La CGT Énergies 33 coupe le courant à Leclerc, et bien d’autres... pour perturber l’économie

Les syndiqués frappent le PIB et les dividendes des grands groupes capitalistes

mercredi 22 janvier 2020, par Auteurs divers.

Communiqué de Syndicat CGT Energies 33, 22 janvier 2020

[COUPURE] ⚡Bordeaux : La FNME CGT revendique la coupure elec TOTALE du centre commercial LECLERC St Medard en Jalle depuis 12h30 !

La grande distribution et surtout Leclerc est bien connu par les syndicats ! Avec Leclerc st medard, nous ne comptons plus le nombre de dossiers aux prud’homme pour entrave au droit de grève, licenciement abusif, pratique managérial, harcèlement, etc... Et devenons parler du suicide récent chez leclerc ? Honte à vous ! Le secteur énergétique ne laissera pas tomber tous ces salariés exploités par des multinationales, au contraire, nous nous battons ensemble ! D’autant plus que leclerc se dit fournisseur d’énergie en convertissant des KW en carottes (pub), alors que 13 millions de français sont en précarité énergétique du fait de ces fournisseurs capitalistes qui s’engraissent sur le dos des usagers.

Toute la politique de macron tourne autour de la captation des richesses produite par les salariés. Cette politique libérale sera combattue en frappant le seul indicateur qu’ils regardent : le PIB et les dividendes... Nous sommes déterminés, nous ne reculerons pas ! RETRAIT !

Dans le cadre du conflit national engagé par la FNME CGT, sur la réforme des retraites, les personnels des Industries électriques et gazières sont massivement mobilisés depuis le 5 décembre 2019. Des assemblées générales se sont tenues depuis le 5 décembre comme des centaines d’autres dans le pays. Lors de ces assemblées, les grévistes ont décidé démocratiquement de reprendre en main leur outil de travail tant que le gouvernement n’annoncera pas le retrait de cette réforme régressive pour tous.

Les cibles sont tous ceux qui s’attaquent sans vergogne au monde du travail, aux travailleurs, en pratiquant des licenciements massifs, en imposant des conditions de travail déplorables, inhumaines ou en votant des lois anti sociales mais aussi ceux qui accompagnent cette politique libérale. Mais cela ne s’arrête pas là : depuis le début du conflit, la cellule « robin des bois de l’énergie » rétabli le courant aux plus précaires énergétique !
Nous savons que cette coupure a fait des dégâts collatéraux, mais il vaut mieux quelques semaines de galère qu’un avenir de misère pour les jeunes et futures générations. C’est bien le gouvernement qui est responsable.

Nous ne lâcherons rien et c’est ensemble que nous irons chercher la victoire ! Macron et ce gouvernement décident encore et toujours de mépriser les Français en faisant la sourde oreille, voir pire choisit l’affrontement afin s’imposer l’austérité ! Ce gouvernement est déconnecté de l’intérêt général, il est au service d’une minorité et d’un système économique violent, qui recherche le profit coute que coute, provoquant catastrophe écologique et humaines.

Stop cela suffit, il faut que le gouvernement entende la colère populaire qui monte ! Tant que le gouvernement gardera la droite ligne de sa marche libérale injuste, il en subira les conséquences, qui seront de plus en plus fortes et nombreuses.

Les énergéticiens se battent pour tous les salariés du privé ou du public : Ensemble, allons gagner une amélioration du système actuel de retraite ! Allons gagner un vrai service public de l’énergie.

- Récap des actions menées par les énergéticiens girondins :
• Le 5 décembre les énergéticiens ont coupé toute la zone commerciale de Bordeaux lac (Auchan, IKEA, LEROY Merlin, Boulanger, etc. La coupure a durée 3h
• Le 10 décembre c’est la plus grande plateforme CDISCOUNT de France et toute la zone POT au PIN de Cestas qui a été privée de courant pendant 3h. Une coupure de la cité administrative en gaz a également été effectuée le même jour.
• Le 12 décembre c’est le plus grand dépôt de TBM et la mairie qui se sont vu privé de gaz et de géothermie
• dimanche 15/12/19 : les énergéticiens en lutte revendiquent la coupure TOTALE depuis 15h30 (heure d’affluence) du centre commercial MERIGNAC SOLEIL, composée de CARREFOUR et toute sa galerie commerciale (117 boutiques), ainsi que Macdonald, Castorama, Flunch etc.
• Mardi 17/12 : Les sièges sociaux des banques bordelaises LCL, BNP, CA sont privés de courant depuis 11h. Le siège de C-DICOUNT en a aussi fait les frais !
• Jeudi 19/12 : coupure en gaz de la CARSAT, d’Auchan Lac, de la cité administrative et du stade Chaban Delmas.
• Le 24/12 : Action coup de poing des robins des bois « 24 décembres, 24 foyers précaires rétablis »
• Le 9 janvier 2020 : Coupure électrique de toute la gare de Bordeaux St Jean
• Le 14 janvier 2020 : coupure GAZ dépôt TBM Bastide + ZI Bordeaux Nord + IKEA ; PALAIS DES CONGRES ; CASINO ; HOTEL MERCURE ; TOUR GAN ; CAISSE DES DEPOTS ; CARSAT ; PARC DES EXPO VILLAGE DE LA FOIRE
• Le 16 janvier 2020 : coupure antenne TV + FM de Bouliac ainsi que son data-center
• Le 16 janvier 2020 : coupure GAZ 16 Bars de Ciment Lafarge, Silos d’aquitaine, Saipol, Diester et Michelin
• Le 21 janvier : coupure de 3 lycées bordelais (A.Kastler, F.Mauriac, Les Iris) + rectorat de Bordeaux lors de la comission technique académique.

A suivre !
La CGT Énergies 33

La CGT Énergies 33 coupe le courant à Leclerc, et bien d’autres... pour atteindre l’écononomie

- Voir aussi : La grève est reconduite sur le grand port maritime de Marseille - 2e opération « ports morts » les 22, 23 et 24 janvier
La fédération CGT des ports et dock a annoncé vendredi 17 janvier une nouvelle opération de blocage des 7 grands ports maritimes(GPM) de France de mercredi à vendredi pour exiger le retrait de la réforme des retraites. Le syndicat appelle les travailleurs portuaires et les dockers à un « arrêt de travail de 72 heures les 22, 23 et 24 janvier » avec une opération ports morts. Seuls les services d’urgences seront actifs, pour le reste l’activité restera inexistante sur les quais.
La semaine dernière une opération similaire avait été très suivie de mardi à jeudi avec, selon le syndicat, « une participation de 100% » dans les 7 GPM. Ces opérations de blocage s’ajoutent à des arrêts plus pontuels dans l’activité portuaire, intervenant depuis début décembre. Des problèmes d’approvisionnement se font ressentir dans certains sercteurs. Les rayons des grandes surfaces de territoire d’outre-mer aisi que des produits alimentaires frais commencent à inquiéter les transporteurs.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft