Nouveau système « FR-Alert » : la voix de l’Etat s’incruste dans tous les téléphones mobiles, pour notre sécurité

Alertes en cas d’incidents « majeurs » à terme sur tous les téléphones français

samedi 25 juin 2022, par Camille Z.

A défaut de chercher vraiment à réduire ce qui produit les désastres et « incidents majeurs », l’Etat pense à notre sécurité et à nous protéger. Après les couvre-feux, les pass, QR codes et assignations à résidence de la période Covid-19, voici à présent un système d’alertes envoyées directement sur tous les téléphones mobiles des français. Ca démarre le 21 juin 2022, et c’est passé largement sous les radars :

- Trois choses à savoir sur le nouveau système « FR-Alert », qui vous préviendra sur votre smartphone en cas d’incident majeur à partir d’aujourd’hui - Ce système, techniquement opérationnel depuis aujourd’hui, permettra aux autorités d’alerter toutes les personnes présentes dans une zone précise en cas d’incident, sans passer par une application ou un SMS.
(...)
Concrètement, les personnes présentes dans une zone confrontée à un danger pourront recevoir une notification sur leur smartphone, accompagnée d’une alerte sonore et d’une vibration même en mode silencieux. En revanche, un téléphone en mode avion ou éteint ne la recevra pas.
Dans un communiqué, le ministère de l’Intérieur cite « tout type d’événement majeur justifiant d’alerter la population concernée pour une mise en sécurité ». Cela regroupe les catastrophes naturelles (inondation, tempête et cyclone, incendie, tsunami, éruption volcanique), les accidents biologiques et chimiques (pollution, fuite de gaz, incident nucléaire), sanitaires (épidémie, pandémie, incident agro-alimentaire), technologiques et industriels (panne des moyens de télécommunication, accidents graves sur les réseaux routiers, ferroviaires ou aériens, incident industriel), un événement grave de sécurité publique ou encore un acte à caractère terroriste.
L’alerte contiendra des informations sur la nature du risque, sa localisation, ainsi que les comportements à adopter pour se protéger. Les smartphones Android sont déjà paramétrés pour recevoir ces alertes. Aucune inscription n’est nécessaire pour être concerné par ce nouveau système, et il ne permet pas à l’Etat de collecter des données de localisation.
(...)

Nouveau système « FR-Alert » : la voix de l’Etat s’incruste dans tous les téléphones mobiles, pour notre sécurité
Alerte ! Qui donne l’alerte, et pour-quoi ?

- et aussi :

Ce ne sont que des alertes

A aucun moment on a été consulté pour la mise en place de ce système ni pour donner notre consentement, et les « journalistes » présentent juste le dispostif, sans aucun questionnement, aucune critique, aucun avis de personnes lambda ou d’associations se préoccupant des droits. C’est présenté comme de la simple com, un relais de la communication et de l’action, présupposée bénéfique, de l’Etat.

Dans cette société de masse faite d’atomes humains isolés où les désastres se multiplient (à cause de la société de masse et du capitalisme techno-industriel), les autorités sont obligées de trouver des système d’alertes pour limiter les dégâts.
Ca leur permet aussi de se dédouaner de leur responsabilité en amont : « voyez, on a lancé des systèmes d’alertes performants donc vous êtes protégés ». Pas besoin de se questionner sur ce qui cause les catastrophes objets des alertes.
Sûr. C’est comme si une industrie polluante chimique hyper dangereuse s’installait à côté d’une ville, et se contentait d’un système d’alerte de la population en guise de sécurité.
C’est comme la mesure des taux de pollution en ville. Alerte pollution, adaptez-vous, restez chez-vous, subissez, et surtout n’agissez pas pour mettre un terme à ce qui les génère.

Mais les systèmes d’alertes ne suppriment pas les nuisances.
La tornade est là, le nuage chimique ou nucléaire avance, les inondations approchent, la canicule est à un indice élevée...
Ce ne sont que des alertes, des dégâts très importants auront lieu quand même, avec peut-être moins de morts et de blessés certes.

Ces systèmes d’alertes accentuent la soumission douce à l’Etat et la déresponsabilisation. Dormez et consommez tranquille, l’Etat veille et vous alerte en cas de danger, ne vous préoccupez de rien. Laissez les industries, les entrepots logistiques, le numérique, l’agro-industrie se développer, no problemo, l’Etat gère, l’Etat vous alerte en cas de gros soucis.
On se retrouve un peu comme des enfants surprotégés, des robots téléguidés privés de cerveaux.

- A terme, ces alertes seront-elles étendues à d’autres domaines , avec un progressif ciblage personnalisé ? Exemples :

  • Alerte, manifestation émeutière en cours dans tel quartier, gardez vos distances
  • Alerte : vous êtes situé au coeur d’une manifestation non déclarée, veuillez vous éloigner sous peine de poursuites ou d’amendes
  • Alerte : vous stationnez trop près d’une zone d’intérêts économiques protégés, veuillez vous éloigner ou nous faisons intervenir un drone ou une escouade policière
  • Alerte : vous êtes situé dans une zone à laquelle votre pass ne donne pas accès, veuillez sortir au plus tôt sous peine de poursuites
  • Alerte : vous n’avez pas mis à jour votre passeport numérique, rdv au centre d’enregistrement le plus proche, sinon vos droits à circuler seront désactivés.
  • Alerte : votre crédit social est au plus bas, pensez à faire une bonne action pour remonter votre côte ou effectuer un versement compensatoire de XX euros
  • Alerte enlèvement : veuillez sortir tous dans la rue devant chez vous pour traquez le criminel (allusion au roman d’anticipation « Fahreineit 451 », sauf erreur)
  • Alerte violences des manifestants : braquez toutes et tous vos téléphones dans les rues pour filmer et démasquer les délinquants
  • etc.

On pourrait imaginer d’autres systèmes d’alertes, avec d’autres finalités ;-) :

  • « Alerte : vous entrez dans une zone remplie de pubs, fermez les yeux »
  • « Alerte : contrôles policiers telle rue »
  • « Alerte : charges policières à telle endroit, renforts souhaités »
  • « Alerte : vous êtes situé dans une zone commerciale, pour votre sécurité fuyez immédiatement dans une zone verte »

Ne pas négliger les alertes, mais sortir de la temporalité et de l’actualité cadencées par les puissants

De toute façon, les humains continueront de répondre aux alertes quand ils veulent bien y répondre, c’est à dire le plus souvent in extremis au pied du mur ou le nez au coeur de la catastrophe.

Alerte ! Attention, lanceurs d’alertes en vue, fermez les écoutilles et regardons ailleurs, sauf si on peut en faire un bon spectacle vendeur ?
A force d’alerter sur tout, une alerte chasse une autre, et quand vient une vraie grosse alerte plus personne n’y prête attention.
On ne peut certes pas être en alerte H24, mais est-il raisonnable d’ignorer les alertes et de continer sa vie à l’identique ? Certains posent même comme un défi, un choix affirmé, de ne rien changer ; conservatisme suicidaire ou acte de rebellion ?
Une « solution » serait de prendre en charge les alertes collectivement au lieu de laisser chacun se démerder avec les injonctions de l’Etat et des médias, de faire le tri entre les niveaux d’urgence, de voir sur quoi on peut agir et comment, ou pas, etc.

Ne pas négliger les alertes, mais sortir de la temporalité et de l’actualité cadencées par les autorités et les médias dominants, prendre du recul, définir des priorités et stratégies.

- Alerte : graves catastrophes climatiques, écologiques et sociales en cours et en phase ascendante (voir exponentielle) si on laisse continuer le système en place. Réponses : du vent, des trucs insuffisants et la plupart des gens qui préfèrent ignorer l’alerte.

Comment faire ? Alerter sur l’urgence de l’alerte ?
Etablir une hiérarchie dans les niveaux d’urgences des alertes ?
Comme pour l’Etat avec son système « FR-Alert », les activistes et rebelles vont devoir se concentrer sur les alertes principales au lieu de s’éparpiller dans des multitudes de « sous-alertes » ?
Car si on ne s’alerte pas sur les alertes vitales, alors il n’y aura plus grand monde pour alerter vu que l’humanité pourrait être largement décimée.

ALERTE !


2 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft