Le régime et sa police politique veut censurer une fresque contre les violences policières

Castaner le boucher ressort le mensonge de « la police n’est pas violente », tandis que Macron protège colonialistes et esclavagistes

mardi 30 juin 2020, par Auteurs divers.

Le régime macroniste persiste à vouloir nier la réalité et à vouloir censurer, il a tellement besoin de sa police et des bourgeois pour rester au pouvoir...

INVERSION DE LA HAINE

« N’évoquez pas la liberté de parole pour défendre cette fresque qui fait un parallèle entre Adama Traore et George Floyd. Cette fresque est insupportable car elle entretient un amalgame pernicieux. Cette fresque porte la haine. Le mot policier n’a rien à faire à côté du mot violences ». Christophe Castaner en plein inversion de la réalité. Comment une fresque dénonçant le racisme et les violences policières peut porter la haine ? Combattre le racisme serait donc promouvoir la haine ? Combattre les violences policières aussi ? Cela nous rappelle un certain président incendiaire de l’autre côté de l’Atlantique. Demander Justice pour Adama n’est pas une incitation à la haine.... mais à la justice. Demander justice pour George Floyd également. Tout comme demander justice pour tous les Gilets Jaunes blessés et mutilés. Demander justice pour toutes les victimes de violences et/ou de racisme. Nous continuerons à le clamer, à l’écrire et à le chanter, à le graffer. Partout. Tout le temps.

(post et VIDEO sur CND)

Le régime et sa police politique veut censurer une fresque contre les violences policières
Le ministère de la vérité veut obliger à effacer le mot « policières » !

- voir aussi :

Le régime et sa police politique veut censurer une fresque contre les violences policières

LAMOIRE DES OPPRIMÉS CENSURÉE/LAMOIRE DES OPPRESSEURS PROTÉGÉE

- Art officiel contre art engagé -

Vous êtes bien dans un pays où le gouvernement défend des statues à la gloire de militaires sanguinaires, de colonialistes et de vendeurs d’esclaves, mais se sent « choqué » par une fresque en hommage aux victimes de la police.

🔴Une fresque représentant Adama Traoré et George Floyd a été réalisée à Stains, en banlieue parisienne. Les syndicats policiers, qui détiennent le pouvoir réel en France, ont appelé à saccager la fresque, avant de se rétracter face à la résistance populaire. A présent, le syndicat Alliance appuyé par le ministre de l’intérieur et le préfet réclament la censure du terme « policières » de la fresque contre les « violences policières ». Une logique totalitaire, un crachat posthume sur les victimes.

🔴Dans le même temps, Macron affirme, de concert avec la plupart des grands médias, qu’il est hors de question de déboulonner les statues à la gloire d’esclavagistes ou de colonialistes. Nos villes sont constellées de monuments de l’histoire officielle : militaires, exploiteurs, racistes et parfois criminels. Visiblement, cette histoire officielle, cette histoire des vainqueurs et des puissants, écrite parfois il y a des siècles, reste intouchable. Pourquoi ne pas remplacer les statues de criminels contre l’humanité par celles des figures des résistances passées, des femmes en lutte, d’esclaves révoltés, des mobilisations sociales, des émancipations ? Pourquoi ne pas peindre partout des fresques valorisant les populations opprimées ?

🔴 Cette double réaction du pouvoir fait système. Il est interdit de dénoncer les oppressions d’aujourd’hui, et il est interdit de dénoncer les oppresseurs d’hier. A nous de faire vivre la mémoire des vaincus, et de renvoyer les tyrans aux poubelles de l’histoire.

(post et visuel de Nantes Révoltée)

En France, la police gangrénée par l’extrême droite est félicitéet et soutenue par les gouvernements !
A la mafia politicienne s’ajoute la mafia policière

ALLEMAGNE : UNE UNITÉ DE L’ARMÉE DISSOUTE POUR « SES LIENS AVEC L’EXTRÊME DROITE », ET EN FRANCE ?

"L’unité militaire d’élite allemande, déstabilisée par plusieurs scandales sur des liens de certains de ses membres avec la mouvance d’extrême droite, va être partiellement dissoute, a annoncé la ministre de la Défense" en Allemagne. "L es forces spéciales (KSK) ont "pris partiellement leur autonomie" par rapport à l’armée "en raison notamment d’une culture toxique de certaines personnes à leur tête. En conséquence, la KSK ne peut pas continuer sous sa forme actuelle" explique la ministre.

Et en France ?

🔴 Plus d’un policier, d’un gendarme et d’un militaire sur deux vote pour l’extrême droite. Le reste pour la droite extrême. La quasi totalité des forces armées françaises est imprégnée par l’idéologie d’extrême droite.
🔴 Des policiers à Rouen ont déclaré acheter des armes lourdes pour « préparer la guerre raciale » et tuer des « gauchos », des « juifs » et des « négros ».
🔴 La police nantaise a attaqué la fête de la musique en 2019 en hurlant « sales gauchos » au moment où une chanson contre le fascisme était diffusée. Provoquant la mort de Steve.
🔴 Des groupes facebook regroupant des milliers de policiers sont truffés de commentaires racistes et ouvertement d’extrême droite, ou se moquant des victimes de violences policières.
🔴 Le numéro 2 de la gendarmerie de Charente affiche un racisme décomplexé, utilisant publiquement des insultes comme « négro ».
🔴 Des dizaines et des dizaines d’écussons violents et comportant des symboles fascistes sont arborés publiquement par des policiers et des militaires, y compris lors des manifestations.
🔴 Les autres exemples se comptent par centaines ...

En bref : lorsque les forces armées ont des liens avec l’extrême droite en Allemagne, c’est un « scandale » national et le gouvernement dissout les unités concernées. Quand des forces policières et militaires sont ouvertement d’extrême droite en France, il y a des médailles, des invitations à la télé et des félicitations du gouvernement.

(post et visuel de Nantes Révoltée)


1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft