Crever de l’abondance du pétrole ou de sa rareté ?

Avec ou sans pétrole, la civilisation industrielle continuera à tout ravager

mercredi 22 septembre 2021, par Les Indiens du Futur.

Fin du pétrole volontaire ou subie ? Une option souhaitable ?

- Entre climat et fin du pétrole, l’humanité est prise en étau
Les réserves mondiales de pétrole — première source d’énergie de l’économie — déclinent, préviennent les auteurs de cette tribune. Pour éviter une tempête écologique, il faut donc sortir de la dépendance à cette énergie fossile. D’urgence.

- Des études sérieuses prévoient une forte chute de la « production » de pétrole conventionnel autour de 2030, et donc des pénuries et une hausse durable des prix.

Pour cette rentrée 2021, on observe pas mal de hausses, pour d’autres raisons :

RENTRÉE DES HAUSSES - RAS LE BOL !

⛽️ Prix du pétrole x2 en un an
😖 +9% du prix du gaz en septembre (+10% en juillet / +5% en août)
⚡️ +50 à 100 € d’électricité par an
🥖 Augmentation du prix du blé (pain, pâte ...)
🍓 +3% en moyenne pour les fruits et légumes
🪵 + 40% de hausse pour les matériaux de construction : Bois, aciers, isolants, tôles etc....

Alors que la crise sociale est profondément installée dans le pays et que le gouvernement passe en force ses lois anti-sociales : Réforme de l’assurance chômage, pass sanitaire, réforme des retraites. Qu’il impose de manière unilatérale ses lois scélérates : Loi sécurité globale, loi séparatisme.
Il n’y a aucune autre réponse possible que le mouvement de masse. Radical et populaire. Antifasciste et anti-capitaliste.

Post de Cerveaux non disponibles

Crever de l’abondance du pétrole ou de sa rareté ?
Saisie écran jeu vidéo Mad Max

Rechercher la fin de la civilisation industrielle plutôt que la fin du pétrole

Il reste encore suffisamment de pétrole pour accroître dramatiquement le taux de CO2 dans l’atmosphère, et donc aggraver considérablement les dérèglements climatiques et les catastrophes qui vont avec.
Il en reste sans doute bien assez pour franchir allégrement les fameux seuils où s’enclenchent les boucles de rétroaction, avec un dérèglement climatique qui s’auto-alimente, devient totalement « incontrôlable » et embarque la planète vers un climat modifié plus ou moins invivable.

Une fois le pétrole plus rare et plus cher, que va-t-il se passer dans la plupart des pays du globe à votre avis (en l’absence de basculements révolutionnaires vers des sociétés soutenables et vivables) ?

La civilisation industrielle et ses structures en manque d’énergies pétrolières vont se tourner vers les pétroles non conventionnels (pétroles de schiste moins rentables et largement plus polluants à extraire), et aussi vers la reprise du charbon, les forêts pour les brûler, ce qui va encore aggraver les émissions, destructions et pollutions.
Les fantaisies partout rabâchées du tout électrique décarboné ne marcheront pas, et certainement pas pour tout le monde, et pas dans un délai aussi bref, et puis ces énergies dites « vertes » consomment aussi des énergies fossiles et des matières premières pour servir un système de toute façon délétère, surtout si on les déploie industriellement à grande échelle.
De même, le nucléaire si prisé par la France ne pourra pas se généraliser, surtout dans un temps aussi bref.

La civilisation industrielle ayant structurellement un besoin toujours croissant d’énergies, les nouvelles énergies se cumulent avec les anciennes. Souhaiter le remplacement d’une énergie par une autre ne fait que déplacer les problèmes.

- En réalité, sans basculements révolutionnaires proches, profonds et étendus, tous ces gros problèmes pourraient se cumuler :

  • Pendant encore trop longtemps : consommation des pétroles et gaz conventionnels (avec le charbon qui continue également), avec émissions de CO2 entraînant le climat vers des catastrophes de plus en plus ingérables
  • Autour de 2030, augmentation des prix du pétrole et donc crises économiques dures et durables, avec accroissement de la précarité, de la misère et du chômage
  • Augmentation des pollutions, émissions et destructions du fait du recours accru au charbon, aux pétroles de schistes et au bois pour remplacer la pénurie croissante de pétrole conventionnel, et aussi du fait de l’augmentation des énergies dites « vertes » industrielles

Se contenter d’attendre la fin des réserves de pétrole ou appeler au remplacement des énergies fossile est donc un leurre et une erreur. Pour se préserver un avenir à peu près vivable et s’orientant vers un mieux vivre, il faut plutôt agir pour la fin de la civilisation industrielle.
La seule manière de sortir de la dépendance aux énergies fossiles est de sortir du capitalisme, du productivisme, du techno-monde, de l’étatisation...

Bien entendu, Etats, gouvernements et entreprises capitalistes prétendent à l’inverse que pour enrayer les dérèglements climatiques il faudrait augmenter la Croissance, la technologisation, la centralisation autoritaire anti-démocratique...

P.-S.

Perspectives et pistes de résistance active

La situation écologique, climatique, sociale est terrible.
Mais tant qu’il y a des résistances, rien n’est complètement perdu.
Et puis la civilisation industrielle, ce système techno-capitaliste et étatique, n’est peut-être pas si solide que ça, elle sans doute plus attaquable qu’on ne pense.

Il existe quantité de moyens de se battre, de lutter pour abattre/détruire/démolir/désarmer/stopper/effondrer les structures matérielles et idéologiques de la civilisation industrielle. Et quantité de moyens pour construire à la place des mondes vivables et soutenables.
Soutien financier, action directe, information, soutien aux personnes engagées, actions publiques ou clandestines, communication, refuges...
Il y en a pour tous les goûts, toutes les disponibilités et « niveaux » d’engagement.

Il y a des places pour chacun.e dans cette vaste culture de résistance à construire.

- Liens utiles pour aller plus loin :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft