Interdiction de l’instruction à la maison, école obligatoire, l’Etat français resserre son emprise totalitaire !

Sous prétexte de lutter contre des minorités d’islamistes dangereux, Macron veut détruire une liberté fondamentale de plus !

samedi 3 octobre 2020, par Camille Pierrette.

La plupart des gens croient que l’école est obligatoire, hors c’est (c’était...) totalement faux, seule l’instruction est obligatoire, elle peut (pouvait...) s’exercer ailleurs, autrement.

LE PATRON VEUT RENDRE L’ENDOCTRINEMENT EN USINEDAGOGIQUEFORMER DE LA FORCE DE TRAVAIL, DE LA « RESSOURCE HUMAINE ») OBLIGATOIRE

Et donc, aujourd’hui, le Patron (de la startup France, ex-Royaume de France (avant la « mise à jour »)) a expliqué qu’il comptait interdire (ou presque, sauf raisons de santé) l’école à la maison, qu’il avait pris une décision « des plus radicales depuis les lois de 1882 et celles assurant la mixité scolaire entre garçons et filles en 1969 » : en effet, « l’instruction à l’école sera rendue obligatoire pour tous, dès 3 ans, l’instruction à domicile sera strictement limitée, notamment aux impératifs de santé ». Parce qu’il est important que les enfants se confrontent « à l’altérité », apprennent « nos valeurs », « notre histoire », parce qu’il faut combattre le séparatislamisme, l’islamiséducation, le terrorislamisme, le Mal, et tous ces fléaux qui nous menacent, qui menacent notre glorieuse Civilisation, qui menacent la République, le Bien, le Beau, le Juste, le Progrès.
L’étau se resserre. La dystopie progresse.
(post de Nicolas Casaux)

La plupart des gens croient que l’école est obligatoire en France, hors c’est (c’était ?) totalement faux, seule l’instruction est obligatoire, elle peut s’exercer ailleurs qu’à l’école privée ou publique.
(voir infos pour la France et d’autres pays, et voir références en fin d’article)
Jusqu’à présent, l’Etat français avait concédé le droit à l’éducation à la maison
 :

L’instruction est obligatoire pour tous les enfants, français et étrangers, à partir de 3 ans et jusqu’à l’âge de 16 ans révolus. Les parents peuvent choisir de scolariser leur enfant dans un établissement scolaire (public ou privé) ou bien d’assurer eux-mêmes cette instruction. L’instruction dans la famille, parfois appelée école à la maison, doit permettre à l’enfant d’acquérir des connaissances et des compétences déterminées. L’instruction donnée et les progrès de l’enfant sont contrôlés

La loi Jules Ferry instituant l’instruction obligatoire précise « L’instruction obligatoire peut être donnée soit dans les établissements ou écoles publics ou privés, soit dans les familles par les parents, ou l’un d’entre eux, ou toute personne de leur choix. » (Actuellement article L131-2 du code de l’éducation). C’est sur cette base légale que depuis 1882 quelques milliers de familles ont continué d’assurer directement l’instruction de leurs enfants. (source)

Cette instruction à la maison (ou ailleurs) était en France de plus en plus surveillée et encadrée, soumise à des contrôles et des examens étroits, mais elle existe (existait ?). (je connais un peu le sujet, j’ai pratiqué un temps l’école à la maison en tant que parent)
Toutes sortes de foyers ont recours à ce droit, pas seulement des croyants chrétiens ou musulmans, mais aussi des libertaires, des partisans de pédagogies différentes, des humanistes soucieux d’épargner à leurs enfants le formatage scolaire et son néfaste apprentissage à l’obéissance, des parents qui constatent juste que l’école fait du mal à leurs enfants, des riches soucieux de ne pas mélanger leurs enfants à la plèbe et/ou pour les protéger des enlèvements et/ou de leurs fournir une bien meilleure éducation afin qu’ils réussissent au mieux dans le marché de l’emploi, etc.

- Aujourd’hui 2 octobre 2020, le roi Macron veut supprimer ce droit constitutionnel fondamental d’un trait de plume sous prétexte de lutter contre d’éventuelles dérives islamistes !

Les moyens de contrôles existants sont pourtant bien suffisants pour prévenir les éventuels mauvais traitements que pourraient subir certains enfants non scolarisés, l’interdiction pure et simple proclamée par macron pour soi-disant contrer quelques petites minorités d’islamistes dangereux ne se justifie pas du tout.

Interdiction de l’instruction à la maison, école obligatoire, l’Etat resserre son emprise totalitaire
C’est le moment de revoir le film « Pink Floy The Wall »

Cette interdiction une très grave atteinte à une liberté fondamentale, une ingérence de plus de l’Etat dans nos vies, une menée totalitaire nous enlevant encore un peu plus toute possibilité de choix et d’autonomie. L’ogre étatique n’est jamais satisfait, il lui faut toujours plus de pouvoir et de contrôle sur ses sujets.
Bref, c’est une mesure de merde, qui est parfaitement dans la continuité des menées macronistes liberticides et totalement à l’image du Roy de la startup et de sa cour (on peut parier que la députée LREM locale Célia de Lavergne suivra le Roy).

Vos enfants ne pourront même plus avoir la possibilité de fuir les casernements scolaires, qui, en plus de la propagande étatique appuyée, sont maintenant investis par les entreprises et leurs produits, par le numérique à gogo, les flics et la surveillance.
Le goulag scolaire devient obligatoire. Comme le service militaire d’antan (dont d’ailleurs macron voudrait ressuciter une resucée via le SNU), tout le monde aura l’obligation d’être formaté à mort dans les rouages du système.

Le pire, c’est qu’hélas cette prison « dorée » (publique ou privée) est souvent désirée ardemment. C’est comme pour le capitalisme, on est tellement incorporé aux prisons légales et généralisées qu’il nous devient impossible d’imaginer autre chose et de vouloir s’évader. La plupart des familles font même tout pour que leurs progénitures aillent à fond à l’école, y réussissent dans la concurrence, afin d’obtenir les « bonnes » études leurs permettant d’accéder aux « meilleurs » métiers rares dans la compétition violente pour l’emploi. « L’égalité des chances », la méritocratie..., ces saloperies libérales, individualistes et antisociales ont encore un fort vent (au sens de pet) en poupe.
Les gens se raccrochent aveuglément aux bons grains de l’école (encore heureux qu’il y en ait un peu) en fermant les yeux sur les montagnes d’ivraies.
Il y a aussi des parents pauvres ou précaires qui voudraient bien enlever leurs enfants des institutions scolaires, mais qui n’y arrivent pas faute de temps et de moyens.

Le meilleur des mondes ?

Le macronisme avait déjà abaissé l’âge de scolarisation à 3 ans, bientôt il ira plus loin, pourquoi ne pas rendre obligatoire une forme de scolarisation dès la naissance ?!
Des tas de bébés sont affreusement détournés de l’allégeance totale au capitalisme et à l’Etat par des parents radicalisés ou écologistes ! La télé et les tablettes partout ne suffisent pas, il faut donc emboquer les bébés dès leur venue au monde par des dispositifs numériques adaptés à leur âge, comme dans les braves pouponnières du roman « le meilleur des mondes » ?

Mais ce sera encore insuffisant, des études nous disent que tout ce joue déjà dans le ventre maternel. Aussi l’état macroniste devra conditionner les êtres humains dès le stade du foetus, des agents de l’état viendront poser des systèmes de haut-parleurs obligatoires sur les ventres des mères pour diffuser des messages destinés à ancrer les valeurs de « la-démocratie » (heureusement, la CNIL obtiendra la limitation des temps d’exposition pour préserver la santé).
Habilement, ces messages éducatifs imiteront la voix de la mère et susurront doucement : «  la France est une démocratie, l’Etat et le capitalisme sont tes amis pour la vie, travaille, obéi, consomme, vote et tiens toi sage, tu devras toujours respecter les élites, il n’y a pas d’alternatives aux structures en place, la police et la justice sont là pour te protéger, ai confianccccccccce  », le tout entrecoupé de gentils messages publicitaires joyeux, musicaux et ciblés (selon le sexe du foetus et ses inclinations détectées par analyse génétique complète).

Les embryons seront prêts à servir « la-république » et « le-capital »

Ainsi les embryons seront prêts à servir « la-république » et « le-capital » avec entrain.
Dès qu’ils seront en âge de marcher, ils voudront travailler plus, consommer plus, lécher les bottes du Roy et pourfendre tous les factieux qui ne respectent rien.

Les éventuels déviants auront toujours la chance de pouvoir bénéficier de magnifiques centres de déradicalisation où ils pourront apprendre enfin à aimer les vraies valeurs : servir les riches et les actionnaires, ne s’occuper de rien et consommer à mort, laisser faire les élus, les capitalistes et les experts, eux savent, nous nous ne sommes rien.
Je prépare ma camisole au cas où ces gentilles mesures de salubrité publique s’appliqent également prochainement aux adultes irrécupérables.

Interdiction de l’instruction à la maison, école obligatoire, l’Etat resserre son emprise totalitaire
Le moment de revoir le film « Pink Floy The Wall » ?

Une goutte d’eau de plus...

Les institutions scolaires, tout comme la pub et les merdias, sont une des pièces maîtresses de l’endoctrinement capitaliste et étatiste de la civilisation industrielle. C’est pourquoi les états ont toujours rechigné aux gens le droit de s’en abstraire.
Il n’est donc pas si étonnant que le macronisme, chantre servile de l’ultracapitalisme et de l’état policier autoritaire, en vienne à obliger tous les jeunes à en passer par le moule de l’école.

Les gouttes d’eau s’accumulent donc dans le vase de colère déjà bien rempli, l’eau se réchauffe un peu plus dans la marmite où baignent les grenouilles, la vapeur sous pression s’accumule dans la cocotte ...jusqu’à quand ?

https://www.youtube.com/watch?v=dXAnfbZ2nEc

Références sur l’instruction à domicile et l’insoumission à l’école obligatoire

Voici quelques références plus ou moins critiques de l’école sur ce sujet méconnu du grand public :

  • Association les enfants d’abord : En France, l’instruction en famille est légale. L’école n’est pas obligatoire. - L’instruction en famille sous toutes ses formes : apprendre autrement, apprentissage autonome, apprentissages formels, apprentissages informels, école à la maison, homeschooling, IEF, instruction à la maison, instruction hors école, instruction parentale, unschooling…
  • PHB : PRODUIT HUMAIN BRUT — L’école ou la fabrique du citoyen (par James C. Scott)
  • Insoumission à l’école obligatoire - J’inaugure aujourd’hui une rubrique « lectures » avec un livre qui m’a particulièrement touchée. Chance, il s’agit d’un livre gratuit, qui nous est partagé par les éditions tahin party, vous pourrez donc vous faire votre propre opinion. De plus, il est bien écrit et se lit vite, donc je vous conseille vivement de le lire plutôt que de vous fier à cet article si vous désirez discuter des idées qui y sont évoquées. Il est difficile de restituer la pensée de l’auteure sans la dénaturer : bien que très radicale, elle est riche, complexe et pleine de subtilité.
  • Insoumission à l’école obligatoire - Aujourd’hui, je veux vous parler d’un bouquin que je viens de finir et qui ne ressemble à aucun autre : « Insoumission à l’école obligatoire » de Catherine Baker. Paru en 1985 et récemment réédité par les excellentes éditions Tahin Party, ce livre est une lettre ouverte adressée à la fille de l’auteure, alors âgée de 14 ans et jamais scolarisée. Baker lui explique les raisons de sa décision à contre-courant.
  • Livre Insoumission à l’école obligatoire, de Catherine Baker - Version pdf disponible en ligne gratuitement
  • Pépites pour la Déscolarisation de la Société
  • Lu sur le site « DESCOLARISATION, Déscolariser la société, retrouver l’autonomie et la terre » - Nous ne sommes pas pour l’Instruction En Famille (IEF) sauf comme solution temporaire, celle-ci est inégalitaire et faire la part belle à une autre institution de l’ordre adulte presqu’autant problématique que l’école (si ce n’est plus !) Pourquoi toujours penser les choses en terme de systèmes fermés ?
    Notre revendication se situe sur les communs et un monde ouvert : établir des écoles libres (chacun est libre d’y aller quand il veut), égalitaires (chacun peut intervenir pour enseigner), communales, citoyennes, gratuites, débarrassées de l’État, dans les espaces publics et communs, autogérées.
  • Sur la nature sauvage des enfants & « Scolariser le monde » (par Carol Black)

5 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft