Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs... - Pass policier

Les tyrans irresponsables au pouvoir font à nouveau des leçons de morale

mercredi 5 janvier 2022, par Emmerdement au carré.

Macron assume crânement sa stratégie de stigmatisation outrancière d’une catégorie de population, les minorités de non-vaccinés.
Avec ces énièmes propos choquants, Macron ne part pas en live, il exprime juste franchement l’essence de sa politique : les coups de com à base de petites phrases révoltantes (ça rappelle qui ? Le père Le Pen...), le mépris, les injures, la violence, la division, l’irresponsabilité... (voir plusieurs réactions plus bas, avec des mises à jour suivant l’actu)
Après la stigmatisation répressive et brutale des gilets jaunes, des exilés et des musulmans français, c’est au tour des non-vaccinés d’être la cible des manipulations médiatiques et électoralistes du macronisme. Comme le dictateur Poutine le disait à propos des Tchétchènes, Macron ira-t-il buter les non-vaccinés jusque dans les chiottes ?
Au delà des opportunistes coups de com sordides, la logique du macronisme est celle d’une politique assumée similaire à l’extrême droite. Et puis, les pass sont bien davantage des mesures policières que sanitaires (contrôle numérique, contrôles d’identité étendus, habituation au traçage et au contrôle permanent, etc.), des mesures sécuritaires qui s’ajoutent à une longue liste (loi sécurité globale, loi séparatismes, etc.).

Macron, un irresponsable tyran cynique, extrémiste, égocentrique au service du capitalisme et des plus riches se permet de traiter des gens d’irresponsables, c’est comique.
Macron, qui mène avec acharnement une criminelle politique anti-écologique qui favorise les castastrophes climatiques (désastres sociaux et écologiques causes de milliers ou millions de morts) traite des gens d’irresponsables !
Macron, qui a contribué à affaiblir l’hôpital, à favoriser l’émergence de pandémies en appuyant le capitalisme (et l’agriculture industrielle, la déforestation, l’urbanisation, la circulation accélérée des marchandises et des gens, tout ce qui stimule la venue de pandémies), qui pourchasse les écolos vie une cellule policière spécialisée, vend des armes aux dictateurs, accélère la 5G, favorise l’accélération du capitalisme et de ses technologies, traite des gens d’irresponsables !
Macron, chantre brun des politiques anti-sociales et anti-démocratiques, sécuritaires et ultra-répressives, traite des gens d’irresponsables ! LOL

Macron et sa clique, une infime minorité bruyante, n’iront jamais emmerder les irresponsables vendeurs, fabriquants et acheteurs de SUV, ni les compagnies d’aviation et leur contribution à l’effet de serre, ni les polleurs et exploiteurs type Vinci, Amazon, Total, Bouygues, etc, etc.
Macron n’emmerde pas la liberté irresponsable et égoïste que les riches et les puissants s’octroient, à l’aide de leur pouvoir protégé par la loi et le système policier, pour détruire la planète et exploiter les humains et la nature jusqu’à la mort.
Macron veut emmerder jusqu’au bout les pauvres, les rebelles, les opposants, jamais les exploiteurs, les pollueurs, les flics brutaux, les chantres du capitalisme, les riches dictateurs acheteurs d’armes françaises, les propriétaires de yachts de luxe et de jets privés qui polluent énormément et en toute impunité...

Macron et sa bande vont-ils s’auto-déchoir de la citoyenneté ? Vont-ils s’exiler en Sibérie en se frappant avec un fouet ?

Macron et sa clique sont des serpillères gluantes : forts, durs et menaçants envers les faibles, les exclus, les opprimés, ET carpettes, complaisants, faibles et aux ordres envers les puissants, les dictateurs, les capitalistes, les lobbys industriels, agro-industriels, productivistes et technologistes. Macron et sa clique ne sont que des larbins dérisoires, des valets empressés du capitalisme et de l’Etat. Ils surjouent les grands chefs autoritaires envers les populations pour « compenser » leur rôle infâme de larbinage rampant envers les puissants ?
En tout cas, désigner des boucs émissaires sert à faire regarder ailleurs, tactique éternelle des dirigeants en difficulté.

Vaccinés ou pas, on t’emmerde Macron, on ne veut pas de ta citoyenneté de pacotille noyée dans l’Etat et la non-démocratie autoritaire ultra-capitaliste qui ne nous offre aucun pouvoir réel. Etoufffe toi avec ta citoyenneté bidon et ta république bananière, étouffe toi dans la merde brune qui bave en permanence depuis l’orifice nauséabond qui te sert de clapet.

De plus, ce n’est pas à un gouvernement de faire la promotion non-stop de la vaccination ou d’autres mesures sanitaires, ce serait le rôle de médecins, de soignants, de spécialistes médicaux, de pédagogues éclairés, de mandatés d’assemblées locales si on était en démocratie.
Et les décisions de politiques sanitaires ne devraient pas se faire en secret au sein d’un cercle restreint.
Vue la défiance qu’inspire légitimement le gouvernement et ses politiques, en mélangeant les rôles (soins, prévention et politique) afin de s’attribuer les éventuels mérites d’une fin de pandémie, le gouvernement, et Macron en particulier, est entièrement responsable de la méfiance envers les mesures sanitaires utiles.

🔴 TWEET D’UN INFIRMIER

On n’oublie pas que derrière les insultes de Macron, il y a une gestion de la pandémie et de l’hôpital qui est dégueulasse, dont l’unique but est de faire tourner l’économie.

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs...
Moins l’hôpital a de moyens, plus vite il est saturé

🔴 MACRON CANDIDAT et avec un programme : « Emmerder les non vaccinés »

Macron le 31 décembre c’était : « restons unis, bienveillants et solidaires. »
Macron le 4 janvier c’est : « Un irresponsable n’est plus un citoyen ». Des mots lourds de sens...

Dans une interview accordée au Parisien parue aujourd’hui et dans laquelle il déclare son envie de se présenter, Macron déclare avoir « très envie d’emmerder les non-vaccinés jusqu’au bout ».
« Les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. À partir du 15 janvier, [les non-vaccinés] vous ne pourrez plus aller au restau, boire un café, aller au théâtre, aller au ciné »
Il ajoute plus loin : « Quand ma liberté vient menacer celle des autres, je deviens un irresponsable. Un irresponsable n’est plus un citoyen. »

Un concept façon « philo pour les nuls » dans lequel Macron oublie que le néo-liberalisme qu’il sert, par essence, ce sont une somme de libertés de riches qui viennent menacer la liberté des autres.

(post de Cerveaux non disponibles)

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs...
Macron ne part pas en live, il exprime juste l’essence de sa politique de merde

"Emmerder les non vaccinés"

...Mais pas les fabricants et marchands d’armes, de cigarettes, d’aliments industriels cancérogènes, mutagènes, reprotoxiques, etc., pas les riches capitalistes qui exploitent les pauvres, pas les hommes qui violentent les femmes, pas les imposteurs en costume qui se prétendent chefs, ministres ou président de la République juste parce qu’ils ont été « élus » ou choisis au terme d’un processus totalement illégitime, d’une mystification sociopolitique, pas les industriels qui empoisonnent fleuves, rivières, mers, océans, sols et atmosphère et détruisent la vie. Voilà les irresponsables qui nous menacent tous. Durant leur révolte au milieu du XIXe siècle, les Nian, en Chine, avaient un mot d’ordre : « Tuer les mandarins, tuer les riches, épargner le peuple. » N’est-ce pas.

(post de Nicolas Casaux)

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs...
Macron n’emmerdera pas les pilleurs, exploiteurs, pollueurs, dictateurs, flics brutaux...

🇫🇷 MÉPRISANT DE LAPUBLIQUE

« Les non-vaccinés j’ai très envie de les emmerder. Et donc on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie ».

C’est ce que le Président Macron a sorti, très sérieusement, au journal Le Parisien ce 4 janvier 2022. Rien de sanitaire là dedans, ni de rationnel. C’est le caprice d’un petit dictateur. Macron a « envie d’emmerder » les millions de personnes non vaccinées. C’est sa « stratégie ». Le contrôle numérique sans précédent de la population est juste une façon « d’emmerder » une partie de la population, en la tuant socialement. Il n’y a aucune volonté de soigner, ni de protéger qui que ce soit. Nous avons un petit garçon capricieux et tyrannique au pouvoir.

Le mépris, c’est un métier : des ouvrières « illettrées » à « jojo le gilet jaune », des « gens qui ne sont rien » aux « fainéants », Macron aura passé son mandat à insulter la population, à cracher à la gueule du peuple. Alors même qu’il n’a pas été élu démocratiquement mais sur un malentendu, par un chantage politique odieux : une mise en scène de « barrage à l’extrême droite ».

Sans l’état d’urgence sanitaire, rien ne dit que ce roitelet mégalomane entouré de sa cour pathétique aurait pu terminer son mandat tranquillement. Il est encore temps.

(post de Nantes Révoltée)

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs...
Le mépris des classes dominantes, produit d’une société fondamentalement hiérarchique, tyranique et inégalitaire

MACRON OFFICIALISE LE CHANGEMENT DEGIME

– Quelques évidences plus si évidentes –

Tout le monde s’est indigné des injures de Macron hier, lorsqu’il exprimait son envie « d’emmerder » les non-vaccinés. Mais il n’a pas dit que cela. Il a officialisé un changement de régime. La France n’a plus l’apparence d’une République démocratique depuis plusieurs années : l’état d’urgence est devenu permanent, de nombreuses mesures antiterroristes « exceptionnelles » sont entrées dans le droit commun, la police a tous les pouvoirs, la société de surveillance devient totale, le gouvernement décide par décret et 49.3, un « conseil de défense » militaire prend les décisions importantes ... Mais les récentes déclarations de Macron vont plus loin. Elles traduisent quelque chose de plus profond. Analyse :

➡️« Être citoyen, ce n’est pas demander toujours des droits supplémentaires, c’est veiller d’abord à tenir ses devoirs à l’égard de la Nation », « avant les droits, il y a les devoirs », « On n’arrive pas en disant ’on doit être considéré, on a des droits’ ».
Cette idée, répétée régulièrement ces dernières semaines par Macron, est importante. En démocratie, il n’existe pas de « déclaration des devoirs de l’Homme », mais une « Déclaration des droits de l’Homme ». Théoriquement, une démocratie repose sur un « Etat de droit ». La Constitution doit garantir les droits des personnes C’est son socle inaliénable, sinon c’est la dictature. La fin de l’état de droit c’est la dictature. Une société de devoirs, c’est la dictature.

➡️« Un irresponsable n’est plus un citoyen. »

Où mène cette déclaration, quelles sont ses implications ? Si les millions de personnes non-vaccinées ne sont plus « citoyennes » sont-elles exclues du corps social ? Privées de droits ? Les « irresponsables » désignés par le pouvoir seront-ils officiellement déchus de la citoyenneté, sortis de la société ? Seront-ils autorisées à voter, à se faire soigner ? Et après les « non-vaccinés », à qui le tour ? A travers cette phrase, le président officialise l’idée d’une catégorie d’inférieurs. Le fait de mettre « hors de la société » des personnes désobéissantes, quel que soit le motif, c’est l’idée même du fameux crédit social de la dictature chinoise. Macron applique un programme autoritaire beaucoup plus rapidement et efficacement que n’aurait pu le faire l’extrême droite.

Nous fonçons à pleine vitesse vers l’obscurité.

(post de Nantes Révoltée)

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs...
Notre devoir à nous, c’est de virer toute la clique, d’en finir avec l’Etat et le capitalisme
Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs...
L’irresponsabilité totale est la base fondamentale des gouvernements et du capitalisme

🗳️LE PARLEMENT EMMERDE LA POPULATION

A 5H26 du matin ce 6 janvier 2022, les députés ont voté le « Pass Vaccinal ». Le Parlement a donc validé la « stratégie » du président Macron : « emmerder » les non-vaccinés plutôt qu’appliquer de véritables mesures sanitaires.

➡️Alors que l’OMS propose une stratégie du « convaincre plutôt que contraindre » et précise que l’obligation vaccinale doit être un « dernier recours ». Alors que des multinationales pharmaceutiques font des profits records sur des vaccins privés sous brevet. Alors que le PDG de BioNTech, qui travaille sur les vaccins Pfizer, explique que « les triple-vaccinés sont susceptibles de transmettre la maladie », qu’il « est évident que nous sommes loin des 95% » d’efficacité et que le vaccin a « une baisse très rapide de l’efficacité, même après trois doses. Après trois mois, celle-ci retombe à 25% » Macron, le gouvernement, la majorité et leurs alliés déguisent une obligation vaccinale sous forme de « Pass », et optent pour une gestion uniquement répressives. La plupart des libertés fondamentales seront remises en cause, numériquement, tous les quelques mois, selon les dernières injonctions « sanitaires » d’un pouvoir criminel.

➡️Dans le même temps, il n’y a toujours pas de purificateur d’air dans les écoles, pas de distribution gratuite de masques FFP2, pas de plan de soutien pour les salariés, pas de moyens supplémentaires pour la santé. Dans le même temps, le gouvernement ferme des milliers de lits, renvoie des soignants, réprime tout ce qui bouge, et détruit l’hopital public. Ce gouvernement qui nous a menti sans relâche depuis deux ans, sur tous les sujets ;

➡️Le « Pass Vaccinal » comme le « Pass Sanitaire » n’ont aucun objectif scientifique ni sanitaire. Il ne s’agit que d’une mesure de contrôle sociale. Une gestion technopolicière de la population, sous couvert d’état d’urgence. Avec l’inscription durable d’une société de contrôle numérique, la voie est ouverte pour un monde entièrement fait de checkpoints, de scannages, de surveillance d’une partie de la population par une autre, un monde de « crédit social » à la chinoise. Un monde de cauchemar. Ce qui se passe, avec une rapidité ahurissante, « pour notre bien », est gravissime .

(post de Nantes Révoltée)

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs...
Les institutions anti-démocratiques choisissent à notre place ce qui est bon pour nous...

☠️PASS VACCINAL : « AUCUNE LIMITE DANS LE TEMPS »

- Entrée dans une nouvelle ère -

Cette nuit, le parlement français a donc voté la loi sur le « pass vaccinal », une mesure liberticide inédite. Au prétexte de vaccination, des millions de personnes deviennent auxiliaires de police, des millions d’autres des parias. Le contrôle numérique de la population devient total. Nos droits fondamentaux sont suspendus à un chantage numérique. Quiconque refusera la 3e, 4e ou 5e dose, ou toute autre injonction « sanitaire » gouvernementale rejoindra la catégorie des « non-citoyens » exclus de la société.

Le plus grave est que cette mesure n’a « aucune limite dans le temps » selon Jean Castex. Le pass vaccinal est donc l’instauration du contrôle social pour l’avenir. Pour rappel le Pass Sanitaire imposé en plein été devait être « exceptionnel » et « temporaire ». Comme l’état d’urgence d’ailleurs. En quelques mois, le gouvernement aura déclaré successivement :

1-Il n’y aura pas de Pass sanitaire en France
2-Finalement si, mais il ne touchera pas la vie quotidienne
3- Bon … il touchera la vie quotidienne et réduira fortement les libertés, mais jusqu’au 15 novembre seulement
4-En fait il sera prolongé après le 15 novembre, jusqu’en juillet 2022
5- A présent, c’est le Pass Vaccinal, encore plus strict et liberticide, sans aucune limite dans le temps. Autrement dit, potentiellement pour toujours. Nous sommes condamnés à être scannés et contrôlés pour le reste de nos vies, ou en tout cas, à chaque fois qu’un pouvoir le décidera. Nous entrons officiellement dans une nouvelle ère.

Si tout le monde avait su cela dès l’été dernier, peu de gens auraient accepté. C’est une technique de manipulation de base. Il s’agit de fabriquer le consentement. Faire accepter une situation difficile mais temporaire, pour cause « d’urgence », puis de la prolonger. Un concept désigne l’absence de possibilité de faire machine arrière sur les questions sécuritaires : « l’effet cliquet ». L’antiterrorisme, l’état d’urgence sanitaire et plus généralement les états d’exception ne permettent pas de retour en arrière. Une fois leurs mesures incorporées, il est quasiment impossible de les supprimer.

(post de Nantes Révoltée)

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs... - Pass policier
Le pass policier, une fois institué, peut servir à de très nombreux usages...

🏫 ÉDUCATION NATIONALE : SQUID GAME

– Blanquer met en danger le personnels et les élèves –

➡️ Le « protocole sanitaire » dans les écoles, collèges et lycées n’a été dévoilé que quelques heures avant la rentrée, dimanche soir dernier, dans un journal payant. Le ministre de l’éducation n’a tout simplement rien prévu. Il faut dire que son gouvernement était plus occupé à « emmerder » les non-vacciné-es, en imposant une loi hautement liberticide.
➡️ Résultat ? En cette rentrée 2022, aucun moyen pour mieux ventiler les classes, les élèves font parfois cours en manteau dans des salles glaciales, car les professeurs doivent ouvrir les fenêtres. Aucun moyen pour des capteurs CO2. Aucun moyen pour donner des masques FFP2 aux enseignant-es. Aucun moyen pour acquérir des purificateurs d’air à filtre. Blanquer est méprisant, incompétent et dangereux.
➡️ Trois jours plus tard ? 47 453 cas confirmés déclarés d’élèves et 5 631 cas confirmés déclarés de personnels sur 4 jours. Plus de 10 000 classes fermées, en raison d’élèves ou enseignant-es positif-ves. Des dizaines de milliers de personnes cas contact. Plus aucune classe n’est complète sur le territoire, la seule continuité pédagogique mise en place n’est pas le fait de l’Éducation Nationale, mais de la bonne volonté des profs qui se tapent un double travail.
➡️ Voilà la politique du gouvernement : saccager les libertés tout en mettant en danger son propre personnel. Le pouvoir en place se moque bien de la pandémie et de la protection de la santé de la population. Ses mesures liberticides n’ont rien de sanitaires. Le message dans l’éducation comme ailleurs, c’est : « débrouillez vous, on vous emmerde ».
➡️ Depuis décembre dernier de nombreuses écoles sont mobilisées à Saint-Herblain, mais aussi à Nantes. Le mouvement s’amplifie face au mépris et à la gestion calamiteuse de la pandémie, le 13 janvier sera une journée de grève importante pour le monde de l’éducation, avec une AG à 9h30 Cours Saint André à Nantes suivie d’une manifestation.

(post de Nantes Révoltée)

Le pouvoir macroniste préfère emmerder les non-vaccinés plutôt que les pollueurs, exploiteurs, dictateurs... - Pass policier
Le régime emmerde toute la population

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft