Impossible de s’adapter aux dérèglements climatiques : début d’impuissance des Etats face aux désastres ?

Profiter de ces affaiblissements relatifs pour provoquer un basculement révolutionnaire au lieu de subir

samedi 4 septembre 2021, par Les Indiens du Futur.

Etats et capitalistes prétendent adapter le techno-monde aux désastres climato-écologiques qu’ils ont créé, via davantage de technologies, de croissance, de technopolices, de régimes autoritaires...
Ils veulent nous imposer une (sous)vie de plus en plus dégradée sous cloche policière.
Seulement ...les éléments destructeurs qu’ils déchaînent sont bien plus forts que leurs innovations, dispositifs de surveillance et rafistolages « verts » ou « décarbonés ».
En Grèce, au Liban, au Brésil, en Californie... les événements climatiques extrêmes (ou les soulèvements) se multiplient . Les infrastructures et les sociétés ne peuvent/pourront plus résister à de tels désastres. Il n’y a pas de résilience possible ou souhaitable dans ce monde dévasté et toxique qu’on veut nous faire avaler comme « naturel » et inévitable.
Il n’y a pas de gloire ou d’héroïsme à accepter d’être les cobayes résilients qui individualisent leurs méthodes de survie en mesurant les divers stades de leur décomposition.

On ne veut pas co-gérer leurs désastres, on veut plutôt accélérer l’effondrement de leur mégamachine.

Ils veulent qu’on se sacrifie en s’adaptant de gré ou de force à leur monde Machine recouvert de ruines.
Mais il s’agirait plutôt de nous offrir des futurs moins noirs en hâtant la ruine de leur anti-monde, de résister en profitant de l’affaiblissement relatif de l’emprise d’Etats effondrés ou affaiblis.

Impossible de s’adapter aux dérèglements climatiques : début d’impuissance des Etats face aux désastres ?
Illustration issue du film Mad Max

Quelques exemples en cours de désastres ingérables, puis d’autres perspectives possibles avec J. Baschet :

Impossible de s’adapter aux dérèglements climatiques : début d’impuissance des Etats face aux désastres ?
Mad Max is coming

🇱🇧 BLACK OUT AU LIBAN : NOUVEAU DRAME INDUSTRIEL ETSIDENCE DU 1ER MINISTRE ASSIÉGÉE

➡️ Hier, le Liban a connu une vague d’agitation insurrectionnelle sur fond de pénurie générale. Des manifestations et des émeutes secouent la capitale du pays. Un peu plus d’un an après l’explosion d’un stock d’engrais chimique qui avait dévasté le port et la ville de Beyrouth, faisant plus de 200 morts et des milliers de blessés, le peuple libanais s’est retrouvé de nouveau dans les rues de la capitale pour dénoncer la gabegie du gouvernement.
➡️ Tôt le matin, dans le Nord du Liban, à Akkar, un nouvel accident industriel mortel dans un entrepôt de carburant a fini par raviver de douloureux souvenirs : 28 morts, 70 blessés et 6 disparus. La maison du propriétaire du dépôt d’essence a été incendié en représailles. Les hôpitaux ont du mal à faire face à l’afflux de blessés. En cause les coupures d’électricité et le manque de médicaments.
➡️ Ce nouveau drame a attisé la colère populaire. Sur fond d’effondrement économique, de black out, et dans un contexte sanitaire difficile, les habitants de la capitale ont pris d’assaut les artères de la ville pour dénoncer les conditions de vie qui sont de plus en plus désastreuses. Pénuries alimentaire et de carburants sont le lot quotidien des libanais. La situation paraît désespérée. L’un des hôpitaux de Beyrouth a annoncé hier que 40 adultes et 15 enfants allaient mourir s’ils ne recevaient pas de carburant pour alimenter les appareils respiratoires. Des ambulances ne roulent plus faute d’essence. L’armée gère le rationnement. La nuit, la ville est quasiment dans la pénombre.
➡️ Au fur et à mesure de la journée, les manifestations se sont multipliées à Beyrouth. Excédés par les compromissions et l’inertie des pouvoirs publics, les manifestants ont attaqué la résidence du 1er ministre Najib Mikati. Assiégée pendant de longue heure, le bâtiment a été protégé par les forces armées. La répression à l’égard des révolutionnaires a été brutale avec notamment des arrestations extrêmement violentes.
➡️ La colère du peuple libanais n’est pas prête de s’estomper dans un contexte économique et sociale de plus en plus dramatique. Réussira t-elle à mettre à mal ce régime de corruption généralisée et à refaire vivre une vie sociale digne et libre ?

Impossible de s’adapter aux dérèglements climatiques : début d’impuissance des Etats face aux désastres ?
De vrais incendies géants, en 2021, ici en Grèce

🌪️NOUS NE SOMMES PAS PRÊTS🌪️

Scène de désolation à Portsmouth (Rhode Island) où l’ouragan Ida a complètement détruit toute une route.
A New York, le métro a été inondé.
On compte au moins 23 morts dans l’ensemble des états touchés.
Ces images montrent comment nos infrastructures, notamment dans les sociétés occidentales, ne sont pas prêtes à encaisser les catastrophes climatiques qui ne vont faire que s’amplifier en intensité et en cadence dans les prochaines années.

- Vidéo : https://fb.watch/7MTJKkhGO7/

Deux Posts de Cerveaux non disponibles

Même de puissants Etats sont dépassés par les cataclysmes qu’ils ont provoqués - Ils ne pourront jamais être prêts

Même une puissance capitaliste impériale telle que les USA est mise en difficulté à présent par les destructions climatiques que le modèle techno-industriel capitaliste a provoquées.
Des résidents commencent à fuir la Californie, ses mégafeux et ses fumées toxiques, pour des terres moins inhospitalières

Jadis « paradis » terrestre aimantant les colons, la Californie devient une fournaise invivable, vouées aux feux, aux sècheresses et aux canicules mortelles.
Ce genre de situation va se reproduire un peu partout, et les Etats, les assureurs (qui font déjà la gueule), les armées, les populations, ne pourront pas éternellement reconstruire, s’adapter, survivre. Et les flics en surnombre, la technopolice omniprésente, les régimes autoritaires, ne pourront évidemment pas enrayer les désastres ni éternellement endiguer par la violence armée les révoltes légitimes face à ces situations.
Ils ne pourront pas continuer à bâtir des digues toujours plus hautes qui finiront pas être submergées, des territoires entier vont être abandonnés.

C’est pourquoi il est beaucoup plus important de STOPPER au plus vite la civilisation techno-industrielle, son capitalisme et son productivisme, plutôt que d’essayer de s’adapter aux désastres qu’elle produit ou de rêvasser illusoirement à une Economie capitaliste « verte » ou « neutre en carbone » (qui serait en réalité tout autant dévastatrice et ne parviendrait de toute façon pas à arrêter suffisamment les émissions de gaz à effet de serre à temps).

Impossible de s’adapter aux dérèglements climatiques : début d’impuissance des Etats face aux désastres ?
Image illustrative de Paris Match - La dystopie devient réalité

Avec J Baschet, à la notion d’effondrement qui dépolitise, préférons des basculements orientés par les luttes politiques

Au lieu de se résigner ou de consentir à tenter de survivre de plus en plus mal dans des sociétés invivables et une planète rendue inhabitable, il reste possible de se révolter :

- Un livre essentiel avec un article complémentaire sur À la notion d’effondrement qui dépolitise, préférons des basculements orientés par les luttes politiques

Des basculements se produiront en effet, à relativement court terme, sur fond d’une crise systémique du capitalisme, certes produite par les « contradictions » environnementales qui ravagent la planète, mais aussi par des tensions internes entre un capitalisme fossile et un capitalisme techno-« écologique ». Sur cette base analytique, le livre esquisse plusieurs scénarios, tous parfaitement vraisemblables à ce stade.
Il en est un sur lequel il attire particulièrement notre attention : celui d’une ouverture des possibles synonyme de basculements sociétaux et civilisationnels considérables qui nous engageraient vers des manières de vivre échappant aux logiques du système-monde capitaliste. Et nous placeraient face à des questions fondamentales : que peut être un agencement de la production qui renonce à la centralité des déterminations économiques ? Que peut être une politique qui privilégie l’autogouvernement populaire et assume une relocalisation communale ? Comment nouer de nouvelles relations aux non-humains qui cessent de nous extraire des interdépendances du vivant sans pour autant dissoudre entièrement la notion d’humanité ? Et par quels chemins faire croître de tels possibles ?

- Et aussi deux interviews de J Baschet indiquées sur J Baschet : rendre désirable et vivante une sortie définitive du capitalisme

Bonne rentrée à tous les grains de sable

Impossible de s’adapter aux dérèglements climatiques : début d’impuissance des Etats face aux désastres ?
2019 déjà, méga-feux en Californie
Impossible de s’adapter aux dérèglements climatiques : début d’impuissance des Etats face aux désastres ?
S’adapter à des incendies géants récurrents ? Des canicules, des inondations, des ouragans, des pandémies ??...

P.-S.

Perspectives et pistes de résistance active

La situation écologique, climatique, sociale est terrible.
Mais tant qu’il y a des résistances, rien n’est complètement perdu.
Et puis la civilisation industrielle, ce système techno-capitaliste et étatique, n’est peut-être pas si solide que ça, elle sans doute plus attaquable qu’on ne pense.

Il existe quantité de moyens de se battre, de lutter pour abattre/détruire/démolir/désarmer/stopper/effondrer les structures matérielles et idéologiques de la civilisation industrielle. Et quantité de moyens pour construire à la place des mondes vivables et soutenables.
Soutien financier, action directe, information, soutien aux personnes engagées, actions publiques ou clandestines, communication, refuges...
Il y en a pour tous les goûts, toutes les disponibilités et « niveaux » d’engagement.

Il y a des places pour chacun.e dans cette vaste culture de résistance à construire.

- Liens utiles pour aller plus loin :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft