Révoquer le gouvernement et tout son monde ! ou rester dans l’impuissance et se faire écraser

Destituer le régime et mettre en laisse le capitalisme, ou signer pour la destruction et la précarité ?

lundi 16 décembre 2019, par Camille Pierrette.

Depuis les lois « Travaille ! » passées en force par deux gouvernements différents, depuis le règne autoritaire du macronisme et de ses brutalités policières, il est clair que le système en place veut imposer coûte que coûte ses directives capitalistes et ultra-libérales, pour parachever le règne de l’argent et du chacun pour soi, pour en finir avec toute forme de solidarité, d’égalité sociale, de fraternité, d’écologie réelle, pour nous mettre toustes KO et rendre ensuite toute résistance beaucoup plus difficile.

Il est donc très important de comprendre que quelques grèves éparses et manifestations ne feront en rien plier les gouvernements qui pilotent successivement l’Etat français, ils s’en moquent et répriment de plus en plus violemment, comme on peut le constater depuis novembre 2018. Macron et sa clique de malfaiteurs cyniques, violents et extrémistes se moquent des simples protestations et du fait que seuls 7% des français en âge de voter ont choisi leur programme au 2e tour des présidentielles.
A la Zad de NNDL comme dans les manifs gilets jaunes et les luttes syndicales, ils instrumentalisent les bandes armées policières au profit de leurs sinistres desseins et se drapent sans vergogne dans les grands machins, Etat de Droit, République, Démocratie, pour tenter d’assoir leur autoritarisme sans limite.

Les syndiqué.e.s et travailleuses/travailleurs vont-ils utiliser leur pouvoir de grève, leur pouvoir de bloquer l’économie, à quelque chose de plus grand que juste obtenir l’annulation de la contre-réforme des retraites ?

Pour mettre un coup d’arrêt aux politiques ultra-capitalistes portées par les lobbies, multinationales, fonds de pension (BlackRock & cie), médias du Capital, leurs députés et leurs représentants au gouvernement chargés de les appliquer férocement, pour construire autre chose, pour avoir ne serait-ce que la possibilité de le faire (surtout à grande échelle), et aussi pour diminuer les catastrophes climatiques-écologiques en cours et à venir, il nous faut donc couler pour de bon ce gouvernement et son monde, le pousser à la démission, le révoquer une bonne fois pour toutes.

Quelques semaines de grèves et manifestations ne pourront suffire à changer la donne. Il faut avoir conscience qu’à présent un mouvement d’une ampleur au moins similaire à celui de mai 68 est indispensable, nous n’avons pas le choix, plus possible de rester spectateurs, de répéter qu’on ne peut rien faire, de juste réclamer de manière soumise quelques petites améliorations ...ou non-reculs.
Il va falloir résister, déborder de toutes parts et de toutes les manières, pendant plusieurs mois.

Il faut donc s’y préparer et agir en conséquence, ou sinon accepter par avance l’échec et l’impuissance des contestations, le retour à la défaite du réformisme des très petits pas porté par les grandes centrales syndicales et les partis politiques réformistes.

Faire vivre et réussir sur la durée un mouvement d’une telle ampleur implique la participation très active du plus grand nombre, de sortir des logiques trop catégorielles, de rencontrer les autres classes sociales (notamment les plus pauvres), de déborder les syndicats, de ne pas accepter la répression ou des os à ronger, de déployer une solidarité généralisée, de comprendre que la lutte collective auto-organisée et déterminée est plus importante que des petites miettes temporaires pour sa pomme.

Il n’y a plus de cheminots, d’étudiants, de zadistes, de personnels d’hôpitaux, d’électriciens, de gaziers ou d’anarchistes..., il y a celles & ceux, alliés, qui refusent l’ordre marchand et capitaliste destructeur de toute Vie, qui s’opposent à l’autoritarisme du régime et au terrorisme d’Etat, et il y a de l’autre côté des opposants dangereux, extrémistes et minoritaires, de droite comme de gauche, des oligarques et des capitalistes, qui veulent continuer et aggraver cette normalité problématique et mortelle.

Semons partout un chaos libérateur pour défaire tous les gouvernements, les lobbies et toutes les stratégies de répression, pour faire naître d’autres matins, pour devenir vivants.

un texte écrit en avril 2018, légèrement remanié

- voir aussi : INSAISISSABLES, MULTIFACETTES, soyons vivants !


1 Message

  • Révoquer le gouvernement et tout son monde ! ou rester dans l’impuissance et se faire écraser Le 22 décembre 2019 à 11:32, par jacky robert

    Les populations sont en danger , il est de notre devoir de réveiller les consciences ,« Le roi et ses vassaux est en minorité », devenons chacun(e) un robin des bois , tous les individus rattachés à cette « royauté » doivent démissionner ( et les aider à démissionner) , une phrase que tout un chacun(e) doit mémoriser et travailler sur sa propre vie, phrase dont je ne retrouve pas l’auteur qui dit : Dorénavant je pense juste parce que je pense dans le sens des vérités et des principes éternels de la vie , tout ce que je fais s’accorde avec le principe éternel de loi et d’ordre " , ce travail sur soi mème est primordial pour aider l’humanité à trouver sa voie dans la vraie liberté . trés cordialement .

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft