Facebook est un internet privatisé, qui censure les pages contestataires sans vergogne

Les réseaux « sociaux » commerciaux contrôlent le web et l’expression à leur guise

dimanche 26 septembre 2021, par Auteurs divers.

Il est bien connu que Facebook n’est pas notre ami, mais ça se précise avec des censures et suppressions de pages militantes, sans appel ni explication.

- Bretagne – Une nouvelle méthode de censure chez Facebook…
Disparition pure et simple de la page Deep Green Resistance Bretagne… quelles seront les suivantes dans le viseur des maîtres du réseau ?
(...)
Pour Facebook, qui compte plusieurs milliards d’utilisateurs, fermer la possibilité même de l’évocation théorique d’actions et d’analyses radicales ; c’est déjà une manière de remodeler la réalité culturelle au sein de la civilisation industrielle, de pousser encore plus loin la domestication des corps et des esprits. Comme la « novlangue » d’Orwell faisait disparaître les mots contestataires pour soumettre la population ; Facebook fait aujourd’hui disparaître les espaces virtuels (« pages ») où des mots contestataires sont formulés. Ce processus d’effacement progressif de la critique politique dans le monde virtuel (dans lequel une majorité d’humain.es sont aujourd’hui aliéné.es), amène ainsi finalement à créer les monstres modernes que nous sommes : des personnes qui se divertissent devant des vidéos de pub ou de petits chats, pendant que nos vies sont réduites au seul slogan « travaille, consomme, et ferme ta gueule », que des milliers d’animaux partent a l’abattoir, que des enfants bossent dans des mines, que des forets sont rasées, qu’il y a plus de plastique que de poissons dans les mers… Mais pas de soucis, Facebook est là pour vous changer les idées le matin au réveil et le soir sur votre table de nuit !
(...)
Ne soyons pas dupes, si tout autour de nous semble parfois si calme, ce n’est que parce que la tempête s’annonce. Dans un monde où les crises écologiques ne peuvent faire qu’augmenter, créant donc toujours plus de crises alimentaires et économiques, le parti de l’ordre se prépare, celui qui voudra continuer à sucer la planète jusqu’à la moelle, pour faire survivre le plus longtemps possible son infâme système et les ignobles privilèges qu’il en retire.
En France on le voit avec la banalisation de l’extrême droite, avec les récentes tribunes des généraux, avec les investissements massifs de Macron dans la répression (toujours plus de policiers, de militaires), avec les nouvelles lois sécuritaires, le pass sanitaire, avec les cameras qui envahissent de plus en plus nos quotidiens, et avec ces écrans (pub publiques comme portables privés) qui partout et tout le temps nous accompagnent, supprimant ce qu’il y a normalement d’imprévisible en l’humain.e pour nous forcer a un auto-contrôle permanent, pour nous faire rentrer dans les critères quantitatifs d’un bonheur© par, pour et dans le système… Vous savez, ce genre de bonheur qui fait que tout le monde prend des anti-dépresseurs ?
Ainsi il y a urgence. urgence à résister, urgence à vivre contre leur monde, urgence à recréer des communautés humaines capables de faire exister une réel rapport de force politique contre ceux qui voudraient resserrer les fers qui nous attachent à leur civilisation de mort.
(...)

Facebook est un internet privatisé, qui censure les pages contestataires sans vergogne
Image : CC j f grossen - Bastamag

- D’autres exemples de censures trouvés sur Ricochets :

Page facebook « Valence Insoumise » bloquée durant environ 24h

Notre page politique Valence Insoumise bloquée par facebook !
Notre page a été retirée par facebook sans raison et sans aucune publication de notre part qui ne serait pas politique.
Notre page est suivie par 1 700 personnes et si Facebook ne la rétablit pas ce seront autant de « fans » de perdus.
Comment expliquer que la liberté d’expression de l’opposition politique soit censurée en France ?

Nous avons obtenu gain de cause.
Merci pour vos messages de soutien.
#valenceinsoumise

# Autre censure ? :
Nous chez Ruffin on constate une baisse énorme du nombre de likes et de vues sur le groupe. Du jamais vu !
On est passé de plusieurs milliers à moins de cent... sans aucune raison non plus.


1 Message

  • Facebook est un internet privatisé, qui censure les pages contestataires sans vergogne Le 30 septembre à 14:49, par CBD

    Bonjour, je vous rassure ... ou pas !
    Tous les posts liés à mes blogs « blogspot » de google ont été vidés et lorsque j’essai de remettre un lien : impossible. Si je poste un texte avec l’adresse du site correspondant : censuré !!!!
    Et si vous voyiez le contenu de mes blogs vous ririez à gorge déployée ! (les arbres, les extraterrestres ... toujours des histoires et des travaux photographiques, bref de la littérature et des arts plastiques !!!
    N’hésitez pas à faire suivre l’info.
    CBD

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft