Les paysans détruits, méprisés, ignorés et réprimés par l’agro-industrie et le capitalisme

Tout le contraire de ce qu’il faudrait faire, merci Macron et tout le système de la civilisation industrielle

vendredi 18 juin 2021, par Vive les paysans !.

- Tribune — Agriculture : Les paysans se meurent et bientôt les champs seront silencieux

Alors que partout sont célébrés les paysans et l’agriculture non-industrielle, notamment en période électorale, les politiques européennes et françaises ainsi que les logiques capitalistes détruisent en réalité les paysans et la biodiversité.
Les niches de bio très rentables pour la grande distribution réservées aux classes aisées et aux militants ne vont rien changer au carnage général inhérent à la civilisation industrielle et à l’agro-industrie écocidaire qu’elle porte en son sein empoisonné.

Les champs seront silencieux, et on les regardera de loin entre deux écrans, à moins qu’on active le mode réalité virtuel qui fera apparaître des colibris siffleurs et des abeilles colorées à la place des robots évoluant sur des champs industriels.

Reprendre la terre aux machines - Manifeste pour une autonomie paysanne et alimentaire
Un livre de « L’Atelier Paysan », éditions le Seuil


- Voir aussi ce livre de « l’Atelier Paysan » (pas encore lu) qui semble très intéressant : Reprendre la terre aux machines - Manifeste pour une autonomie paysanne et alimentaire

Le temps joue pour nous : les AMAP, la Bio et les circuits courts apparaissent de plus en plus dans les médias comme dans nos assiettes – l’opinion publique est acquise. Si chaque consommateur change ses habitudes alimentaires, si chaque agriculteur se forme à l’agroécologie, alors la victoire est au bout de la fourchette.

Ceci est une fable.

L’appel à la responsabilité individuelle, ce « chacun doit faire sa part », ne mettra jamais fin au modèle alimentaire industriel et marchand. Celui-ci est une machine à produire artificiellement au moindre coût, une machine à confisquer les savoirs et savoir-faire, à enrichir les industries technologiques, à déshumaniser.

Il est temps d’échapper à notre enfermement dans les niches d’un marché alimentaire réservé aux classes aisées et de reprendre entièrement la terre aux machines. Ce manifeste propose de sérieuses pistes de rupture.

L’Atelier Paysan accompagne la conception et le colportage des technologies paysannes. Les auteurs, paysans, syndicalistes et militants, sociétaires de la coopérative, font le constat que les alternatives paysannes, aussi incroyablement riches soient-elles, s’avèrent totalement inoffensives face au complexe agro-industriel, plus prédateur que jamais.

Les paysans détruits, méprisés, ignorés et réprimés par l’agro-industrie et le capitalisme
Des petits paysans libres et autonomes, ou des machines partout en dépendant de multinationales de l’écocide organisé ?

Alimentation et agriculture hightech : changement d’échelle avec la conjugaison des multinationales du numérique et de l’agro-industrie

Les big data, la robotique et l’IA concernent aussi l’agriculture.
Les désastres sociaux, écologiques et climatiques qui découlent forcément du système en place ne sont pas finis (voir vidéo ci-dessous) :

« Si votre alimentation et la provenance de vos aliments vous préoccupent : vous n’êtes pas les seuls ! Et nous avons maintenant de nouvelles raisons de nous inquiéter. C’est un véritable tremblement de terre silencieux qui est en train de fracturer nos systèmes alimentaires.
Les failles se propagent à travers les géants du numérique de la Silicon Valley et de Seattle, ainsi que par d’obscures sociétés de gestion de Wall Street, puis elles atteignent la chaîne alimentaire industrielle… depuis les semences… les étalages des magasins… jusqu’à la nourriture dans nos assiettes.
Que nous soyons agriculteurs, vendeurs ou acheteurs des aliments, nous allons tous être touchés par ces séismes qui se propagent rapidement.
Alors, que se passe-t-il vraiment ?
 »

https://www.youtube.com/watch?v=Rx2bQKLt50I

- voir aussi sur Ricochets :

Les paysans détruits, méprisés, ignorés et réprimés par l’agro-industrie et le capitalisme
5G, big data, IA, monitoring, robots... : un monde dystopique qui détruit et remplace les mondes vivants

Des résistances ?

- Voyez comme à Valence le 8 juin 2021, lors la venue de Macron pour causer « gastronomie » en Drôme devant ses derniers fans, des paysans de la Confédération paysanne ont été réprimés :

Des résistances existent malgré tout ici et là, exemple local récent :
- Drôme : des graines OGM détruites par des faucheurs volontaires - Des dizaines de sacs de graines destinées à la culture de tournesol génétiquement modifiés sabotés

Voici ici des réflexions larges sur la situation et des pistes pour sortir du modèle actuel :
- Du sacrifice de la paysannerie à son renouveau - souhaitable

Comme toujours, de larges luttes collectives, appuyées par des minorités plus offensives, sont nécessaires pour renverser le système en place et s’offrir d’autres perspectives qu’une planète à peu près morte, mais riche en dollars et en robots hightech.

Les paysans détruits, méprisés, ignorés et réprimés par l’agro-industrie et le capitalisme
Des drones industriels pour des champs industriels pour des aliments industriels livrés par des drones et des robots chez des gens vivants devant des écrans

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft