandémie et des désastres écolo-climatiques

L’argent public doit servir à arrêter pour de bon les activités économiques néfastes plutôt qu’à les renflouer

mercredi 7 avril 2021, par Josée écologiste sociale.

Au lieu d’aider Air-France à tenir dans l’espoir d’un retour du trafic aérien et de la Croissance, il vaudrait sans doute mieux aider/pousser le secteur aérien à diminuer ses activités, définitivement.

L’Etat français et le gouvernement aident Air France à coup de 4 milliards d’argent publique investis dans le capital de la société.

Alors qu’on sait que le trafic aérien contribue largement aux émissions de gaz à effet de serre qui détraquent très gravement le climat (sans parler des terres agricoles détruites pour les aéroports, le coût en matière première et en énergie des aéroports et des avions, et de tout ce qu’il y a autour : hôtels, tourisme, infrastructures...), et que l’économie du trafic passagers a permis une diffusion rapide et mondiale du corovanirus, le système criminel en place préfère continuer la fuite en avant cause des désastres au lieu de stopper la Machine et de faire radicalement autre chose.

Notre argent pourrait servir à autre chose qu’à renflouer des activités néfastes qui de toute façon ne se relèveront pas.

- Quelques liens sur les pollutions du secteur aérien :

Les, très hypothétiques, avions prétendumment décabornnés ne changeront rien à se triste bilan, surtout si le trafic se remet à augmenter comme l’espèrent les industriels et l’Etat.
Les velléités de contrôles sanitaires drastiques, de portiques, de passeports sanitaires... dans les aéroports ne permettront pas de stopper la multiplication des zoonoses et l’expansion via les avions des virus virulents.

L’Etat aide Air France, un secteur poutant co-responsable de la pandémie et des désastres écolo-climatiques
Laissons les avions au sol au lieu qu’ils creusent des cimetières géants pour le monde vivant

- Voir mon précédent article sur la question de l’élevage intensif :
POISON d’avril : rien n’est fait pour mettre fin à l’élevage industriel et à la déforestation, causes des pandémies type coronavirus - L’Economie et l’Etat continuent à dérouler leur business destructeur et leur politique autoritaire

Plus largement, au delà de tel ou tel secteur d’activité particulièrement néfaste (il n’en manque pas hélas), c’est bien le mode de production et de distribution en soi qui pose problème, c’est le monde de l’Economie qui est un problème.
Pour garder une planète habitable et bâtir des sociétés vivables, on doit donc sortir de l’Economie, de sa quête de valorisation du capital, de son type d’activité nommé « travail » (marché du travail, salariat...).

Car l’Economie, le « travail », et les choses qui vont forcément avec (Croissance, productivisme, compétition, propriété privée...) empêcheront toujours de bifurquer radicalement (par la force, la loi et surtout les impératifs du marché, de la valorisation du capital), on doit donc s’en débarrasser au plus vite, vivre et produire autrement.
Sans ça on restera prisonniers des mêmes ornières, des mêmes impasses, pris dans les filets serrés de la marchandisation et du productivisme obligés pour que ce système puisse survivre.

En gros la question est simple, préférons-nous crever salement (et la plupart de autres vivants avec) en laissant vivre l’Economie, ou préférons-nous détruire l’Economie afin de pouvoir vivre ?

P.-S.

Compléments et éléments sur l’économie de marché et le monde qui va avec

- Une sélection trouvée sur Ricochets :

Et oui, le plus pourrave des virus, c’est bien le capitalisme, la civilisation industrielle (et pas l’humain en soi).


2 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft