Déconfinement phase 1 : nos recommandations exclusives pour bien déconfiner les colères

Quelques conseils pratiques pour un déconfinement réussi, joyeux et fructueux

mercredi 6 mai 2020, par Camille Pierrette.

Le grand jour de la première phase du déconfinement approche, bientôt le 11 mai, les autorités et leurs merdias nous inondent de leurs consignes simplifiées ou détaillées, de mesures répressives et de mise en garde.
Aussi, voici nos propres petits conseils pratiques pour faire contre poids.

Déconfinement phase 1 : nos recommandations exclusives pour bien déconfiner les colères
Quelques conseils pratiques pour un déconfinement réussi, joyeux et fructueux

- Pour réussir votre déconfinement le 11 mai 2020 en ne retournant pas à l’anormale, quelques astuces malines :

  • Avant de sortir, munissez-vous d’un masque intégral, de lunettes et de gants. La cagoule est déconseillée, en mai il commence à faire chaud.
  • Réunissez-vous avec quelques ami.e.s pour réaliser un rite exorciste. Brulez ensemble les lambeaux de vos attestations d’auto-autorisation de sortie dérogatoire à l’assignation à résidence surveillée. Si par mégarde, un coup de vent malencontreux, des publicités, des banques ou des antennes 5G brûlaient en même temps, ce n’est pas grave, ce ne sont que des biens matériels, leurs familles s’en remettront
  • Réunissez vos potos pour préparer plein d’actions directes secrètes (c’est à dire des actions organisées sans hiérarchie ni structures surplombantes ni chefs, directement sans intermédiaires ou médiateurs)
  • Rendez-vous à la première manif disponible. Les manifestations ne font pas très peur aux gouvernements et au capitalisme, mais ça permet de retrouver des camarades, de se défouler vocalement après ces mois d’enfermement, et de préparer d’autres actions. Si les manifs sont toujours interdites, ce n’est pas grave, n’insistez pas vu qu’elles pèsent peu dans le rapport de force, et multipliez plutôt les « manifs » à 10, de jour comme de nuit. Allez dans des rues sans flics ni caméras, et exprimez-vous : chants, slogans, gestes barricades...
  • Vous êtes profs ? Faites grève, prolongez cette pause jusqu’à l’été, vous avez besoin de jardiner et de prendre l’air après ces semaines d’enfermement sous contrôle policier rapproché. Et puis vous avez mieux à faire que faire garderie.
  • Vous êtes parents ? N’emmenez pas vos enfants et ados à l’école dite de la république. Ils ont tellement de choses plus importantes à apprendre par d’autres moyens que suivre la voix de Blanquer & Macron écho de celle du Capital. Seule l’instruction est obligatoire, par l’école étatique. Vos gosses commencent tout juste à se désintoxiquer de la propagande scolaire, vous n’allez pas les y replonger quand même ?! Et puis bien sûr, pensez au coronavirus qui rode partout, qui pourrait les contaminer, les traumatiser durablement, et ensuite vos enfants pourraient vous contaminer vous ou leurs grands parents. Vous imaginez le stress traumatique quand votre enfant se rendra compte que papie et/ou mamie est mort du covid-19 à cause d’eux ?!
    Et puis ils subiront tout un stress du fait des mesures sanitaires/sécuritaires compliquées à respecter (Même Blanquer et Macron n’y arrivent pas, c’est dire), c’est pas du tout bon pour eux tout ça.
    Emmenez les plutôt dans la nature, voir les mondes vivants et les écosystèmes qui sous tendent toute vie sur Terre (même celle de Macron et Bernard Arnault, si si), découvrir toutes ces bestioles mignonnes et ces plantes fragiles détruites et menacées par la civilisation industrielle, et qu’on pourra mieux protéger si les enfants désertent l’éducation nationale et si le moins de monde possible retourne bosser. Sinon, faites les participer à des réunions de militants, des manifs, laissez les construire des cabanes (pour les aider, détruisez discrètement leurs téléphones et autres tablettes).
  • En cas de manif un peu offensive, pensez à rameuter vos goélands favoris à l’aide d’appâts de poissons, ils se feront une joie de dégommer les nouveaux drones policiers qui risquent de polluer les airs.
  • Vous êtes travailleurs pas encore licencié ? Faites grève. Ok vous avez besoin de fric, mais pensez à votre avenir et à celui de vos enfants, vous n’avez pas envie que le capitalisme et l’Etat continuent à tout détruire pour que les plus riches puissent continuer à s’engraisser ? Alors lancez de suite des caisses de grève, des opérations péages gratuits, etc.
    ok vous avez besoin de vous activer, de sortir de chez-vous, mais il y a plein d’activités plus utiles qu’aider à s’enrichir des entreprises souvent néfastes et écocidaires : faites un jardin, allez aider des petits paysans (comme ça vous aurez à bouffer après un mois de grève), ou sinon voir plus haut.
Déconfinement phase 1 : nos recommandations exclusives pour bien déconfiner les colères
Quelques conseils pratiques pour un déconfinement réussi, joyeux et fructueux
  • Vous êtes flics ? Vous devez être fatigués après tous ses mois de répression et de tension. La maladie, le stress, le droit de retrait, tous les prétextes sont bons pour rester chez vous. Là aussi pensez à votre avenir et à celui de vos enfants, alors arrêtez de défendre par la force les lobbies capitalistes et les tyrans de l’Elysée qui veulent quoi qu’il en coûte continuer à détruire le monde vivant et les humains.
  • Vous êtes déjà chômeurs ? Réjouissez-vous, vous disposez de beaucoup de temps pour réaliser ce programme chargé. Vous manquez d’argent ?, adressez-vous à Bernard Arnault et aux autres milliardaires, ils ne savent pas quoi en faire, et s’ils sont expropriés ils pourront moins corrompre les politiciens ou fomenter des projets capitalistes donc pourraves.
  • Vous êtes mineurs scolarisés ? Réjouissez-vous, vous n’êtes pas encore complètement incorporés dans la Machine économique mortifère. Alors refusez d’y entrer davantage, faites grève et luttez pour la fin de la civilisation capitaliste.
  • Bien entendu, ne succombez pas à la propagande étatique et capitaliste transmise par leurs merdias. Pour l’école l’Etat a déjà commencé à mettre en garde sur de possibles velléités contestataires ... Alors écoutez plutôt votre coeur, vos tripes reliés à votre cerveau dûment informé sur des médias libres.
  • Dans tout les cas, ne vous pressez pas, faites grève, passez à mi-temps, désertez, allez faire des pique nique au bord de la rivière, visitez vos voisins pour causer du monde qu’on voudrait construire et de comment y parvenir.
Déconfinement, les recommendations de contre-insurrection faites par l’Etat pour l’école de la république
Comme vous le voyez, il est vraiment important de ne pas amener vos enfants à l’école, épargnez-leur cette soupe et cette propagande dangereuse pour leur équilibre et leur avenir sur Terre.

P.-S.

Pour aller plus loin :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft