Grèves et blocages partout lundi 16 décembre - Pour la justice sociale et écologique

Faire masse contre le régime et son monde destructeur et fondamentalement injuste

lundi 16 décembre 2019, par Auteurs divers.

Une sélection d’une partie des actions de blocages et autres ayant lieu ce lundi 16 décembre et la veille :

🚛BLOCAGE DESCHETS🚛

Depuis 4H30 du matin, les éboueurs de #Paris bloquent le dépôt d’Aubervilliers avec le renfort des grévistes du 93 et des #GiletsJaunes d’Ile-de-France🔥

Les ouvriers du déchets - ceux qui sont dans les camions mais aussi tous ceux qui sont dans les usines de tri - représentent la face cachée du « développement durable ».

Cette fausse #écologie nous fait croire qu’on peut continuer à produire massivement tant qu’on recycle. En réalité c’est la prolongation d’un modèle industriel qui massacre l’environnement et qui repose sur l’exploitation massive d’une main d’oeuvre ouvrière.

Ce secteur est l’un des pires en termes de conditions de travail. Et un de ceux où la mortalité est la plus élevée. Pour ces salariés, impossible de bosser jusqu’à 64 ans (voire plus) et de perdre des centaines d’euros de pension. Pour eux comme pour nous tou.tes, c’est le droit à une retraite en bonne santé et dans de bonnes conditions qui est en jeu.

C’est pour ces enjeux vitaux qu’on sera massivement dans la rue demain et qu’on continuera de bloquer jusqu’au retrait de la réforme...et au-delà✊

#DéchetsPartoutJusticeNullePart
#MacronEnRetraite

Grèves et blocages partout - Pour la justice sociale et écologique

Ni derrière ni devant, au milieu

Une tribune publiée par CerveauxNonDisponibles :

Et si la meilleure tactique qu’on pouvait apporter à la manif nationale de mardi c’était de n’être ni devant ni derrière, mais au milieu. Toutes et tous dans le même bateau. Faire bloc commun plutôt que cortège de tête, pour que puissent jaillir toutes les potentialités. Voici une contribution qu’on publie volontiers, un appel à renouveler la configuration des manifs et qui sait, permettrait de créer la surprise qui saura faire reculer l’Etat sur sa réforme phare tous ensemble, d’un même pas, d’un même bloc.
(...)

🎄LAACTION EN CHAINE

Un petit cours de physique nucléaire ne nous fera pas de mal pour la manif nationale de demain. Le texte qui suit a été glané sur les internets et répond à l’étouffement que connait chaque manif qui s’engouffre dans le dispositif sur-armé de la police et qui transforme
chaque manifestant en chiffre, à l’instar de ce qu’on connait déjà dans
notre quotidien :

"Plusieurs manifs à 200 dans une ville c’est mieux qu’une seule manif à
plusieurs milliers."

Il est urgent de changer de stratégie si nous voulons gagner cette lutte :

Plusieurs manifs à 200 c’est une désorganisation du dispositif policier, une capacité de mouvement retrouvée et une autonomie plus grande dans l’action. Et c’est dans le désordre qu’une lutte se gagne. Alors plusieurs cortèges avec différents points de départs pourraient ne
jamais rejoindre le cortège principal.

Le désordre c’est joyeux. Et ce n’est pas nécessairement briser des glaces, ou brûler des poubelles, c’est aussi : (EDIT : Là nous pensons qu’il s’agit d’un fin stratagème pour palier la censure, mais la liste est bien plus infinie et croustillante en vrai ;))

- jouer à 1.2.3 soleil à un feu rouge
- jouer à la marelle sur un passage piéton
- s’assoir à un carrefour
- aller faire coucou à ceux qui prennent le trains
- prendre la ligne 14 ou la ligne 1
- débrayer les facs
- chanter sous les balcons
- aller saluer les partis politiques
- faire du lèche-vitrine aux grands magasins
- pique-niquer sur la voie de bus

La manif est une action et pas une opération de communication. Cela ne sert à rien de se plaindre des centrales syndicales et ensuite aller s’agglutiner dans un même cortège, hyper-canalisé, qui a une capacité de
perturbation très limité. Il ne faut pas confondre l’unité dans la grève avec l’unité du cortège.

Le matin il y a plusieurs départs de cortèges, qui tous convergent vers la manif principale, pour ensuite s’y trouver bloqué et c’est l’erreur. Si il n’y a pas assez de monde pour un cortège unitaire, réellement efficace, il y a assez de monde pour plusieurs cortèges. A paris, par exemple, jeudi dernier, 800 personnes ont marché de Mairie de Montreuil
à Gare de l’est, ils auraient pu continuer leur trajectoire et ne pas rejoindre le cortège principal où ils se sont retrouvés bloqués.

(un post de Cerveaux non disponibles)

Plusieurs manifs à 200 c’est mieux qu’une seule manif à 10.000
Régime spécial maintenu pour la milice du capital !
17 décembre 2019 : la culture aussi est en grève !

Autres infos

Multiplions les initiatives, et demain, toutes et tous dans la rue !

Remède aux désagréments causés par la grève ? Faites grève ! En plus, ainsi la grève durera peut-être moins longtemps

- Le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye démissionne - Mis en cause après la révélation de plusieurs omissions dans sa déclaration d’intérêts, M. Delevoye a décidé de partir « de sa propre initiative » selon l’Elysée.

Et un oligarque de moins un. Le peuple veut la chute du régime, pas juste la démission de tous ses membres !

Leurs yachts échoueront sur nos grèves

« BUS MACRON » : EXPLOSION DES PRIX PENDANT LA GRÈVE

- Libéralisme sauvage et spéculation : les lignes de bus privées profitent du mouvement et brisent la grève - Cette flambée des prix des lignes de bus privés créés par Macron est symptomatique, c’est une illustration. Elle dévoile le monde rêvé par le pouvoir en place : un univers totalement marchandisé, où ne règnent que les lois de l’argent. Un monde où le service public a disparu, et où tout est dicté par les règles du Marché.

« BUS MACRON » : EXPLOSION DES PRIX PENDANT LA GRÈVE - Libéralisme sauvage et spéculation : les lignes de bus privées profitent du mouvement et brisent la grève
Libéralisme sauvage et spéculation : les lignes de bus privées profitent du mouvement et brisent la grève

« Quand tout s’arrête, tout commence : une autre vie est possible »

Le système actuel dépend plus des flux et de la circulation que des centres de production. Le blocage des flux est donc l’outil stratégique le plus efficace. Qui ouvre des perspectives nouvelles - à condition de se placer dans une perspective de soulèvement. L’analyse de Mathieu Burnel, l’un du groupe dit de Tarnac.

P.-S.

BlackRock ou le principal bénéficiaire de la réforme des retraites

BlackRock est aujourd’hui numéro un dans le capital de six fleurons de la Bourse. Avec 4 500 milliards de dollars d’actifs dans le monde, il détient en France un portefeuille de quelque 150 milliards, dont la moitié en actions. Et s’il est présent dans toutes les sociétés du CAC40 pour sa gestion indicielle, il gère par ailleurs de multiples fonds de façon « active », ce qui le conduit à détenir des participations significatives dans dix-huit fleurons du CAC. Ce seul portefeuille vaut aujourd’hui quelque 35 milliards de dollars et lui donne une position unique parmi les grands investisseurs institutionnels présents à Paris.

https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/blog/131219/blackrock-logre-tapis-dans-les-soutes-de-lelysee
https://www.arretsurimages.net/emissions/arret-sur-images/blackrock-on-peut-quasiment-dire-quils-sont-les-maitres-du-monde
et aussi : Macron et Delevoye veulent offrir le juteux pactole des retraites aux assurances et aux fonds de pension privés - La France, un marché stratégique pour les fonds d’investissement américains

BlackRock, seigneur du CAC40, vampire qui veut sucer nos retraites

Voilà le programme de ce gouvernement minoritaire et de son monde extrémiste capitaliste

- Le système de retraites américain menacerait de s’effondrer
En faisant le choix de la libéralisation des régimes de retraite, les collectivités locales se sont tournées vers des investissements à risques dans des proportions démesurées. Elles misaient sur une rentabilité de 7,5 % par an, mais ont récolté trois fois moins. Victime des taux d’intérêt bas, les investissements ne produisent pas suffisamment de gains. Les agences de notation sortent le carton rouge. Elles ont dégradé la note de plusieurs villes comme Chicago ou Dallas.

Il n’y aura pas de trêve pour préserver le commerce des fêtes
Le régime voudrait qu’on se batte entre nous au lieu de s’en prendre au système capitaliste et à ses inégalités

Portfolio

Il n'y aura pas de trêve pour préserver le commerce des fêtes BlackRock, seigneur du CAC40, vampire qui veut sucer nos retraites Le régime voudrait qu'on se batte entre nous au lieu de s'en prendre (...)

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft