Mobilisation exceptionnelle et exaspération généralisée contre le pass sanitaire, le fichage et la surveillance partout

Contester ce régime autoritaire en résistant aux propos et outils de communication de l’extrême droite

mardi 20 juillet 2021, par Auteurs divers.

LES RENSEIGNEMENTS S’INQUIÈTENT D’UNE « MOBILISATION EXCEPTIONNELLE » ET D’UNE « EXASPÉRATION GÉNÉRALISÉE »

Une note des services de renseignements à propos des mobilisations en cours contre le « Pass sanitaire », imposé à marche forcée par le gouvernement autoritaire de Macron, a fuité dans la presse :

➡ La police politique qui prend la température sociale s’inquiète d’une « exaspération de plus en plus généralisée face à des mesures considérées comme liberticides » et pointe un « risque de radicalisation » de la contestation, évoquant un parallèle avec le mouvement des Gilets Jaunes : « à l’instar de ce qui s’est produit pour les Gilets jaunes, plus le conflit durera, plus le risque est grand que les plus déterminés, puis les plus radicaux, parviennent à en prendre le contrôle ».

Les services de renseignements soulignent la « physionomie très hétérogène » de la mobilisation, avec une « présence massive de soignants », les « professions soumises à l’obligation vaccinale, ainsi que d’autres secteurs dits en première ligne, comme les acteurs du secteur culturel et de la restauration », à savoir des « professionnels impactés par les mesures sanitaires », mais aussi des « mouvances contestataires, des militants politiques, syndicaux ou associatifs ». Les renseignements remarquent surtout la présence très importante de « citoyens » peu habitués des manifestations. « Les cortèges rassemblent des personnes venant de tous bords politiques, sans leader attitré » et appelées sans structures, depuis les réseaux sociaux.

➡ Tout le monde a pu le voir, la mobilisation est très forte : la note parle d’une « mobilisation exceptionnelle », tant par le volume de manifestants, que par le nombre de villes concernées. « Une telle mobilisation, surtout hors cadre d’un mouvement structuré, est très inhabituelle durant une période estivale ».

➡ Enfin, sur le plan politique, les renseignements se rassurent que « l’ultra-gauche » soit « peu représentée au sein du mouvement, et [n’ait] pas réussi à prendre la main sur les cortèges » alors que l’extrême droite s’y rend en nombre, notamment certains cercles catholiques intégristes et militants anti-vaccins. Pour finir, les autorités anticipent de nouvelles mobilisations de « très grande ampleur », notamment samedi prochain.

Cette note est la photographie que prend le pouvoir de ce mouvement ascendant. On ne peut qu’être consterné qu’encore une fois, la grande majorité de l’extrême gauche soit moins lucide que de vulgaires flics, et se contente de mépriser une mobilisation populaire dans le confort des réseaux sociaux. Le « pass sanitaire » est une pure offensive liberticide dans la continuité de la Loi de sécurité globale, du couvre-feu et de l’état d’urgence, et doit être combattu comme telle. C’est un enjeu politique incontournable de l’époque. Abandonner ce combat serait une erreur majeure, et pas seulement parce que cela laisserait le champ totalement libre à l’extrême droite.

Post de Nantes Révoltée

Mobilisation exceptionnelle et exaspération généralisée contre le pass sanitaire, le fichage et la surveillance en général
Contester ce régime autoritaire en résistant aux propos et outils de communication de l’extrême droite

Quelques remarques sur la situation

Pendant ce temps, le gouvernement continue de jouer sur le chaud et le froid, avec toujours des mesures autoritaires et en guise de politique sanitaire, ce qui divise et fait perdre parfois la raison.
- Covid-19 : le gouvernement envisage de nouvelles restrictions locales pour faire face à la « quatrième vague » - Port du masque à l’extérieur, couvre-feu, fermetures des restaurants… autant de mesures qui sont envisagées compte tenu de « l’explosion des cas ». Selon nos informations, ce sera discuté au conseil de défense sanitaire, mercredi.

L’éventuelle 4e vague servira au gouvernement à justifier la vaccination forcée et à interdire les protestations en cours.

Avec les annonces du 12 juillet, les macronistes jouent sans doute sur plusieurs tableaux :

  • Diviser pour mieux régner
  • Faire porter l’éventuel succès d’une fin de l’épidémie sur leur politique
  • Faire porter l’éventuelle poursuite de l’épidémie sur les contestataires anti-pass sanitaire and co
  • Renforcer l’aura de Macron auprès des électeurs de droite en vue des élections, car il sait qu’en 2022 il ne pourra plus guère compter sur les voix de gauche
  • Affaiblir les contestataires de gauche en les assimilant à des irrationnels
  • Lancer les contestataires de gauche dans une lutte qu’ils risquent encore de perdre, donc les affaiblir ? En effet, en été les mobilisations sont plus difficiles, et qui va faire grève massivement ?
  • Renforcer l’idée assénée par les médias de milliardaire que l’extrême droite est la seule opposition existante, afin d’occulter toute autre alternative
  • Focaliser les débats et contestations sur un sujet restreint, ce qui détourne l’attention des catastrophes climatiques et écologiques en cours produites par le techno-capitalisme (se fixer sur le pass sanitaire au lieu de cibler l’agro-industrie et la civilisation industrielle responsable des pandémies de ce type), et permet d’asséner plus facilement les lois sécuritaires en tout genre, le renforcement continue du système policier, la casse sociale (chômage, retraites, privatisations...), tandis que les inégalités sociales s’accroissent et que les milliardaires s’enrichissent tranquillement en pillant les restes de la planète.
  • Essayer d’en finir vite avec la pandémie, afin de pouvoir relancer à fond l’économie (chouette, davantage de CO2 et de destructions) et les réformes ultra-capitalistes, afin de présenter un "joli" bilan à la campagne de 2022

Mais c’est un jeu dangereux, qui pourrait peut-être faire exploser la cocotte minute...

Par ailleurs, bien que très minoritaire, l’extrême droite et toute sa mouvance est très présente en ce moment (l’avocat Di Vizio, Louis Fouché...), d’une part parce que les médias du pouvoir et des milliardaires ont intérêt à la mettre en avant (pour discréditer la contestation actuelle, et parce que le pouvoir préfère avoir l’extrême droite comme « adversaire »), et d’autre part parce que l’extrême droite et ses discours simplistes a développé une forte présence protéiforme sur internet (réseaux sociaux, vidéos, orateurs starisés, médias « alternatifs »...).
Une galaxie de sites et de médias plus ou moins travestis essaient de drainer à elle les très nombreux mécontents du gouvernement et de sa politique, les exclus du capitalisme, en lui proposant en douce de fausses « solutions » et « explications » simples et rances (éternel recyclage de c’est la faute à l’Europe, aux migrants, aux élites mondialisés liées au milieu juif, aux délinquants musulmans des quartiers, etc.).
Ainsi, l’extrême droite se pose comme étant la seule force de contestation et d’opposition au régime en place.
Dans ses versions softs ça plaît aux souverainistes, aux personnes qui ne remettent pas en cause l’Etat, la France et les frontières, l’armée et la police.

En proposant sans annoncer sa couleur des images virales et vidéos clés en main, des pétitions en ligne, des aides pour des plaintes en justice, la mouvance d’extrême droite fournit des kits pratiques que les non-habitués aux contestations utilisent sans réfléchir.
Nombre de gilets jaunes et de « primo-militants » relaient des posts à toute vitesse (comme nous y incitent l’actualité et les fonctionnalités des réseaux dits « sociaux ») sans chercher qui il y a derrière, participant ainsi aux habiles campagnes technico-médiatiques de la mouvance d’extrême droite.
Se faisant, l’extrême droite en profite pour mettre en avant divers orateurs et sites web, du plus soft ou plus hard, qui sont mécaniquement relayés et popularisés, ce qui accroît leur visibilité et leur bon score dans les algorithmes de classement des espaces web de la mouvance, faisant boule de neige.

Malgré tout, espérons que tout ça ne soit que du soufflé, et que l’extrême droite retournera ensuite à son insignifiance une fois que les contestataires plus ou moins « confus » ou abusés auront pris le temps de discuter et de réfléchir.

- Vu les mensonges, erreurs et manipulations du gouvernement, vu sa politique autoritaire et sécuritaire qui multiplie partout les dispositifs de répression, de surveillance et de fichage, il y a de quoi être énervé, et des raisons pour être dans la défiance, pour ne pas avoir confiance aux discours et décisions du régime macroniste.
- Vu la perte de culture politique et l’isolement devant les écrans, vu que les grandes assos et syndicats propageant l’éducation populaire ne sont plus là et sont remplacés par le brouhaha médiatique amplifié par les GAFAM, il est tout à fait logique que beaucoup de personnes soient dans la confusion et développent toutes sortes de complotismes, depuis des formes raisonnables de méfiance jusqu’à des délires dignes des films Z de science fiction.
- Vu que la france n’a jamais été une démocratie, et que ce système autoritaire et centralisé (totalitaire) ne cesse de montrer sa brutalité, ses manipulations et ses capacités de destruction, il y a de quoi être dans la révolte et la défiance, c’est tout à fait sain. Ce sont les passifs et résignés qui sont des boulets, pas les personnes qui essaient de résister, maladroitement ou pas, qui s’interrogent, même celles qui partent dans tous les sens et se raccrochent à des discours foireux type extrême droite ou complots des martiens ou des reptiliens.
(Rappelons au passage que le capitalisme fonctionne beaucoup au complot et conspire tout azimut)

Dans ce contexte, on pourrait même se réjouir qu’autant de personnes aient cultivé une certaine dose d’esprit critique ou de réflexe de défiance. Puissent-elles l’appliquer à d’autres domaines, et l’approfondir.

Les contestataires de cette séquence sont donc malgré tout plus lucides et réalistes que les chantres du statu quo et du rabâchage de la doxa officielle (on est en démocratie, des réformes du capitalisme et une obéissance aux gouvernements nous sauveront, le fichage et la surveillance sont indispensables).

Empilons les couches de révoltes et de révoltées, approfondissons les sujets de mécontentement, recherchons les causes des causes des problèmes qui nous accablent, discutons et agissons ensemble, ainsi il se formera peut-être un océan déchaîné et impossible à arrêter.

🔴Réflexion sur le mouvement actuel contre le Pass Sanitaire : Ne laissons pas à l’extrême-droite, aux complotistes et aux anti-vax le monopole de la Lutte pour la défense des Libertés individuelles et contre la casse des acquis sociaux.

➡️Depuis le discours d’Emmanuel Macron lundi 12 juillet à 20h un mouvement de contestation contre les annonces faites par celui-ci prend de l’ampleur avec deux premiers temps forts le mercredi 14 juillet et ce samedi 17 juillet. Plusieurs points des annonces sont contestés comme par exemple l’extension du Pass Sanitaire qui le rend encore plus restrictif, la suppression de la gratuité des tests PCR et antigéniques sans ordonnance dès octobre, la vaccination obligatoire pour les soignant-e-s sous peine de sanctions, le retour de la réforme des retraites à la fin de la crise actuelle ainsi que l’application totale de la réforme de l’assurance chômage à la rentrée.

➡️Le problème est que pour l’instant le mouvement est gangrèné par l’extrême-droite, ainsi que les mouvances complotistes ou conspirationnistes en particulier anti-vaccination. Pourtant le Pass Sanitaire concerne tout le monde que l’on soit Pro vaccination, méfiant ou contre celle-ci. En effet l’extension de ce pass est une atteinte assez importante aux Libertés individuelles rendant par exemple l’accès à certains lieux impossible sans possession de celui-ci. La vaccination obligatoire pour le personnel soignant et d’autres corps de métiers quand a elle porte aussi atteinte à ces mêmes Libertés, bien que l’enjeu de la vaccination de la plus grande part de la population possible soit important, forcer celle-ci ne nous semble pas être une solution acceptable et pourrait d’après nous avoir un effet néfaste sur les personnes méfiantes ou opposées à la vaccination. Concernant la mise en application de la réforme de l’assurance chômage ou le retour de la réforme des retraites, Macron et le gouvernement nous prouvent encore que cette crise sanitaire ne les aura pas fait évoluer en bien, allant encore plus loin dans la casse sociale.

➡️Voir une grande part de la Gauche institutionnelle ou non, des écologistes, aux socialistes en passant par les communistes, les antifascistes ou les anarchistes laisser le terrain des idées et la Rue à l’extrême-droite est véritablement inquiétant, il est grand temps de se positionner de manière ferme au sein de ces mobilisations et d’en exclure les personnes aux idéologies rances et étant capables de comparaisons plus que douteuses avec l’Apartheid ou encore la Shoah. Nous pouvons très bien être pro-vaccination tout en dénonçant les méthodes et les discours méprisants du gouvernement au sujet des personnes opposées à destruction des Libertés individuelles. Et même en dehors du Pass Sanitaire, les raisons de se mobiliser contre le Pouvoir ne manquent pas, surtout lorsqu’il prévoit une Casse Sociale sans précédent dans les prochains mois et à l’aube de l’élection présidentielle.

post de Peuple Révolté

Mobilisation exceptionnelle et exaspération généralisée contre le pass sanitaire, le fichage et la surveillance en général

L’extrême droite n’a rien à faire dans la rue

- L’extrême droite n’a rien à faire dans la rue
Contre la mise en place d’un dispositif autoritaire, parce que là où le Pass Sanitaire est un outil de coercition, le vaccin devrait être un outil de santé publique, contre la criminalisation et l’individuation de la responsabilité de la crise. Contre l’extrême droite, contre le pouvoir.
(...) Dans l’attente, il nous faut lutter contre le Pass Sanitaire, contre l’extrême droite, pas pour soutenir aux petits commerçants ou se ranger derrière Edouard Leclerc, mais contre la poursuite du projet néolibéral et sa réalisation dans la surveillance de masse numérisée, mais aussi contre la réforme du chomâge et celle des retraites que le gouvernement a l’air d’avoir envie de passer dans la foulée.

🔥 MARTINIQUE : NUITS D’ÉMEUTE CONTRE LES MESURES SANITAIRES

Les annonces, d’Emmanuel Macron ne passent pas en Martinique. Le gouvernement a décrété le couvre-feu, l’état d’urgence sanitaire, et veut imposer comme en métropole un Pass sanitaire hautement liberticide.
Résultat ? Deux nuits de rassemblements et d’émeutes à Fort-de-France. Samedi, un rassemblement a viré à l’affrontement, et dimanche, des flammes, des lacrymogènes et des pillages étaient vus dans la ville.
Les autorités ont déployé un hélicoptère avec un projecteur, des blindés et des compagnies de forces de l’ordre pour mater la colère.

Post de Nantes Révoltée


2 Messages

  • Mobilisation exceptionnelle et exaspération généralisée contre le pass sanitaire, le fichage et la surveillance partout Le 22 juillet à 18:33, par Andreas LOEBELL

    A ce que je vois, c’est essentiellement Phillipot et son mouvement « les patriotes » qui appellent à manifester, et qui manifestent depuis des mois contre la corona-folie, sans que la gauche ou les syndicats se bougent le cul. C’est ça l’extrême-droite que vous voulez chasser de la rue ? Vous faites comme les anti-fas, qui ne voient pas les dérives fascisantes du gouvernement Macron mais s’en prennent aux militants de l’UPR parce qu’ils appellent au Frexit. Ouvrez un peu les yeux !

    Répondre à ce message

  • Mobilisation exceptionnelle et exaspération généralisée contre le pass sanitaire, le fichage et la surveillance partout Le 21 juillet à 21:21, par Cecile ladurelle

    Le temps que l’ensemble des partis politiques et autres groupements gesticuleront contre le pass-sanitaire, rien de bon n’en sortira.c’est faire le service après vente des vaccins anoblis par l’agence européenne du médicament.RECLAMONS LES VACCINS À VIRUS INACTIVÉ du bon vieux Pasteur ! à tomber malades bien que vaccinés, choisissons notre méthodologie vaccinale.=plus de personnes en confiance avec celui-ci,donc moins de personnes dans la rue contre ce descriminatoire code barre, car moins de non-vaccinés (et là on verra bien ce qu’ils ont derrière la tête)moins de risques de débordements dans les rues et plus de monde pour lutter contre les futures mesures de Macron.exigeons que nos élus cessent de vouloir améliorer la qualité de l’herbe dans la pâture cernée de pass-sanitaires dans laquelle macron veut nous enfermer,demandons-leur d’élargir le pâturage=VACCIN À VIRUS INACTIVÉ de Pasteur au pays de Pasteur.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft