Détournons le sondage de la 3CPS *

jeudi 8 juillet 2021, par Etienne Maillet.

Alors qu’elle déploie la fibre, l’hydrogène et des bornes pour les voitures électriques, - bref tout ce qui fait l’antithèse du progrès et de la démocratie – la Communauté de Communes du Crestois et du Pays de Saillans (CCCPS - Drôme), lance un
questionnaire sur la transition écologique à destination des habitants du territoire.

Le moyen - un questionnaire en ligne - est totalement biaisé. En sont exclus les anciens, les plus modestes qui n’ont pas accès à internet, ceux qui considèrent que le moyen légitime des politiques qu’ils réprouvent, ou qu’il constitue un faux-nez démocratique pour masquer que l’essentiel de la politique de la 3CPS va dans le sens opposé à la transition vers une société nouvelle.

Le seul sondage, le seul questionnaire qui compte, ce sont les élections : on a vu le résultat.

Ainsi ce questionnaire est concomitant au déploiement de la fibre – outil nécessairement productiviste et de concentration hors des territoires de la valeur qui s’y crée.

Toutefois, avec ce questionnaire, la 3CPS tend le bâton pour se faire battre. Profitons-en. Et tout spécialement des questions ouvertes qui offrent un espace pour exprimer quelques jugements bien sentis. Aucune raison de répondre aux questions telles qu’elles sont formulées. Libérez-vous du cadre et faites entendre vos voix.

Ainsi posé, ce document peut constituer le moyen de faire remonter à la minorité élue des jugements qui grattent.

Usez de votre liberté et répondez à votre manière à ce questionnaire, pour en faire un outil à l’USAGE du CITOYEN, pas une arme de légitimation des politiques de la 3CPS.

Comme nous y incite la C 3CPS « N’hésitez pas à le partager (sic !) aux autres habitant·e·s de la CCCPS ! Merci ! »

(réponse possible jusqu’au 16 juillet).

Voir en ligne : Le questionnaire est ici


3 Messages

  • Détournons le sondage de la 3CPS * Le 9 juillet à 10:09, par rutabaga

    J’ai rempli le questionnaire. A la fin il est écrit que l’on doit m’attribuer un numéro.
    En fait je n’ai pas eu de numéro donc mon questionnaire ne sert à rien.

    Répondre à ce message

    • Détournons le sondage de la 3CPS * Le 9 juillet à 19:47, par Etienne Maillet

      Comme d’autre, j’ajouterai un codicille.
      On pose une question aux gens et bizarrement l’un des principaux animateurs publics connus du débat, Ricochets, n’est sollicité. Alors qu’on s’y adresse probablement au môle citoyen majoritaire, celui des citoyens responsables et refuzniks abstentionnistes.

      Qui a donc reçu de questionnaire ? On sait que les techniques de manipulation sont nombreuses - comme celle de ne questionner que ceux qui sont d’accord - sans nécessairement d’ailleurs que les manipulateurs soient conscients de leur duplicité.. L’incompétence, le panurgisme – chacun en a sa part – expliquent aussi pas mal de choses.

      Au delà de ces biais, quel impact aura ce questionnaire branlant à la base ?

      Aura-t-il de destin national des cahiers du Tiers Gilet jaune, celui, local, des cahiers du Rond-point des Gilets jaunes à Crest (j’ai gardé des photos), qu’une adjointe d’Eurre proposait, la bouche en cœur, de transporter en mairie d’Eurre, « où ils seraient mieux traités ».
      Auront-ils le destin de la consultation citoyenne « sans filtre » initiée par notre président élu au suffrage universel, incorporant du coup dans sa personne le cœur sacré despo-démocratique du Peuple ?

      Sans consistance morale, pas d’action efficace.

      Répondre à ce message

  • Détournons le sondage de la 3CPS * Le 8 juillet à 23:57, par Camille

    J’ai posté qqs remarques sur ce questionnaire, en voici des extraits, que je partage ici pour ne pas avoir l’impression d’avoir écrit tout ça pour rien :

    6.Y a-t-il d’autres impacts qui vous préoccupent ? Lesquels ?

    Les possibles montées d’extrême droite, les possibles guerres civiles, plus tard les risques de famine, l’érosion et la destruction des sols, la mort des océans, les inégalités sociales croissantes, les pauvres qui morflent alors qu’ils ne sont pas responsables, la perte de vie sociale authentique au profit du numérique et sans-contact, etc.

    Avez-vous déjà constaté localement les effets du dérèglement climatique ?
    Oui
    8.Si oui, lesquels ?

    Chaleurs fortes et longues, régime des vents modifié, nettement moins d’oiseaux et d’insectes

    12.Quels sont pour vous les freins pour vous engager localement ?

    Il manque des actions radicales qui veulent vraiment s’attaquer de front aux causes des problèmes, et pas juste faire du replâtrage illusoire et des petites réformes. Je n’ai aucun levier institutionnel accessible pour changer quoi que ce soit (à par le vote où ce sont toujours les mêmes qui s’accrochent et qui perpétuent les mêmes inepties d’un autre âge)

    17.Y a-t-il des choses sur votre commune ou sur le territoire de la CCCPS que vous trouvez inadmissibles d’un point de vue écologique (et sur lesquelles les communes ou la CCCPS auraient les moyens d’agir) ?

    A Crest on voit de nouvelles zones industrielles ou des lotissements sur des terres agricoles ou naturelles, manque de jardins partagés ou ouvriers, pas de plan sérieux et global pour diminuer et remplacer les voitures, manque d’aides pour petits paysans et petits projets agricoles hors normes, pas du tout assez d’habitats groupés abordables type « coopératives d’habitants », la priorité est hélas toujours donnée aux maisons individuelles petites ou grosses avec chacune son enclos privé (et souvent sa piscine), on voit surtout des maisons en béton, brique ou parpaing, pas de réelle contrainte ou incitation à construire bio-climatique avec des matériaux naturels et locaux, manque d’aide pour des « magasins » de distribution coopératifs et associatifs (bio, zéro déchets, accessibles aux plus pauvres), les cantines de lieux collectifs qui continuent souvent à servir de la nourriture industrielle, non bio et non locale (et trop chargée en protéines animales), problème de miser encore sur le développement économique, le numérique, le hightech au lieu de viser la sobriété, la qualité de vie et le lowtech, problème de l’absence de vrais débats réguliers sur les sujets de fond, absence de démocratie (là on peut juste voter tous les 6 ans pour des maires qui ensuite font tout ce qu’ils veulent – On ne veut pas juste être consulté comme dans ce présent questionnaire très simplifié, on veut participer aux prises de décisions et débattre sur le fond collectivement), …

    19.Voyez-vous une ou plusieurs autre(s) thématique(s) qui vous semble(nt) prioritaire(s) ?

    Arrêter de poursuivre la croissance de l’économie et du tourisme, réduire et partager solidairement, sortir du monde de l’économie (où la marchandise, le PIB, les actionnaires, la croissance sont au centre). Il est prioritaire de réduire la consommation d’énergie, avant de chercher à produire du renouvelable (et favoriser du renouvelable low-tech maîtrisable et fabriquable dans la région), de même utiliser moins les voitures plultôt que proumouvoir les voitures électriques et les bornes de recharge, promouvoir la vie sociale plutôt que la fibre et les applis numérique, promouvoir la sortie de l’économie de marché, faire de la véritable démocratie (donc directe) avec tous les habitants, organiser de nombreux débats (projections, présentations, forums) sur les questions écologiques/climatiques/sociales/éconmiques….

    20.Quelles sont vos propositions d’actions à développer sur le territoire pour amplifier la transition écologique et l’adaptation au réchauffement climatique ?

    Arrêter de poursuivre la croissance de l’économie et du tourisme, réduire tout ce qui est toxique et non-essentiel et partager solidairement les richesses et les activités au lieu de vouloir créer emplois et croissance à tout prix, abandonner les projets d’énergies à hydrogène et les véhicules autonomes, sortir du monde de l’économie (où la marchandise, le PIB, les actionnaires, la croissance sont au centre)Il est prioritaire de réduire la consommation d’énergie, avant de chercher à produire du renouvelable, de même utiliser moins les voitures plultôt que proumouvoir les voitures électriques et les bornes de recharge, promouvoir la sortie de l’économie de marché, faire de la véritable démocratie (donc directe) avec tous les habitants, organiser de nombreux débats (projections, présentations, forums) sur les questions écologiques/climatiques/sociales/éconmiques, se focaliser sur le problème de la production d’emballages et de marchandises, sur les modes de distribution, plutôt que sur la gestion des déchets qui interviennent en bout de chaîne, réfléchir à quelle mobilité on veut, pour quoi faire, pour aller où, donc relocaliser les activités essentielles (à définir collectivement et pas en fonction des besoins du Marché ou de la croissance) et revoir l’urbanisme et les aménagements pour rendre accessible à pied ou à vélo tous les services de base, favorser des « entreprises » (coopératives et associatives, à but non lucratif, SCIC très encadrée ?, où usagers, élus et producteurs participent) pour : la distribution alimentaire, les services essentielles, un parc de véhicules partagés en tout genre, la co-gestion de logements…
    Verdir les villes, avec des plantes et arbres comestibles pas que des végétaux décoratifs, voir comment rendre plus ou moins bio-climatiques les bâtiments existants, voir comment aider et contraindre les propriétaires qui louent à améliorer leurs logements (isolation, exposition…), exproprier les propriétaires qui laissent leurs biens à l’abandon, produire moins de vins Clairette et plus de raisins qui se mangent (et sans pesticides),
    Multiplier les lieux de vie sociale et favorisant les activités engagées des habitants : place, halle, salles, « maisons du peuple », centres autogérés, jardins partagés, actions « incroyables comestibles »,
    Promouvoir les médias militants et indépendants.
    Commencer à fermer/réduir les activités les plus néfastes et non-essentielles (béton, BTP, usines chimiques et pesticides, luxe, grandes surfaces...)

    21.Quels sont selon vous les atouts du territoire pour réussir sa transition écologique ?

    Une nature pas encore totalement détruite, une minorités d’écologistes et de décroissants radicaux, une taille des territoires encore à échelle humaine, l’existence de pauvres non intéressés par le luxe et le travail à tout prix, de plus en plus de jeunes conscients des problèmes, certains petits paysans motivés et responsables

    22. A l’inverse, quelles sont selon vous les freins qui l’empêchent d’accélérer la transition ?

    Trop d’anciens au pouvoir, avec des élus qui se prennent pour des rois, trop de clientélisme, des institutions non démocratiques qui favorisent les pires, l’entre-soi et le statu quo, l’idéologie toujours présente de la croissance et du développement économique, la croyance qu’il suffirait de tenter de "verdir" l’économie (EnR, voitures élec, du bio, tout pour les entreprises) pour s’en tirer, une vision de « transition écologique » floue et en fait réduite à une simple continuation du même système moyennant quelques aménagements superficiels.
    Le replis sur soi sa survie et sa consommation (ce qui est compréhensible car le système en place nous laisse impuissants, réprime les contestations et invite à rester passif, à juste voter de temps en temps et à vaguement donner son avis), la perte de lien et de connaissance avec le monde vivant et naturel (remplacé par le virtuel, les applis et centres commerciaux), les divisions en classes sociales d’intérêts divergents (ce qui est exacerbé par la propriété privée et le modèle capitaliste), tant qu’on reste dans ce modèle (structures matérielles et pensées) « capitalisme-non démocratie-croissance-emplois-valorisation du capital » on ne pourra pas faire de l’écologie sociale digne de ce nom mais juste de l’enfumage et de l’occupationnel, ça fait joli et ça gagne du temps mais ça ne permet ni d’enrayer les désastres ni de s’y adapter.

    23.Si vous avez quelque chose à ajouter, c’est par ici :

    Quand est-ce que de nombreux débats publics sont lancés pour discuter sérieusement de tout ça, et pour ensuite faire prendre des décisions directement à un max d’habitants ?, et pas seulement aux notables, aux plus instruits et aux élus.

    Comment sera dépouillé et utilisé ce questionnaire ? Par qui ? Y a t-il une autorité indépendante fiable pour surveiller le processus de dépouillement et utilisation de ce questionnaire ?

    Je crains que ce questionnaire parte vite à la poubelle, ou serve juste d’alibi pour conforter les choix déjà faits (de continuer le même système en faisant du replâtrage) par les élus du moment, qui sont pris de toute façon dans l’étau de l’État et des lobbies commerciaux, propriétaires et industriels.

    Bref, je ne compte pas trop sur les institutions en place. C’est à nous d’agir et de renverser la table.

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft