Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite

Effondrisme, survivalisme, souveraineté de la France, grand guide suprême, solidarité, antisémitisme, millénarisme... Tout se mélange

mercredi 17 août 2022, par No Pasaran.

Quand la situation se tend, devient angoissante, quand l’avenir semble se boucher, divers mouvements apparaissent, pas toujours guidés par des personnes et objectifs recommandables :

- Réseau Solaris : faux dissidents, vrais écofascistes - [Enquête]
Si la crise du Covid est venue renforcer et solidifier une certaine normalité gouvernementale, elle a aussi, en réaction, permis à certaines tendances marginales de l’extrême droite mystique et ésotérique d’atteindre un nouveau public sur internet. Anne Montégut, Corinne Duval et Thierry Ribault ont enquêté sur le « réseau Solaris », la nouvelle hypothèse et tête de pont de différents réseaux confusionnistes emmené par le « passeur » Frédéric Vidal. S’y mêlent quelques évidences de l’époque, notamment la nécessité de s’auto-organiser dans et contre le désastre en cours, des histoires hallucinées de téléscopes nommés Lucifer qui observent les ondes infrarouges du Vatican, des réseaux pédo-satanistes cachés sur la planète Nibiru dont les vibrations magnétiques sont à l’origine du réchauffement climatique et l’habituelle logorrhée fasciste qui invoque la venue d’un homme providentiel capable de restaurer l’esprit des tribus gauloises. S’y retrouvent les habituelles têtes de gondole : Louis Fouché le fondateur de Reinfo-Covid, les soraliens Jacob Cohen, Marion Sigaut et Salim Laïbi, les « mamans louves » ou encore Pierre Barnérias le réalisateur du documentaire Hold-Up.

Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite
Des ateliers, du survivalisme en réseau, ...et plein d’autres trucs...

Rqs : L’entraide et l’autonomie locale oui, mais pour quels objectifs, dans quel cadre ?

En Drôme et ailleurs, des participants.es bien intentionnées se font peut-être bien entourlouper par Solaris, par ses « dirigeants » et « initiateurs ». Derrière les discours neutres et les ateliers pratiques, des intentions pas nettes...

En l’absence d’une culture politique partagée, d’expériences et de mouvements d’émancipation collectives forts, la confusion règne, propice aux manoeuvres sans scrupule de grands et petits chefaillons qui grenouillent dans le bourbier réunissant les variantes ultra-droitistes.

- Pour aller plus loin :
Néo-fascisme, éco-fascisme, carbo-fascisme... sont hélas des possibilités - Suite aux impasses de la civilisation industrielle et au manque de résistances révolutionnaires


Forum de l’article

  • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 18 août à 13:58, par rutabaga

    Sandrine dit :« une constitution écrite par une assemblée constituante nécessairement tirée au sort ».
    Oui, mais il faut bien comprendre que cette constituante fera peut-être une constitution encore plus « à droite » que celle que l’on a actuellement.

    Répondre à ce message

    • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 18 août à 16:21, par Heska

      Et c’est aussi oublier que les Etats ne sont pas des outils taillés pour l’autogestion populaire, Etats qui sont d’ailleurs eux-mêmes pris dans les mailles d’interdépendance nées des instituions supranationales, des logiques d’empire, de l’entretien des élites et du marché mondialisé. Ces méga-machines développent leur propre logique de reproduction et de contrôle. Par exemple, quand Poutine disparaitra, quelqu’un de pire ou d’un peu moins pire prendra le pouvoir, s’appuiera sur les mêmes oligarques mafieux ou sur d’autres nouvelles têtes qui auront évincé les précédents, mais la géostratégie russe ne changera pas, sauf à être inféodée à une autre puissance (US ou chinoise). Si à la tête de l’Etat survient miraculeusement un homme ou une femme dont la volonté de modifier les rapports sociaux et internationaux est aussi forte que prometteuse, alors il ou elle rejoindra dans la tombe Allende, Sankara et Lumumba. Ca ne veut pas dire qu’il faut jeter aux orties l’idée de remplacer la constitution française mais cela ne sera ni l’alpha ni l’oméga d’un monde meilleur. D’ailleurs en France, les changements de régime et de constitution ne surviennent, pour le moment, qu’après des guerres, des révolutions ou des coups d’état...
      En attendant entre les tenants de l’ordre établi, ceux qui se voient calife à la place du calife, les perchés de Solaris ou de l’anthroposophie, les fondamentalistes de toutes obédiences et les néo-nazis, il n’y a que peu de place pour le communisme libertaire ou l’anarchisme. Il y a de bonnes chances pour que nous donnions matière au prochain chapitre de la « mémoire des vaincus ».

      Répondre à ce message

    • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 18 août à 19:56, par Sandrine

      Ce doit être de l’humour noir, bien qu’au vu du niveau général des interventions de Rutabaga, ce doit plutôt être involontaire. Car c’est exactement là le type d’argument qui justifie les régimes aristocratiques ou oligarchiques, au nombre desquels il faut compter la démocratie élective : surtout ne pas laisser le pouvoir au peuple, trop bête, trop réactif pour diriger correctement les affaires publiques. La preuve par l’antithèse : l’excellence du pilotage politique oligarchique/aristocratique dont nous avons les résultats sous les yeux sous forme de catastrophe climatique et bientôt politique. Merci en tout cas à Rutabaga de confirmer le confusionnisme ambiant, anars conservateurs, macroniens progressistes, woke et trumpiens de gauche et autres marécages politiques découverts à marée basse, sans parler des spécialistes de tout de tous bords.

      Répondre à ce message

      • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 19 août à 09:44, par rutabaga

        On fait un tirage au sort.
        Sandrine n’apporte aucun argument qui prouve que ces personnes ont une sensibilité globale plus « à gauche » que la constitution actuelle.
        Ce que je dis n’est pas une affirmation mais une question.

        Répondre à ce message

        • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 21 août à 08:49, par Sandrine

          Cher M. Rutabaga. Staline, Poutine, Mao, Xi Jinping, Mitterrand, Macron (en même temps), nombre de socialistes ralliés à Macron, Raoult, qui a tant plu à certaines factions de gauche, la nouvelle gauche américaine (woke), vous-même apparemment, êtes de gauche.

          Vous appartenez à la tendance « ignorance-je sais tout », très prisée depuis le Covid, tendance qui a lourdement sévi sur Ricochets. Macronien aussi, comme vous acharné à nier que les gens puissent prendre en main leur destin et écrire une constitution, à nier que la Convention citoyenne a émis des avis extrêmement pertinents et sages, à nier la sagesse du peuple : macronien par bêtise assurément, au vu de votre prose, comme c’est par bêtise que nombre de petits se rangent auprès de Marine ou de Trump. La bêtise est-elle bonne conseillère en politique ?

          Une convention tirée au sort ne serait-pas de gauche ? Réfléchissez une seconde (n’est-ce pas trop ?) à la racine des notions gauche et droite. Elles apparaissent après 1789 : gauche et droite sont fonction de notre structure politique, non pas inhérentes au corps social. Idem en pire, avec le régime des partis, au centre de la vie politique depuis 1958 – depuis la constitution d’un seul homme - partis droite/gauche qui ne sont désormais que le camp clos de luttes d’oligarchie qui ne concernent pas les gens. Par ailleurs, une constitution visant la démocratie doit nécessairement intégrer les tendances antagonistes du corps civil. Sinon, cela s’appelle une dictature. Vous êtes bien macronien conservateur, voire réactionnaire, qui méprisez le droit des minorités politiques, ne comprenez pas que démocratie ne signifie pas égrégore – ralliement unanime des esprits – mais organisation de la confrontation politique au sein d’un corps social pour en assurer à long-terme la survie, éviter la guerre civile, viser l’optimum du bien-être, du collectif comme de la personne.

          Une constituante ne serait pas de gauche ? Elle serait d’abord représentative, en vertu d’une loi « physique » selon laquelle un tirage au sort fournit une image réduite fidèle de la population parente (loi des grands nombres). Elle serait d’abord responsable, plutôt que peuplée d’ectoplasmes élus, populistes et court-termistes par essence.

          Une assemblée tirée au sort ne serait pas de gauche ? Et alors ! Gauche-droite : catégories périmées, déterminées par la désignation élective, sans relation avec le pays réel, politique antédiluvienne n’ayant plus de signification que pour des
          boomers fossiles n’ayant pas sur actualiser leur logiciel, mais qui continuent (ils votent, tandis que la jeunesse et les plus pauvres s’abstiennent) à s’accrocher aux privilèges acquis lors des Trente glorieuses.

          Une assemblée tirée au sort ne serait pas de gauche ? Lorsqu’on considère cette gauche, et ces multiples proximités (avec l’extrême-droite lors du Covid, avec le macronisme, avec le stalinisme, avec le transhumanisme/transgenrisme/procréation sans contact/ avec les woke attentant aux droits de l’homme – la présomption d’innocence – inscrite dans la Déclaration des droits humains – les attaques « droit-de l’hommisme » sont une notion directement venue de l’extrême-droite, avec le populisme Qannon, avec Jean-Luc « une seule Chine mais communiste » Mélenchon), lorsqu’on vous lit M. Rutabaga et devine vos orientations politiques, on se dit que c’est tant mieux. Car s’il y a quelque chose de dangereux pour les oligarchies, pour les despotismes, pour le système des partis, pour la pseudo-démocratie élective, c’est bien le tirage au sort.

          Car sachez que vous-même – malgré votre esprit aujourd’hui embourbé - si vous deveniez constituant tiré au sort, en quelques mois vous acquérriez une épaisseur, un poids, une densité sociale et politique, des connaissances critiques que vous contraindrait d’acquérir la pratique du débat entre pairs, dont vous ne vous doutez même pas, accroché aujourd’hui comme un enfant à la puérilité politique où vous accule la mascarade élective. Rassuré par cet os que vous tendent vos maîtres, désespérément accroché à ce doudou symbolique, incapable d’imaginer un autre réel, vous préférez votre servitude et aboyer comme vous l’indiquent vos maîtres qui veulent des électeurs ineptes, baugés dans leur ignorance – l’ignorance autorisant l’omniscience des réseaux sociaux - vous pissez des mots sans réfléchir. A moins que vous soyez un ce ces trolls chargés par quelque Wagner de polluer les débats pour s’assurer que rien de positif n’en sorte ?

          Alors, si une constituante n’était pas peuplée de cette prétendue gauche, mais l’image fidèle du corps politique réel, ce serait un bien plus qu’un mal. Et si très certainement, il n’existe pas de solution politique idéale (sauf dans les rêves de château en Espagne des utopistes de tous poils, rêves réductionnistes voués en pratique au pire – ah si tous capitalistes/communistes/gauchistes/fachos/Juifs/Arabes/Immigrés/pédés étaient exterminés, le monde serait parfait ! – le tirage au sort d’une constituante aboutirait fort probablement à une architecture politique certes imparfaite, mais « le pire des systèmes, à l’exclusion de tous les autres. » Vive la démocratie !

          Répondre à ce message

    • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 19 août à 08:36, par Sandrine

      Etre citoyen, c’est peser sa langue, et non pas comme l’enfant pisser les mots à la première envie. Rutabaga n’a pas bien compris les leçons de la Convention citoyenne tirée au sort sur le climat. Par exemple, la réduction du temps de travail à 28 h. Réactionnaire en effet. M. Rutabaga : il est temps de songer à adhérer à la République en marche.

      Répondre à ce message

      • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 20 août à 09:27, par rutabaga

        Je ne suis pas sur que ce qui s’est passé pour la convention citoyenne sur le climat soit valable pour la constitution.En ce qui me concerne, je peux facilement changer d’avis sur un problème technique quand on m’amène de nouvelles informations mais pour la constitution le problème va se poser différemment.

        Si tous les argumentaires sont du niveau de celui de Sandrine : « Être citoyen, c’est peser sa langue, et non pas comme l’enfant pisser les mots à la première envie.Réactionnaire en effet. M. Rutabaga : il est temps de songer à adhérer à la République en marche. », tout va bien se passer à la constituante.

        Répondre à ce message

  • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 18 août à 13:43, par e

    oui n’oublions pas que les appello de lundi matin sont aussi dangereux et briseur de luttes que les tristes sires de solaris.
    ils ont tout de même detruit les premiere cabane sur la zad de notre dame des landes et ouvert les barricades au flics et bien pire encore...
    A rouen, ces soi disant « antifa » on signé un pact de non agression mutuelle avec generation identitaire
    Et dans certaines de leurs vidéos on peut voir qu’ils sont pour la guerre, avec le gouvernement ukrainiens, n’ayant aucune critique sur le fait que le peuples ne soit que de la chair a canon pour les dirigeant qui se cotoie encore pour fixer les exportations de blés...
    bref au moins solaris on les voit venir de loin
    tandis que lundi matin il faut l’avoir pratiqué dans sa chair pour connaitre leur traitrise, leur cynisme et leur attachement a l’état et a la légalisation pour se méfié des ses bourgeois.
    je vous invite dons a lire les nombreuses brochures émanant des zad de nddl et du carnet pour pouvoir les situé

    Répondre à ce message

  • Le réseau d’entraide locale Solaris : confusionnisme organisé pour étendre la galaxie d’extrême droite Le 17 août à 23:17, par Sandrine

    Voici l’adresse de l’enquête que l’auteur de l’article a fort malencontreusement oublié de mentionner

    https://lundi.am/Reseau-Solaris-faux-dissidents-vrais-ecofascistes

    Plusieurs choses à noter : cette enquête est publiée par Lundi matin, média où l’on peut lire (ou voir si vidéo) d’assez pittoresques études sur la « racisation », racisation qui touche au paradigme woke ou encore au « genrisme » (la fameuse commission d’attribution du genre à la naissance), genrisme qui touche lui au transhumanisme...et au macronisme (liberté « sociétale » d’engendrer sans contact, entre autres, sans oublier "toutes sortes de techniques de démocratie directe pour empêcher que le débat n’émerge" pour paraphraser un journaliste du Crestois).

    Mention est aussi faite de la revue Kairos, présente l’été dernier en Ardèche pour une « convention » où se sont retrouvés des Crestois.e.s de la mouvance décroissante/woke/antivax/ Extinction Rebellion, cette dernière pour sa part se réfèrant, comme Solaris, à l’holacratie et dont les architectures horizontalo-verticales ne sont pas sans ressemblances. Quant à Mme Deviers-Joncourt, elle fut proche de Roland Dumas, ministre de Mitterrand.

    Vous êtes écœuré ? Moi aussi. Comment faire sens de tout cela, sinon que le bon sens a déserté les esprits, parce que ses esprits justement se croient déliés de toute nécessité ou fatalité biologiques, physiques, écologiques, que le tissu social qui imposaient des règles qui, quelque arbitraires qu’elles fussent, bornaient les divagations de l’esprit humain qui n’en connaît de nature aucune.

    Poutine – dont il est presque assuré qu’il a manœuvré pour mettre de l’huile sur le feu lors de la crise du Covid – se tient en embuscade. Le grand-russisme nihiliste - l’homme est mauvais et doit être tenu en laisse sous la férule - fait son miel de la déréliction morale, sociale et humaine, promue par l’hyper-libéralisme dont l’intérêt est d’atomiser les corps sociaux, de nier les identités humaines, de déplacer sans cesse les peuples, de casser sans cesse les cadres – atomisation qui ouvre à chaque approfondissement de nouveaux et juteux marchés – ce qui, par parenthèse, donne sens en réactionau réveil fondamentaliste musulman.

    Atomisation également liée à l’effondrement des bases sociales des partis, qui hier de masse, ne sont plus aujourd’hui qu’outils aux services d’oligarchies politiques conservatrices aux effectifs hyper réduits - fussent-elle EELV (si Mme Fouilleux n’a pas été investie, c’est qu’elle est trop locale quand Mme Pochon fait partie du sérail ; intéressez vous aussi à la lamentable programmation des universités chlorophylle d’été prochainement chez Piolle à Grenoble, vert tendance populiste - le voile libère la femme) ou LFI, où la sincèrité militante surannée côtoie les sentiments mielleux de quelques bobos de « gôche », sans oublier le stalinisme de Jean-Luc « naphtaline » Mélenchon. Si je ne mentionne pas les autres partis, c’est que c’est pire encore.
    Dans la vallée (comme ailleurs), on gagne les élections avec deux ou trois dizaines de militants (au mieux) et des électeurs gogos qui n’ont pas compris que la démocratie élective est le problème, pas la solution. Les solutions fermentent ailleurs, dans le camp silencieux de la majorité abstentionniste, certaines salvatrices, d’autres putrides.

    Nous n’avons à ce point critique d’autres choix, pour éviter le délire collectif général, que relaiera bientôt l’effondrement social et moral, que de refonder en profondeur notre démocratie – en brisant notamment les multinationales d’intoxication des esprits – démocratie qui n’est pas, comme le croient les sauvageons libertariens, trumpiens, woke, antivax, la liberté de tout faire mais une autodiscipline collective construite autour de valeurs de consensus reconnaissant la fatalité tragique de nos existences, valeurs assises sur un nouveau pacte politique, autrement dit une constitution écrite par une assemblée constituante nécessairement tirée au sort.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft