Pour le maire de Crest Hervé Mariton et l’élue Audrey Corneille, le dialogue c’est menacer des maraîchers de 1500 € d’amende et faire de l’intimidation policière !

Samedi 30 janvier 6h30 au marché de Crest, la résistance gagne une bataille

dimanche 31 janvier 2021, par Les Potins de la Vallée.

Les maraîchers présents cours Joubernon au marché de Crest du samedi avaient appris samedi 23 janvier de la bouche du placier une décision unilatérale de Mr Mariton, ce sans co-décision, et même sans écoute ni simple consultation.

Cette décision de Mr Mariton de vouloir les déplacer rue Archinard (soi-disant pour aider les commerçants de la rue) met en danger les revenus des maraîchers déjà mis à mal par les divers déplacements du marché et par les mesures sanitaires entraînant des surcoûts.
La confédération paysanne avait ensuite communiqué son soutien aux producteurs concernés et avait demandé une entrevue au maire de Crest actuel (en sursi vue l’annulatation de son élection par le tribunal administratif), sans succès.

Les paysans producteurs concernés ont donc décider de résister et de désobéir fermement mais calmement à l’injonction maritonienne, en appelant à du soutien dès 6h30 samedi 30 janvier.
Deux tracteurs des maraîchers Laurent Marseille (GAEC CAETERA) et Xavier Salanie (La Ferme du Bouligat) sont aussi venus sur le Cours Joubernon en soutien.
Des affiches informatives et une pétition de soutien étaient présentes sur de nombreux stands.

Marché de Crest : pour Hervé Mariton et Audrey Corneille, le dialogue c’est menacer des maraîchers de 1500 € d’amende et faire de l’intimidation policière !
Samedi 30 janvier 6h30 au marché de Crest, la résistance gagne une bataille

Vers 6h30, six policiers et l’élue Audrey Corneille du clan Mariton entouraient des maraîchers, agitant la menace d’une amende de 1500 € s’ils ne respectaient par les emplacements attribués par le placier !
La menace d’énormes amendes et la force policière ont donc fait office de dialogue.
Pendant cette « discussion », d’autres maraîchers et d’autres forains sont arrivés, et aussi des clients et des soutiens.
Face au bon droit, à l’éloquence et à la fermeté des maraîchers, et à l’afflux croissant de soutiens, les policiers municipaux et Audrey Corneille l’élue mandatée par Mr Mariton ont du battre en retraite et accepter un statut quo en attendant une réunion.

Cette réunion pourrait avoir lieu d’ici 15 jours ou 3 semaines, avec la présence d’élus et de représentants des forains. La Confédération paysanne veut y être présente.

Cette première bataille a été gagnée. Mais ce n’est pas fini, soyons vigilants, maintenons la pression et restons prêts à intervenir sur les prochains marchés si besoin.



- Par ailleurs, on découvre sur la page Facebook « Les marchés de Crest » vendredi 29 une annonce qui dit que les trois maraîchers retrouveraient leurs places traditionnelles Place de l’Eglise->]
Face à la contestation naissante, Mr Mariton aurait-il changé son fusil d’épaule, ou alors le placier aurait pris une initiative tout seul pour calmer le jeu ??
Dans tous les cas c’est lamentable.

D’abord une injonction sans aucune réunion ni concertation préalable, puis des menaces d’amendes et des policiers intimidants, puis on apprend que l’injonction initiale disparaît, puis le clan maritonien concède une réunion pour dialoguer...!
C’est quoi cette majorité municipale ? Des girouettes qui ne veulent pas assumer une décision imposée et foireuse du chef autoritaire ? Des manipulateurs qui tentent toujours de rejetter leurs fautes sur les autres ?

De plus, vu les déclarations gouvernementales alarmistes en ce moment, à quoi ça rime de « re-concentrer » le marché en cette période alors que les décisions de protection sanitaire risquent prochainement de vouloir espacer davantage les stands ?


5 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft