Qui est Olivier Ponsoye

l’éminence grise d’Ensemble pour Crest ?

lundi 16 décembre 2019, par Etienne Maillet.

Pas de démocratie sans presse indépendante. La démocratie fleurit dans la transparence. Le psychiatre Erich Fromm conseillait même de soumettre les personnalités politiques à une scrutation psychologique serrée afin d’éviter que des personnalités bancales se glissassent aux responsabilités.

La démocratie ne souffre pas l’ombre. Elle exige la transparence, afin que chaque Crestoise, chaque Crestois détermine son vote éclairé en conscience, protégé des manigances et de la désinformation.
Construire la démocratie est un combat de tous les jours !

Suite à l’article paru vendredi 13 décembre dans le Crestois, faisant état de liens étroits entre la liste "participative" « Ensemble pour Crest » et M. Olivier Ponsoye, référent de La République En Marche à Paris, il paraît nécessaire de mieux connaitre le personnage, ses réseaux, ses activités.

Les éléments ici colligés, bruts de décoffrage, ont été recueillis sur internet, en suivant le fil Olivier Ponsoye. Les références, sauf exception ont été omises.
S’agissant de documents public, On retrouvera aisément les pages d’origine sur la toile, par un simple copié-collé.


Olivier Ponsoye est le référent du département Paris 1-2-3-4. Il répresente le mouvement de La République En Marche !
Olivier PONSOYE, chevalier de la Légion d’Honneur 1964

En poste chez Carolus Advisors, Parfum Francis Kurkdjian, Tiaré Groupe, What next Invest, Maison Sylvain Le Guen
Précédents : Credit Suisse Hottinguer, Credit Suisse Courtage, Banque Neuflize, Schlumberger, Mallet (Banque Neuflize OBC)

Olivier Ponsoye Président & Fondateur du Fonds de Dotation Buchet Ponsoye, Président de Positis SAS, Associé Gérant de Carolus Advisors & Trésorier de la fondation de l’Armée du Salut.

Olivier Ponsoye, commence sa carrière professionnelle en tant que banquier conseil, spécialiste du secteur de la banque privée, des fondations et associations.
Pendant 30 ans, après des études de droit, j’ai exercé un métier d’accompagnement auprès de dirigeants d’entreprise, d’actionnaires, mais aussi au sein de ...
20 juin 2002 - Credit Suisse Hottinguer Olivier Ponsoye est nommé directeur adjoint au sein de la direction de la clientèle privée de Credit Suisse Hottinguer ...
11 oct. 2019 - Olivier Ponsoye, à la tête de l’agence de conseil Positis et référent LREM, a fait carrière dans la banque privée, les fondations, et il figure au ...

Municipales à Paris : pour mener la bataille des finances, qui sont les trésoriers des candidats ? (La lettre A : Le quotidien de l’influence et des pouvoirs)

Dans la course à mairie de Paris, Benjamin Griveaux a choisi comme trésorière une ex-banquière reconvertie dans l’immobilier de luxe. Son concurrent Cédric Villani a fait appel à un ancien haut fonctionnaire de la ville de Paris pour gérer son budget de campagne. Quant à Rachida Dati, elle s’est rapprochée d’un cadre d’EDF...

Olivier Ponsoye, né le 18 juin 1964 à Pointe-Noire au Congo, a démarré sa carrière professionnelle en tant que gérant de patrimoine à la Banque de Neuflize, Schlumberger, Mallet, Demachy, pendant 13 ans, puis chez Credit Suisse Hottinguer durant 3 ans. En 2005, il créé, avec Christian Donnefort, la société Tiaré Groupe (family office), société de gestion de fortune et de conseils en matière juridique, fiscale, ressources humaines et philanthropie.Très tôt intéressé par la philanthropie et les fondations, dont il est spécialiste, il siège depuis 1990 aux conseils d’administration de plusieurs organisations :

Olivier Ponsoye, commence sa carrière professionnelle en tant que banquier conseil, spécialiste du secteur de la banque privée, des fondations et associations. Après une première expérience professionnelle dans la banque de Neuflize OBC, Olivier Ponsoye rejoint en 2001 Credit Suisse Hottinguer comme Senior Private Banker spécialisé dans le secteur de l’assurance. En 2005, il participe à la création de Tiaré Groupe, cabinet de conseil en gestion de fortune et FAMILY office. En 2013, il se consacre à la fondation de Carolus Advisors. Olivier Ponsoye a piloté de nombreux projets de développement de sociétés, levée de fonds et transformation des organisations, et intervient plus particulièrement dans le domaine du luxe et de la communication et internet.

Olivier Ponsoye est membre du conseil d’administration de plusieurs organisations caritatives et fondations reconnues d’utilité publique, trésorier de la Fondation de l’Armée du Salut, administrateur du Collège Protestant Français de Beyrouth, il a participé à la création de la Fondation Neuflize Vie pour la photographie contemporaine, de la fondation Henri Cartier Bresson, de la Fondation Hospitalière Sainte-Marie et préside la Petite Bibliothèque Ronde à Clamart.

Co-fondateur du Fonds de dotation LINK pour la lutte contre le Sida, il est aussi délégué général de l’association Toléde et à ce titre intervient dans le champ de la promotion de la diversité et de RSE.

Olivier Ponsoye est juge au Conseil de prud’hommes de Paris.

LES ORGANISATIONS

Fondation des musées nationaux de Prague
Echanges et Bibliothèques (Fondation Schlumberger)
Les amis de la joie par les livres (centre national du livre pour enfants)
Laissez les lire
Présence Protestante française du Liban
Fondation de l’Armée du Salut, Sol En Si (solidarité enfants sida)
Société de Charité Maternelle de Paris
Fondation Douaud

...et enfin plus récemment l’association Tolède (Tolérance et Education).

De façon plus implicative, il a participé à la création de la Fondation Julienne Dumeste pour l’innovation sociale et humanitaire, la Fondation Neuflize-Vie pour la photographie contemporaine, la Fondation Henri Cartier-Bresson, et la Fondation Hospitalière Sainte-Marie, dont il siège aussi dans les conseils d’administration et d’orientation. En 2007, il a repris la gestion de l’ancienne bibliothèque des enfants de Clamart (ex-Joie par les livres) et a créé pour cela avec Geneviève Patte, l’association de la Petite Bibliothèque Ronde dont il est le président aujourd’hui. Amateur d’art, il soutient de jeunes artistes et collectionne peintures et photographies.

Clamart : une fondation pour sortir la Petite Bibliothèque Ronde de la crise ?

Le 25 janvier 2017 à 19h50

C’était en septembre dernier. Le personnel de la Petite Bibliothèque Ronde (PBR), à Clamart, refusait de quitter ses locaux pour cause de chantier de rénovation. Un bras de fer s’engageait alors avec le territoire Vallée Sud - Grand Paris, propriétaire du site, accusé de vouloir expulser l’association gérant la bibliothèque à l’issue des travaux. Où en est-on, cinq mois plus tard ? Pour tenter de trouver une issue à ce conflit, une médiation a été lancée en octobre par le ministère de la Culture. Sans succès, le président (LR) du territoire Vallée Sud - Grand Paris, Jean-Didier Berger, ayant refusé d’assister aux réunions si la direction de la PBR était également présente.

La mission de réconciliation a désormais été confiée par l’Etat à la préfecture des Hauts-de-Seine. L’objectif ? « Retrouver un climat apaisé et que les gens arrivent à se parler », explique Philippe Maffre, sous-préfet d’Antony. Ces derniers jours, de multiples coups de téléphone ont été passés entre les différents acteurs du dossier : le ministère, le territoire, l’association et la famille Schlumberger, une famille d’industriels originaire d’Alsace et mécène historique de cette bibliothèque pour les enfants - qui est la toute première à avoir ouvert au sein d’une cité.
« Une sortie par le haut pour tout le monde »

Cette dernière pourrait avoir un rôle majeur dans la résolution du conflit. Selon nos informations, l’idée de transformer l’association qui gère la bibliothèque en fondation d’utilité publique aurait fait son chemin. « C’est une idée séduisante, qui permettrait une sortie par le haut pour tout le monde », explique Olivier Ponsoye, le président de la Petite Bibliothèque Ronde. De son côté, Jean-Didier Berger n’a « pas souhaité commenter » les discussions en cours.
Concrètement, une telle fondation permettrait de garantir à long terme la présence de la Petite Bibliothèque Ronde sur son site à Clamart, pérenniserait le lien entre la bibliothèque et l’Etat, et pourrait séduire les élus locaux par son caractère prestigieux. Un pôle de recherche pourrait également voir le jour à l’intérieur de la bibliothèque.

Souci : la création d’une fondation supposerait un investissement d’environ 2 M€. Un effort financier qui ne pourrait se faire sans le concours de la famille Schlumberger, qui pourrait également être amenée à participer au financement des travaux de rénovation du site. Hasard, ou coup tactique de l’Etat ? Ce mercredi soir, la famille doit recevoir un « prix pour le mécénat » remis par la ministre de la Culture, pour saluer la création de la bibliothèque et les actions menées à Clamart depuis 1965. De quoi faire, peut-être, de nouveau vibrer la fibre du mécénat.

La Petite Bibliothèque Ronde

C’est grâce au mécénat d’Anne Gruner Schlumberger que la bibliothèque a ouvert en 1965. À l’origine, trois bibliothécaires spécialisées ont constitué le fonds de cet établissement, dont deux avaient été formées à L’Heure Joyeuse.
La bibliothèque est devenue une structure associative expérimentale, désormais gérée par l’association « La Petite Bibliothèque Ronde » présidée par Geneviève Patte puis par Olivier Ponsoye. La bibliothèque prend le nom de La Petite Bibliothèque Ronde tandis que le Centre national de la littérature pour la jeunesse et la Revue des livres pour enfants rejoignent le 1er janvier 2008 le département Littérature et Art de la Bibliothèque nationale de France.

L’assurance vie

https://www.argusdelassurance.com/acteurs/assureurs/tiare-lance-un-contrat-socialement-responsable.19283
Le contrat bâti par La Mondiale partenaire réussit le pari audacieux de faire cohabiter l’assurance vie avec la notion de partage.

« Porter un autre regard sur l’assurance vie » est l’objectif du courtier Tiaré assurances (Tiaré Family Office), qui lance son contrat d’assurance vie à architecture ouverte Humalia Vibrer d’humanité. Conçu avec La Mondiale partenaire, ce produit répond aux souhaits des grandes familles fortunées, clientes de Tiaré, d’investir selon des principes moraux et éthiques. « L’assurance allie à la fois un outil patrimonial et un mécanisme philanthropique », indique Olivier Ponsoye, gérant de Tiaré assurances.

Un don annuel programmé sur les plus-values

Outre la composition des fonds ISR (un actif en euros et 16 en unités de compte), le contrat comporte une dimension de partage : frais d’entrée réduits (2,5 %) ; et possibilité d’effectuer un don annuel, via un rachat partiel de tout ou partie des plus-values du contrat. Le souscripteur choisit le ou les donataires parmi les dix associations à but humanitaire ou ONG (WWF France, Le Rire médecin, Acted France...) partenaires du contrat via l’association Humalia. Ce don s’effectue au nom du souscripteur par l’intermédiaire de l’assureur, La Mondiale partenaire, qui établit le certificat de déductibilité fiscale. Tous les ans, l’assuré renouvelle, s’il le veut, sa promesse de don.

Transparence et performance

Les fonds responsables sont sélectionnés par Axylia conseil, expert des solutions financières responsables, et par le Comité éthique et sociétal (association loi de 1901), avec une exigence de transparence de la gestion et de performance supérieure à l’indice de référence. Le Comité valide la dimension sociétale des fonds, ainsi que le choix des réseaux de distribution du contrat aux côtés de Tiaré, family officers, banques de gestion de fortune, réseaux patrimoniaux et trois sociétés (Lombard-Odier, Pictet et Cie et Rothschild et Cie).

Le mécénat

Né de la rencontre entre Olivier Ponsoye et Nicole Buchet (décédée en 2008), Présidente du BB trust Dominica et de l’association BB en France.

CONSEIL DU FONDS DE DOTATION BUCHET PONSOYE
Olivier Ponsoye Président & Fondateur du Fonds de Dotation Buchet Ponsoye, Président de Positis SAS, Associé Gérant de Carolus Advisors & Trésorier de la fondation de l’Armée du Salut.

MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
XXX MBA finance and investment. Baruch College City University of New York, Associé de Carolus Advisors.
XXX MBA finance à INSEEC, Directeur Associé de Positis.
XXX Master en Management culturel à Paris Dauphine. Producteur culturel et chargé de projets dans les domaines audiovisuel, expositions et architecture.
COMITÉ CONSULTATIF ET DE SURVEILLANCE
XXX Président-directeur général de REOR et Administrateur de la ligue de protection des oiseaux.
XXX Directeur Général de Momentum et des Napoleons. Associé de What’s next Partners.
— XXX de Sam. de So. Art Advisor.
— XXX Directeur Banque Martin-Maurel Trésorier de l’Organisation pour la Prévention de la Cécité et membre du conseil de la Fondation de l’Enfance.
— XXX Interprète auprès du Parlement Européen, de la Commission Européenne et du Conseil de l’Europe. Photographe-reporter. Doctorat en politique internationale de l’université de Wales Aberyswtyth.
FONDATION BUCHET PONSOYE

Nicole BUCHET est née le 27 janvier 1921 à Oignies (Pas de Calais) dans une famille bourgeoise d’industriels. Son père Charles Buchet et son grand père Henri Buchet ont été les dirigeants des mines de charbon de la Compagnie d’Ostricourt et sa mère Yvonne Bedu possédait le château de Milly la Forêt où Nicole a passé son enfance avant d’être envoyée en pensionnat en Allemagne. Pendant la guerre, elle est traductrice interprète et dactylographe, après la libération, elle s’installa un temps aux USA en suivant un Colonel américain. Elle monta une affaire à New-York, puis, elle rentra en France où elle épousa André Maxime BOYER, industriel (transports Boyer Frères), dont elle eut un fils …..

Divorcée d’André BOYER, elle se remaria en 1961 avec Martial BROQUERE de BALBI de MONTFAUCON, dont elle divorça en 1971. Nicole BUCHET eut un commerce de primeurs puis s’associa avec un jeune créateur de chapeaux, exerça un temps le métier de directrice d’école et, enfin en 1997, décida de créer une fondation charitable (trust) à la Dominique (Commonwealth of Dominica) dont elle devint présidente. Cette fondation, le BB Trust, créée avec son fils Thierry, vise à favoriser l’éducation des jeunes dominicains dans la langue française. Pendant plusieurs années, Nicole et son fils Thierry avaient l’habitude de passer plusieurs semaines par an sur cette Île et s’étaient liés d’amitié avec le Ministre du Ministre du tourisme et député, l’honorable Mr Norris Prevost. C’est ce dernier qui favorisa l’installation de la fondation de Nicole à Roseau et la préside aujourd’hui.

En 2008, la fondation a acquis une maison historique à Roseau grâce à un don de Nicole BUCHET dont le nom, associé à celui de son fils, fait désormais partie du patrimoine historique de l’Ile de par leur renommée auprès de la population. Après la mort de son fils, Nicole BUCHET prit ses distances avec l’Ile de la Dominique et le BB Trust. A l’initiative d’Olivier PONSOYE, rencontré en 1997, elle décida de revenir à Roseau avec lui et de reprendre en main, après 10 ans d’absence, le destin du BB trust. A travers cette organisation caritative, Nicole Buchet a contribué à l’éducation de près d’une centaine de jeunes dominicains en dix ans. Grande amatrice d’art sa vie durant, Nicole Buchet soutint, avec talent, de jeunes artistes et constitua une magnifique collection, largement dispersée après la mort de son fils. Jusqu’à sa propre disparition, elle continua d’aider généreusement ces jeunes, toujours avec talent et intuition. Femme libre, grande voyageuse et curieuse de tout, elle avait quasiment fait le tour du monde.

Elle est décédée le 19 octobre 2008 à Saint Jean de Luze, ayant formé le vœu qu’un fonds de dotation soit créé avec un legs important de sa part, dans la perspective de lutter entre autres contre l’illettrisme et contribuer à l’éducation culturelle, économique et citoyenne des jeunes, notamment issus de milieux défavorisés.

Fondation de l’Armée du Salut

MEMBRES DU CONSEIL D’ADMINISTRATION
XXX MBA finance and investment. Baruch College City University of New York, Associé de Carolus Advisors.
XXX MBA finance à INSEEC, Directeur Associé de Positis.
XXX Master en Management culturel à Paris Dauphine. Producteur culturel et chargé de projets dans les domaines audiovisuel, expositions et architecture.
COMITÉ CONSULTATIF ET DE SURVEILLANCE
— XXXX Président-directeur général de REOR et Administrateur de la ligue de protection des oiseaux.
XXXX Directeur Général de Momentum et des Napoleons. Associé de What’s next Partners.
F-X de S. de S Art Advisor.
XXX Directeur Banque Martin-Maurel Trésorier de l’Organisation pour la Prévention de la Cécité et membre du conseil de la Fondation de l’Enfance.
XXX Interprète auprès du Parlement Européen, de la Commission Européenne et du Conseil de l’Europe. Photographe-reporter. Doctorat en politique internationale de l’université de Wales Aberyswtyth.

In situ, dans les coulisses de l’Opéra de Paris

Ce beaux-livre présente une vision originale du ballet de l’Opéra de Paris, à travers l’objectif de Pierre-Elie de Pibrac
In situ, dans les coulisses de l’Opéra de Paris, XX de Pibrac, Éditions Clémentine de la Féronnière, Olivier Ponsoye, co-auteur

Association « de l’aire », Écosite, 26400 Eurre.

De l’aire reçoit une aide annuelle du Conseil Départemental de la Drôme. Nous remercions tous les partenaires qui nous ont soutenu ou nous soutiennent : Parc Naturel Régional du Vercors. Fondation de France. Fondation Olivier Ponsoye.

ICOSAEDRE SYSTEME - ICOSYS
34000 MONTPELLIER
Olivier PONSOYE est Administrateur de l’entreprise ICOSAEDRE SYSTEMEICOSYS
Présentation de la société ICOSAEDRE SYSTEME
ICOSAEDRE SYSTEME, société anonyme à conseil d’administration est active depuis 29 ans.
Localisée à SAINT-VICTOR-DES-OULES (30700), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la fabrication d’équipements de communication.

PW INVEST

75011 PARIS
France
PW INVEST, société par actions simplifiée est en activité depuis 7 ans.
Établie à PARIS 11 (75011), elle est spécialisée dans le secteur des activités des sociétés holding.
Sur l’année 2014 elle réalise un chiffre d’affaires de 0,00 €.
Le total du bilan a augmenté de 0,39 % entre 2013 et 2014.
Olivier PONSOYE, est président de l’entreprise PW INVEST.

TOLEDE MEDIAS
TOLEDE MEDIAS, société à responsabilité limitée est en activité depuis 11 ans.
Localisée à PARIS 8 (75008), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de l’enregistrement sonore et édition musicale.
Sur l’année 2013 elle réalise un chiffre d’affaires de 11 500,00 €.
Le total du bilan a augmenté de 159,38 % entre 2012 et 2013.
Olivier PONSOYE, est gérant de l’entreprise TOLEDE MEDIAS.

WCH SARL
75007 PARIS
WCH SARL, société à responsabilité limitée a été active durant 4 ans.
Domiciliée à PARIS 7 (75007), elle était spécialisée dans le secteur d’activité du conseil pour les affaires et autres conseils de gestion.
Olivier PONSOYE, était gérant de l’entreprise WCH SARL.
La société WCH SARL (WCH) a été radiée le 28 avril 2015.

WHAT NEXT INVEST
AV DE LA MOTTE PICQUET
75007 PARIS
WHAT NEXT INVEST, société par actions simplifiée est en activité depuis 9 ans.
Localisée à PARIS 7 (75007), elle est spécialisée dans le secteur d’activité de la gestion de fonds.
Sur l’année 2018 elle réalise un chiffre d’affaires de 0,00 €.
Le total du bilan a augmenté de 0,44 % entre 2017 et 2018.
Olivier PONSOYE, est président de l’entreprise WHAT NEXT INVEST.

COURANT ALTERNATIF
Olivier PONSOYE est Liquidateur de la société COURANT ALTERNATIF située 7 PLACE FRANZ LISZT 75010 Paris 10e Arrondissement au capital : 1 000 €. Olivier PONSOYE évolue dans le secteur : Location de terrains et d’autres biens immobiliers (Code APE 6820B).
PLACE FRANZ LISZT 75010 Paris 10e Arrondissement Capital 1 000 €
APE 6820B / Location de terrains et d’autres biens immobiliers CA N.C.
Effectif N.C. Résultat N.C.

POSITIS HOLDING
Olivier PONSOYE est Président de la société POSITIS HOLDING située 136 RUE SAINT HONORE 75001 PARIS 1 au capital : 1 120 €. Olivier PONSOYE évolue dans le secteur : Activités des sociétés holding (Code APE 6420Z).
RUE SAINT HONORE 75001 PARIS 1 Capital 1 120 €
APE 6420Z / Activités des sociétés holding CA N.C.
Effectif N.C. Résultat N.C.

La Petite Bibliothèque Ronde

La Petite Bibliothèque Ronde ou bibliothèque des enfants de Clamart, anciennement La Joie par les livres, est une bibliothèque pour enfants de renommée mondiale, fondée par l’association La Joie par les livres dans le quartier populaire de la cité de La plaine au Petit-Clamart. Elle est connue tant pour son architecture, classée au titre des monuments historiques, que pour son mode de fonctionnement qui en fait un lieu de vie pour les enfants de la cité.

C’est grâce au mécénat d’Anne Gruner Schlumberger que la bibliothèque a ouvert en 1965. À l’origine, trois bibliothécaires spécialisées ont constitué le fonds de cet établissement, dont deux avaient été formées à L’Heure Joyeuse.
La bibliothèque est devenue une structure associative expérimentale, désormais gérée par l’association « La Petite Bibliothèque Ronde » présidée par Geneviève Patte puis par Olivier Ponsoye. La bibliothèque prend le nom de La Petite Bibliothèque Ronde tandis que le Centre national de la littérature pour la jeunesse et la Revue des livres pour enfants rejoignent le 1er janvier 2008 le département Littérature et Art de la Bibliothèque nationale de France.

La Petite Bibliothèque Ronde est soutenue par les fondations :

  • La Fondation SNCF (celle dont M. Delevoye était le collaborateur bénévole)
  • Annenberg Foundation
  • Echanges & Bibliothèques
  • Culture et Musique
  • Fondation SCALER
  • Search Foundation
  • Fond de dotation Buchet Ponsoye
  • Caritas Veritatis Foundation
  • Fondation Douaud
  • Fondation d’Entreprise AREVA

Parentèle

Pierre Edouard PONSOYE, Docteur en médecine, Chevalier de la Légion d’Honneur 1914-1975
Isidore Félix PONSOYE, Négociant en vins Propriétaire-rentier à Valence , né en 1848 - Boffres (Ardèche), France, décédé en 1899 - Valence (Drôme), France à l’âge de 51 ans, rentier-Propriétaire à Valence. Marchand de vins

Marié avec Odette Suzanne PEYRON, née en 1887 (Parents : H Elie Scipion PEYRON, avocat à la cour d’appel de Nimes, conseiller général du Gard et suppléant du député du Gard, membre de l’Académie des Sciences belles lettres et arts de Nimes 1857-1941 & Marthe Eugènie ARNAUD 1865-1943)

H Pierre Edouard PONSOYE, Docteur en médecine, Chevalier de la Légion d’Honneur 1914-1975 Marié avec Geneviève BURNETT-HELOT 1909-1984

H Edmond PONSOYE, Pasteur de l’église réformée et historien du protestantisme 1880-1954 Marié avec Odette Suzanne PEYRON 1887

H Charles PONSOYE, Chevalier de la légion d’honneur, Docteur en médecine et historien du valentinois, membre de la société historique de la Drôme 1882-1967

Il fut membre de la commission consultative du musée du Désert et de la Société d’histoire du protestantisme. Membre du conseil de "La Cause", membre du conseil de la Faculté théologique protestante de Montpellier. Étudiant à la faculté de théologie de Montauban, il soutient en 1905 sa thèse de baccalauréat en théologie, intitulée Expérience et acte de foi. Surnommé le Bossuet du Protestantisme français, il fut un brillant prédicateur de tendance évangélique et fit l’essentiel de sa carrière à Montpellier (église de la rue de Brueys) aux côtés de Jean Cadier et ceci jusqu’à sa retraite en 1946. Pendant celle-ci, il critiqua les conditions de réunification des églises réformées de France (1934-1938).

Il était partisan d’une confession commune de la foi et pour que l ?autorité souveraine des Saintes Ecritures soit à la base de cette réunification. Il publia à cet effet en 1934 un rapport aux conférences pastorales des églises évangéliques du sud de la France et en 1936 une brochure sous le titre : Église évangélique ou Église libérale. Après une résistance intense au mouvement d’unification des églises réformées, essentiellement lié aux conditions acceptées par les églises évangéliques du sud de la France, et ardent partisan néanmoins d’une église libérale, il finit par se rallier en 1938 et ouvrit ainsi le chemin à l’unification des églises et à la création de l’Église réformée de France.

Il a publié des articles dans les bulletins de la Société d’histoire de protestantisme français et dans le christianisme au XXe siècle. En outre, il publia des ouvrages parmi lesquels : La Justice d’un Intendant de Louis XIV (1928), La Bible à l’Origine de la Réforme Française (1925) et la Conversion de Turenne (1930).

Origines de la famille Ponsoye

Edmond Félix Dupré Ponsoye, né le 25 janvier 1880 à Valence (Drôme) et mort le 13 janvier 1954 à Crest (Drôme), est un pasteur de l’Église réformée de France. Il s’est intéressé à l’histoire du protestantisme français.
Il naît à Valence et fait ses études à la Faculté de théologie protestante de Montauban où il soutient une thèse de baccalauréat en théologie, intitulée Expérience et acte de foi (1905). Il est pasteur à Bourdeaux (Drôme) puis à Montpellier, à la chapelle de la rue de Brueys, où il a pour collègue Jean Cadier, jusqu’en 1946.
De tendance « orthodoxe » sur le plan dogmatique, il prend parti contre le processus de réunification des églises réformées (1934-1938), dont l’enjeu est notamment la rédaction d’une confession de foi commune aux différentes tendances théologiques3. Il publie notamment, en 1934, un rapport destiné aux conférences pastorales des églises évangéliques du sud de la France et en 1936 une brochure intitulée Église évangélique ou Église libérale. Cependant, après la création de l’Église réformée de France en 1938, il y exerce son ministère pastoral.

Il est l’auteur d’articles dans les bulletins de la Société d’histoire du protestantisme français et dans l’hebdomadaire Le Christianisme au xxe siècle et de plusieurs ouvrages historiques, La Justice d’un intendant de Louis XIV (1928), La Bible à l’Origine de la Réforme Française (1925) et la Conversion de Turenne (1930).
Il est membre de la commission consultative du Musée du Désert et de la Société d’histoire du protestantisme français, membre du conseil de La Cause, et membre du conseil de la Faculté de théologie protestante de Montpellier.

Il épouse à Crest le 4 juillet 1907, Odette Suzanne Peyron-Arnaud (Nîmes 1887-Crest 1970), fille de Marthe Eugénie Arnaud et d’Elie Peyron (Nîmes 1857-Crest 1941), l’avocat, personnalité politique du Gard, membre de l’Académie de Nîmes et fondateur de la Revue socialiste.

Il a épousé à Crest le 4 juillet 1907, Odette Suzanne Peyron-Arnaud (Nîmes 1887-Crest 1970), fille de l’avocat à la Cour d’appel de Nîmes, Elie Peyron (Nîmes 1857-Crest 1941), conseiller général et député suppléant du Gard (SFIO), membre de l’Académie de Nîmes, fondateur de la Revue Socialiste, et de Marthe Eugénie Arnaud. Elie Peyron était le neveu du célèbre pasteur Samuel Vincent et le frère d’Albin Peyron, le chef de l’Armée du salut en France. Le couple Ponsoye eut quatre enfants, dont l’érudit Pierre Ponsoye et le docteur Emmanuel Ponsoye, ancien chirurgien à la maison de santé protestante d’Alès, ancien président du conseil épiscopal de l’église catholique orthodoxe de France, spécialiste mondial du réformateur orthodoxe, saint Jean Damascène.

Sa belle-mère, Marthe Peyron-Arnaud était la fille d’un autre grand pasteur et historien du protestantisme, Eugène Arnaud (Crest 1826-1905), de Crest, ancien président du consistoire et du premier synode de la Drôme, théologien et exégète, archéologue, membre de plusieurs sociétés savantes et directeur des travaux de restauration de la tour de Crest (donjon féodal).

Origines de la famille Ponsoye

Originaire de Valence (quartier Ponsoye de Saint-Marcel-lès-Valence) et du Vivarais, à Saint-Péray et au lieu de Ponsoye (commune d’Alboussière, anciennement connue sous le nom de Saint-Didier-de-Crussol). Elle donna des drapiers avec des branches installées à Marseille et à Bourg-Saint-Andéol pour leur commerce. La branche marseillaise constituée de marchands armateurs entra dans l’échevinat (assesseur) et acquit une charge de notaire royal. Elle s’allia dans les familles consulaires et la noblesse marseillaise. Les guerres de religion ont coupé la famille en branches catholique (Marseille et Drôme) et protestante (Vivarais). Si le nom est connu à Valence dès 1263, chronologiquement, la famille apparaît simultanément à Saint-Péray (1464 et 1530) puis à Marseille (1500) Bourg-Saint-Andéol et Aubenas (1550) et Montélimar (1570), enfin à Alboussière et Valence pour la branche subsistant (1530 et 1600) La tradition familiale l’a fait descendre d’un serf affranchi par le baron de Crussol au XIIIe siècle. De très ancienne bourgeoisie, elle fut ruinée pour cause de protestantisme au XVIIe siècle. Certaines branches furent décimées par les épidémies de peste en Ardèche et à Marseille dans les années 1720-1750.
Armes de la famille Ponsoye

Robert Ponsoye en 1531 était syndic des habitants de Saint-Péray. Les activités de commerce maritimes furent illustrées notamment par le capitaine Lazarin Ponsoye, de la compagnie du Corail, qui épousa en 1582, Venture de Bousquet-Napollon, fille d’un consul de la ville et nièce du célèbre Thomas de Lenche, fondateur de la compagnie maritime du corail, ainsi que du bastion de Marseille et premier consul de la ville. François Ponsoye, bourgeois de la ville de Marseille fit enregistrer ses armes en 1696. Jeanne Ponsoye épousa en 1630, Louis de Borély, Marchand, premier échevin de la ville et commanditaire du Chateau Borely. Anne Ponsoye, fille de Guillaume Ponsoye, notaire royal à Marseille au XVIIe siècle, par son mariage en 1708 fut la mère de Joseph Guey dit Fabre, deuxième échevin de Marseille et grand-mère de Marseille Guey, épouse d’Étienne Clary, négociant et député des Bouches-du-Rhône, frère de Julie Clary, reine d’Espagne et de Désirée Clary, reine de Suède.
Enfin, Marguerite-Catherine Ponsoye, connue sous le nom de Margot Delaye, sauva héroïquement la ville de Montélimar en 1570
https://fracademic.com/dic.nsf/frwiki/1119135

Isidore Félix PONSOYE, Négociant en vins Propriétaire-rentier à Valence 1848-1899
Elie Scipion PEYRON, avocat à la cour d’appel de Nimes, conseiller général du Gard et suppléant du député du Gard, membre de l’Académie des Sciences belles lettres et arts de Nimes 1857-1941
Félix Dupré PONSOYE, Propriétaire à Alboussiere 1803-1849
Albin Adrien Adolphe PEYRON, négociant en vins à Montpellier et juge consulaire au tribunal de commerce de Montpellier, membre de la chambre de commerce 1836-1907
François-Eugène ARNAUD, chevalier de la Légion d’Honneur, pasteur, archéologue et historien célèbre du protestantisme. 1826-190
Blason de François Ponsoye, bourgeois de Marseille en 1696


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft