Lettre de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN) au monde.

21 avril 2020 - Mexique

samedi 2 mai 2020, par Stéphano.

Lettre de l’Armée Zapatiste de Libération Nationale (EZLN) au monde. 21 avril 2020 - Mexique

« La manière dont je le vis :

Avec calme, rébellion et prudence. Ici dans la communauté, c’est à dire en dehors de la ville, la situation est toute autre ; les aliments sont dans le potager, il y a des réserves de mais et de haricots, tous les jours nous buvons des infusions médicinales et on maintient nos corps en forme avec le travail agricole et de petit élevage.

Il n’y a pas une si grande panique car il n’y a pas le temps pour perdre la journée en regardant des Fake News, des théories complotistes et autres chaînes du mal gouvernement. Les relations sociales y sont justes et nécessaires, et la solidarité, que ce soit avec le connu ou l’étranger, est absolue.

La vie ne s’arrête pas, on ne peut se permettre de rester à la maison, les animaux mourraient de faim et les récoltes pourraient se perdre.

Il n’y a pas d’attentes vis à vis de potentielles aides de l’Etat, l’Etat a historiquement abandonné et permis l’exploitation de ces terres.

Les enfants privés d’école apprennent plus sur leur culture et leur langue à la maison avec leur famille, particulièrement auprès de leurs grand-mères et grands-pères.

Les pensées politiques qui me traversent :

Les villes, filles de la modernité capitaliste, sont conçues pour enrichir les élites lors de chaque crise, pour faire disparaitre les plus vulnérables et laisser à la maison, immobile, la classe moyenne apeurée confortablement, qui ne fait rien de plus que consommer des informations de panique et dépenser le peu d’argent mis de coté comme si c’était la fin du monde.

La fin du monde a commencé avec le triomphe du capitalisme et son système complexe de destruction de la vie et des éléments naturels qui soutiennent la planète.

En plus d’avoir une urgence sanitaire, nous faisons face à une urgence climatique, de rarification de l’eau, de réfugiés victimes des guerres au Moyen Orient, du narcotrafic en Amérique Latine et de réfugiés climatiques à cause de la destruction de leurs écosystèmes vitaux, on assiste à une croissance exponentielle de féminicides sur tous les continents et de la corruption à tous les niveaux de gouvernement ; la crise est systémique et la solution se doit de l’être aussi.

Nous laver les mains et porter un masque ne suffit pas, nous devons construire de nouveaux mondes et tisser de nouvelles alliances.

Semer nos aliments, nous organiser, récupérer la médecine traditionnelle, nous appuyer sur la science autonome, créer plus d’écoles, collèges et pluriversités libres, trouver des brèches dans la crise et repenser collectivement notre mode de vie, voila la tache des rebelles, parmi tant d’autres qui découlent des décisions des assemblées.

Force et gaité en cette période dans laquelle nous vivons un des symptômes de l’effondrement global, ce virus n’en est qu’un parmi tant d’autres qui infectent l’humanité et le monde.

Je ne reste pas chez moi, notre devoir en tant qu’insurgés est de nous organiser avec ceux d’en bas, ceux de la montagne et de la forêt, afin de construire des mondes fondamentalement autres là où le virus du capitalisme patriarcal avec tous ses maux : pandémies, extractivisme, machisme, colonialisme, discrimination, violence, écocides, ethnocides, impérialisme et politique institutionnelle ; ne pourra entrer. »


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft