Énième scandale de violences policières immondes et racistes !

Désormais, abolir la police et destituer le gouvernement est un préalable à tout dialogue social

jeudi 26 novembre 2020, par Camille Z.

ÉNIÈME SCANDALE DE VIOLENCES POLICIÈRES

Un producteur de musique tabassé par des flics racistes complètement gratuitement.
Sérieux plus rien ne va chez les flics.
Choqué par les images, choqué par le témoignage.
Le pire étant de se dire que si vidéo il n’y a pas, la victime serait aujourd’hui en prison après la version mensongère inventé par ces mêmes
flics.
Ils sont capables de détruirent des vies dans le seul but de se protéger de leurs propres bavures.
A l’heure actuel, il faudrait se réjouir de leur suspension et qu’une enquête igpn soit ouverte, quel blague !!!!!
Leur place est en prison et immédiatement, car sans les vidéos, la victime serait déjà elle en train d’y dormir.
Voilà où mène toute ces politiques sécuritaires ou l’on donne carte blanche a des cowboys en uniformes.
Ils agissent en toute impunité, se sentent intouchables, au dessus des lois, ce qui sera encore pire avec la nouvelle loi sécurité globale.

Et qu’on ne me dise pas qu’il ne s’agit que de quelques brebis galeuses, si c’était le cas, nous aurions aujourd’hui tout un corps de métier qui monterait au créneau pour dire que non la police ce n’est pas ça.
A la place de celà, nous allons avoir une enquête igpn a rallonge ou tout sera fait pour protéger les flics pourris, afin qu’ils prennent le moins cher possible.
Et après ça se demande pourquoi de plus en plus de gens ont la haine contre cet uniforme...

Samedi tous dans la rue pour leur montrer que nous ne lacherons rien et que nos libertés valent bien plus que leur autorité.

Source et VIDEO : https://www.loopsider.com/fr/video/la-folle-scene-de-violences-policieres

(post de Jessy Jess)

Énième scandale de violences policières immondes et racistes !
Désormais, abolir la police et destituer le gouvernement est un préalable à tout dialogue social

Fini de soumettre des doléances réformistes

Quand on voit ces images de énièmes violences policières, on reste d’abord sans voix, estomaqué.
Puis une colère profonde vient.
Toute la gamme des brutalités policières y passent dans ces agressions : agression policière pour un motif dérisoire et absurde (masque non porté en extérieur), coups réitérés, insultes racistes, intrusion dans un espace privé, destruction de biens privés sans motifs, grenade lacrymo dans un espace clos, menaces avec armes, nouveaux coups dans la rue, mensonges caractérisés, etc.
Heureusement, par miracle ces flics au comportement minable n’ont tué personne ce soir là, notamment parce que les jeunes savent qu’ils ne doivent pas moufter d’un cil s’ils veulent rester en vie (NOTE : Heureusement, Michel a résisté pour ne pas être mis au sol, car il savait qu’il risquait d’y être étouffé à mort, comme Cédric Chouviat, Adama Traoré, Floyd aux USA et d’autres)

On ne va plus se contenter de voir quelques flics ou préfets vaguement réprimandés de temps en temps, tandis que les brutalités policières et l’arsenal militaire et juridique à leur disposition ne cessent de s’accroître.
Comme aux USA, il nous faut à présent porter le débat et l’action contestataire sur l’institution policière elle-même, sur l’abolition de la police.

L’abolition de la police et la destitution du gouvernement est désormais un préalable à tout « dialogue social »

Quand on dit « abolition de la police », ça comprend bien sûr tous les types de flics, de forces de l’ordre étatisées ou directement au service du Capital.
Avec ce régime, ses sbires ou ses clones, il n’y aura plus de débats, de discussions, de pardon, d’attentes, de demandes, juste un combat permanent pour le destituer et construire autre chose sur ses ruines.
Et ce sera pareil pour le technocapitalisme et ses avatars en mode greenwashing ou modernisé.

- Quelques liens pris sur Ricochets et ailleurs sur ce sujet de l’abolition de la police :

Énième scandale de violences policières immondes et racistes !
Désormais, abolir la police et destituer le gouvernement est un préalable à tout dialogue social

P.-S.

« Ils auraient pu le tuer. »

Une nouvelle vidéo accablante de l’agression de Michel Zecler vient d’être mise en ligne par Loopsider ! Cette vidéo d’un voisin montre sous un autre angle l’agression et sa violence inouïe. « Ils auraient pu le tuer. »
Demain, refusons ce monde... Ripostons au fascisme.

(post de Cerveaux non Disponibles - VIDEO)


7 Messages

|

  • Énième scandale de violences policières immondes et racistes ! Le 1er décembre 2020 à 19:43, par Camille Z

    IL Y A DEUX ANS : ZINEB REDOUANE ÉTAIT TUÉE. AUJOURDHUI : L’IMPUNITÉ

    C’était il y a exactement deux ans : le 1er décembre 2018. Un jour de manifestation à Marseille. Les Gilets Jaunes et les manifestants pour le logement donnaient de la voix dans les rues. La police se déchaînait, tirait, tabassait. Dans ce contexte de terreur, Zineb Redouane, une octogénaire, qui regardait le cortège depuis son appartement, était frappée par des munitions tirées par la police. Très gravement blessée à la tête dans son appartement inondé de gaz, elle décèdait le lendemain à l’hôpital. Le point sur ce scandale d’Etat :

    🔴 Christophe Castaner a osé affirmer dans les médias que la mort de Zineb Redouane n’avait pas été causée par l’action de la police, déclarant : « qu’on n’accuse pas la police d’avoir tué quelqu’un ». Et l’enquête s’est immanquablement enlisée.

    🔴 Plus tard, grâce à des enquêtes indépendantes, notamment menées par Le Média, on apprenait que Zineb Redouane a proablement été atteinte par munitions tirées par les CRS. Qu’il s’agit probablement de tirs tendus qui visaient la fenêtre de l’octogénaire et qui lui ont fracturé le visage et blessé la poitrine

    🔴 Les policiers ont « nettoyé » la scène du crime immédiatement, en allant récupérer les projectiles directement dans l’appartement de Zineb Redouane, alors agonisante. Puis la compagnie impliqué a refusé de faire expertiser leurs armes pour qu’on puisse déterminer qui a tiré. Une entrave totale à la justice qui enverrait n’importe qui en prison. Ces CRS n’ont jamais été sanctionnés.

    🔴 Le procureur en charge du dossier était avec les CRS qui ont tiré au moment des faits, habillé en tenue de ninja, il participait au maintien de l’ordre. Une confusion hallucinante prouvée par des photos de procureur déguisé en flic. Le magistrat a a depuis été désaisi du dossier.

    🔴 Le chef des CRS récompensé ! Après tous ces scandales, le responsable n’est pas sanctionné mais il est même félicité et récompensé au sommet de l’Etat. Le capitaine Bruno Félix, qui dirigeait l’unité de CRS responsables de la mort de Zineb Redouane, a obtenu en septembre une promotion exceptionnelle, le commandement de la CRS 46, la compagnie de CRS de Lyon. Un poste très convoité et une montée rapide au sein des CRS. Ce n’est pas la première fois que le capitaine, qui avait contribué à entraver l’enquête de l’IGPN, jouit des faveurs de sa hiérarchie. Le 16 juin 2019, l’ancien ministre de l’Intérieur Christophe Castaner lui remettait la médaille de la sécurité intérieure, qui récompense « un engagement exceptionnel » et « des services particulièrement honorables ».

    🔴 Non seulement la police est responsable du décès d’une grand-mère, mais elle a aussi commis un grand nombre d’actes illégaux pour étouffer l’enquête. Comme une mafia. Et en plus de cela, le responsable de la tragédie est promu par l’Etat. Toute dans cette affaire est gravissime et écœurant. Malgré l’enquête indépendante accablante réalisée par Forensic Architecture, qui montre la responsabilité du tireur, la justice est au point mort. N’oublions pas la mort de Zineb Redouane. Parlons en.

    Ce samedi, ses proches vont manifester à Marseille.

    (post de Nantes Révoltée)

    Répondre à ce message

  • Énième scandale de violences policières immondes et racistes ! Le 1er décembre 2020 à 16:53, par Camille Z

    Les nouvelles images de Mediapart où des policiers tirent à balles réelles sur des jeunes sont hallucinantes.
    Jour après jour, heure après heure, les preuves s’amoncèlent : vos brebis galeuses font système.

    post de Manon Aubry, voir la VIDEO

    🔴 MORT DE ZINEB - LES PREUVES D’UNE BAVURE ! 🔴

    « Je ne veux pas laisser croire qu’un policier aurait tué Zineb Redouane" Castaner en 2018 ». Deux ans après les faits, un travail rigoureux de militants et une contre enquête de Disclose.ngo permettent de démontrer que le policier qui a tiré sur Zineb Redouane est fautif.
    Pire : l’Etat et la hierarchie policière ont couvert les éléments de l’enquête qui pouvaient être incriminants. Combien de crime policiers ont été couverts de la sorte ?

    Une manifestation en hommage à Zineb Redouane aura lieu Samedi 5 à Marseille 14h départ de la Plaine.

    post de Cerveaux non disponibles, voir VIDEO

    Répondre à ce message

  • Énième scandale de violences policières immondes et racistes ! Le 1er décembre 2020 à 11:24, par Camille Z

    🔵 « BREBIS GALEUSES » ? LES TABASSEURS DE MICHEL ZECLER SOUTENUS PAR LE SYNDICAT ALLIANCE

    - Cagnotte de soutien : les exactions d’un syndicat très proche du pouvoir-
    Le tabassage raciste du producteur noir Michel Zecler, dans son propre studio, par des policiers a choqué le pays : une agression caractérisée, en réunion, avec un mobile ouvertement raciste, accompagnée d’un jet d’une grenade lacrymogène à l’intérieur d’un lieu clos et du braquage des occupants avec des armes à feu. Il y aurait pu y avoir des morts. Mais si l’affaire choque, c’est parce qu’elle est intégralement filmée. Et donc incontestable et accablante. Sans quoi, il est certain que seule la parole de la police aurait compté, et que la victime serait en prison.

    Mais malgré toute les preuves, un syndicat policier soutient les tabasseurs : Alliance Police Nationale. Un syndicat d’extrême droite, qui représente tout de même un tiers des policiers aux dernières élections professionnelles, plus de 30% des voix en 2018. Donc on est loin de l’idée de « brebis galeuses » isolées : ces agents violents sont membres du syndicat, et le syndicat les appuie et les soutient ouvertement. L’argument des « bons flics majoritaires » a du plomb dans l’aile …

    Dimanche soir, le numéro 1 du syndicat, Frédéric Lagache, dénonçait hier sur BFM le « déchaînement » dont seraient victimes les policiers. Un retournement particulièrement odieux vu les faits. Dans la foulée, la page du syndicat diffuse même une cagnotte de soutien pour les tabasseurs : « dans le cadre de la présomption d’innocence, nos collègues ont plus que jamais besoin de notre aide pour le volet judiciaire (frais de justice, avocat..) ». Quelques heures après, la cagnotte avait déjà des dizaines de dons et des milliers d’euros. Pour rappel, la cagnotte de soutien au boxeur de gendarmes Dettinger avait été retirée sur pression des forces de l’ordre !

    Mais Alliance n’en est pas à son coup d’essai ! Une affaire a défrayé la chronique à Marseille : deux policiers ont été condamné pour le tabassage extrêmement violent d’un adolescent mineur en juillet 2018. Les deux agents, âgés de 31 ans et 41 ans, ont frappé gratuitement ce jeune homme tellement fort qu’il lui ont fracturé le plancher orbital. Mais ils ont laissé une « preuve » sur les lieux : ils ont fait tomber un stylo de leur syndicat au moment de l’agression. Un stylo Alliance. L’enquête a aussi permis de trouver l’ADN d’un policier sur la veste de la victime. Malgré un rapport que même l’IGPN juge « accablant », Alliance a soutenu les agresseurs.

    Une autre affaire particulièrement insupportable a eu lieu lors d’une « marche » organisée par Alliance en octobre 2019. Sur le parcours, des contre-manifestants brandissent des photos de personnes mutilées par les forces de l’ordre lors des manifestations des derniers mois. Devant ces pancartes, plusieurs policiers se sont approchés et se sont cachés un œil avec leur main pour imiter les éborgnés. Sur une vidéo, ils crient en direction des contre-manifestants : « T’as un truc à l’œil là », « Je vois pas ce qui est marqué », les autres rient. Un autre mime un éborgnement. Tous revendiquent clairement les mutilations, s’en amusent, et portent des drapeaux Alliance.

    Enfin, ce syndicat puissant est très proche du pouvoir. C’est lui qui dicte de nombreuses lois et qui nomme, de fait, les ministres de l’Intérieur. C’est aussi ce syndicat qui squatte quotidiennement les plateaux télés pour répandre des mensonges, et orienter les sujets d’actualité. La République française est donc co-dirigée depuis des années, par un syndicat d’extrême droite qui défend les tabassages et rit des éborgnements. « Bavures » isolées par une petite minorité de policiers vous dites ?

    (post de Nantes Révoltée)

    Répondre à ce message

  • Énième scandale de violences policières immondes et racistes ! Le 30 novembre 2020 à 13:10, par Camille Z

    Violences policières
    Insultes racistes et violences contre une mère et son fils au commissariat de Mantes-la-Jolie. Témoignage

    Au commissariat de Mantes-la-Jolie le 9 novembre dernier, une mère de famille et son fils ont subi insultes et violences policières. Placée en garde à vue pour « rébellion », balayée au sol, Julie, cadre dans un hôpital, nous raconte le traitement qu’elle a subi pour avoir demandé des explications et refusé de voir son fils brutalisé sous ses yeux.

    Répondre à ce message

  • Énième scandale de violences policières immondes et racistes ! Le 30 novembre 2020 à 12:16, par Camille Z

    Violences policières - « En envoyant des individus armés pour gérer les problèmes sociaux, on augmente le risque de blessures ou de morts » - À travers le monde les mobilisations pour dénoncer les brutalités policières ne faiblissent pas et lancent aux institutions le même appel : ce système, malade de son impunité, doit cesser. Alors comment réduire les violences policières ? Réponses de Magda Boutros, sociologue à l’Université Northwestern, près de Chicago, qui travaille sur les mobilisations contre les violences et discriminations policières.

    Répondre à ce message

|

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft