Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante

En Drôme et partout, La Fibre arrive ! Prosternez-vous devant l’idole technologique

vendredi 25 juin 2021, par Ni Fibre ni 5G ni Linky.

La fibre arrive ! La fibre arrive ! La fibre arrive !
Des pancartes partout nous avertissent en Drôme de l’arrivée imminente de LA FIBRE !

La fibre de la démocratie, de l’émancipation ? La fibre naturelle ? La fibre pour l’écologie ?
La fibre arrive ! La fibre arrive ! La fibre arrive !
C’est l’alarme partout, le fait médiatique, l’événement du siècle, la fibre arrive, et alors ?

La fibre arrive ! La fibre arrive ! La fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante
Drôme, avec ADN et les élus, les désastres induits par l’industrialisation et la technologie vont s’aggraver, génial !

Les élus se croient obligés de célébrer les nouveaux machins technologiques qu’ils ont fait installer à nos frais dans notre région sans demander notre accord, il faut que ça se voit partout qu’ils sont là à se sacrifier toute la semaine POUR NOUS :

Nous les élus on agit, on est pragmatiques, on est porteurs de progrès et d’emplois à gogo, on n’est pas des râleurs anti-tout ou des adeptes de la bougie dans les grottes, on s’occupe de vous grâce à votre argent qu’on dépense abondamment et sans votre avis, (re)votez pour nous et en plus de la fibre vous aurez la 5G et bientôt la 6G !

La fibre arrive ! La fibre arrive ! La fibre arrive !
C’est quoi qui arrive au juste, un ogre dévorant, un Attila technologique de plus ?
Il suffit de prononcer la formule magique, « la fibre arrive ! », pour que les temples s’ouvrent et que les fidèles se prosternent en léchant le goudron et leurs écrans ?

Le vol des hirondelles ou du martin pêcheur, l’arrivée des martinets nous intéresse plus que l’arrivée de LA FIBRE.
La Fibre, nouvelle chaîne pour nous noyer toujours plus dans le numérique, le distanciel sanitaire, la vie vidée sucée par le travail et la Machine, la bouillie virtuelle, les vidéos insignifiantes et la consommation en ligne de produits plus ou moins lointains qui bousillent les humains et tout le règne vivant ?

La Fibre, nouvel outil de développement économique pour les entreprises, nouvelle innovation innovante qui tue pour booster la croissance, gonfler les profits des actionnaires et accélérer les carnages produits par la technostructure et le productivisme ?!
J’en veux j’en veux j’en veux, c’est fun, c’est moderne, c’est rapide, c’est INDISPENSABLE pour rester dans la course de mort de la concurrence mondialisée entre Etats et entre chaque entreprise.
Moi aussi je veux être à la page, un agent zombie de la concurrence, une auto-entreprise concurrentielle optimisée à moi tout seul.

La Fibre, l’aggravation des mêmes saloperies, la continuation de même modèle foutu de société, voilà ce que les élus de la Drôme en place nous fourguent comme politique, et ils voudraient qu’on vote ?

La Fibre, pour aller plus vite dans la virtualisation et la destruction du monde, pour mieux contempler en haute résolution sans coupures les désastres inhérents au techno-capitalisme, pour industrialiser ce qui reste des campagnes, pour pouvoir étendre partout les zones industrielles, les boutiques in et les startups ?

La Fibre arrive ! En guise de politique les élus se contentent de continuer à favoriser les entreprises et la marche en avant dans la même impasse (développement économique, innovation, attractivité des territoire, transition énergétique sont quelques uns des mantras du moment). Des débris chutent, le sol s’effondre, l’inondation menace ? C’est donc qu’il faut continuer à avancer, plus vite, dans la mauvaise direction !
Tout brûle déjà, c’est qu’on ne se jette pas assez vite dans l’incendie ! Jetons davantage d’essence pour attiser les flammes.

En Drôme et partout, La Fibre arrive ! L’idole technologique étend sa toile dans les chaumières.
Vite La Fibre, pas d’inégalités dans le saint accès à internet, toutes les campagnes doivent bénéficier du haut débit des fibres optiques pour pouvoir se noyer dans la réalité virtuelle et l’achat en ligne, c’est ça l’égalité, tous dans la même galère en route vers l’abîme. Non mais, tous de force dans le même bateau, et on s’en fout de la grosse trace de sang derrière et des soutiers qui crèvent salement, La Fibre c’est propre, c’est lumineux, c’est l’avenir.

Vite La Fibre, les campagnes doivent s’industrialiser à tout prix pour rester dans la course, pour devenir aussi invivables, mortes et moches que les métropoles.
Grâce à La Fibre des bourgeois friqués vont pouvoir affluer en masse dans les campagnes, bosser en distanciel ultra-connecté entre deux TGV, et accessoirement achever de mécaniquement (merci le libre marché) rendre les prix de l’immobilier inabordables pour le modeste habitant du cru qui devra se contenter d’un taudis à vil prix, s’endetter à mort sur plusieurs générations, ou se barrer dans les quelques zones désertes (sans Fibre ni 5G, argh, l’horreur) ou très moches qui n’intéressent pas les startupeurs ni les riches touristes ni les bourgeois.

Mais chouette, les riches habitants connectés vont nous « revitaliser » les centres villes. Chouette, on aura plein de magasins géniaux trop chers pour nous et tout sera bien clean, bien rénové, avec des jolis caméras de surveillance biométriques, avec des beaux logements privés rénovés financièrement inabordables, et, comme dans les centres des métropoles, nos villages en vue seront gentrifiés et/ou voués au tourisme « vert » authentique. Ok on gardera quelques ploucs, artistes des rues et pauvres pour le pittoresque, pour amuser le bourgeois ou l’anglais (le hollandais, le chinois...) en goguette.
Tant que l’économie se développe et que les riches se gavent, tant qu’il y a quelques emplois résiduels, tout va bien, prions pour La Fibre et le monde suicidaire qui va avec.

La fibre arrive ! La fibre arrive ! La fibre arrive !
C’est l’alarme, fuyons tant qu’on le peut.

Mais l’avenir que nous promet La Fibre pue déjà de la gueule, il s’annonce davantage noir et trash que rose et garnit de consumérisme sucré.
L’avenir porté par La Fibre et son monde, cet espèce de paradis smart de la pub, ça ressemble plutôt, pour le plus grand nombre, à une grande prison peuplée de ruines et de zombies.

Mais La Fibre et son monde Machine est partout, il n’y aura plus de zones blanches, la Machine dévore tout et s’impose même si on n’en veut pas. Alors, acculés, sera-t-on un jour obligé de lutter, de débrancher des câbles, de brûler des armoires de connexion, d’abîmer les jolies boutiques des bourgeois, de détruire les idoles ?


7 Messages

  • Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante Le 29 juin à 10:18, par Heska

    Ben non, Rutabaga... Un seul accès par village ou quartier, c’est de la mutualisation des outils, c’est créer du commun, c’est diminuer le nombre d’ordinateurs en circulation, diminuer les coûts d’abonnements, créer les conditions de développement du lien social. La surveillance n’a rien à voir là-dedans. C’est très simple de contrôler Internet. Un gouvernement peut rendre des sites inaccessibles, comme la Chine le fait, et le nombre de points d’accès ne change rien à ce niveau. Il y a 25 ans, quand les ordinateurs coûtaient la peau des fesses, quand un routeur et un abonnement coûtaient une blinde, il y avait des cybers-cafés dans toutes les villes d’importance et même dans certains villages. Aujourd’hui, ces commerces ont disparu en raison de la prolifération du matériel et des progrès de nos mouchards favoris, les téléphones « intelligents » (smartphones). Face au gaspillage des matières premières, ce serait une très bonne chose de créer à nouveau des lieux de ce type mais sous une forme plus militante (avec des cours d’initiation à la sécurité informatique et une architecture de connexion sécurisée en amont) et au sein de structures associatives ouvertes.

    Répondre à ce message

    • Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante Le 2 juillet à 10:54, par stephane

      Ce qui est incroyablement étonnant dans le type de message qui livre Rutabaga, ou pour faire bonne mesure les nucléaristes, c’est qu’il semble qu’il ne soit pas possible de vivre sans portable, ordi, frigo, etc, ou que le bio serait une nouveauté. Alors que l’humanité a vécu sans cela, mangé bio, depuis l’aube des temps et jusque très récemment (les débits du web, ce sont les années 90, et l’un dans l’autre, le web est d’abord un insttrument de contrpole totalitaire). Et c’est probablement pour cette raison qu’elle a survécu jusqu’ici. probablement pour la raison inverse qu’en un siècle, elle s’est foutue au bord du cataclysme. Il faut l’affirmer, le revendiquer, que cela devienne une norme légale : il y a parenté et proximité entre tous les négationnismes, entre le technicisme (faussement appelé progrès), le nazisme et le stalinisme.

      Répondre à ce message

  • Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante Le 27 juin à 07:32, par rutabaga

    Je suis d’accord avec l’auteur. Avec un seul accès par village on pourra contrôler plus facilement ce que les citoyens consultent et diffuser la bonne parole d’une façon plus efficace.

    Répondre à ce message

  • Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante Le 26 juin à 09:32, par rutabaga

    Il y a plusieurs façons de voir le problème.
    Actuellement il y a un réseau « cuivre » qui a dépassé la date limite et fonctionne de moins en moins bien.
    Premier point de vue : on le laisse mourir et on revient à la bougie.
    Deuxième point de vue : on le laisse mourir et on le remplace par des satellites et des ondes électromagnétiques.
    Troisième point de vue : on veut le moins possible d’ondes électromagnétiques (problème de santé) et là il faut poser le problème de savoir si il est préférable de réparer plutôt que de mettre de la fibre à la place.

    Répondre à ce message

    • Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante Le 26 juin à 17:50, par Ni Fibre ni 5G ni Linky.

      Tout d’abord, n’oublions pas que dans le système en place tout se cumule, on aura donc, de gré ou de force : le cuivre, la fibre, la 5G et autres communications par ondes.

      Admettons qu’on puisse choisir, après une révolution portée par des forces d’émancipation, une insurrection, un cataclysme.

      Pour moi, si on cherche une voie intermédiaire, on pourrait imaginer autre chose que se passer complètement d’internet, par exemple créer dans chaque quartier et villages des sortes de « médiathèques » multifonction avec accès internet (fibre ou cuivre), où on viendrait de temps en temps pour des usages spécifiques.
      Ce qui limiterait fortement le nombre de cables, de relais et de terminaux.
      Bien sûr ça impliquerait de gros changements dans des tas de domaines, comme toute tentative sérieuse de créer des sociétés vivables et soutenables.

      Il faudrait se sevrer des réseaux dits sociaux, de la VOD et des jeux en ligne, de la communication permanente par email. En (re)venir à une « administration » locale à échelle humaine non numérisée, idéalement sans banques ni monnaies, fini le boursicotage, la vente en ligne, les GAFAM, etc.

      C’est pourquoi la plupart des gens préfèrent foncer dans le mur (en fermant les yeux ou en mettant des posters décoratifs devant eux) que d’envisager un changement salvateur forcément radical si on veut de la consistance et une chance d’éviter le plus gros du mur.

      Répondre à ce message

      • Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante Le 27 juin à 04:59, par simon

        Mais qui es-tu pour parler "des gens ?
        Tu penses représenter la pointe de la prise de conscience politique...
        Laisse donc les gens tenter de se dépatouiller dans l’enfer du quotidien et dans l’horreur de l’histoire.
        Ce n’est pas en moralisant ( donc en culpabilisant) que tu amèneras « les gens » à suivre la voie que tu sembles préconiser- qui d’ailleurs semble plus folklorique que sérieuse.

        Répondre à ce message

        • Drôme : la fibre arrive ! Voilà la seule politique de la classe dominante Le 29 juin à 00:05, par Ni Fibre ni 5G ni Linky.

          Ouais ok j’ai un peu trop mélangé les dirigeants avec les autres dans mon commentaire lancé trop rapidement sans détailler.
          C’est sûr que les populations subissent ce système, consomment ce que les industries leur balancent, et essaient d’exister là où le système leur laisse qq chose. On ne peut pas les faire culpabiliser pour ça, pour un système qui dirige tout à leur place et s’impose, et impose des modes de vie.
          Il n’empêche qu’au bout du compte bien peu se révoltent, donc il y a bien une forme d’acceptation.

          D’autre part, on ne pourrait pas changer un aspect important sans changer plus ou moins tout le reste. Obligé de partir sur d’autres bases.

          Je sais pas si c’est si folklorique que ça, ce serait de toute façon à examiner et décider collectivement. Ce qui est « folklorique », délirant, de manière sûr c’est en tout cas la fuite en avant dans le modèle actuel.

          « Les gens » n’arriveront pas à se dépatouiller dans le quotidien, c’est le système techno-industriel capitaliste qui dirige notre quotidien et qui le bouzille. Pour s’en sortir obligé de tout revoir, de faire radicalement autre chose.

          Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft