USA & France : polices et gouvernements communiquent pour tenter d’étouffer les révoltes

Les puissants ont peur, alors ils font de jolis discours et lâchent quelques miettes

vendredi 5 juin 2020, par Camille Z.

En France et aux USA, les capitalistes et leurs obligés les gouvernements comment à avoir peur.
Aux USA, les jours d’émeutes et de révoltes puissantes se succèdent, en France le feu couve plus que jamais sous les cendres brûlantes.
Alors à présent les dirigeants essaient d’apaiser les populations afin de les ramener dans le droit chemin de la normalité et de l’obéissance aux Etats et à la civilisation capitaliste qui pourtant massacrent tout et tout le monde (sauf les classes dirigeantes bien entendu).
Après l’usage surabondant du bâton et des armes à létalité réduite type LBD, l’oligarchie déverse un peu de miel langagier et quelques miettes de concessions temporaires sur les cadavres et les mutilés dans l’espoir d’étouffer les braises.

USA & France : polices et gouvernements communiquent pour tenter d’étouffer les révoltes
Entre 20.000 et 40.000 personnes le 2 juin 2020 à Paris

Aux USA, des flics se mettent à genou et Trump met en accusation le flic meurtrier de Floyd et ses complices.
Même Castaner dit « le boucher » y va à présent de ses déclarations tonitruantes sur le mode « zéro tolérance pour les policiers racistes » pour tenter de défendre et sauver l’organe majeur qui protège leur système : les flics. Les merdias du pouvoir titrent abondamment sur le conseil de discipline et l’enquête concernant les propos racistes de policiers et l’enquête interne.

Comme d’habitude, le gouvernement macroniste ne lésine devant aucun mensonge, manipulation ou inversion de réalité pour tenter de sauver sa peau et celle des lobbys capitalistes qui l’ont mandaté.

Depuis les révoltes sous forme d’émeutes aux USA, on sent qu’en France le régime marche sur des oeufs et veut éviter de jeter lui même l’allumette qui embrasera tout, la brutalité policière ou la mesure liberticide/antisociale de trop. D’un coup, la répression systématique des manifs et rassemblements se fait moins intense. L’Etat continue d’interdire les manifs, pour faire peur et limiter le nombre de présent.e.s, mais en même temps il les laisse se faire ou les réprime « mollement » (relativement à ce qu’il peut faire), le 2 juin 2020 à Paris le dispositif policier a sans doute aussi été dépassé par le nombre ?

Un peu effrayés quand même, les Pouvoirs essaient de nous endormir avec les « bons et les mauvais flics », avec la fiction des bavures alors qu’il s’agit d’un problème structurel bien ancré, avec les promesses de châtiments pour les flics racistes ou brutaux (par l’IGPN ? LOL).
Mais on sait bien que tous les flics, « bons ou mauvais », défendent de fait le même système pourri, que ça leur plaise ou non, qu’ils y mettent ou pas de l’entrain, qu’ils retiennent ou pas les coups de matraques.
On sait bien que toutes les oligarchies, tous les régimes capitalistes, tous les Etats, tous les régimes autoritaires et anti-démocratiques, ont absolument besoin de la brutalité des flics, de leurs pratiques terroristes, de l’injustice de la prétendue « justice » pour tenir, perdurer, imposer leur domination antidémocratique et tyrannique aux populations, et en particulier aux plus pauvres et exclues.
Alors, forcément, ne rêvons pas, après les jolis discours pour essayer de contrôler la colère jusqu’à la trêve espérée de l’été, en France les puissants garderont les flics ET leurs pratiques de répression, de meurtres et de brutalités.

Bien que macron ait très souvent montré son goût pour le mépris et la provocation, il va sans doute laisser se dérouler la plupart des manifs en juin, car il sait qu’il faut à un moment donné laissé siffler la soupape de sécurité de la cocotte minute afin qu’elle ne lui explose pas à la figure de manière très violente.
Que vont faire les révoltés, anti-racistes et autres ?
Se satisfaire des belles paroles et promesses, simplement exprimer leur colère et revendications, se contenter des éventuelles mesurettes ?
On sait que quand le Pouvoir a peur il vaut mieux pousser la confrontation et l’avantage le plus loin possible plutôt que se coucher aux premières réformes et contritions.

Par ailleurs, n’oublions pas que le racisme n’est pas fondamentalement indispensable au capitalisme, un Etat malin et moderne pourrait très bien parvenir à réduire fortement le racisme de ses flics tout en maintenant le même système politico-économique injuste et destructeur en place !
Ce serait certes formidable pour toutes les personnes concernées et par conséquent pour tout le monde, mais pourrait-on vraiment se réjouir de voir les personnes de couleur se battre encore plus entre elles et avec tous les autres pour avoir les meilleures places dans les froides hiérarchies du marché du travail ?
Le capitalisme et l’Etat n’ont pas forcément besoin du racisme pour perdurer et pour maintenir les peuples dans la division sociale et la guerre économique totale.
La civilisation capitaliste détruit et asservit tous les peuples, toutes les espèces, quelle que soit leurs couleurs de peau. Le racisme et ses hiérarchies absurde est une couche obscène de plus pour assoir et justifier de manière brutale le pouvoir des dominants blancs et de leurs alliés ou imitateurs.

A quoi ressemblerait un hypothétique monde capitaliste et étatiste peuplé de flics gentils et non racistes qui appliqueraient avec bienveillance l’état d’urgence et les lois implacables de l’économie de marché ? Au roman « Le Meilleur des Mondes » d’Aldous Huxley, un monde faussement pacifié où le règne total de la marchandise pourrait tranquillement détruire encore plus nos vies, nos conditions d’existence et l’ensemble du vivant.

Dans la civilisation capitaliste et la gestion étatiste, il n’y aura jamais de paix ni de justice sociale.
Ce monde capitalisme ne réussit qu’à tout détruire et à provoquer des pandémies, il n’a que des cendres, du sang et des larmes à vendre.
Seules des luttes acharnées sachant le frapper au coeur pourront en venir à bout et permettre d’autres horizons, seules des luttes et actions constantes pour l’autonomie et l’auto-organisation permettront d’échapper aux monstres de la civilisation industrielle, de l’Etat, du capitalisme ou autres de leurs avortons hideux tels que l’extrême droite.

P.-S.

📺PUISQUON VOUS LE DIT !📺
Il n’y a pas de violences policières en France.
Il n’y a pas de racisme en France.
Il n’y a pas d’inégalité en France.
Il n’y aura donc pas de révolte en France.

Ou pas.

(post de Cerveaux non disponibles)


2 Messages

  • USA & France : polices et gouvernements communiquent pour tenter d’étouffer les révoltes Le 8 juin à 23:34, par Camille Z

    Castaner le boucher a fait son show télé aujourd’hui. En tant qu’humoriste, il n’est ni bon ni drôle. En tant que ministre, il continue le même job pourri.

    RACISME ET VIOLENCES DANS LA POLICE : « CASTANER, EN AVANT LES HISTOIRES »

    Alors que la question des violences policières est sur le devant de la scène, que des dizaines de milliers de personnes manifestent pour réclamer justice depuis une semaine en France, et que des propos ouvertement néo-nazis de policiers ont été dévoilés, le ministre de l’Intérieur Castaner devait prendre la parole ce lundi. Après avoir prononcé un pitoyable "I have a dream", il a fait quelques annonces.

    # Ce qu’il a proposé :

    - La suspension de policier est « envisagée » en cas de « soupçon avéré d’actes ou de propos racistes ». Sous entendu, ça ne posait pas de problèmes avant. Il risque de ne plus rester grand monde au ministère de l’intérieur. Mais il faut relever le choix des mots : la suspension est « envisagé » en cas de « soupçon avéré ». Autant dire, jamais.

    - Le numéro de matricule devra être visible
    - « L’usage des caméras piétons sera renforcé »
    - Des « formations sur le racisme » sont envisagées
    - La clé d’étranglement sera « abandonnée »

    # La réalité :

    - Le numéro de matricule RIO était déjà obligatoire
    - Les policiers étaient déjà équipés de « caméras piétons », dont les images ne sont jamais fournies en cas de violences
    - L’interdiction de la clé d’étranglement n’aura malheureusement pas d’effets réels. D’abord parce que la technique qui tue le plus souvent est le plaquage ventral, qui elle, ne sera pas interdite. Ensuite car les policiers ne sont jamais sanctionnés. En principe, il est déjà formellement interdit de tirer dans un visage avec un LBD, de mettre une matraque dans un anus, de piétiner une grand-mère, de tirer des explosifs, de tuer. Tout cela est déjà interdit, et pourtant cela continue. Puisque la justice protège systématiquement la police, ces interdictions sont sans effets. Il en va de même pour la clé d’étranglement.

    Castaner comme ses prédécesseurs ont contribué à rendre la police plus violente, plus armée, plus intouchable. Contre les Gilets Jaunes, le gouvernement a déchaîné une répression maximale. Le pouvoir a commandé des dizaines de milliers de grenades, de LBD, de fusils d’assaut. Pendant le confinement, pas moins de 12 personnes sont mortes à cause de la police dans l’indifférence !

    Bref, les annonces de Castaner sont de belles histoires pour les médias. Le gouvernement a offert un spectacle sans conséquence. Mais le fait de reconnaître de facto le racisme et la violence dans la police après des années de déni total montre que le vent commence à tourner..

    Alors rendez vous samedi 13 juin, à l’appel de familles de victimes.
    Amplifions le rapport de force !

    (post de Nantes Révoltée)

    Bref, les minorités hurlantes des merdias et du gouvernement au service d’une minorité de nantis continuent leurs enfumages et manipulations afin de tenir jusqu’aux vacances d’été sans avoir à connaître de révoltes.

    Répondre à ce message

  • USA & France : polices et gouvernements communiquent pour tenter d’étouffer les révoltes Le 8 juin à 01:28, par Camille Z

    Les mensonges immondes et contre vérité énormes se déchaînent au sommet pour tenter d’abuser les gens :
    - Violences policières : « L’usage de la force engendre des images qui sont parfois complexes à comprendre pour les citoyens », affirme le ministère de l’Intérieur - Camille Chaize, porte-parole du ministère de l’Intérieur, estime que les manifestations contre les violences policières sont l’expression d’un « ressenti » et qu’il faut « expliquer l’action policière ».

    T’inquiètes, pour ça comme pour le reste on a très bien compris, gardez vos mensonges et vos manipulations cyniques, étouffez-vous avec !

    Ce serait « amusant » que Castaner le barbare se fasse exploser un oeil et la moitié du crane par un tir de LBD en traversant la rue au mauvais moment, on verra quels sont ses « ressentis » à ce moment là. Il appréciera sans doute à sa juste mesure les explications du flic qui a choisi volontairement de lui exploser la tronche.

    En fait, ils commencent à flipper un peu dans le cluster violent de l’Elysée, alors ils en viennent à se fendre d’explications au bas peuple toujours considéré comme débile ou trop émotif, et à sortir de l’extrême bout des lèvres de très vagues exercices d’auto-critique.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft