Les rues sont propres et les déchets bien rangés, ...mais le carnage planétaire continue de plus belle, ici et partout ailleurs

Les rêves hédonistes des civilisés sont le cauchemar du vivant et de la liberté

lundi 22 novembre 2021, par Camille Pierrette.

Dans beaucoup de communes, élus et habitants sont très attachés à la propreté des rues.
Sus aux mégots, aux crottes, canettes & papiers gras !
Des habitants se proposent même de ramasser bénévolement des déchets au bord des rivières ou dans certains quartiers. A Crest, des boitiers « ludiques » de collecte de mégots sont proposés actuellement dans le budget dit « participatif » chapeauté par la clique maritonienne.
Certes, personne n’a franchement envie de déambuler dans des tas d’ordures, et c’est bien que des habitant.e.s se préoccuppent de « leur » « environnement ».
MAIS...

Les rues sont propres et les déchets bien rangés, ...mais le carnage planétaire continue de plus belle
Les centres commerciaux sont propres à l’intérieur, climatisés et sécurisés, mais leur business produit au carré des ordures et de l’insécurité sociale/climatique/environnentale

MAIS les canettes en aluminium (très énergivores et polluantes à produire) et les bouteilles en plastique sont toujours fabriquées et distribuées en masse.
Mais les emballages et suremballages sont toujours aussi présents, on en voit beaucoup dans les magasins bio et certains supermarchés proposent même des fruits pelés/découpés sous plastique.
Mais de nombreux produits jetables ou à obsolescence courte et programmée innondent sans cesse les magasins et les plateformes en ligne, distribués par des portes-containers géants, des norias de camions (bientôt des robots) et des hangars logistique gigantesques.
Les produits viennent des 4 coins du monde et circulent parfois entre plusieurs continents pour leurs étapes de fabrication afin d’obéir aux impératifs capitalistes de plus value et de concurrence.
Le rythme de consommation orienté fortement par la mode, l’industrie, la pub, la production, les injonctions sociales diverses dirige de nombreux objets directement au rebut. (pour celleux qui peuvent..., nouvelle orgie en vue pour « les-fêtes-de-fin-d-annee », il faut bien compenser une vie de merde dans une société de merde)
Les humains « déchets » sont laissés à l’errance et à la décomposition, eux aussi on ne veut plus les voir dans les rues (voir les volontés des maires LR à Montélimar et Valence d’éjecter les pauvres et SDF des centres villes)

La planète est partout souillée par les activités dévorantes du système techno-industriel productiviste, les animaux et les plantes sont ravagés par les exigences du totalitarisme capitaliste, des substances chimiques plus ou moins dangereuses se disséminent partout, même le climat part sérieusement en sucette...
Le rythme de destruction des marchandises s’accélère pour continuer à faire grandir le volume d’argent si vital pour le Capital.
ETC.

Via nos poubelles (bientôt connectées ??) on effectue bénévolement le tri des déchets de la production marchande.
Des industries en recyclent une partie pour produire avec de l’énergie d’autres objets industriels qui généreront de nouveaux déchets énergivores à recycler ou détruire/brûler.
Parfois c’est même un business très lucratif, sinon ça part au fond des mers, dans des décharges polluantes en Asie ou en Afrique, loin des yeux.

Pour les élus, les opérations « propreté » c’est tout bénéf : faire quelque chose de concret, rapide, pas cher, visible, qui donne l’impression que les communes s’occupent de leurs administrés, qui remplace une politique démocratique et des orientations écologico-sociales débattues et approfondies.

Force est de constater que beaucoup plus de communication et de moyens sont mis pour gérer les déchets du système techno-industriel que pour arrêter les désastres d’ampleur biblique ...produit par le dit système !
Comme toujours, on essaie en vain de réduire certaines conséquences problématiques sans jamais s’attaquer aux mécanismes structurels irréformables qui produisent en série les problèmes.

C’est étrange de voir l’obsession de la « propreté urbaine » augmenter en parallèle de l’accroissement des carnages, destructions et pollutions produits en masse par la société industrielle. A défaut de vouloir « nettoyer » la planète de la peste noire productiviste, on se focalise sur la propreté des rues ?

Les rues sont propres et les déchets bien rangés, ...mais le carnage planétaire continue de plus belle
Les déchets industriels sont souvent envoyés cyniquement dans des pays pauvres. Ici tout est propre et les profits s’accumulent

Recycler des emballages et des machins jetables c’est mettre quelques seaux d’eau dans des montagnes d’ordures, c’est permettre au final au système productiviste de continuer ses ravages.

Les déchets nucléaires aussi sont bien rangés, l’Etat veut les enterrer tout comme les résidus des centres d’incinération.
Les rues à touristes sont bien clean, les villes smart connectées numérisées sont super clean, on oublie vite les mines bien sales et bien destructrices des humains et des écosystèmes qui alimentent tout ça, mais ça se passe ailleurs, alors...
Les marchandises sont propres sur elles, lisses et garanties NF, leurs océans de merde s’entassent ailleurs.

Les humains civilisés sont clean, propres sur eux, bien habillés, sans mots de travers autres que ceux à relents fascistes encouragés par les pouvoirs en place, ils sont parfumés, appareillés sans fil, irrigués de numérique si joli rond fun pratique, dopés à la croissance et au consumérisme.

Pourtant, ce qui permet le dérisoire mode de vie éphémère et vide des monades narcissiques ravage partout les sols, l’air, les océans, l’eau, les êtres vivants et les esprits. Mais on préfère s’émerveiller des jolies pubs tv, on ne veut pas le voir et encore moins en tirer les évidentes conclusions, surtout quand les effets néfastes sont décalés dans le temps ou touchent d’abord des pays pauvres et lointains.
Plutôt crever salement sous les LED connectées que se révolter et s’orienter dans le brouillard vers des sociétés vivables qui ne transforment pas tout en marchandises-déchets ?

Lors d’une prochaine pandémie ou autre catastrophe, de nombreux cadavres de civilisés seront rangés bien proprement dans des sacs numérotés étanches, puis enterrés, recyclés ou incinérés, tout comme les déchets industriels de leur monde Machine qui cause leur perte.

Tout ira bien, nos cadavres putréfiés ne lâcheront pas de souillures sales et indésirables dans les jolies allées commerciales récurées et vidéo-surveillées. Tout sera très propre, zéro déchets, lisse et sans ordures.
Ce qui compte c’est que les rues marchandes soient propres, que le libre Marché continue sans entraves, que les bipèdes civilisés défilent en sécurité entre deux actes d’achat sans contact garantis safe par l’administration d’Etat, que la marchandise propre et bien emballée de couleurs plastifiées règne partout pour alimenter la sale machine à cash et à pouvoir.

On peut donc continuer tranquille à nourrir cette pourriture de méga-machine, à nous plier à ses désastres croissants et sanglants, à ne pas contester le monde criminel de l’Economie et ses impératifs orduriers, à se contenter d’essayer de moins mal (sur)vivre à l’intérieur des entrailles mécaniques et destructrices du Monstre puant qui dévore tout, à essayer gentiment, pacifiquement, depuis les tréfonds des boyaux qui nous digèrent inéluctablement de faire en sorte que cette Machine géante piétine le monde vivant à l’aide d’énergies alternatives et avec davantage de tact.
Chouette programme !
On signe les yeux fermés ou on brûle le contrat et tout le reste avec ?

P.-S.

Articles complémentaires

- Même des émissions des médias dominants sont critiques :

Le truc, c’est pas de recycler mieux les déchets industriels, ce serait plutôt d’arrêter les productions industrielles, et donc de stopper leurs produits et déchets ainsi que l’énergie et les matières premières utilisées.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft