Pauvres gens misérables, opiniâtres à votre mal et aveugles à votre bien !

Mettre rapidement au rancart la mortifiante existence spectacliste-marchande

jeudi 11 août 2022, par bonaventure.

« Pauvres gens misérables, opiniâtres à votre mal et aveugles à votre bien !
Vous vous laissez enlever sous vos yeux le plus beau et le plus clair de votre vie.
Et tous ces dégâts, ces malheurs, cette ruine, ne vous viennent pas des ennemis, mais certes bien de l’ennemi, de celui-là même que vous avez fait ce qu’il est, de celui pour qui vous allez si courageusement à la guerre, et pour la grandeur duquel vous ne refusez pas de vous offrir vous-même à la mort.
Ce que ce maître à de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire.
D’où tire-t-il tous ces yeux qui vous épient, si ce n’est de vous ?
Comment a-t-il tant de mains pour vos frapper, s’il ne vous les emprunte ?
Les pieds dont il foule vos cités ne sont-ils pas aussi les vôtres ?
Quel mal pourrait-il vous faire, si vous n’étiez les receleurs du larron qui vous pille, les complices du meurtrier qui vous tue et les traîtres de vous-mêmes ?
A-t-il pouvoir sur vous, qui ne soit de vous-mêmes ?
Comment oserait-il vous assaillir, s’il n’était d’intelligence avec vous ?

Soyez donc résolus à ne plus servir et vous serez libres. […]
Ne le soutenez plus, et vous le verrez, comme un grand colosse dont on dérobe la base, tomber de son propre poids et se briser.
 »

- Ces propos proviennent du Discours de la servitude volontaire (1574) , écrit d’Étienne de la Boétie (Ed : Mille et une nuit)

Aujourd’hui cet ennemi interactivement extérieur et intime n’est-ce pas le capital-homme : liaison inces-tueuse de l’homme robotisé et de la mégamachine accumulatrice, capitalisatrice.

Se comporter comme les faire valoir des marchandises, en détruisant le(s) vivant(s) et l’avenir des enfants, devient de moins en moins vivable !
Il s’agit de détruire la domination du fétichiste mode de réalisation, de valorisation échangiste-marchand, sur nos vies ; en œuvrant à l’instauration de l’écologique Communauté Humaine plurielle, dans l’écoumène.

C’est la situation calamiteuse de l’espèce, son impossibilité de survivre en Capitalie, et notre capacité de transmutation qui est/sera déterminante pour en finir avec la machinique matrice marchande et son deus ex machina.
L’empire de l’hommarchand butte sur sa contradiction centrale. Il ne peut croître et perdurer qu’en exterminant ses supporteurs !
L’appréhension – la plus juste possible - de cette terrible réalité est une composante majeure de l’ancestralisation – le dépassement abolitionniste - du mercantile colonisateur.
En réponse à la misère et au danger extrême, l’insurrection de la vie, s’appuyant sur la part d’humanité refoulée en gnous, peut terrasser le golem capitaliste, le sujet automate.

Cessons de nous vendre pour nous racheter d’être marchand-isé.e.s
Accomplissons notre humaine métamorphose.

L’exacerbation des contradictions générales, individuelles, a déjà promu d’intéressantes cours de recréation dans le camp de concentration capitaliste : la rébellion néo-zapatiste, l’expérimentation émancipatrice au Rojava, à Notre Dame des Landes, etc. sans oublier les bénéfiques écarts de comportement et éveils de conscience de milliards de personnes.
En cours comme... avenir, portée par ses œuvrier.e.s, la rêvolution humaine - radical processus d’humanisation intégrale – constitue l’étrange attracteur spécifique.
Seule la rapide mise au rancart de la mortifiante existence spectacliste-marchande, peut nous permettre de limiter la casse, nous conférer des possibilités de ne pas passer en masse à la trappe écologique.

Pas un instant à perdre pour faire disparaître homo sapiens dément et renaître enfin humain.e

Bonne aventure

Pauvres gens misérables, opiniâtres à votre mal et aveugles à votre bien !
Mettre rapidement au rancart la mortifiante existence spectacliste-marchande

P.-S.

Ce texte - un cordel - comprend une image (qui n’apparaît pas) au début. La page A4 divisée en 2 colonnes peut être pliée et accrochée sur une corde avec une pince à linge, ou distribuée.
Bona


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft