Restrictions sur l’eau dans de nombreux départements - La guerre de l’eau ne fait que commencer

L’eau en priorité pour l’argent et les machines, ou pour la richesse de l’ensemble du vivant ?

mercredi 2 novembre 2022, par Les Indiens du Futur.

Non seulement les méga-bassines sont néfastes pour la nature et l’agriculture paysanne, mais cet automne-hiver il n’y aura peut-être même pas assez d’eau pour les remplir... (chaleurs records en octobre)
Pour le capitalisme et le régime macroniste, la priorité est la poursuite quoi qu’il en coûte (à notre santé et aux écosystèmes) de l’agro-industrie perfusée aux énergies fossiles et aux pesticides avec robotique, numérique, drones, OGM et guidage des machines par satellites. Et pour vous ?
Le système en place veut intensifier la guerre de l’eau au profit de l’argent et des machines : saurons-nous la gagner au profit de l’ensemble du vivant ?

En Drôme, on reprend les mêmes (maïs à donf et encore beaucoup trop de pratiques non respectueuses des sols, des cycles de l’eau et du vivant) pour le printemps prochain, ou de nombreuses personnes se mettent en lutte pour enclencher une rupture massive et rapide avec le modèle agro-industriel ?

AU LENDEMAIN DES MOBILISATIONS CONTRE LESGA-BASSINES, PLUSIEURSPARTEMENTS TOUCHÉS PAR DES RESTRICTIONS SUR L’EAU

Encore un bel exemple de bouffonnerie institutionnelle : le lendemain de la mobilisation contre le projet des mégabassines, la préfète des Deux-Sèvres restreint l’accès à l’eau.

Plusieurs départements en France sont concernés par ces arrêtés et sont dans la même situation.

Un fait que les députés du groupe Renaissance/Horizons/LR/RN passeront probablement sous silence.

A l’exception de l’Ile de France, toutes les régions sont touchées et particulièrement la PACA, les Hauts de France, l’Occitanie, la Nouvelle Aquitaine, le Centre et la Corse.
Malgré une amélioration dans le Grand-Est, une plus légère en Normandie et superficielle en Auvergne-Rhône-Alpes et en Bourgogne, il n’y a clairement pas de quoi se réjouir.

D’après Météo France, le mois d’Octobre 2022 est « le plus chaud jamais enregistré », les stations météo ont relevé une hausse moyenne de 3,5°C.

Le déficit de pluviométrie demeure extrêmement inquiétant « Septembre a été excédentaire de 15 % au niveau national, mais octobre est déficitaire de 40 % ». (source chaîne météo)

La situation est dramatique, les nappes phréatiques et les cours d’eau sont à des niveaux très bas. Pourtant l’agriculture intensive, elle, va continuer de se servir sans compter.
Il n’est pas impossible de se retrouver en situation de pénurie d’eau potable dans certaines zones.

C’est tout l’enjeu du combat qui a eu lieu ce week-end dans les Deux-Sèvres, cette lutte n’est pas symbolique mais primordiale, car la guerre de l’eau ne fait que commencer.

Nous devons absolument remporter le combat contre les méga-bassines et créer un appel d’air dont l’objectif est de se mobiliser partout où des projets accélérant l’écocide se manifestent.

(post de CND)

Restrictions sur l’eau dans de nombreux départements - La guerre de l’eau ne fait que commencer
Novembre 2022 : manques d’eau presque partout

Sainte Soline - La bataille continue !

­
Le chantier est suspendu et demande de moratoire

Nous avons pu constater ce matin (merc 2 novembre) que le chantier de la méga-bassine de Sainte-Soline était pour l’heure suspendu. 🏆 C’est une nouvelle victoire d’étape pour le mouvement de résistance contre les méga-bassines, après la mobilisation des 29 et 30 octobre, d’une ampleur et d’une détermination inédite.

Au vu de l’urgence climatique et de l’état critique de dégradation des sols et cours d’eau, un moratoire sur les projets de méga-bassines doit maintenant être annoncé par le gouvernement, c’est à dire un arrêt définitif du chantier de Saine-Soline et une suspension des autre projets de méga-bassines dans les Deux-Sèvres et ailleurs. Ce moratoire doit s’accompagner d’une concertation large sur le partage de l’eau et l’appui à des pratiques paysannes locales protectrices de la biodiversité.

👉 Sans la confirmation d’un tel moratoire d’ici quinze jours, le large mouvement de défense de l’eau annoncera une série d’actions locales et une nouvelle mobilisation nationale.

🔥 Nous ne doutons pas que si le gouvernement s’obstinait à passer en force sur les projets de méga-bassines et à s’inféoder au lobby agro-industriel, nous serons bien plus nombreux.ses et résolu.es encore lors d’un prochain rendez-vous

- Les Soulèvements et BNM ont publié un communiqué à lire ici
­
­­
­
Bilan de la répression

Les équipes juridiques et médic ont fait un premier bilan de la répression :

  • pas moins de 7 hélicoptère et plus de 1700 FDO ont été deployés, un dispositif dont le coût est estimé à plus d’un million d’euros.
  • une soixantaine de personnes ont été blessées dont 5 hospitalisées, 4 d’entre elles sont déjà sorties et la dernière devrait sortir de l’hôpital de Poitiers vendredi
  • 4 personnes ont été placées en garde à vue, elles étaient dans différents cortèges, et ont été interpellées de manière aléatoire.
  • Lors de leur comparution immédiate elles ont demandé à avoir l’opportunité de préparer leur défense. Elles seront donc jugées le 28 novembre au tribunal de Niort, en attendant elles portent le poids d’un contrôle judiciaire. Fin novembre soyons nombreu·ses·x à leur apporter notre soutien !

- Retrouvez le bilan en détail et comment contacter les équipes pour nous signaler des infos dans ce thread twitter
­
­­­
Dons

Pour aider à payer les frais de location de matos, d’avocat.es, de transports, des cantines, n’hésitez pas à filer de la moula aux Les soulèvements de la terre : 🥰👇

- https://lessoulevementsdelaterre.org/soutenir


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft