Guerre à la guerre. Fuck l’OTAN

Guerre à la guerre. Fuck l’OTAN Sommet de l’OTAN à Madrid, les 29 et 30 juin

samedi 12 mars 2022

Les 29 et 30 juin se tiendra à Madrid un nouveau sommet de l’OTAN. Cette organisation militaire a été créée après la Seconde Guerre mondiale, comme arme pour défendre les intérêts du vainqueur de la guerre : le capitalisme. Pendant ces deux jours, ils se réuniront à Madrid pour planifier, projeter, développer de nouveaux scénarios de guerre, de nouvelles colonisations, de nouveaux centres névralgiques, de nouvelles « armes intelligentes », bref, pour se préparer en vue de toutes les difficultés et les scénarios défavorables que le projet techno-capitaliste pourrait rencontrer et, en même temps, pour développer de nouveaux projets militaires, afin de s’approprier d’autres territoires encore, ainsi que des mal nommées « ressources naturelles », de plus en plus rares. La ville se remplira de grands chefs militaires, d’espions, de soldats, de propriétaires d’entreprises d’armement… des marchands de mort à la recherche de nouveaux objectifs, qui cherchent à imposer le mode de vie techno-capitaliste à tout le vivant, partout dans la planète.

Guerre à la guerre. Fuck l'<span class="caps">OTAN</span>
Nous vivons dans un monde où la vie quotidienne de millions de personnes est faite de catastrophe, de misère, de faim, de terreur… où les catastrophes (économiques, écologiques, sanitaires…) provoquées par le mode de vie imposé par le capitalisme, par l’industrialisation et la technification de tous les aspects de la vie deviennent de plus en plus quotidiennes. Pour cela, les nécessités du système de contrôle social et l’ingénierie du vivant s’accélèrent, une accélération qui se traduit par une militarisation des rues et des espaces urbains, comme on l’a vu pendant la nommée « urgence sanitaire », au cours de laquelle les unités, pas pacifiques du tout, de l’UME (Unidad Militar de Emergencias) sont sorties pour « nettoyer » les rues. En réalité, leur présence a créé dans l’imaginaire social l’idée d’une guerre, l’idée de la terreur, en même temps qu’un contrôle social et un signe de force de la part de ceux qui gèrent nos vies. La succession des catastrophes dans un monde qui se dirige vers l’abîme impliquera leur gestion par le biais de forces militaires comme l’OTAN. Un instrument militaire une force de choc qui développe depuis des années des projets de guerre urbaine contre les réfractaires au capitalisme. Non seulement l’OTAN défend les projets géostratégiques du capitalisme et impose son mode de vie à travers toute la planète, mais elle sera la principale force de choc contre les révoltes futures. L’un de ces conflits géostratégiques est celui qui a lieu en ce moment même, entre la Russie et l’OTAN, dans le scénario ukrainien. Cette région est déstabilisée depuis longtemps, dans un état de guerre de basse intensité permanente, et depuis 2014 il y a des éléments de la dite « guerre hybride » entre les puissances impérialistes. Dans cette recrudescence des hostilités, comme dans toute tension de guerre, il y a un intérêt économique sous-jacent, comme l’ouverture prochaine du gazoduc « Nord Stream 2 », qui impliquera l’augmentation de la dépendance énergétique de l’Europe par rapport à la Russie, qui est déjà en train de terminer un nouveau gazoduc qui alimentera en gaz la Chine aussi. Cela supposerait une dépendance énergétique importante de l’Europe, tout comme de la Chine, toutes deux approvisionnées par la Russie, ce qui a provoqué des mouvements militaires des deux côtés de la frontière russe. Le nouveau rôle de l’OTAN est de défendre les intérêts du capitalisme dans la lutte pour les ressources énergétiques, comme elle l’a fait en Syrie.

Le pouvoir proclame l’idée de l’OTAN comme armée de la paix. « Armée » et « paix » ? Ce sont deux mots qui ne pourront jamais être conçus ensemble ; il nous ont vendu les fameux casques bleus comme des agents de paix lors la guerre dans les Balkans et le nombre de crimes, de meurtres et de viols qu’ils ont commis est incalculable. On pourrait dire la même chose de leurs interventions dans les guerres sur le continent africain : les conséquences produites sur ce continent par les casques bleus de l’OTAN sont rappelées avec terreur par ses habitants ; on pourrait aussi se souvenir de leurs actions criminelles en Libye ou en Syrie, dans le but de maintenir l’ordre capitaliste et ses besoins en ressources et/ou en territoires à piller et à saccager. Évidemment, aucune armée ne poursuit la paix, elle poursuit l’anéantissement de l’ennemi, sa soumission et sa colonisation. La guerre a été et sera l’un des paradigmes du capitalisme et les différentes formes de guerre seront nécessaires pour maintenir l’ordre capitaliste et nombre de ses projets, tels que l’Agenda 2030 et le futur transhumaniste préparé par le Forum économique mondial, par l’OTAN, l’ONU et les élites techno-financières. Le capitalisme se récrée constamment sur la base des mêmes prémisses : de nouvelles formes d’exploitation et de nouveaux moyens de garantir l’ordre existant.

Les nouvelles formes de guerre

Jusqu’à il y a pas longtemps, l’OTAN avait catalogué les pratiques militaires en cinq domaines opérationnels différents : aérien, terrestre, maritime, spatial et cybernétique. Mais avec le développement de nouvelles stratégies de guerre cognitive, l’alliance militaire est en train de préparer un nouveau domaine opérationnel, « le domaine humain ». Dans son rapport Cognitive warfare, l’OTAN vise le contrôle du cerveau humain et la transformation de chaque être humain en « arme ». Dans une déclaration terrifiante, le rapport indique explicitement que « l’objectif de la guerre cognitive est de nuire aux sociétés, non seulement aux forces armées ».

Avec des populations civiles entières dans le collimateur de l’OTAN, le rapport souligne que les armées occidentales doivent travailler de manière plus étroite avec le monde universitaire, pour transformer les sciences sociales et les sciences humaines en armes et aider l’alliance à développer ses capacités de guerre cognitive. L’étude décrit ce phénomène comme « la militarisation des sciences du cerveau ». Mais il semble claire que le développement de la guerre cognitive par l’OTAN conduira à une militarisation de tous les aspects de la société et de la psychologie, des relations sociales les plus intimes jusqu’à à l’esprit lui-même (1).

L’intérêt croissant des élites techno-financières à la création d’un totalitarisme « soft », où il ne serait plus nécessaire de recourir aux batailles épiques d’antan, ni à l’usage de la force, pour le contrôle et la répression de la société, où les citoyens se sentent de plus en plus libres et ne voient jamais leurs chaînes, rend de plus en plus nécessaire cette forme de guerre cognitive et de contrôle du comportement de la manière la plus subtile possible. Les chaînes elles-mêmes t’amènent là où elles veulent que tu aille, sans que tu ne te rende compte de leur existence. Des chaînes qui prennent la forme de prothèses technologiques qui façonnent ton comportement, sans besoin de te braquer avec une arme.

Aux côtés des nouvelles guerres cognitives, qui visant le contrôle absolu de la population, l’OTAN est en train de développer de nombreux projets d’armes dites intelligentes. Ce qui suppose une extension du projet techno-capitaliste de robotisation de la vie et qui conduira cette fois à la robotisation de la guerre, à partir des robots-soldats dotés d’exosquelettes, de capteurs et d’armes intelligentes, etc. jusqu’aux véhicules de guerre sans pilote : des drones, des bateaux, des chars, etc. dirigés par des robots et des soldats, depuis de confortables bâtiments climatisés, ce qui déshumanise encore plus la guerre et facilite l’assassinat et la barbarie qui sont inhérents au fait de larguer des bombes à des milliers de kilomètres de distance. Nous avons déjà vu la dévastation humaine des ainsi-dites « attaques ciblées », qui provoquent des milliers de morts parmi les civils ; dans cette nouvelle version de la guerre, les décisions sont prises par des machines algorithmiques.

L’OTAN n’est pas du tout une armée de paix, elle est la guerre à l’état pur, elle est la police des intérêts capitalistes. Elle imposera l’ordre et le mode de vie capitaliste partout où cela est nécessaire et en même temps son objectif est d’éliminer toute révolte qui remet en cause le système techno-capitaliste. Par conséquent, comme le disaient ces américains qui s’opposaient à la guerre au Vietnam : « Ramenons la guerre à la maison », attaquons le capitalisme, ses armées et ses défenseurs, ici et maintenant. Élargissons le conflit et montrons notre solidarité avec ceux qui subissent les guerres et la colonisation capitalistes. Parce que nous ne sommes pas et ne serons pas des marchandises pour leurs guerres.

Notre guerre est la guerre sociale.
Contre tous les dirigeants, contre toutes les oppressions.
FUCK L’OTAN.

Guerre à la guerre. Fuck l'<span class="caps">OTAN</span>

Voir en ligne : Madrid (Espagne) : Guerre à la guerre. Fuck l’OTAN


4 Messages

  • Guerre à la guerre. Fuck l’OTAN Le 17 mars à 09:11, par Bvigi

    Affligeant cet article. Affligeant et fallacieux.

    Répondre à ce message

  • Guerre à la guerre. Fuck l’OTAN Le 13 mars à 09:07, par rutabaga

    « les conséquences produites sur ce continent par les casques bleus de l’OTAN sont rappelées avec terreur par ses habitants ; on pourrait aussi se souvenir de leurs actions criminelles en Libye ou en Syrie »
    Je connais les casques bleus de l’ONU seulement.
    « Le futur transhumaniste préparé par le Forum économique mondial, par l’OTAN, l’ONU et les élites techno-financières »
    Beaucoup d’affirmations fumeuses dans cet article.

    Répondre à ce message

    • Guerre à la guerre. Fuck l’OTAN Le 17 mars à 14:13, par Sandrine

      Les medias de Poutine préparent les populations à l’entrée des chars en Europe. Quant aux anars décérébrés, le cerveau rongé par les médias sociaux et la bêtise éclairée des spécialistes de tout, ils se rangent aux côtés du fascisme et du communisme.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft