Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive

Des réflexions essentielles impossibles à négliger

lundi 17 octobre 2022, par GED partout.

La Guérilla Écologique Décisive (GED) est la stratégie d’un mouvement qui a trop longtemps été sur la défensive. C’est le cri de guerre de personnes qui refusent de perdre une bataille de plus, le dernier ressort d’un mouvement isolé et las de ne jamais voir la fin des batailles légales et des blocus.
La stratégie GED procède de stratégies militaires, de tactiques de rebellion, d’analyse des mouvements de résistances historiques, d’insurrection, et de libération nationale. Les principes planifiés dans ces pages reprennent les principes solides d’une guerre asymétrique, où l’un des camps est infiniment plus puissant que l’autre. Si d’autres combats furent asymétriques, celui-ci l’est d’autant plus qu’il concerne la vie et la mort de nombreuses espèces sur l’ensemble de la planète.

Les stratégies et tactiques expliquées dans la GED ont été enseignées à des officiers militaires dans des lieux tels que la Military Academy à West Point pour une simple raison : elles sont extrêmement efficaces.

Lors de son procès en Afrique du Sud en 1964 pour ses actions contre le régime de l’apartheid, Nelson Mandela a déclaré : « Je ne nie pas avoir planifié des actes de sabotage. Mais je ne les ai pas planifiés dans un esprit de témérité, ni par amour de la violence. Je les ai planifiés après avoir constaté calmement et sobrement la situation politique qui se présentait après beaucoup d’années de tyrannie, d’exploitation et d’oppression de mon peuple par les Blancs. »

Nous vous invitons à lire cette stratégie, et à entreprendre cette même constatation calme et sobre de la situation qui nous fait face. Le temps nous est compté.
(...)
- SUITE

Guérilla Ecologique Décisive : résumé en image
Les étapes de la GED

En plus grand :

Guérilla Ecologique Décisive : résumé en image
Les étapes de la GED

- Qu’on aime ou pas DGR, ces réflexions ne peuvent pas êtres négligées.

- En complément voir par exemple le livre de Baschet qui évoque la possibilité de profiter d’un affaiblissement du capitalisme pour l’achever.


Forum de l’article

|

  • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 28 octobre à 02:59, par simon

    Décidément la polémique s’embrouille.
    Revenons au début : Heska ne supporte pas que ni Sandrine, ni le Concombre de saison utilisent le terme : « anarchiste libertarien » ; pour lui un anarchiste est contre l’ Etat et contre les moyens privés de production, tandis que le libertarien est contre l’état et pour la propriété privée des moyens de production . Dont acte. Peut-être pourrait on concilier les points de vue, en utilisant le terme « anarchiste- libertarien « comme un peu méprisant et convenant à une jeunesse en révolte et cherchant à nommer ( dans la plus grande confusion), ainsi, sa rébellion- ça leur passera…
    Sinon, il me semble que la devise de l’Anarchiste est : « NI DIEU, NI MAÎTRE » ; le maître ne l’oublions surtout pas était le propriétaire « latifundiste », pour le quel s’échinaient les « péons » exploités des leur petite enfance et non scolarisés, évidemment, le travail aux champs pour survivre. ( Merci ici à ceux qui s’insurgent contre instruction laïque et obligatoire – ils on tout compris).
    Mais bon, avant ni Maître, il y a ni DIEU . Et la surveillance complice religieuse était sans défaillance

    Il me semble que les anars et autres sont bien timides sur ce plan, alors que l’époque fourmille d’exemple de la malfaisance des religions, de toutes les religions :
    Chrétiens traditionalistes et curés offensifs en soutanes, le patriarche de l’église orthodoxe de Russie qui à dit à Poutine : « dieu vous a fait maître de la Russie’, juifs ultraorthodoxes et sans compromis, Imams et Mollah salafistes ou autre , opprimant, réprimant leurs peuples et maintenant leurs femmes dans des conditions indignes, sans conter , l’autre fou de bonze « charismatique », excitant les foules bouddhistes birmanes contre les Rohingyas -pendant que le Dalaî-Lama se tait ; Les évangélistes considérant qu’être riche est un preuve de l’affection de DIEU ?, et je dois en oublier.
    Sans omettre non plus les plus abominables dictateurs se réclamant être quasi élus divins.

    Je ne comprends pas cette mise sous le manteau, et la non condamnation de ces complicités religieuses. (De quels ménagements de susceptibilité, de timidité sont -ils le signe ? La question -délicate- (pour vous, pas pour moi), de l’islam, viendrait-elle parasiter le combat ?
    Bonsoir où est-il le temps où l’on pouvait sans vergogne bouffer du curé ?

    Sinon, le premier sujet de l’article était : « la stratégie de la guérilla offensive », d’habitude ce sont les états-majors qui définissent la stratégie, en vertu de quoi DGR s’attribue-t-il ce rôle ?

    Bon on va ( presque) finir sur une sorte d’éructation « casaldéene » : Derrick Johnson et sa clique ne sont que des enflures .

    Ils nous livrent de belles images (dont on ne doit pas douter que le graphisme est soigné) expliquant les étapes procédurales de la révolution. ….. que ne l’appliquent-ils eux -mêmes au lieu d’envoyer la piétaille au combat ! Merci, on va avoir droit à des bons points et de images .

    Sinon, je précise que je suis fils d’agriculteur d’espagnol , d’ultra miséreux, anarchiste analphabète, traqué pendant sa fuite d’Espagne, raflé, déporté puis travaillant à la mine pour ne même pas arriver à nourrir ses enfants, puis malade et violent :
    de ceci la question que je pose est :
    De quels JOKERS WOKES puis je me prévaloir ? A vos mouchoirs !!
    Bon, je crois que je vais me mettre au développement personnel.....

    Répondre à ce message

  • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 24 octobre à 08:50, par Heska

    Concombre masqué, c’est bon je t’ai démasqué.
    Tu parles des Gilets Jaunes mais tu n’as mis qu’une fois les pieds sur le rond-point de Die. C’était pour défendre de manière pathétique les incendiaires fachos qui avaient cramé la cabane et tabassé un gars comme par hasard d’origine nord-africaine.

    T’as de drôles de potes qui se félicitent d’une guerre. Dans mon entourage, personne n’a sauté de joie mais certains ont compris que cette guerre ne venait pas d’une nulle part et qu’elle avait été bien préparée par les Empires russes et USA, chacun pour des raisons parfaitement lisibles. Le truc ce que moi je ne trouve pas que l’un soit plus méchant que l’autre.

    Quant wokisme, j’ai fait une petite recherche. L’appellation LGBTQXYZ que Sandrine et toi utilisez ne se trouvent que dans des commentaires fachos/haineux, jamais dans un article sérieux. Je ne vois pas ce qu’il y a de totalitaire dans les théories du genre. Quant aux nouveaux moyens de défense contre les agresseurs machistes, moyens qui utilisent le vacarme des réseaux sociaux, ce n’est pas parfait mais si la justice bourgeoise avait fait un peu son travail au cours des derniers siècles, on en serait pas là. L’immense majorité des violeurs sont impunis. De trop nombreux hommes ne savent pas se tenir et pensent avec leurs couilles en présence d’une femme et il faut bien qu’elles se protègent. Victorine de Clayre, il y a 150 ans, de Beauvoir il y a 70 ans, Despentes (toujours là et merci pour son formidable KIng Kong Theorie) n’ont au fond rien pu changer aux comportements des hommes (elles ont donné par contre beaucoup de force et d’espoir aux femmes et aux minorités sexuelles), donc de manière logique de nouvelles stratégies se mettent en place depuis MeToo.

    Si tu préfères la démocratie de représentation à la démocratie directe que tu renvoies à une caricature c’est ton problème. Il est vrai que depuis 250 ans elle est d’une magnifique efficacité, qu’elle apporte paix et abondance pour toustes. Macron, Trump, Poutine, Bolsonar, Truss, Bush peuvent témoigner qu’ils ne sont pas des autocrates comme Ben Salmane. La démocratie directe on a vu ce qu’elle pouvait produire avec le Conseil citoyen de Macron : ces personnes ont sorti un ensemble de propositions d’une grande intelligence, sans qu’un fort en gueule impose sa vision (on est pas dans le squat d’un guru). Le problème c’est que comme on est en démocratie représentative, Jupiter a décidé que ces propositions resteraient lettre morte ou seraient appliquées avec un fort taux de dilution.

    Il faut être possédé par une particulièrement virulente envie de salir autrui pour me faire dire que je pense qu’on vit bien à Moscou, dans le sens où la dictature élective de Poutine serait un paradis. Ce n’est pas détester l’empire russe qui me fait oublier de détester l’empire américain. Je ne me rangerai pas dans un camp quand deux ou plusieurs états se font la guerre.
    Alors garde tes allusions merdiques : je n’ai rien d’un admirateur d’un quelconque totalitarisme.

    T’es un vrai troll !
    Donc quoi que tu répondes à ceci, je cesse dès à présent de te nourrir.

    Répondre à ce message

    • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 24 octobre à 15:32, par Le concombre pas démasqué

      Salut Heska,

      Pour l’identification, c’est raté. Merci ceci dit de confirmer mes propos quant à la personnification du débat : il faut désigner le Juif, ou à défaut son « troll ». Merci aussi à Cyril Hanouna (« procès en un jour et perpétuité directe ») de souligner les risques immenses pour la démocratie consistant à jeter à l’encan la présomption d’innocence. Démocratie qu’il faut améliorer non pas détruire. Quant à la démocratie élective, je n’y vois pas plus d’avantage qu’à la démocratie de la grande gueule sur les ronds-points (une des formes de la démocratie directe).

      Merci encore de confirmer en votre personne cette dérive par laquelle beaucoup aujourd’hui passent de la gauche émancipatrice à l’autoritarisme sans même s’en rendre compte, dont CERTAINES femmes.

      Un regret : que vous n’expliquiez pas en quoi on vit si bien à Moscou.

      PS 1 : Un conseil. Travaillez la question de la démocratie directe. Pour certains l’élection du président de la République au suffrage universel appartient à la démocratie directe.Pour d’autres, un conseil filtré puis tiré au sort et dirigé par une personne chargé d’en détruire les travaux constituerait de la démocratie directe.

      PS 2 : J’aime vos références féministes tant qu’on reste dans le cadre non-hanounesque. J’ai été assez clair sur ce point pour ne pas y revenir.

      Répondre à ce message

    • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 25 octobre à 18:10, par Sandrine

      Bonjour à Toustes,

      Je vois dans les commentaires de M. Heska « démasquant » une personne qui serait intervenue sur un rond point des gilets jaunes à Die, comme ces supputations oiseuses sur l’identité de tel ou telle, parfaitement imbuvables, une forme inquiétante de délation et ou de procès politique bien dans la ligne confusionniste wokiste/censure actuelle sans rapport avec le féminisme dont semble se goberger ce M. Heska.

      Répondre à ce message

      • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 26 octobre à 12:50, par Heska

        Aucune « allusion », j’y étais ainsi que 15 autres témoins directs !
        Sur ce, comme avec le concombre démasqué, malgré sa dénégation, je cesse également de vous nourrir.

        Répondre à ce message

        • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 30 octobre à 13:36, par Le concombre toujours masqué

          « Aucune « allusion », j’y étais ainsi que 15 autres témoins directs ! » écrit M. Heska qui aurait démasqué une personne qui n’est pas moi !

          15 témoins directs : une quasi preuve, pas besoin de procès, comme dirait Hanouna !
          Que veut dire ce délire ? Est-ce de la délation ? Quinze personnes m’auraient reconnu, moi Concombre masqué. Sont-elles même au courant qu’elles auraient reconnu une personne dénommée Concombre masqué et qui n’est pas moi ? Si elles n’étaient pas d’accord avec l’identification faite par le sieur Heska, que leur arrivera-t-il ? La torture, le goulag ?

          Et qu’arrivera-il au concombre masqué démasqué, qu’arrivera-t-il à cet innocent s’il se trouvait en présence des 15 sicaires d’Heska : le procès politique, le lynchage ? Qu’importe que le coupable soit innocent, puisqu’il faut un coupable.

          Ici, on a met le doigt dans un engrenage qui immanquablement mène à la tyrannie. L’épisode confirme mon analyse qu’une partie des forces de gauche préfère implicitement désormais le despotisme à la liberté et à la démocratie.

          Répondre à ce message

  • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 22 octobre à 16:13, par simon

    A Heska : je vous cite : "On dirait, notamment à travers vos penchants à user de l’amalgame, de votre rancoeur à l’égard de 68 et de votre antiwokisme que vous vivez dans le même bocal que deux autres intervenants bien connus sur ce site. Vous vous connaissez ? Il vous arrive de vous réunir dans les mêmes salons ?
    Parler par allusion n’est jamais efficace sauf pour créer paranoïa et malaise...
    Si vous parlez de Sandrine, sachez que je respecte sa rigueur, quant à moi
    1) en 68 j’étais derrière les barricades et dans les manifs, j’en garde un souvenir puissant, et 2) pour ce qui est du « wokisme », je ne suis ni pour ni contre, vu que je n’ai pas encore compris ce que c’est.

    Répondre à ce message

    • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 22 octobre à 22:07, par Le concombre masqué

      A votre commentaire, Simon, j’ajouterais que la supposée "rancoeur à l’égard de 68" n’existe que dans l’esprit de la personne portant le pseudonyme Heska, car si 68 a enfanté - en partie (j’ai horreur des jugements par bloc) - avec le mal nommé Dany le Rouge, le néo-libéralisme macronien rejoints par certaines roses et certaines vertes (soyons inclusives), telles Sandrine Rousseau ou Eric Piolle, il a aussi libéré nos corps et débouché sur Grenelle, et mis fin aux multiples carcans qui enserraient les corps, mandarinats universitaires, magistère de l’église catholique, etc, dimensions oubliées des féministes les plus jeunes et dont souffrirent tant certaines femmes de ma famille. Les étudiants de 68 demandaient que les dortoirs universitaires soient mixtes, quand les féministes LGBTQ+ETC (liste interminable le genre étant « fluide » : entendez « on peut y mettre n’importe quoi et créer à volonté des « dissidents ») demandent aujourd’hui qu’ils soient non-mixtes, entendez par-là interdits aux mâles cis-genre, comme le rapporte un article récent du Canard Enchaîné à propos de Normal Sup. Il faut d’ailleurs noter que la préemption du féminisme par le wokisme est aussi une préemption autoritaire du « B » et du « G » de LGBTQYXZ – aux relents profondément racistes dans sa volonté de réduire les personnes à une dimension de l’être, malgré la proclamation du contraire, tous les « bis » n’adhérant pas à cette dérive pré-despotique, ce que je suis parfaitement qualifié pour affirmer. Et c’est bien à ce point que l’on rejoint le confusionnisme libertaire/libertarien/trumpien/anarchisme anti-démocratique et autres rivages découverts à marée basse.

      Sur cette néo-réaction conservatrice et anti-démocratique (wokisme), parallèle au confusionnisme qui portent certaines fractions de « gauche » à déclarer le voile libérateur (bientôt l’excision libératrice) ou à déclarer leur amour pour le despotisme rouge par haine du despotisme yankee (comment Clémentine Autain a-t-elle pu refuser de voter la motion condamnant le génocide Ouïghour que prolonge aujourd’hui la tentative de suppression du peuple ukrainien, alors que ce génocide passe par le viol – pour produire des métis Han – par la stérilisation et l’avortement forcé), cette néo-réaction s’affirmera dans quelques années comme une forme d’obscurantisme néo-stalinien. Tous les ingrédients sont là et ne demandent qu’à croître et empirer. Misère de l’émancipation humaine, qui était bien le projet du socialisme utopique. On peut regarder sur le sujet le reportage consacré à l’Evergreen State College (État de Washington). Pas mal de ressource sur le thème également sur Media citoyen du Diois.

      On attend avec impatience les commentaires d’Heska sur le paradis russe où il fait si bon vivre.

      Répondre à ce message

    • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 22 octobre à 23:07, par Le concombre masqué

      Encore un dernier mot. Simon, votre excise citant le dénommé Heska est d’une grande pertinence : « On dirait, notamment à travers vos penchants à user de l’amalgame, de votre rancoeur à l’égard de 68 et de votre antiwokisme que vous vivez dans le même bocal que deux autres intervenants bien connus sur ce site. Vous vous connaissez ? Il vous arrive de vous réunir dans les mêmes salons ? (dixit Heska) Parler par allusion n’est jamais efficace sauf pour créer paranoïa et malaise... (dixit Simon) »

      On a effectivement l’impression que, comme au bon vieux temps, la délation démange certains doigts.

      Il ne s’agit plus de débattre, mais de personnaliser, de nommer l’ennemi, de le désigner à la vindicte populaire. Le choix des termes en dit long : « prenez des notes » : "le même bocal"..." Il vous arrive de vous réunir dans les mêmes salons" …

      Je ne serais pas le premier – ou la première - à noter cette dimension inquiétante du suppressisme woke : de nombreuses féministes d’émancipation l’ont déjà noté. A quand des mascarades de procès à la sauce « père des peuples » ? Les éléments ne se mettent-ils pas déjà en place : suppression de la présomption d’innocence sur dénonciation féminine (après les mâles, soyons bien sûres que les féministes démocrates en feront les frais), présomption d’innocence pourtant inscrite dans la déclaration des droits humains de 1789, en réaction aux lettres de cachet de l’absolutisme royal. Ce « droit-de-l’hommisme » de « gauche » (contestation des droits humains) constituant un autre point de convergence avec l’extrême-droite ?

      Pour les « mal-comprenants », selon la délicieuse et significative expression d’Heska, qui en poussant un peu la formule assimilera bientôt la contestation à une forme d’insuffisance mentale, voire de maladie mentale (le cis-genrisme est-il une maladie à traiter chimiquement ?), l’émancipation féminine est une nécessité positive, à condition que les extrémistes ne tuent pas toute possibilité d’émancipation, comme le stalinisme, ancêtre du poutinisme, a tué le socialisme.

      Sur le wokisme, je me répète, on peut regarder la désastreuse expérience « libératrice » de l’Evergreen Collège aux USA ou se reporter aux nombreux articles parus sur le sujet dans Media Citoyen du Diois.

      Répondre à ce message

  • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 18 octobre à 10:35, par Le concombre masqué

    J’ai pensé toute la nuit à ce questionnaire surréaliste de « Deep green resistance ».Reportez-y vous pour comprendre. Au mieux, ça sent la secte trotskyste, ou encore le collectif unipersonnel. Au pire, ça sent la manipulation et la récolte d’information (voyez le caractère intrusif des questions). S’il fallait trouver un moyen de ficher les gens sans qu’ils s’en rendent compte, je ferais comme cela. Qui derrière cela ? Allumé, service secret, service marketing (ce genre de technique a été utilisé durant le Covid par des multinationales du « bio » pour se constituer des fichiers client en comptant sur l’insondable crédulité des « anti-matrice ». Encore plus bizarre : voilà un groupe qui promeut l’action clandestine et qui passe par le web pour le faire ! Alors même que les vrais terroristes ont désormais compris l’antique leçon de discrétion : rencontres physiques seulement. Fuyez la taupe Deep Green Resistance.

    Répondre à ce message

    • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 18 octobre à 20:38, par GED partout

      à « Concombre », sur votre 1er commentaire du 17 oct :
      Vous lancez des qualificatifs dénigrants à l’emporte pièce sans étayer pourquoi, bof.
      Sinon, apparemment vous n’avez pas compris ce que signifiait « civilisation » dans ce contexte là. C’est pas équivalent à « société », « civilisation » c’est un certain type de société, de système social, de culture. Ce mot a souvent un double sens, vous n’avez retenu que celui assimilant civilisation à tout type de société humaine.

      sur votre 2e comment. :
      vous parlez sans doute de ce formulaire ci ?
      Le début fait « boy scout » américain craignos, mais sinon rien de bien extraordinaire, juste une manière de s’assurer d’avoir des personnes en rapport avec le projet, car il ne s’agit pas de faire un mouvement de masse avec tout le monde.
      sur votre mot sur l’« action clandestine », visiblement vous n’avez pas pris la peine de lire cet article, car sinon vous auriez vu qu’il y a deux types de groupes séparés et qui agissent différemment (quoi que pour le même but), dont l’un agit publiquement, et l’autre type est clandestin.

      en fait, vous n’aimez pas DGR par principe, c’est votre droit, alors vous ne prenez pas la peine d’argumenter ou de lire/comprendre l’article sur la GED, alors à ce compte la dites-le ça sera plus clair.

      Ce que je trouve intéressant surtout c’est la stratégie GED et pas les critiques faites du syst. en place, pour ce qui est de DGR et de ses membres je n’en pense pas gd chose vu je ne les connais pas ni rencontré.
      De toute façon oon peut très bien aimer/appliquer une stratégie similaire sans être DGR, et même sans aimer DGR.

      Répondre à ce message

  • Passer à l’offensive : la stratégie de la Guérilla Ecologique Décisive Le 17 octobre à 21:02, par Le concombre masqué

    Allez faire un tour sur le site de Deep Green Resistance (savant probablement pas parler français), lisez bien, esprit critique à l’affût : ça pue son stalinisme réchauffé ! Toujours les mêmes erreurs au prétexte d’émancipation. Et puis être contre la civilisation, c’est un peu comme être contre la langue, contre le fait de parler, institution civile s’il en est. Et puis qui sont-ils ? Qui derrière cela ? Des allumés, des fantôches, des rêveurs, des fachos ?

    Répondre à ce message

|

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft