Pétition NON aux demi-échangeurs Vinci autoroute à St-Rambert-d’Albon & Villeneuve-de-Vals

Davantage de voitures, de camions et d’artificialisation des sols, c’est non !

jeudi 4 mars 2021, par Les Indiens du Futur.

L’entreprise VINCI prévoit la réalisation de deux demi-échangeurs à Saint Barthélémy de Vals et Saint Rambert d’Albon. VINCI sera soutenue financièrement à plus de 50% par les collectivités locales : Portes de Drôme Ardèche, Département et Région.

À l’heure où le gouvernement et les élus, à tous les niveaux disent vouloir limiter l’artificialisation des terres, lutter contre les gaz à effet de serre, ces échangeurs vont encore supprimer des terres agricoles et provoquer l’augmentation du trafic sur des axes routiers en direction de la Galaure dans les villages de Villeneuve de Vals et Claveyson et en direction de Romans, avec les traversées de Bren et surtout de Saint Donat. Ce qui augmentera l’émission de gaz à effet de serre.

Des élus osent déclarer que « c’est gravé dans le marbre » alors que l’enquête d’utilité publique (obligatoire) n’a pas encore eu lieu !

Nous exigeons une véritable enquête d’utilité publique accompagnée d’un débat avec l’ensemble des habitants sur l’avenir de nos trois vallées.

Nous demandons que l’argent prévu par les collectivités (l’argent des contribuables) soit utilisé pour développer des alternatives : voies vertes, pistes cyclables, transports collectifs…, et des aménagements utiles aux habitants : commerces de proximité, services publics de santé…

- SIGNER la pétition en ligne, elle est adressée à Mr Pierre JOUVET, président de la communauté de communes Porte de DrômArdèche , Mme Marie Pierre MOUTON, présidente du Conseil Départemental de la Drôme, Mr le Préfet de la Drôme

Pétition NON aux demi-échangeurs Vinci autoroute à St-Rambert-d’Albon & Villeneuve-de-Vals
collectif ASSEZ !


- Cette pétition est portée par le collectif ASSEZ ! - Sur Facebook - (ASSEZ ! est une association intercommunale en Drôme des Collines.)

- Sur cette page, vous trouverez de nombreux arguments, ainsi qu’un argumentaire qui démonte point par point les justifications des aménageurs.
Le groupe Vinci a été chargé par les autorités d’élaborer le projet (3 scénarios proposés) et de le présenter aux réunions de concertation publique à St Rambert et à St Barthélémy.
Nous reprenons ici les éléments de justification des décideurs du projet, pour en montrer l’inutilité et l’absurdité.
Ce projet va à l’encontre de toutes les études sur le climat et à l’encontre des objectifs affichés par le gouvernement, en particulier la loi d’orientation des mobilités, dans le but de réduire les gaz à effet de serre !
Vous pouvez télécharger cet argumentaire en format pdf en cliquant ici.

Pour l’association ASSEZ ! le projet portant sur la création de deux demi-échangeurs sur la A7 s’inscrit dans ce qu’il faut appeler les « grands projets inutiles et imposés »

- A7 : les arguments des opposants aux demi échangeurs - Les opposants au projet de création de deux demi échangeurs autoroutiers à St-Barthélémy-de-Vals et St-Rambert dénoncent un manque de démocratie, un projet inutile, trop couteux et trop impactant pour les villes et villages alentours.

Pétition NON aux demi-échangeurs Vinci autoroute à St-Rambert-d’Albon & Villeneuve-de-Vals
Si l’économie et le marché du travail imposent ces aménagements destructeurs, c’est que l’économie et le marché du travail sont un problème

NOS REMARQUES

Alors que sans arrêt les effets désastreux du développement économique, de cette course en avant aux aménagements et au tout routier sont pointés du doigt par leurs pollutions, la dégradation d’un climat vivable et dans la destruction d’écosystèmes et d’espèces, la plupart des élus et des industriels ne pensent qu’à continuer, avec l’aide de notre argent public !
Les décideurs, inféodés qu’ils sont au techno-capitalisme et à ses lobbys (BTP, industries...), à sa croissance et à son industrialisme, sont donc toujours aussi irresponsables, manipulateurs et contradictoires.
Ils serait temps que les élus arrêtent de jouer avec notre argent pour détruire le vivant et notre avenir. S’ils en sont incapables, il faudra les faire partir, tous.

- Des articles récents remettent en lumière l’urgence d’arrêter l’artificialisation des sols, les autoroutes, le bétonnage, l’extension des camions, zones industrielles et des centres logistiques :

  • En France, l’extinction menace plus de 2 400 espèces - Selon la liste rouge nationale, qui dresse le bilan de treize années d’évaluation, la crise d’érosion de la biodiversité continue à s’aggraver.
  • En France, la disparition de la biodiversité s’accélère - Le Comité français de l’Union internationale pour la conservation de la nature, le Muséum national d’Histoire naturelle et l’Office français de la biodiversité ont dévoilé mercredi 3 mars, à l’occasion de la journée mondiale de la vie sauvage, le bilan national de 13 années d’études pour identifier les espèces menacées. La situation est alarmante.
  • Quatre espèces d’arbres sur dix sont menacées de disparition - L’effondrement du vivant est enfin reconnu comme une menace environnementale majeure, nous dit l’auteur de cette tribune, mais l’appauvrissement de la flore, et notamment des arbres, est un sujet qui demeure peu médiatisé. Pourtant, dans le monde, près de quatre espèces d’arbres sur dix sont menacées de disparition.

Les pétitions, informations, et contestations via les voies classiques (enquêtes publiques, procès, manifestations...) sont utiles. Mais souvent ça ne suffit pas à stopper ce type de projet, les divers opposants se verront alors peut-être obligés de recourir à d’autres moyens ?

Nous avions déjà critiqué et démonté ces projets d’échangeurs autoroutiers Vinci St-Rambert-d’Albon & Villeneuve-de-Vals, liés à la distance travail/domicile, et à St-Rambert à de nouvelles zones industrielles gigantesques sur de belles terres agricoles.
Au lieu de nous répéter, voici l’article :

(Voir aussi cet autre article : Nord Drôme : 270 hectares de terres agricoles en voie de destruction et un échangeur autoroutier pour un futur parc d’activité ! - Vallée du Rhône : le système économique destructeur continue son oeuvre ! - Il est temps de le stopper)

- Voir aussi notre article sur un autre échangeur autoroutier VINCI à stopper en Drôme :

Quand tout sera détruit, virtualisé, bétonné..., on mangera des écrans plats et des rolex ?
Il faut choisir : un monde vivant, libre et habitable, OU la civilisation industrielle et son techno-capitalisme-étatisme

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft