Italie : un mandat d’arrêt français sans précédent contre un militant solidaire des exilé.e.s

Emilio arrêté : appel à la solidarité !

samedi 18 septembre 2021, par Auteurs divers.

Avant-hier, le 15 septembre les carabinieri de Turin ont arrêté l’un de nos camarades.
Emilio Scalzo, 66 ans, militant historique du mouvement No Tav, est impliqué depuis le début dans la lutte à la frontière entre la Valsusa et le Briançonnais. Il a toujours été en première ligne pour apporter une solidarité concrète aux milliers de personnes qui ont traversé cette frontière, passant (en plus) d’innombrables nuits sur les cols transalpins.

- à lire sur Vallées en lutte : Emilio arrêté : appel à la solidarité !

extrait :
Cet méthode est très inhabituelle et « innovante » : un mandat d’arrêt européen émis par le tribunal de Gap avec une demande d’extradition vers la France pour un délit qui n’a pas encore été jugé. Les chef d’accusation sont violences aggravées et outrage lors d’une manifestation qui a eu lieu lors du campement « Sconfiniamo la frontiera » en mai 2021, une action en réponse à l’expulsion du Refuge autogéré ChezJesoulx.
Une manifestation qui, rappelons-le, a été presque immédiatement attaquée à coups de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes par les gendarmes français, les mêmes gendarmes qui, sur ces chemins, repoussent et épuisent les « sans-papiers », les obligeant à emprunter des chemins de plus en plus dangereux et mortels (seulement aujourd’hui : https://www.lastampa.it/torino/2021/09/16/news/due-afghani-precipitano-nel-lago-di-rochemolles-erano-in-fuga-verso-la-francia-1.40708111).
Ce mandat n’a pas de précédent : un mandat d’arrêt international assorti d’une demande d’extradition pour exécuter des mesures préventive pour un délit n’ayant pas encore été jugé est une pratique totalement nouvelle, une pièce de puzzle en plus dans le perfectionnement de la répression étatique à l’encontre de la lutte contre les frontières et au-delà. Peut-être est-ce le résultat des relations de plus en plus étroites entre les préfectures de Gap et de Turin, qui se sont manifestées au cours des deux dernières années. Le tribunal de Turin a 14 jours pour accorder ou refuser l’extradition. Luttons pour qu’il ne soit pas extradé !
(...)

Italie : un mandat d’arrêt français sans précédent contre un militant solidaire des exilé.e.s
sur Vallées en lutte

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft