L’objectif de l’écologisme grand public est à peu près le même que celui des industriels et des chefs d’État

VERSUS les écologistes qui défendent la nature et la liberté

mardi 26 janvier 2021, par Auteurs divers.

CYRIL DION VS. MAX WILBERT

Leur écologie VS. la nôtre
André Gorz le remarquait déjà en son temps. Le capitalisme fait mine d’intégrer l’écologisme dans ses préoccupations, et rien ne change. Pour ce faire, pour ne rien changer mais promouvoir quelques illusions de changement ci et là, le capitalisme, l’État-capitalisme (le système formé par la combinaison de ces deux systèmes), ment comme un arracheur de dents. Ses porte-parole affirment que la civilisation techno-industrielle pourrait devenir soutenable, respectueuse de la nature, au moyen d’un grand programme de verdissement de tout ce qui la constitue. Verdissement de toutes les technologies, qui deviennent des « technologies vertes », verdissement de l’énergie produite et utilisée, qui devient « énergie verte » (ou « propre », ou « renouvelable »), verdissement de toutes les pratiques industrielles, qui deviennent « durables » ou « soutenables ».
En réalité, l’évidence nous apprend que la seule chose qui verdit, c’est la novlangue, le langage du pouvoir.

Outre ses porte-parole officiels, l’État-capitalisme s’efforce d’enrôler des marchands d’illusions vertes dans la « société civile ». Il organise par exemple une « Convention citoyenne pour le climat ». « Pour le climat », parce que l’écologie se réduit désormais de plus en plus à la seule préoccupation du réchauffement climatique. En effet, avec le temps, et au fur et à mesure de sa cooptation par l’État-capitalisme (financement d’ONG, création d’un ministère, etc.), l’écologie en est essentiellement venue à se rapporter, aujourd’hui, à un souci de faire en sorte que la civilisation industrielle puisse perdurer, survivre sur le long terme, coûte que coûte. Le souci de préservation de la nature pour elle-même s’est graduellement évaporé (de même que l’aspiration à la liberté). L’objectif des écologistes d’aujourd’hui est donc à peu près le même que celui des industriels et des chefs d’État.

On se retrouve donc avec, d’un côté, un Cyril Dion, « écologiste » primé, césarisé, récompensé, subventionné, médiatisé, promouvant inlassablement le « développement massif des EnR » et une prétendue « décarbonation ».
Et, de l’autre, Max Wilbert, un activiste, membre de DGR, qui occupe depuis quelques jours, dans le Nevada, aux États-Unis, un endroit — une arbustaie sèche d’armoises anciennes, principalement, où vivent de nombreuses espèces adaptées à cet environnement aride, notamment d’oiseaux (des tétras des armoises, par exemple) — où une mine à ciel ouvert doit ouvrir, de plus de 3 kilomètres de long sur plus d’1 de large, censée fournir 25% de la production mondiale de lithium, notamment à destination de la production des « technologies vertes », de la prétendue « décarbonation » de l’économie vantée par Cyril Dion.

Nous devons exposer les mensonges verts, les imbécilités renouvelables, les faux espoirs, les absurdités que profère l’écologisme grand public, l’écologisme de l’État-capitalisme — y compris en la personne de Cyril Dion. Encourager la continuation de la destruction du monde au nom de l’écologie, plus indécent, plus idiot, impossible.

J’admire le courage exemplaire de Max Wilbert
autant que je méprise la malhonnêteté de Cyril Dion.
Bonne chance Max !

(post de Nicolas Casaux)

- voir aussi : L’impasse des énergies renouvelables - Le problème n’est pas technique mais social et politique - un énorme changement culturel s’impose

L’objectif de l’écologisme grand public est à peu près le même que celui des industriels et des chefs d’État
Défendre la nature et la liberté, ou défendre la continuation de la civilisation industrielle et de ses désastres ?

1 Message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft