Ce n’est pas parce qu’il y a des élections qu’on est en démocratie

Article du magazine Frustration : La fiction de « notre-démocratie » est en train de tomber, la tyrannie et l’autoritarisme de l’Etat et du capitalisme se dévoilent

samedi 25 janvier 2020, par Camille Pierrette.

- Voici un excellent article du magazine Frustration : Ce n’est pas parce qu’il y a des élections qu’on est en démocratie. Ce n’est pas parce qu’il a été élu que Macron n’est pas un tyran

Ce n’est pas parce qu’il y a des élections qu’on est en démocratie
La fiction de « notre-démocratie » est en train de tomber, la tyrannie et l’autoritarisme de l’Etat et du capitalisme sont mise à jour !

C’est la dernière défense du gouvernement acculé devant la colère émanant de presque tous les secteurs du monde du travail, de toutes les villes et villages de France : Cette réforme, il a le droit et la légitimité de la faire malgré tout car il a été élu pour. Sibeth Ndiaye, menteuse professionnelle au service du président, le dit sans complexe : la violence est justifiée si elle est faite pour appliquer des réformes pour lesquelles on a été élu. Macron le dit à son tour : vous ne m’aimez pas ? Essayez la dictature, disait-il dans son avion l’autre jour.

En bon bourgeois, Macron et ses sbires nous sortent d’un ton docte l’équation scolaire « élection = démocratie » pour ridiculiser notre colère. Sauf que des dictatures élues, il y en a eu. La plupart des dictateurs de l’Histoire avaient pour principal mode de propagande la tenue régulière d’élection. Pour qu’une dictature élue le reste, il fallait juste pour elle s’assurer que les conditions de scrutin ne permettent pas un réel renversement de situation. Parti unique en ex-URSS, élections truquées chez les autocrates d’Afrique centrale et d’ailleurs, opposants intimidés et violemment réprimés partout dans le monde, les méthodes ont été et restent nombreuses, sans avoir besoin d’empêcher une élection. En France, la bourgeoisie désireuse d’étouffer l’expression du reste du peuple, en particulier des travailleurs, a su se montrer plus subtile : (...)

- Suite sur Ce n’est pas parce qu’il y a des élections qu’on est en démocratie. Ce n’est pas parce qu’il a été élu que Macron n’est pas un tyran

P.-S.

- Quelques articles parmi d’autres sur cette question fondamentale, qui atomisent la propagande du régime et de ses fidèles serviteurs politiciens et journalistes :

Nous ne vivons pas en démocratie. Cela doit apparaître de plus en plus clairement à de plus en plus de gens. Les manifestations actuelles des gilets jaunes semblent le suggérer. Le mot démocratie n’aurait jamais dû désigner autre chose que la démocratie directe. Le fameux pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple. Le régime politique dans lequel nous vivons, le régime électoral républicain et libéral, que les institutions culturelles dominantes, les gouvernants et les médias qualifient de démocratie représentative (un oxymore), est « une aristocratie élective dans les faits », ainsi que l’écrit Francis Dupuis-Déri dans son livre La peur du peuple – Agoraphobie et agoraphilie politiques. Il ajoute d’ailleurs qu’il « est aussi possible d’y voir une monarchie, puisque l’aristocratie élue est dirigée par un monarque élu, le président — ou un premier ministre tout puissant face à une reine impuissante, comme au Canada ou en Grande-Bretagne. D’un point de vue étymologique, le mot monarchie désigne bien le pouvoir ou le commandement (arkhè) d’un seul individu (mono). Mais pourquoi donc faut-il qu’il y ait un chef dans un régime libéral ou républicain, en plus du corps de l’aristocratie élue  ? Mystère. Avoir un chef d’État semble pourtant normal et naturel, et personne ne s’étonne que le roi ait simplement été remplacé par un président ou un premier ministre. »


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft