Le problème c’est le flicage, la surveillance généralisée, le contrôle partout

Reculs historiques et rafale de mesures autoritaires hallucinantes ce 21 juillet - STOP et à l’offensive ?!

vendredi 23 juillet 2021, par Auteurs divers.

Plusieurs réflexions sur les projets du gouvernement, avec appels à résistance :

GRANDE BRADERIE AUTORITAIRE À L’ASSEMBLÉE

- Rafale de mesures « sanitaires » hallucinantes ce 21 juillet -
Ce jeudi 21 juillet est une date importante en terme de reculs des libertés. Une batterie de mesures ultra-liberticides, sous couvert « d’état d’urgence sanitaire », est imposée à marche forcée à l’Assemblée Nationale. Des décisions gravissimes, inimaginables il y a quelques semaines encore, vont frapper nos vies :

➡️Autorisation de licencier les non-vaccinés : à 114 voix contre 94, la mesure permettant de licencier un travailleur et de le mettre à pied pendant deux mois sans salaire s’il n’a pas de « pass sanitaire » a été votée. Une attaque ahurissante contre le code du travail.

➡️Prison pour les clients qui ne scannent pas leur QR code : un an d’emprisonnement et 15 000 euros d’amende pour ceux qui ne scannent pas leur QR code, ou ne s’enregistreraient pas à l’entrée d’un restaurant. Si vous n’avez pas de smartphone ou si vous oubliez de vous « enregistrer », passez directement pas la case garde à vue.

➡️Pass sanitaire pour accéder aux bureaux de vote : un ancien député de la majorité a proposé un amendement pour exclure du « pass sanitaire » les lieux d’exercice de la démocratie. En clair, les bureaux de vote. Amendement rejeté par le Parlement. Il est donc envisagé d’interdire l’accès aux bureaux de vote les gens sans pass. Une atteinte aux principes élémentaires de la Constitution.

➡️Pas de pass sanitaire pour accéder à l’Assemblée : un autre député a proposé un amendement visant à permettre l’application d’un Pass sanitaire à l’entrée de l‘Assemblée nationale, du Sénat et de tous les ministères pour « montrer l’exemple » et appliquer les mêmes règles pour les élus que pour la population. Amendement rejeté. Mesure d’Ancien Régime.

Le gouvernement compte-t’il construire des prisons, des Pôle Emploi dans les mois à venir ? Toutes et tous dans la rue samedi 24 juillet.

Le problème c’est le flicage, la surveillance généralisée, le contrôle partout
Après la pandémie mondiale, la contagion virale des révoltes ?

VENDREDI 23 JUILLET, 5H38 DU MATIN : RECULS HISTORIQUES


L’assemblée Nationale française a donc adopté cette nuit, à 5H38 du matin, après avoir voté en cadence de façon ultra-rapide, une série de mesures liberticides inédites sous la Cinquième République.

Parmi elles, la généralisation du pass sanitaire, l’isolement sous contrôle policier des personnes positives, l’autorisation des licenciements, la vaccination obligatoire couplée aux contrôles partout dans la vie quotidienne, le prolongement de l’État d’urgence et même la nécessité de présenter un pass sanitaire pour voir un proche mourant à l’hôpital ou pour être soigné pour des cas « non urgents ». Qu’est-ce qu’un cas « urgent » ? Une chimiothérapie est-elle urgente ? Un bras cassé ? Un examen médical ?

Cette dernière mesure, l’obligation du pass dans les hopitaux et les EHPAD, avait été rejetée en début de soirée. Les rapaces de la majorité l’ont fait revoter en pleine nuit pour faire imposer quand même cette obligation. La plupart des mesures violent les principes élémentaires du droit, elles brisent l’accès pour tous aux services publics, cassent le code du travail, renforcent l’état policier, bafouent le secret médical, instaurent une société de surveillance totale.
La question n’est pas tant celle du vaccin que l’accélération fulgurante vers un Etat autoritaire, processus déjà bien entamé depuis l’état d’urgence de 2015 puis lors des Gilets Jaunes et la crise sanitaire. Comment ne pas voir la gravité du moment ? Comment, même dans certains cercles de gauche, peut-on continuer à cacher sa tête dans le sable ? Toutes et tous dans la rue demain samedi 24 juillet.

SAMEDI 24 JUILLET : RENDEZ-VOUS DANS LA RUE EN MASSE

Toutes et tous dans la rue demain samedi 24 juillet !
Ce Régime moribond profite de l’été pour faire passer en procédure accélérée une nouvelle batterie de mesures ultra-liberticides. Le Pass sanitaire s’inscrit dans la continuité logique de l’état d’urgence à durée indéterminée, des lois dites « antiterroristes », de la loi de sécurité globale, du fichage, du traçage, des pleins pouvoirs à la police … Sous couvert de « crise », le clan minoritaire qui monopolise le pouvoir installe une société de cauchemar, de surveillance totale, de police partout, de contrôle des corps. Et il accompagne cette société autoritaire de mesures néolibérales d’une extrême violence. Hors de question !

Un mouvement spontané et massif émerge depuis le 12 juillet. Ce samedi, soyons des centaines de milliers contre le Pass Sanitaire et le monde qui l’accompagne. Rendez-vous

Posts de Nantes Révoltée

PASS SANITAIRE : LE PROBLÈME, C’EST LE FLICAGE !

La stratégie vaccinale mise en place est profondément imbriquée dans le libéralisme-autoritaire. Elle individualise, punit, contraint. Chacun pour sa pomme et sauve qui peut. Protéger nos vieux, on s’en foutait encore hier. Mais maintenant que cela inclut de pouvoir se prendre une bonne pinte au bar, cela devient la priorité. Échec de la communauté, victoire du pouvoir libéral et autoritaire. Le pouvoir a façonné nos existences selon ce modèle individualiste dans l’unique objectif de servir ses intérêts.

Post de Cerveaux non disponibles
+ Article complet sur https://cerveauxnondisponibles.net/2021/07/22/pass-sanitaire-le-probleme-cest-le-flicage/

- A tout ça se sont ajoutées la loi sécurité globale, la loi renseignement (surveillance algorithmique de tout le monde), et la loi séparatismes (vient de passer, là aussi pendant l’été...), plus tout le reste.

Plus on laisse faire, plus le régime et son monde techno-capitaliste iront loin dans l’autoritarisme, le fichage, l’idéologie libérale individualiste, la destruction des mondes naturels et d’un climat vivable.

Plus on attend, plus les destructions sociales et écologiques s’aggravent, augmentant les difficultés des exclus, des pauvres, des écosystèmes et des animaux, plus il sera difficle de « rectifier » le tir et plus ça touchera de monde, jusqu’aux cataclysmes mondiaux (climatiques et écologiques, à cause de la civilisation industrielle) documentés par les études scienfiques depuis longtemps (voir innondations, incendies et canicules ces temps ci, par exemple).

Donc il nous faut agir, et pas seulement nous exprimer.
On sait bien que, face à un gouvernement, des institutions et un capitalisme aussi violents, antidémocratiques, extrémistes et bouchés, des manifestations, des pétitions, des marches et des procès, même massifs, ne suffiront pas.
Il n’y a pas forcément besoin de masses, il suffirait que des minorités fassent ce qu’il faut chacune dans leur domaine, et qu’une belle forte minorité les soutienne ?

- Actu sur les manifs du 24 juillet : À la manifestation contre le passe sanitaire : « On est infantilisés et on bafoue nos libertés »


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft