Le régime et ses lois renforce l’insécurité et la haine, et veut durcir encore son arsenal répressif policier

...et méprise complètement les contestations en cours !

mardi 8 décembre 2020, par Camille Z.

Quelques informations supplémentaires, et quelques réflexions sur le fond du problème et la volonté sans cesse réaffirmée du régime de conforter la toute puissance du système policier derrière les gesticulations ridicules du macron sur Brut et ses « Beauvau de la sécurité ».

Au delà de la loi sécurité globale, c’est tout un monde qui doit se retirer

Le régime renforce l’insécurité et la haine avec ses lois, et veut durcir encore son arsenal répressif policier
La France était déjà un régime policier antidémocratique, à présent les restes de poussières démocratiques sont soufflées par les bottes des forces armées étatiques

🛑12 DECEMBRE. POURQUOI RIPOSTER ! 🛑

Épisode 1 de notre série vidéo qui explique les raisons pour lesquelles il est plus que vital de continuer le combat dans les rues, et de faire du 12 décembre une vraie bascule en terme de résistance au fascisme macronien.

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

🛑 12 DEC : POURQUOI PRENDRE LA RUE ? 🔴

Épisode 2 : Loi séparatisme
Parce que cette loi répond de la même logique que la Loi Sécurité Globale : stigmatiser puis criminaliser les plus faibles, un flicage de toutes les associations, la fin de l’enseignement possible à domicile, l’article 24 de la loi sécurité (dans l’article 25)...

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

Le régime renforce l’insécurité et la haine avec ses lois, et veut durcir encore son arsenal répressif policier
...et méprise complètement les contestations en cours !

🛑 12 DECEMBRE : POURQUOI PRENDRE LA RUE ?

Épisode 3 : Les décrets sur le fichage
Trois nouveaux décrets visant à ficher les opinions politiques, les convictions religieuses ou encore les données de santé. Voilà une troisième raison de prendre la rue le 12 décembre.

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

🛑 12 DECEMBRE : POURQUOI PRENDRE LA RUE ?🛑

Épisode 4 : La liberté de la presse
RDV SAMEDI 14H30 A SAINT MICHEL

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

🛑 POURQUOI MANIFESTER LE 12 DÉCEMBRE ?

Épisode 5 : les violences policières
2 ans qu’elles font l’actualité dans tous les médias. Des dizaines d’années qu’elles mutilent et tuent dans les quartiers populaires d’une part, puis dans les manifestations.
La police matraque, flashballise, gaze, frappe, humilie, éborgne, tacle, mutile, tue chaque année et en toute impunité.
78 personnes ont été tuées lors d’une intervention policière depuis que Macron est président. 30 personnes ont été eborgnées. 6 ont perdu une main. Un nombre incalculable de blessés. Et que dire des actes racistes, des intimidations, des contrôles au faciès. Des actes quotidiens, devenus la norme, passant sous les radars.

Il est temps que la police arrête de se comporter comme un troupeau de brebis galeuse. Tous et toutes dans la rue le 12 décembre. 14h30 - St Michel !

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

🔴 POURQUOI PRENDRE LA RUE LE 12 DÉCEMBRE ?

Épisode 6 : Darmanin accusé de viol
- Notre ministre de l’intérieur est accusé de viol et il est confirmé qu’il a usé de son pouvoir pour obtenir des faveurs sexuelles.
- La police continue de multiplier les actes et les propos sexistes. De refuser de prendre les plaintes, de culpabiliser les victimes
- les violences sexistes et sexuelles ont explosé pendant le confinement.
- Aucune politique de lutte contre les violences sexistes et sexuelles n’est mise en place par le gouvernement alors même que l’on nous rabâche que c’est « la grande cause du quinquennat »
Luttons contre ces violences que la police perpétue. Tous et toutes dans la rue le 12 décembre !

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

🔴 12 DÉCEMBRE - POURQUOI MANIFESTER ?

Épisode 7 : Crise économique, licenciements, précarité.

Des dizaines d’entreprises qui déposent le bilan, des dizaines de milliers d’emplois qui partent en fumée. Une explosion du nombre de personnes vivants sous le seuil de pauvreté, ou encore de sans domicile fixe.

La crise sanitaire est jumelée avec une crise économique sans précédent, et le gouvernement dans son cynisme habituel, continue d’engraisser les plus riches et de laisser à l’abandon les plus précaires.

Refusons leur monde. Descendons dans la rue.

(post et VIDEO sur Cerveaux non disponibles)

🤜🤛 FAIRE FRONT COMMUN

Nous rêvons de rupture historique avec le cours des choses.
Mais dans nos rêves, ça n’a pas la gueule d’une société de surveillance globale, ni de la ségrégation d’une religion, censée rassurer contre le terrorisme. C’est pourtant bien le coup dans le dos que nous prépare le gouvernement. En pleine pandémie de covid et après le choc d’un attentat contre un professeur, ils ont jugé que c’était le moment d’instaurer deux lois qui nous priveraient de nos libertés fondamentales.

Nous ne voulons pas vivre dans un monde où chacun de nos trajets serait épié par une caméra ou un drone de reconnaissance faciale, ou une société dans laquelle nos voisins musulmans sont jetés en pâture pour satisfaire l’idéologie d’extrême droite qui cherche avant tout de faux coupables

🔴 La rupture historique que nous appelons de toutes nos forces, c’est celle qui instaurerait l’égalité des richesses, l’horizontalité dans les décisions politiques, un toit, de la nourriture et un partage des savoirs pour tout le monde.
Et pourtant nous sommes de celles et ceux qui assistent incrédules à l’avènement d’un état policier et à la destruction de l’hôpital public, de l’éducation nationale...
Nous sommes de celles et ceux qui doivent se farcir des Bernard Arnaud avec les Macron qui leur taillent des politiques sur-mesures.

Nous sommes de celles et ceux qui doivent avaler la société sécuritaire qui désigne les musulmans français comme boucs émissaires des attentats alors que la France a très probablement acheté du pétrole à Daesh (via le groupe "Rubis") et vend des armes au Moyen Orient qui se retrouvent dans les mains de terroristes.

Nous avons l’impression que c’est un monde à l’envers qui est en train de se construire. Un monde à l’image de la loi sécurité globale et la loi séparatisme : renforçant l’insécurité et la haine, un monde où les grands vainqueurs de ces lois seront l’extrême droite et les fanatiques religieux.

Une magnifique chanson antifasciste espagnole écrite par Lluis Llach durant la dictature du général Franco disait "Si nous tirons tous il tombera". C’était un cri à l’unité d’action pour se libérer de l’oppression, faire tomber la dictature, pour atteindre la liberté. C’est maintenant qu’il faut peser sur la bascule avant qu’il ne soit trop tard. Il est encore temps de construire une société émancipée, mais avant tout, ces lois ne doivent pas passer, sinon ça ne sera plus possible.

➡️ RDV à toutes et tous Samedi 14H30 à Saint Michel - Paris pour faire cause commune, pour le retrait total des lois liberticides que sont la loi sécurité globale et la loi sur le séparatisme !

(post de Cerveaux non disponibles)

🔴 RÉGIME DE L’INVERSION ET ARGENT MAGIQUE POUR LA POLICE

➡️ En pleine crise sociale, économique, sanitaire, le gouvernement annonce une « augmentation exceptionnelle » pour … la police ! Dans le cadre d’un « Beauvau de la sécurité » prévu en janvier, Macron annonce qu’il interviendra « personnellement » pour augmenter de 1,5 miliards d’euros supplémentaires le budget du ministère de l’intérieur. Sachant que ce budget est déjà en explosion depuis plusieurs années. Le but affiché ? « Améliorer les conditions d’exercice de la police » et « renforcer l’équipement ». Rassurant. Il s’agit aussi de cajoler les syndicats policiers, qui détiennent le pouvoir réel dans le pays.

➡️ C’est le Régime de l’inversion. On récompense ceux qui commettent des exactions, on matraque les soignants qui étaient applaudis. Nous sommes donc passés en quelques jours de manifestations gigantesques et historiques contre les mesures liberticides, à une offensive massive, médiatique et politique, pour donner encore plus de moyens à la répression et plaindre les forces de l’ordre. Alors même que, tous les jours, un scandale absolu en lien avec la police éclate, du tabassage raciste d’un producteur aux violences dans les manifs, jusqu’à l’expulsion brutale d’exilés gazés et frappés. Ce qui se passe est incroyable, et insoutenable.

➡️ Pendant que l’argent coule à flot pour offrir des primes, des salaires conséquents, des blindés et des armes aux tabasseurs, le Secours Catholique annonce 10 millions de pauvres cette année en France. Et l’hôpital, l’éducation, La Poste et les autres services publics continuent de s’effondrer. L’argent magique, c’est seulement pour la milice du pouvoir.

(post de Nantes Révoltée)

Le régime renforce l’insécurité et la haine avec ses lois, et veut durcir encore son arsenal répressif policier
Le Macronistan et ses sponsors policiers et capitalistes entend détruire les restes de poussières démocratiques sous le bruit des bottes (visuel Cerveaux non disponibles)

L’enfumage continue, le système policier autoritaire se renforce, sapons ses bases idéologiques

- Macron annonce 1.5 milliards de plus pour les flics et leurs équipements, avec une conférence en janvier (« beauvau de la sécurité ») pour noyer le poison du système policier dans des réformettes et du blabla. Au final, se dessine l’avènement de la technopolice et de la surveillance totale, avec des mesures soufflées par les forces de l’ordre :
Voir Le Beauvau de la sécurité annoncé par Emmanuel Macron, une façon d’« accélérer la transformation » de la police
Cette consultation entre syndicats, élus et citoyens prévue en janvier a tout d’une remise à plat, après des années de rafistolage.

Le régime n’a aucune intention de reculer concernant le système policier, son pouvoir et son rôle d’empêchement de toute transformation sociale positive, bien au contraire, le Macronistan entendu bien renforcer et assoir le rôle des flics et autres agents de la technopolice tout en les dotant de nouveau moyens d’intrusion, de répression, de surveillance et de contrôle.
Le Macronistan se contrefout d’ors et déjà des contestations actuelles contre la Sécurité globale, il s’asseoit dessus, il nous chie à la gueule avec le sourire, et, comme c’était prévisible sur un sujet vital concernant sa propre survie, ne pense qu’à continuer de plus belle à vénérer et renforcer le système policier, misant sur le manque relatif de combattivité des traditionnels courants de gauche réformistes, que ce soit sur le fond ou la forme.

Emmanuel Macron conclut d’ailleurs son courrier par cet hommage : « La France tient par ses policiers et ses gendarmes, par ces femmes et ces hommes qui appliquent la loi, fruit de la volonté du peuple. »

Macron résume bien, à sa manière mensongère, un des aspects du problème.
En effet, le monde des capitalistes et des riches, des bourgeois et aspirants bourgeois, et de tous les larbins qui ont une place bien au chaud dans le système, tient effectivement par les FDO (et aussi par les merdias, la pression capitaliste et le système scolaire étatiste), qui obéissent aux tyrans qui dirigent la ploutocratie élective tyranique qu’on appelle à tord « démocratie » alors qu’il s’agit d’un régime autoritaire et policier.
Sauf que dans ce système antidémocratique, la loi n’est aucunement le fruit ou la volonté du « peuple », mais en réalité la loi est créée et instrumentalisée par une minorité extrémiste et jusqu’au boutiste illégitime.

Tant que les gauches réformistes acceptent le mensonge que la France est une démocratie, tant que les bases du système policier ne sont pas critiquées profondément, alors le régime peut se draper dans les grands principes et justifier à la fois le système policier et la répression sans limite.
Quand les gauches réformistes accepteront la réalité et la diront haut et fort, alors un pan entier de défense du régime s’écroulera, tandis que les contestations se verront renforcées et davantage légitimées.

C’est aux contestataires plus ou moins radicaux de porter le débat à un autre niveau que la demande de retrait loi Sécurité Globale et ses avatars liberticides, que les impasses du type « écartons les quelques brebis galeuses parmi les flics - il faut améliorer les procédures - Filmons la police » et les pièges réformistes, voir liens en PS.

Pour ce qui est des actions pouvant faire plier le gouvernement, obtenir de vraies et larges et véritables victoires plutôt que de vagues « non-reculs », il va falloir bien réfléchir, considérer l’expérience de ces dernières années et l’histoire.
On sait bien que des manifs, même massives, libres et un peu « agitées », ne suffiront pas...

P.-S.

- Complément :


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft