Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend...

Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

vendredi 10 avril 2020, par Enquêtes libres.

Suite aux révéléations d’un reportage vidéo spécial, semble-t-il pris sur le vif, intitulé « Alerte Radiations », nous avons recueilli les témoignages de diverses personnes concernées, classés du plus ancien au plus récent.
Durant cette crise sanitaire et sécuritaire, nous avons réalisé pour vous des interviews croisées de zombies, de patrons et d’oligarques (Emmanuel Macron, Christophe Castaner, Bernard Arnault, Xavier Huillard, Frédéric Duval, Hervé Mariton, Laurent Wauquiez, Célia de Lavergne...)

Si vous avez d’autres témoignages inédits à publier, mettez-les en commentaires de cet article.
- Petit conseil pratique pour interviewer un zombie : utilisez une perche à selfie munie d’un micro afin de garder une distance de sécurité d’au moins un mètre, on ne sait jamais, un moment d’égarement, il pourrait vous mordre.

L’essentiel de ce texte a été composé avant le 10 mars 2020. Quelques ajouts croustillants ont été faits après le début du confinement généralisé.

Toute ressemblance avec des faits qui se dérouleront peut-être dans le futur n’est pas forcément fortuite.

« D’après les dernières études scientifiques, il semblerait que les zombies soient nés à cause d’un effet cocktail, d’une interaction imprévue entre un virus inconnu provenant d’Asie, des radiations nucléaires, des particules fines et des épandages de glyphosate.
Le virus était en repos dans les corps morts exposés aux pandémies, avec le temps ils se seraient imbibés de pesticides et de retombées de particules fines provenant de l’agriculture industrielle, de la pétrochimie et du transport routier. Les radiations dues à un accident nucléaire dans la Vallée du Rhône auraient activé tout ça, réveillant les cadavres mutants à la manière d’un électrochoc.
A ce stade, il est impossible de dire si ce phénomène étrange va perdurer dans le temps. »
(Source : revue Natioure)

Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend...
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

+++ INTERVIEWS croisées de morts-vivants et d’oligarques +++

Zombie n°00125, dit « DDT Revival »

J’apprécie cette forme d’immortalité, même si on perd parfois quelques morceaux en route on tient toujours debout. Pas grand chose ne peut nous détruire.
Et puis la science bio-robotique pourra bientôt nous fournir des prothèses pour nos membres manquants. Je suis confiant en l’avenir.

Emmanuel Macron, président de la république démocratique de France

Dans une démocratie, je respecte la liberté d’expression, il est normal et réjouissant que des gueux s’expriment et produisent des oeuvres mineures de sous-culture populaire. Ceux qui ne sont rien peuvent ainsi exister fugacement à l’écran quelques instants, avant de retomber dans l’oubli et l’anonymat de leur milieu naturel.
Néanmoins mes services juridiques étudient en ce moment les possibilités d’attaquer les auteurs de ce clip nauséabond pour atteinte à la dignité de la fonction présidentielle.

Concernant les petits incidents ridicules censés avoir eu lieu dans la Drôme qui sont relatés par quelques médias inconséquents.
La raison doit prévaloir, les réformes doivent se poursuivre, la violence n’a pas sa place dans une démocratie, ce ne sont pas quelques zombies de province qui pourront arrêter le TGV du progrès de la start up Nation.

J’entends parfois quelques coupables sympathisants des zombies défendre leur cause, certains d’entre eux disent même être volontaires pour se laisser mordre, c’est de la pure folie, de la complicité, la république démocratique de France ne peut tolérer de telles inepties qui atteignent le fondement de la démocratie et du vivre ensemble. Nous ne laisserons pas ces fous faire sécession, les services psychiatriques renforcent leurs moyens afin de pouvoir les accueillir s’ils persistaient dans l’erreur.

Par ailleurs, j’accorde toute ma confiance au ministre de l’intérieur pour régler au plus vite ces quelques troubles mineurs et faire régner partout l’ordre et la sécurité publique, il a su montrer par le passé toute sa compétence et sa mesure pour canaliser avec humanité et célérité des mouvements sociaux factieux arborant des gilets de couleur.
Avec mes conseillers, nous préparons quelques éléments de langage béton pour couper court aux délires irrationnels qui montent, semant la peur et la panique. Pour ce faire j’ai fait appel au ministre de l’agriculture Didier Guillaume qui est expert en la matière.

Le président Emmanuel Macron porte un masque pour se prémunir des odeurs de zombies
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°00088, dit « Bourgeois Gît », ou « Vide Charnier »

C’est génial de pouvoir croquer du bourgeois et de l’oligarque 1er choix. Leur viande est un peu acide et sèche, mais elle reste grasse et agréable sous la dent, c’est mieux que de manger des pissenlits par la racine.

Les parfums de luxe des grandes bourgeoises avalées toutes crues nous inondent de l’intérieur, on se sent purifiés, transmutés par ces odeurs précieuses.

Je ne compte pas en rester là, il subsiste de nombreux tyrans capitalistes et politiciens de toute obédience à bouffer.

Des quartiers bourgeois désinfectent les rues de peur de la contagion zombiesque
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Célia de Lavergne, députée LREM de la 3e circonscription de la Drôme

Personnellement, je suis toujours pour le débat et le dialogue, j’adore recueillir les doléances de mes compatriotes, ensuite bien sûr Emmanuel fait le tri et garde uniquement ce qui correspond à ses projets préétablis. Aaaaaah, Emmanuel..., quel tribun, quel génie, vous ne trouvez pas qu’il a l’étoffe d’un empereur ?
Dans un esprit d’échanges constructifs et positifs, j’invite tous les zombies et autres gilets jaunes à venir me rencontrer lors de mes prochains cafés citoyens. Pour la sécurité de tous, nous installerons simplement une vitre blindée entre eux et moi. Si la situation venait à se tendre, je vous proposerai de modernes live Facebook.
Organisons ensuite un grand débat national ouvert sur le sort à réserver aux zombies : de quelle manière devrons-nous les éradiquer ?

Par ailleurs, je profite de cette interview pour faire taire les mauvaises langues sur la dangerosité du nucléaire civil, une énergie sûre et indispensable pour la transition énergétique planifiée promise par notre cher président Emmanuel Macron. Le petit accident récent dans notre région a en fait été provoqué par un sabotage criminel d’irresponsables écologistes radicaux. Nos tout nouveaux drones pisteurs les retrouveront.
Pour l’avenir radieux de notre pays, avec mes amis LREM et Mme Marie-Pierre MOUTON, Présidente du Conseil Départemental de la Drôme, j’ai l’honneur de porter avec EDF le projet de créer des réacteurs EPR à Tricastin dans la Vallée du Rhône. Le progrès est En Marche.

Manifestation de zombies pour la défense de leurs droits
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°09234, dit « TDSP, Tube Digestif Sur Pattes »

On a trop kiffé bouffer du bourgeois et cramer des banques, avec mes potes on a monté un bloc, et on va passer au stade supérieur. Prochain objectif : envahir l’Elysée, les sièges des multinationales, bouffer Bernard Arnault, Luc Ferry, Bernard-Henri Lévy, François Pinault, Xavier Niel, Patrick Drahi, Michel Edouard Leclerc, Françoise Bettencourt Meyers...

Nos vrais mets de choix ce sont les milliardaires, les politiciens professionnels c’est de l’amuse gueule, juste un petit apéro pour se faire les crocs.
Au passage on cramera tout bien entendu, le feu ça purifie à ce qu’on dit.
On a du pain sur la planche, on risque pas de crever la dalle !

Des zombies se battent pour dévorer le 1er ministre Edouard Philippe
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Christophe Castaner, ministre de l’intérieur de la république démocratique de France

Je pense que les zombies, c’est bon ça suffit, on les a laissés s’exprimer, on les a écoutés en long et en large, on a fait des débats, maintenant on va plus se laisser bouffer par ces casseurs anthropophages, ces vulgaires terroristes.

Sur la demande du président de la république démocratique de France Emmanuel Macron, j’ai étudié avec nos fidèles généraux les possibilités de largages de mini bombes atomiques ciblées, des frappes chirurgicales minimisant les dommages collatéraux, pour éradiquer ces hordes barbares sans foi ni loi.
S’il le faut, nous décréterons l’état d’urgence sanitaire et sécuritaire sur tout le territoire afin de mettre en quarantaine ces monstres mal habillés sortis des bas-fonds.

Il ne faut plus tergiverser en ergotant avec de sempiternels débats spécieux sur le respect des zombies, avec des plaintes abusives à l’IGPN, avec leurs supposés droits de minorité. Les experts nous l’affirment aujourd’hui, ce ne sont PAS des êtres humains, ils ne bénéficient pas des droits de l’homme, ce sont juste de vulgaires animaux, même pas, des ectoplasmes, des reflets, ils ne sont rien.
Aussi je dis à mes braves policiers et gendarmes très sollicités et très courageux : « allez-y franchement, n’hésitez pas à percuter ceux qui sont à votre contact, à proximité… Ça fera réfléchir les suivants ». Pour ce faire ils pourront bien sûr employer tout l’armement à leur disposition : lacrymo, grenades, LBD, taser, fusil d’assaut, char de combat, bazooka, missiles. Nous allons créer très prochainement une commission conjointe Armée/entreprises privées de l’armement pour élaborer ensemble des armes adaptées à cette nouvelle menace émergente.
En attendant, il semble qu’un fort dosage de gaz lacrymogène permet parfois de les désorienter. Par ailleurs le LBD à visée laser permet de les éborgner efficacement, ça ne les arrête pas, mais sans yeux ils ont plus de mal à atteindre leurs objectifs.

Concernant ce clip minable et répugnant qui fait l’apologie des zombies sur le web, tous les services sont sur les dents. Google, Youtube et Facebook collaborent activement avec nos services pour éradiquer les éventuelles rediffusions masquées. Les serveurs internet qui le diffusent encore sont coupés les uns après les autres et on recherche activement les auteurs inconséquents de ce pamphlet indigne d’une république démocratique. Nos limiers ont des pistes dans les arrières fond de la province drômoise pour choper ces complices des terroristes zombies.

Il est vrai que pour les sites internet qui diffusent ce torchon vidéo depuis l’étranger c’est plus compliqué de censurer, mais nos services travaillent activement avec nos homologues d’autres pays, et nous avons bon espoir d’obtenir satisfaction. D’autant que l’infection « zombiesque » s’étend à présent ailleurs : Chili, Liban, Hong Kong, Catalogne, Colombie, Belgique, Haïti, Algérie... Alors les dirigeants de ces pays ne manqueront pas de comprendre nos intérêts communs à enrayer cette épidémie sauvage.
Il est très important de couper court à toute cette propagande pro-zombies, pour que nos valeurs éternelles de tolérance, de dialogue, d’ouverture et de démocratie restent au premier plan, et permettent à chacun de rester sur le droit chemin de l’unité nationale.

La première des libertés, c’est la sécurité.

Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend...
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

BFMTV, en direct live

Aujourd’hui, alors que des clusters de zombies ont été détectés en différents points du territoire, essentiellement dans l’Est et le sud de la France, les zones les plus touchées ont été placées en quarantaine par le gouvernement qui a décrété l’état d’urgence. En attendant de connaître le degré de contagion de cette forme d’épidémie, le ministère de la Santé a préféré faire boucler les périmètres contaminés par l’armée.

L’objectif est d’éviter que les personnes les plus fragiles, les moins rapides à la course (enfants, personnes à mobilité réduites, personnes âgées...), puissent être vecteurs de ce désordre momentané.
La bourse de New York a démarré en baisse aujourd’hui, les bourses mondiales montrent des signes de fébrilité, il est donc primordial également de rassurer les marchés et d’éviter une crise économique dommageable pour la Croissance et l’emploi.

Certains experts affirment que ces zombies seraient les créatures de terroristes islamistes, qui auraient transformé de pauvres bougres en bombes humaines, en robots télécommandés pour tuer des grands capitaines d’industrie. Même si des sources policières confirment cette hypothèse, attendons plus d’infos de nos reporters.

Dans tous les cas, des études sont déjà en cours dans les laboratoires Bayer-Monsanto afin de trouver un antidote et un vaccin efficace. Des pistes sont étudiés à partir d’une variante augmentée du vaccin contre la rage.
Et maintenant la page sport, avec le grand prix de formule 1 à Monaco...

Des zombies attaquent les magasins de luxe
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°12681, « Corona Cocktail »

Ce qui est génial dans notre trip, c’est que plus ça va, plus on est nombreux. Il suffit de mordre n’importe qui, et hop, il-elle fait partie du clan.

C’est amusant de voir que même les plus récalcitrants à nos pratiques, les banquiers, les actionnaires, les LREM (et RN, PS, LR...), les PDGs millionnaires, les gros commerçants conservateurs, les notaires, les grands propriétaires, les militants FNSEA, les chefs flics, eh bien dès qu’on les a mordu, ils sont retournés comme une crêpe, pas besoin de longs discours ou de les menacer, inutile de les mettre un mois devant des vidéos choisies comme dans Orange Mécanique, ils suivent les gueux comme les autres et sont avides de bouffer ceux de leur camp.
Bref, notre révolution avance à grand pas, rien ne pourra l’arrêter, tous rebelles, tous zombies. La planète entière sera bientôt acquise à notre cause.

Des soutiens des zombies se manifestent en ville
Certains, notamment parmi les pauvres, préfèrent les morts-vivants qui eux mènent des attaques ciblées aux virus qui eux visent n’importe qui

Gérard Larcher, président du Sénat

Il est bien entendu hors de question de reporter les prochaines élections. La grandeur de la république démocratique de France oblige à maintenir cette exercice essentiel de notre démocratie. Ce ne sont pas quelques zombies déplacés qui vont faire la loi.
Les mairies de toutes les régions concernées par les troubles sont invitées à prendre quelques mesures de précaution. Des barrières métalliques doivent être dressées autour des bureaux de vote et les assesseurs pourront être munis de fusils de chasse.

Nous conseillons aussi aux électeurs les plus valides de se munir de gourdins, de haches ou de battes de baseball, une fourche peut aussi faire l’affaire pour maintenir les importuns à distance respectable.
La république compte sur votre vigilance et sur votre fidélité citoyenne pour que ces élections se déroulent normalement. C’est notre devoir à toutes et à tous de participer à la vie politique de la nation en élisant nos chers représentants.

Des zombies attaquent des cadres premium dans un TGV 1re classe
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Hervé Mariton, maire sortant de Crest (Drôme), ex député LR

Les zombies c’est sale, répugnant, ça traîne dans les rues avec les choum-choumn et les babas cool, ça ne travaille pas, ça fait des saletés partout, bref c’est pas bon du tout pour le tourisme et le business as usual, ça donne une très mauvaise image de la ville.

Encore une création vicieuse des communistes chinois pour attaquer sournoisement les bienfaits du capitalisme ? A moins que ce soit une émanation mutante des hybridations contre nature au sein des couples homosexuels ?
Je suis pour le respect de la liberté de chacun, mais les zombies ne se comportent pas comme des êtres humains, ils ne bénéficient donc pas des droits de l’homme ou du respect du à la biodiversité tant qu’elle ne gène pas les indispensables projets économiques rentables.

La véritable écologie, c’est une ville écodynamique vouée au développement économique durable, propre, surveillée 24H/24, épurée, sans éléments incontrôlables.
Les zombies doivent être éradiqués promptement, nous nous y employons avec les services de l’Etat et le concours des voisins vigilants, nos amis les chasseurs auxiliaires de gendarmerie sont volontaires également. Les subventions départementales pleuvent pour nous aider à détruire ce foyer particulièrement vivace ici. Il faut dire que malheureusement la vieille ville, ses caves, ses égouts, sa Tour, ses vielles rues, est un repère particulièrement propice à la prolifération de cette engeance extrémiste, qui masque son idéologie néfaste derrière une banale appétence pour la chair humaine.
On voit bien que ces zombies s’en prennent surtout à nos chers notables, aux bienfaiteurs créateurs d’emploi, aux politiciens professionnels qui se sacrifient tous les jours pour le bien être des citoyens. Ces monstres carnivores sont certainement téléguidés par l’ultra-gauche anarchiste !

Heureusement, la loi est notre guide suprême pour se sortir de cette crise. Les lois faites avec zèle et dévotion par les représentants politiques sont les meilleures possibles, nous devons les respecter, les zombies sont hors la loi, point.

Certains affirment abusivement que les zombies auraient été créés par les retombées de l’accident nucléaire récent dans la vallée du Rhône ; billevesées, balivernes, diffamation ! Ce petit accident nucléaire a très peu dépassé les normes admises (des normes d’ailleurs exagérément strictes imposées par les lobbys écolo-gauchistes qui veulent favoriser en douce les panneaux photovoltaïques chinois), il est sans conséquences visibles, aucune maladie n’a été mesurée nulle part. Les services de l’Etat et la commission Tchernobyl sont formels, rien à craindre. Pour preuve, Emmanuel Macron lui même, notre bien aimé président de la république démocratique de France, est venu en personne parcourir la région sans porter aucune combinaison protectrice, à part un léger masque chirurgical pour se prémunir des odeurs de tas de fumiers qui persistent dans certaines vallées non modernisées.
Des agitateurs extrémistes créent sans cesse des polémiques idéologiques pour rien, voyez Lubrizol, Tchernobyl, Fukushima, Bhopal...
De toute façon, à Crest, avec tout le plomb que les habitants et les morts ont bu via l’eau du robinet, on est immunisé, le plomb dans notre corps absorbe les radiations nucléaires, on ne craint rien.

Excusez-moi, j’entends frapper à ma porte...

Des zombies ont été signalés dans les rangs de la police...
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°02648, dit « Fleur d’Haleine »

Quand je regarde les gens qui font encore leur course au supermarché avec leur caddie, ceux qui vont bosser comme des robots, ceux qui sont accrocs à la télé et à internet, et surtout tout ceux qui restent soumis au gouvernement et au capitalisme, je me dis que les morts-vivants c’est peut-être bien eux finalement.

Et là du coup j’ai beaucoup moins honte de mon haleine qui pue et de mon corps suintant.

Le Joker, complice des zombies, débarque en ville...

Le Joker

Depuis que je me suis évadé de l’asile psychiatrique renforcé, je me demande de plus en plus en mon for intérieur si cette société n’est pas un système complètement taré rempli de fous qui ne pensent qu’à la rendre plus folle encore !?
En effet, quelle culture censée fabriquerait sans broncher une société qui tue partout les bases de la vie et donc aussi détruit la vie des membres de cette culture ?

J’ai cru comprendre qu’ils détruisent même le climat et provoquent des pandémies, qu’ils le savent depuis des lustres, et rien ne change, des malades je vous dis !

Heureusement, mes frères et soeurs les zombies sont en train de remettre un peu d’ordre dans ce grand merdier.

Jean Serret, maire de Eurre (Drôme)

J’ai appris que j’ai été inclus sans mon consentement dans un clip pourri qui fait l’apologie des zombies. Faut croire que je dérange ?
Avec mes amis chasseurs, on a monté une équipe pour éradiquer ces infâmes créatures non-humaines. La biodiversité c’est bien beau, mais là ces zombies ne sont ni des humains ni des animaux, on ne va pas les mettre dans une réserve dédiée, on n’a pas les budgets, et le ministre de l’intérieur Mr Castaner nous a donné feu vert pour être les auxiliaires des forces de l’ordre.
La chasse est ouverte !

Zombie n°25168, dit « Celui qui n’était rien »

Avec ma bande on adore s’installer dans les hôtels de luxe, dans les hôtels particuliers et leurs fauteuils confortables. C’est bon pour nos vieux os et on a droit à un joli spectacle.

En effet, une fois qu’on a bouffé les patrons des lieux en produisant avec les giclures de sang de jolis tableaux contemporains supplémentaires sur les murs capitonnés, des tas d’humains débarquent et pillent tout ce qu’ils peuvent. C’est distrayant de les voir s’activer pour les bijoux de famille, les toiles de maîtres, les buffets Louis XV, l’argenterie et les écrans plats. Ils prennent même la peine d’arracher les tapisseries et de se coltiner des canapés design de 3 tonnes dans les escaliers !

Nous, une fois qu’on a bien rigolé, qu’on s’est bien détendu dans les piscines et les jacuzzis, on fout le feu et on passe à la bâtisse suivante. Paris en regorge, on ne s’ennuie pas.

Zombie n°056218, dit « Dioxine Story Z »

En réalité, si on regarde bien, on est les seuls vrais écolos. On bouffe pas bio ok, mais on bouffe que des nuisibles, des oppresseurs, des chefaillons, des parasites, des dictateurs, des capitalistes qui flinguent tout. En plus on ne consomme rien d’autre que leur chair frelatée, on commande que dalle sur internet, on dort n’importe où, on garde les mêmes fringues pourries, on n’utilise pas l’avion ni la bagnole, on ne travaille pas, on ne produit rien, on n’exploite personne, on ne tue pas les sols ni les autres animaux, on n’a pas de téléphone ni d’ordinateur, on n’achète rien.

Moi je dis qu’on devrait avoir un prix, le nobel de la paix, être subventionnés. Ou alors on crée un label éco responsable, « Zombie Vert », ça ferait un carton je suis sûr au près des CSP-.
Si on n’en avait pas rien à foutre on pourrait se gagner plein de thunes !

Mordus, des traders zombies attaquent leurs patrons
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Laurent Wauquiez, président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes

Si vous voulez mon avis, ces zombies répugnants proviennent d’un autre pays. Des spécialistes les ont étudié de près et affirment qu’ils sont issus du Maghreb. Ils seraient venus cachés dans les cales de cargos et auraient ensuite contaminé des français de souche à Marseille, puis l’infection est remontée par la vallée du Rhône. Ce sont des migrants indésirables, de vulgaires assassins, mes services sont en alerte.

Comme il est difficile de les tuer pour de bon vu qu’ils sont déjà morts, nous en avons déjà renvoyé par des barges sécurisées en Afrique du Nord. Qu’ils restent chez eux. Nous étudions la possibilité de les stocker dans des containers, pour les convoyer ensuite via des trains spéciaux puis des bâtiments porte-container jusqu’à leur pays d’origine. Les tests réalisés en laboratoire montrent qu’ils ne savent pas nager, ainsi la mer et l’océan formeront des barrières naturelles qui protègeront l’Europe de cette grande invasion qui veut remplacer notre belle civilisation par la barbarie.

En ce moment, mes amis du BTP, de Vinci, Bouygues et Eiffage, sont en train de construire un grand mur en béton autour du centre ville historique de Lyon, il est essentiel de protéger nos institutions, les centres d’affaire et nos citoyens qui ont du bien, ces élites supérieures qui sont les moteurs de l’économie et de la création d’emplois dont tous ces pauvres chômeurs ont bien besoin pour se socialiser et devenir quelqu’un. Le mur est bientôt achevé, on établira des check points aux entrées pour écarter tous les indésirables.

Mais, heu, que se passe-t-il, des coups de feu ?? Mais...
(Note du journaliste : on entend des coups de feu dans la cour du grand hôtel où nous nous trouvons, Laurent est un peu paniqué)
HAAAAAAAAAAAAAh, arghhhhhhhhhhh

(Note du journaliste : la suite est assez confuse, une horde de zombies a brusquement fait irruption dans l’établissement de luxe, les vigiles ont fuit, Laurent n’a pas eu le temps de sortir son flingue, il s’est fait dévorer ni une ni deux, sa cervelle blanche a giclé sur la moquette couleur brune. Parmi les zombies, j’ai cru reconnaître un instant Gérard Collomb, l’ancien ministre de l’intérieur, il avait les yeux révulsés et semblait grommeler « j’ai faim ».)

Zombie n°00169, dit « Gueux Go »

Je suis mort en 1871 lors de la commune de Paris, fusillé par les ancêtres de Luc Ferry. J’étais illettré à l’époque, mais on n’avait nul besoin de savoir lire pour connaître nos ennemis.

Je suis heureux d’être là parmi vous afin de pouvoir cette fois achever le travail, on bouffera les versaillais du 21e siècle jusqu’au dernier.

Zombie n°025488, dit « Rage Fossile »

Le ministre de l’agriculture Didier Guillaume, ce sont des mamies décédées en Ehpad lors de la dernière épidémie qui l’ont étripé. Elles l’ont chopé lors de l’inauguration d’un élevage de 2000 vaches.
Pour l’empêcher d’embobiner la foule zombiesque avec des éléments de langage béton, les mamies zombies ont commencé par lui bouffer la langue.
Elles l’ont laissé un peu geindre, puis elles lui ont ouvert le crane avec des ciseaux de couturières pour voir si ses neurones avaient des arguments valables en faveur des élevages industriels en Ehpad ou en batterie.

C’était encore plus crade qu’en abattoir (mon ancien boulot dans ma vie d’avant).

Des zombies attaquent les châteaux et les palais dorés
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°00169, dit « Cent Dents »

Au début, je marchais très lentement, j’étais hésitant, mal dans ma peau, mais grâce à l’énergie du groupe, à l’entraînement régulier, à quelques chorégraphies inspirées, j’arrive à mieux coordonner mes gestes. Ok je ne serai jamais un velociraptor ou un sprinter, mais j’arrive à rattraper un bourgeois un peu gras à la course, c’est un progrès.
Et puis de toute façon on chasse en meute, on se répartit, il y a toujours un pote en embuscade un peu plus loin, au coin d’une rue, au cas où la proie court vite.

A présent, les plus fous d’entre nous s’essaient au skate board ou au patin à roulette ! Ils s’en moquent de tomber puisqu’on ne peut pas se faire mal.

Avec la force du nombre, du collectif, aucun tyran ne nous échappe.

Avant, on marchait un peu au hasard, au flair, on attrapait ce qui passait à portée, mais maintenant on a compris où se terraient les oligarques, on arrive à lire des cartes, des adresses, alors on va les chercher chez eux.
Puis on traverse la rue au bon moment pour les choper. On aussi a une tactique imparable, quand un bourge se pointe dans sa merco, un ou deux d’entre nous se met au milieu de la route, soit la bagnole freine et alors on saute dessus, soit elle écrase nos potes, mais là elle est ralentie ou aveuglée par le zombie qui s’accroche au pare brise, alors on lui jette des grappins et on saute dessus ensuite.
A force de persévérance, certains d’entre nous ont acquis quelques compétences techniques rudimentaires utiles, ils arrivent à utiliser des bidons d’essence, des allumettes et des pieds de biche. Même les bunkers ne nous résistent pas, on a tout notre temps, même avec les ongles on arrive à creuser, à créer des brèches pour aller les chercher.

On apprend tous les jours, on se découvre des possibilités insoupçonnés, on dépasse les limites inculquées par les normes et les séries Z.

Des millionnaires se réfugient dans des bunkers sécurisés
Ils s’enterrent pour tenter d’échapper aux zombies qui sortent des tombes...

Xavier Huillard, PDG du groupe Vinci

Il est certain que cette histoire de Zombies est inquiétante à plus d’un titre. Il est toujours triste de voir une bande d’hurluberlus dégénérés mettre le pays à feu et à sang, c’est mauvais pour l’économie et les valeurs boursières sont en baisse.
Mais d’un autre côté, il faut s’adapter, être agile, nous devons garder la tête froide et saisir toutes les nouvelles opportunités business qui se présentent.
Rendez-vous compte, nous sommes sollicités de toute part ! Des villes veulent construire des remparts en béton armé, le gouvernement vient de nous passer commande de la fabrication en urgence de milliers de containers blindés aptes à stocker et transporter des zombies.
La vente de notre nouveau modèle de bunker anti-intrusion explose auprès des CSP++.
Grâce à notre présence dans de nombreux secteurs, les possibilités sont immenses.

Il y a aussi les murs à construire pour protéger les aéroports, les autoroutes...
On vient de créer une filiale accessoire auto qui propose des pare buffles accrochables sur n’importe quel véhicule. On étudie la fabrication en série d’automobiles blindées pour les élites, mais ce qui explose c’est la vente d’hélicoptères.
Notre filiale Vinci Armement étudie avec le ministère des armées la mise au point de nouvelles armes aptes à stopper ou ralentir les zombies, par exemple des canons à glu, des filets en acier trempé, mais je n’en dis pas plus, secret défense oblige. Le seul moyen de les « tuer » pour de bon semble être de les pulvériser via des bombes atomiques, mais malheureusement on ne peut pas les utiliser partout, on doit tenir compte malgré tout des populations civiles alentour, il faut bien qu’on préserve nos clients. Les zombies eux ne consomment rien et refusent absolument de travailler, ils sont inutiles, ce sont des parasites, ce sont des êtres substituables.

Des morts-vivants sortent des bas fonds
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°64258, dit « GLI Phosate F4 »

L’autre jour, en sirotant la cervelle d’un directeur d’une grande usine automobile, je me demandais à quoi pouvaient bien servir toutes ces bagnoles dont on a arrêté de force la fabrication ? A aller plus vite se faire exploiter en parcourant une distance plus grande ? A faire des courses à l’hypermarché ? A prendre l’autoroute pour rendre les lieux de vacance aussi pourri que ceux qu’on fuit ? A gagner un pognon de dingue permettant de pourraver encore plus vite la planète ?

Nous on n’a pas besoin d’auto, on avance tranquille à notre rythme, et pourtant on arrive à changer la face du monde en bouffant tout ceux qui dirigent sa défiguration.

Bernard Arnault, actionnaire majoritaire et PDG du groupe de luxe LVMH

Cette histoire de zombies ça commence à bien faire. Nous seulement ils s’en prennent à mes clients principaux, mais en plus ils donnent le très mauvais exemple de l’oisiveté, ils ne sont pas compétitifs ni attractifs. Qui irait investir sur les zombies ?
Ok ça permet de vendre des armes, des systèmes de sécurité et des mauvais films catastrophes, mais ce n’est pas notre coeur de métier.

Les zombies doivent être éliminés au plus vite, ils troublent abusivement les règles du marché, ils sont un danger pour la France et nos emplois en éliminant les créateurs de richesses, je compte sur le 1er ministre Castaner pour régler ça rapidement.
Au cas où l’action purificatrice de Christophe serait entravée à cause d’absurdes règles humanitaires ou autres fantaisistes droits de l’homme, j’ai commencé à lever une armée de mercenaires, d’ailleurs je propose leurs services à mes clients les plus prestigieux pour leur protection rapprochée.

L’économie de marché permet brillamment à la liberté de chacun de s’exercer, ainsi les renards libres dans le poulailler libre peuvent librement exercer leur force supérieure pour librement manger et exploiter les poules libres trop lentes et trop feignantes. Il n’y a pas d’argent magique, le libre marché permet aux meilleurs et aux plus riches, grâce à leur travail acharné et à l’héritage de leurs ancêtres, d’écraser tous les autres au profit du bien commun régulé par la main invisible.
Réjouissons-nous de cette économie morale qui régule habilement les appétits des loups humains. Comme le disait feu mon ami Mr Hervé Mariton, le capitalisme est le meilleur système, il n’y a pas d’alternatives, voyez ce qu’a donné le communisme en Chine ! La dictature.

Les zombies, c’est comme si les poules avaient des dents ! Où va-t-on si les éléments naturellement inférieurs, les tarés, ceux qui ne sont rien, venaient à prendre la place des 1ers de cordée, des élites ? Ce serait le chaos, l’anarchie, la fin de vos retraites, de vos emplois, de vos bons d’achat au supermarché, des magazines people où en rêvant à nos vies de luxe vous supportez vos vies de merde en achetant des babioles jetables qui nous enrichissent merveilleusement bien, la fin des smartphones chinois pour regarder du porno et des séries télé, la fin des parfums Chanel, rendez-vous compte, la fin des parfums Chanel, la quintessence de l’excellence de l’art de vivre français !

Non à la dictature des zombies, nous autres entrepreneurs humanistes à la fibre sociale, nous voulons défendre la démocratie contre tous ses perturbateurs puants et mal habillés, qui ne sont même pas foutus de s’asperger de parfum ou de se mettre un peu de fond de teint ! Qu’ils sont laids !
Comme le dit mon obligé le président Macron, essayez la dictature au lieu de vouloir rallier la cause nihiliste des zombies !

Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend...
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°056218, dit « Intestin Béton », ou « Choum Choum »

J’avoue, c’est moi qui ait bouffé le maire de Crest, Hervé Mariton. Personne n’avait envie de s’y coller, on se disait que sa viande ne devait pas du tout être bonne, limite incomestible, trop coriace, alors on a tiré à la courte paille, et c’est tombé sur moi.

Pas enthousiaste, je suis allé frapper à sa porte un soir, l’air de rien, je m’étais déguisé en chevalier durant sa saloperie de fête médiévale et les flics n’y ont vu que du bleu.
On avait convenu qu’on le bouffait intégralement, pas question qu’on puisse le voir encore traîner dans nos rues, même zombifié, même ayant rejoint nos rangs, on l’avait déjà bien assez vu. Fallait qu’il disparaisse.

J’ai eu une petite indigestion, j’ai recraché deux-trois morceaux, mais finalement c’est bien passé, comme quoi...

Zombie n°02564, dit « ACAB, All Clusters Are Back »

Un truc qui est bien avec notre état, c’est qu’on est libéré des affres de l’amour et de la reproduction. En plus, la sexualité ça nous préoccupe pas trop, on est d’abord focalisé sur la chasse aux affreux bourgeois et tyrans.
Du coup, c’est égalité et liberté totale, y a plus de mecs, de meufs, de trans ceci, d’homo celà, tous zombies, on s’en fout. Et les zombies qui veulent baiser, ben ils baisent, avec qui ils ont trouvé de motivé pour le faire, point.

Le reste du temps on glande, on médite, on regarde les humains vaquer en rapiéçant nos membres un peu trop destroy.
Certains d’entre eux nous apportent du fil de couture, des bouts de mannequins ou de robots, c’est cool, à force on ressemble de plus en plus aux hordes de Mad Max !

Des zombies dissidents veulent se marier
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°09264, dit « Trader Killer »

La semaine dernière, on a mis le feu au quartier de la Défense à Paris, on s’est gavé de PDG, de cadres premium et de traders.
A un moment, alors que la fête battait son plein dans les tours de verre, un hélico s’est approché. J’ai observé de loin son manège, il a balancé un truc et une énorme explosion a suivi, mais un truc spécial pas juste une bombe à fragmentation.
Dans la foule de zombies en dessous, au moins 150 camarades se sont faits littéralement pulvérisés et on a ressenti un méga effet de souffle. J’ai eu les habits cramés, collés à ce qui me reste de peau.

Plus tard, on a appris que c’était une mini-bombe nucléaire nouveau style !
Moi et mes potes survivants (LOL), on s’est ensuite rendu compte que ça nous avait bizarrement donné un bon coup de boost, on a le cerveau qui carbure beaucoup plus vite depuis. On dirait que ça se reconnecte à l’intérieur, on arrive à faire des trucs de ouf qu’on n’aurait jamais envisagés auparavant.
Par exemple on arrive à appuyer sur un bouton d’ouverture de porte, plus besoin de la défoncer, on peut quasi composer un numéro de téléphone sur un mobile, ou on s’essaie à la trottinette ! Qui sait, on arrivera peut-être bientôt à conduire une voiture ou à tenir un flingue !?

Un zombie des origines nous a dit que notre espèce était sans doute née à Tricastin dans la vallée du Rhône suite à un accident nucléaire. Les radiations atomiques sont donc notre élément, notre truc à nous, soit ça nous tue pour de bon, soit ça nous rend plus fort. Les radiations plus les virus mutants en provenance des élevages industriels, plus les particules fines dans l’air, plus les lacrymos et le glyphosate ça a pu faire aussi un effet cocktail bénéfique pour nos neurones pourris ?
Ce zombie bien informé avait participé au tournage dans la Drôme d’un petit clip rigolo sur les débuts de notre présence au monde. Avec l’aide d’une syndiquée gilet jaune, on se l’est maté l’autre jour sur le i-phone du préfet de Paris, il n’en avait plus besoin. Le clip est pas mal, un peu bâclé sur la fin et la réalité est beaucoup plus trash, mais c’est sympa, on est bien mis en valeur.

Du coup, avec 2-3 potes irradiés on a chopé une caméra HD, on arrive presque à la tenir sans trembler, et on se fait des sessions live de nos exploits, comme ils font dans les manifs pour griller les keufs indélicats. On en fera peut-être une vidéo, mais je doute qu’on arrive à la poster sur YouTube, sauf si on se prend d’autres bombes atomiques de pas trop près...

Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend...
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°00004, dit « Glaviot d’en bas », ou « Raclure de Cavot »

En fait, on est des spécialistes en biodiversité, des naturologues, je vous dis.
On en connaît un rayon vu qu’on vient du sous sol, on aime bien regarder les vers de terre, les insectes, les petites bestioles, tout ce qui grouille.

C’est important de ne pas oublier d’où on vient, ses origines, histoire de ne pas se la péter.

Zombie n°35674, dit « Pluto Niom »

Suite aux rumeurs de reconnexions de nos neurones grâce aux bombes nucléaires, une bande de zombies fous furieux adeptes de la théorie de l’évolution veut envahir une centrale atomique pour aller prendre des bains de jouvence dans les piscines radioactives du réacteur ! Pourquoi pas dans un EPR en Finlande pendant qu’ils y sont !
Ils semblent vraiment barges, un zombie c’est un zombie, point, mais bon, s’ils reviennent entiers j’essaierai peut-être.

Frédéric Duval, PDG d’Amazon France

Communiqué de presse
Heureusement, il est avéré que les zombies n’attaquent que les dirigeants politiques et économiques, avec quelques mesures de précaution adaptées on peut s’en prémunir.
Ainsi, les velléités inconvenantes de grève ou de droits de retrait de nos salariés et intérimaires sont totalement infondées. L’Etat appuie d’ailleurs notre démarche et a rappelé aux inspecteurs du travail qu’ils ne pouvaient pas soutenir les employés désobéissants dans leur démarche.

Les travailleurs d’Amazon n’ont donc aucune excuse pour ne pas remplir leur mission au sein de nos entrepôts. Certains collaborateurs sont sous l’emprise de peurs irrationnelles ou sont influencés par des syndicalistes d’ultra-gauche qui profitent de la situation pour se venger sur notre modèle d’entreprise.

Par mesure de précaution, nous avons muni nos vigiles de fusils à canon scié et nos caméras de surveillance scrutent en permanence nos grillages et les points d’accès à nos entrepôts. Les camions sont scannés à leur arrivée afin de repérer tout zombie infiltré.

Rappelons qu’Amazon France respecte toutes les procédures de sécurité ministérielle et fournit de nombreux emplois à des catégories défavorisées grâce à notre taux de croissance élevé.
Nos commandes de haches, de fusils de chasse et de batte de baseball explosent, il est impensable de priver les français des moyens de se défendre face à ces monstres obscurs manipulés par des gilets jaunes radicalisés.
Nos chaines d’approvisionnement reliées directement aux usines de la région de Wuhan en Chine permettront sans soucis de répondre à la demande. Là bas, les équipes ont été renforcées en trois-huit H24 afin de satisfaire la demande de ses outils de première nécessité.

Quelques zombies réfractaires à la consommation ne doivent pas entraver la livraison des produits de loisir et de distraction à nos clients.
En ces temps troublés, il est même de notre devoir d’assurer coûte que coûte la continuité des flux de marchandises à travers tout le pays.
Nous devons tous être solidaires dans l’unité nationale face à ces morts-vivants venus semer le chaos dans la marche du progrès.

Chers compatriotes, clamez avec moi « vive Amazon, vive la logistique, vive la croissance ! »

Zombie n°00035, dit « LBD Boomerang »

Avec le temps, maintenant qu’on a bien gagné sur tous les continents, il est plus difficile de savoir quoi faire de nos journées, l’ennui nous guette.
Une fois qu’on aura bouffé tous les tyrans et cramé les infrastructures néfastes de leur civilisation industrielle, que faire ?
On ne va pas manger les autres gens, ils sont pas trop méchants et c’est bien que l’espèce humaine perdure malgré tout.
Quand on a vraiment faim, si on ne trouve pas de bourgeois, la vocation se fait rare, on va dans un cimetière manger un ou deux bouts de cadavres.
Sinon, on joue aux cartes pour tuer le temps.

On aime bien voir les humains « normaux » se prendre la tête pour aller bosser et gagner leur vie, ça nous distrait. Nous on n’a même pas à gagner notre mort, on est des putains de privilégiés en vrai.

Certains activistes voudraient nous enrôler dans leur révolution sociale machin-chose, ils rêvent, démerdez-vous ! En réalité on est juste mu par une pulsion intérieure, on n’y peut rien, ça nous habite. On est lié à aucun parti ou courant, on tient à rester autonomes, à ne rien foutre, sans attaches.
On vient des bas fonds, on descend des ouvriers exploités, alors sans doute qu’on se venge des centaines d’années d’oppression. Mais on n’a pas de programme, on aime juste bouffer les tyrans de tout bord et les gros capitalistes. On a du flair, on les reconnaît de suite, même quand ils se griment en écolo ou en journalistes.

Certains diront : ça sert à rien, y en a 100 pour prendre la place d’un tyran, peut-être, on sait pas, on calcule pas, on fait ce qu’on a à faire.
Et si des têtes de l’hydre repoussent, on les bouffera aussi, ça nous maintiendra en alerte, faudrait pas qu’on s’encroûte, qu’on s’embourgeoise !

Des zombies assiègent les belles demeures bourgeoises
Interviews croisées de morts-vivants et d’oligarques - Fiction d’anticipation

Zombie n°053818, dit « Gibet Mobile »

J’ai écouté Macron à la radio l’autre jour, son discours est affligeant. Si elles n’étaient pas à moitié pourries, ça me ferait mal aux oreilles.
Nous on fait pas de grandes phrases, mais on y va, et on finira bien par le choper lui aussi, où qu’il se cache, d’autant que des humains sympathisants nous aident, ils nous filent des tuyaux, et ils sont de plus en plus nombreux.
Macron aura beau prendre l’avion pour se terrer dans une quelconque dictature amie, on a des cellules dans tous les pays à présent, on le trouvera.

Et là y aura pas besoin de faire plouf plouf pour savoir qui le croquera, on veut tous l’avoir, ne pas en laisser une miette. En plus il est encore jeune, tendre, nourri 4 étoiles, ça viande doit être assez goûteuse malgré tout.
Y a juste son cerveau qu’on hésite encore à becqueter, vu les saloperies qu’il éructe en permanence dans ses médias le manu sa cervelle ça doit pas être du premier choix...
Au pire, on pourra toujours éparpiller son cerveau façon puzzle.

Zombie n°75816, dit « Taser de la Mort »

A la télé, il n’arrêtent pas de parler du 49.3. Je ne sais pas du tout ce que c’est, mais en tout cas ça semble énerver pas mal les humains.
Du coup on en retrouve beaucoup à zoner dans les rues avec nous, c’est cool, ils mettent de l’ambiance avec des fumigènes et des pétards, alors on se sent moins seuls.
Mais bien entendu, ça ne change rien à nos objectifs, on a encore faim !

Zombie n°00035, dit « 3e Tour »

Ca arrive que des humains complices nous aident. Ils nous transportent en car discrètement la nuit pour nous rapprocher de nos cibles. Là ils mettent un gilet jaune et font une manif pour faire diversion et occuper les bleus, et nous on fonce, enfin, on fonce, façon de parler.

Certains humains voulaient même nous enrôler pour leurs manifs dites sauvages (j’ai toujours pas compris pourquoi ils appelaient ça « sauvage » ?), ils souhaitaient nous mettre en 1re ligne car on ne craint pas les balles et les flics ont peur de nous approcher de peur de se faire mordre. Et les rebelles en profiteraient alors pour tout péter et tout brûler derrière nous. Là j’ai dis non, on n’est pas là pour faire tapisserie, faut pas exagérer, faire le planton dans la rue c’est pas notre truc. Ok pour qu’on s’entraide un peu, mais nous on veut bouffer du notable, pas servir de banderole renforcée. On a notre dignité quand même !

Certains zombies puristes ne veulent aucune collaboration avec les humains. Moi je dis faut être opportunistes, on peut coopérer parfois. Bien sûr pas question de créer un parti unique rebelles/zombies, mais un peu de soutien mutuel ça fait pas de mal. D’autant qu’on doit penser à notre futur. Une fois qu’on aura croqué tous les notables et que les rebelles du bas auront fait leur révolution, il faudra bien qu’on nous donne un statut, qu’on soit reconnu en tant que nouvelle espèce, alors si on a créé des liens auparavant ça peut aider.
Ne vivons pas seulement dans l’instant présent, croquer la vie à pleine dent ok, mais faut aussi penser à notre avenir, à notre existence d’après.

Des rebelles et des zombies manifestent en même temps

Zombie n°75816, dit « Co VIE ID »

Aujourd’hui c’était la teuf, on s’est bouffé le même jour 5 milliardaires, 15 millionnaires, 4 ministres et quelques PDGs bien gras, ainsi que leurs épouses, c’était bombance, d’autant que dans le lot y avait Christophe Castaner le barbare, Frédéric Duval PDG d’Amazon France, et Bernard Arnault, The Bernard Arnault, le top chef du milliardaire ! Jackpot !
Tout ce beau monde était bien planqué dans un grand bunker de luxe enterré sous une propriété discrète de Bernard Arnault en banlieue parisienne.

C’est une serveuse qu’a balancé. Les richards pensaient qu’en payant grassement leurs larbins ils fermeraient leur clapet.
Mais avec elle ça n’a pas marché, faut dire qu’elle avait eu son fils éborgné par LBD en décembre 2018 lors d’une manif gilets jaunes à Paris, et elle n’avait pas oublié.

Pour ce coup là, j’avoue qu’on s’est fait aider par quelques rebelles humains pour péter les portes à la dynamite, nous ça on sait pas faire, trop techno, on est dans le brut, le sauvage, le basique.
Une fois les portes cramées, ça a été l’orgie, les mercenaires russes et leurs kalachs n’ont rien pu faire.

Le sang giclait sur les peintures de maître, les verres en cristal se brisaient avec des sons pas possible, des membres arrachés tombaient sur les canapés cuir fine peau, on bouffait les liasses de billet qu’ils nous lançaient (certains ministres pensaient encore nous acheter, les cons !) Castaner avait beau menacer et invoquer son passé de voyou dans le Marseille populaire, on ne s’est pas laissé attendrir, on l’a dévoré comme les autres, après lui avoir crevé les deux yeux et broyé la mâchoire, histoire de lui rappeler les tirs proportionnés de ses flics. La serveuse en question était là, elle l’a achevé à coup de fourchette. Après on est tous passé à table.

J’avoue, ce jour là on a parfois fait durer un peu le plaisir. On becquetait les milliardaires en prenant notre temps, morceaux par morceaux, pendant que les autres richards étaient obligés de regarder et d’attendre leur tour en faisant sur eux. On jouait collectif, tout le monde voulait s’avaler un bout de Bernard Arnault ou de Françoise Bettencourt, alors ça a pris du temps.

Bref, ce fut du grand art.
Pour compléter ce beau tableau de chasse, il manque encore Macron, mais on l’aura, paraît qu’il se planque en Arabie Saoudite, on a des potes sur le coup, on ne craint pas le cagnard du désert, rien ne nous arrêtera.

par Journaliste Z. - mars-avril 2020


8 Messages

|

  • Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend... Le 7 octobre à 00:35, par Enquêtes libres

    Cnews, en direct du porte avion « La République »

    Aujourd’hui, le président de la république démocratique de France vient d’annoncer depuis un lieu tenu secret un important remaniement ministériel pour faire face aux défections et aux ...décès tragiques de ces dernières semaines.
    Jean Castex devient 1er ministre et Gérald Darmanin est nommé ministre de l’Intérieur.
    Toutes les forces armées et de police sont fusionnées en un seul corps de protection et de sécurité.

    - Voici un extrait du discours enregistré du président Macron après la présentation de son nouveau gouvernement :
    <<
    Face au séparatisme factieux imposé par les hordes zombiesques et leurs alliés anarchistes, gilets jaunes radicalisés et révolutionnaires d’ultra-gauche, la République doit se montrer ferme et unie.
    Force doit rester à la loi, la démocratie et l’Etat de Droit vous protègeront toujours contre la barbarie et le chaos.
    Nous invitons certains de nos concitoyens égarés par ces temps troublés qui seraient tentés, parfois, de rejoindre les rangs de l’insurrection nihiliste à voir où se trouvent leurs intérêts.
    La violence, l’irrespect, le refus de toute règle ne peuvent qu’apporter le désastre et la famine.
    Pensez au traumatisme subit par vos enfants face à ce spectacle hideux, eux qui ne peuvent plus se rendre à l’école et sont obligés de pratiquer l’école numérique à distance.
    Nos usines, nos entreprises, nos camions doivent continuer, vous pouvez, vous devez vous rendre au travail, en première ligne pour l’économie et la vie de la Nation, il en va de notre souveraineté.

    Cette folie zombiesque ne peut apporter que la guerre et la mort partout.
    Nous devons tous, ensemble, retrouvez nos valeurs de progrès, de tolérance, de fraternité, où le communautarisme et le séparatisme séditieux n’ont pas leur place. Notre mode de vie n’est pas négociable.
    Pour la survie de notre civilisation, nous devons rester solidaires et bienveillants entre nous, et sans pitié envers les ennemis de la liberté.
    Aujourd’hui même, j’ai rencontré Marion Maréchal Lepen pour reccueillir ses avis et conseils avisés sur la manière de gérer cette crise.

    Outre le couvre feux permanent de 18h, récemment étendu à toutes les campagnes, nous allons par décret interdire tout rassemblement de plus de 10 personnes à l’intérieur comme à l’extérieur, les concerts et autres événements culturels sont reportés jusqu’à nouvel ordre, le transport d’instruments de musique est interdit, il est interdit de danser ou de chanter dans la rue car ça encourage les insurgés et leur permet de se mêler à la foule à la manière des casseurs d’antan, de même la diffusion de musique audible dans les rues est interdite, les banderoles et tout signe encourageant l’insurrection sont interdits et passibles d’emprisonnement, les citoyens disponibles et en santé seront tous réquisitionnés pour les usines d’armement et de nourriture, le réseau internet passe dorénavant par les filtres du gouvernement, de nombreux sites web ont déjà été fermés et tout message antigouvernemental sera passible de prison.
    Les moyens de la justice sont renforcés, les jugements seront pratiqués sur le champ et les procès pourront se dérouler par visioconférence, nous construisons déjà avec l’entreprise Vinci de nouveaux camps d’internements et de déradicalisation pour tous les récalcitrants.
    Bien entendu, tout insurgé vu les armes à la main pourra être abattu sans sommation pour nos forces de sécurité.

    Avec notre partenaire Amazon, nous allons renforcer les systèmes de livraison par drone volant afin que chacun puisse être approvisionné à domicile.

    Ces mesures sont susceptibles d’être revues au jour le jour suivant l’évolution de la situation.
    >>

    Répondre à ce message

  • Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend... Le 23 mai à 01:08, par Enquêtes Libres

    Benoit Durant, multi-millionaire

    Plusieurs de mes amis se sont déjà faire dévorer vivants ou mordre par ces zombies répugnants.
    Un jour, à la télévision, j’ai reconnu l’un d’entre eux déambuler en bavant dans une foule zombiesque. C’était terrifiant, je n’ai pas envie de finir comme ça, plutôt me convertir à l’anarchisme ou adhérer à Lutte Ouvrière !
    A présent, l’Etat est à moitié effondré, les forces de l’ordre sont dépassées et n’osent plus trop défendre les premiers de cordée, tandis que les mercenaires sont trop peu nombreux.

    J’ai donc pris une décision très douloureuse, je vais devoir me débarrasser de mes millions, de quasiment toute ma fortune.
    J’hésite encore à garder en secret quelques millions dans des paradis fiscaux discrets. Est-ce que ça va se savoir, les zombies ont des complices un peu partout à présent, est-ce que les zombies attaquent sur la base de possessions matérielles avérées ou à l’instinct, en détectant le riche et son esprit mercantile à l’odeur ?
    Des incertitudes demeurent : faire don de sa fortune suffira-t-il pour être épargné ? A ma connaissance, aucun test fiable n’a été fait dans ce sens, et je n’ai pas envie de servir de cobaye...
    Par prudence, je vais quand même tout bazarder, je pense même rejoindre une bande de gilets jaunes pour donner le change.

    Il existe quantité d’ONG et de fondations convenables qui pourront recevoir mes millions, je ne vais pas pousser la contrition jusqu’à les verser à des zadistes, des associations anarchistes ou d’écologie radicale !

    Ca fait rager, des zombies débiles et loqueteux ont réussi à détruire ce bel ordre millénaire alors qu’on a pu contenir pendant des siècles les luttes sociales grâce à la répression et à divers stratagèmes. Notre camp a été vaincu par des demi-humains, des cadavres putrides qui marchent comme des automates sans la moindre stratégie !
    C’est très humiliant.
    Bien sûr, les gilets jaunes, les pauvres et tous les rebelles d’ultra-gauche autonome s’en donnent à coeur joie, ils achèvent le travail de sape meurtrier des zombies et instaurent des modes de vie délirants et suicidaires. Notre police, étant elle-même décimée, ne peut plus les empêcher d’agir.

    Mais la Croissance et le développement économique ne peuvent pas s’arrêter comme ça, le progrès et la haute technologie doivent reprendre leur course vitale. Pensez à tous les bienfaits de notre civilisation, c’est la barbarie et l’obscurantisme que vous voulez ?!
    On ne peut pas laisser des gauchistes décérébrés et des écolos chevelus adeptes de la bougie et du retour aux cavernes s’associer aux miséreux des quatre coins du monde pour gouverner ensemble !

    Il est impensable de les laisser construire une utopie égalitariste totalitaire, un partage extrémiste des ressources, une sacralisation délirante de n’importe quel bestiole, une descente énergétique et économique abyssale et suicidaire, tout ça sur fond d’une idéologie archaïque et naïve qui croit aux possibilités de coopération et d’entraide de l’espèce humaine !
    Tout le monde sait bien que seules la compétition, la guerre, le chacun pour soi, l’intérêt égoïste et la concurrence font marcher le monde. Heureusement qu’il y a toujours eu des riches et des pauvres pour stimuler l’activité et récompenser les meilleurs et les plus industrieux.

    Bref, j’espère bien que nos vaillants militaires et chercheurs trouveront un remède efficace, une arme finale pour anéantir ces zombies afin que l’on puisse mettre ensuite au pas les factieux rebelles, et surtout reprendre au plus vite nos droits et ce qui nous revient.

    Répondre à ce message

  • Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend... Le 30 avril à 00:32, par Enquêtes libres

    Zombie n°89416, dit « Le philosophe »

    Aujourd’hui, face à la mer du Nord, je perçois tout le chemin parcouru.
    Au début, j’errai à l’aveugle mu par un appétit dévorant pour les grands de ce monde.
    A présent, je contemple l’horizon gris avec le sentiment du devoir accompli.

    Avec mes soeurs et frères, nous avons largement nettoyé la planète, à présent, tout tyran ou exploiteur sait qu’il pourra être bouffé ou mordu, où qu’il se trouve, quel que soit ses armes et le nombre de ses gardes du corps.

    Et alors, les exploités, les exclus, les damnés de la Terre n’ont plus peur, ils osent tout, la soumission les quitte. Ils s’engueulent, ils se chamaillent parfois ils se bagarrent, mais au moins ils sont libres et peuvent enfin réfléchir ensemble à un avenir intéressant.
    C’est une satisfaction secondaire non négligeable pour nous autres les zombies.

    Sur un plan personnel, j’arrive maintenant à calmer mon estomac, je suis capable de laisser un morceau de choix à un nouveau ou une nouvelle qui n’a pas l’expérience, je peux renoncer à une proie secondaire pour me focaliser sur le big boss.

    Ainsi je gagne en force d’impact et mes aptitudes réflexives prennent un peu le dessus sur le pur mécanisme de vengeance et de dévoration libératrice.
    Peut-être que je m’humanise dans un sens ? Ou que mon animalité se complexifie ?

    Je crois que cet étrange processus d’introspection a commencé le jour où on a disséqué Elon Musk, le PDG de SpaceX. Ce con avait voulu rencontrer Macron en secret à Paris.
    Il était tellement imbu de lui-même qu’il se montrait régulièrement en selfie sur les réseaux antisociaux, et un camarade gilet-jaune avait pu identifier le lieu de l’entrevue, un aéroport.
    Malheureusement, Macron avait pu s’échapper in extremis en jet privé malgré 3 zombies accrochés à l’aileron jusqu’au décollage, mais Musk on l’avait pas raté.
    Je sais pas ce qui m’a pris ce jour là, un tel mépris émanait de lui, un tel dédain sûr de sa supériorité invincible émanait de ce type que, au lieu de juste le bouffer tout cru avec les dents, je me suis mis à le disséquer, morceau par morceau, pièce par pièce.
    Avant de trépasser quand on a attaqué son cerveau il faisait moins le fier bien sûr.

    Inconsciemment, en maniant maladroitement le canif emprunté à Bruno Lemaire lors d’une expédition précédente, je cherchais à comprendre pourquoi Munsk semblait si différent de nous ou de la plupart des humains, je cherchais le rouage raté, le boulon mal placé.
    Par curiosité, d’autres zombies m’ont imité.
    Malheureusement, on n’a rien trouvé de spécial par rapport aux autres tarés similaires qu’on s’est ingurgité auparavant.
    Sa cervelle avait le même goût, il avait un coeur au bon endroit, un estomac fonctionnel, du sang rouge...
    Mais depuis, des interrogations me remontent de ce qui me reste de cerveau, ça me fait bizarre, l’impression de devenir quelqu’un d’autre, de trahir mes potes, mais en même temps c’est agréable.

    Pour l’instant, je suis en paix, je goûte le plaisir de plonger mon regard dans les brumes mêlées à l’eau, je sens des embruns de sel sur mon visage rugueux.
    Tiens d’ailleurs, le prochain notable, il aura peut-être meilleur goût avec du sel ?
    Vous voyez, un raffinement suspect me guette, suis-je perdu, vais-je basculer imperceptiblement vers la quête molle du bonheur et du luxe en toc ?
    Vais-je finir devant Netflix en train de commander des steaks tartares via Amazon ?

    Un bourdonnement me distrait, un hélicoptère rejoint au loin un yacht de milliardaire, soudain mes instincts reviennent, j’ai les crocs, où trouver une barque, une planche à voile, y aller à la nage ?

    Répondre à ce message

  • Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend... Le 22 avril à 15:32, par Enquêtes libres

    Zombie n°95689, dit « Rage dentaire », ou « Atome crochu »

    Le préfet de la Drôme Hugues MOUTOUH on a eu du mal à le choper.
    Il se déplaçait sans cesse dans des convois de voitures blindées avec des horaires aléatoires. Il roulait à grande vitesse sur l’autoroute A7 ou prenait l’hélicoptère de la gendarmerie pour échapper aux attaques.
    Grâce à un pote zombie qui avait suivi une cure de régénérescence neuronale dans une piscine de la centrale nucléaire de Triscastin on a pu élaborer un plan malin.
    Le coup de pouce décisif est venue un jour d’une gilet jaune infiltrée qui a averti de Tain du départ imminent du préfet pour Montélimar.
    Alors on s’est activé, un groupe s’est planqué sur le pont Mistral à Valence.
    Dès que la voiture éclaireuse est passée sur l’autoroute, on a balancé un gros tas de pneus, puis de l’essence, et on y a foutu le feu au dernier moment. Les flammes montaient jusqu’au pont !
    Le convoi préfectoral a du stopper et le plus gros de nos troupes, planquées sur les bas côtés, leur ont sauté dessus avant qu’ils aient eu le temps de faire demi tour.
    Ce fut un beau carnage. Comme quoi, le muscle, l’immortalité, c’est bien, mais les neurones ça sert aussi.

    Cerise imprévue sur le gâteau, on a découvert sur l’autoroute que deux députées LREM, Célia de Lavergne et Alice Thourot, était à bord d’une autre voiture. Celles-là aussi on voulait les attraper, marre de leurs live facebook anti-zombies.
    Contrairement au préfet, on les a peu endommagées, on les a juste mordues à plusieurs reprises pour avoir le plaisir de les voir se renier et déambuler à nos côtés. Elles avaient une grosse fringale de notables et d’oligarques. Direct elles ont bouffé le maire de St Vallier Pierre Jouvet et le patron d’Autajon, Gérard Autajon, qui étaient dans la voiture de queue et tentaient de s’enfuir discrètement en faisant du stop sur l’autre voie. L’enthousiasme des débutantes ?

    Pour la petite histoire, ces deux ex-députées ont servi plus tard d’appât pour nous permettre de bouffer le député LREM Laurent Pietraszewski (celui qui chapeautait feu la réforme des retraites) qui s’était réfugié dans la Drôme.

    Répondre à ce message

  • Des zombies attaquent les puissants, la contagion s’étend... Le 14 avril à 22:25, par Enquêtes libres

    Edouard Philippe, 1er ministre de la république démocratique de France

    (Note : le 1er ministre a été interviewé par téléphone)

    Je suis actuellement retranché dans un camp militaire situé dans le nord de la France. Pour ma sécurité, je ne peux pas vous dire où exactement. En effet des ultra-jaunes semblent renseigner régulièrement les zombies sur leurs cibles, nos militaires ont même intercepté plusieurs cars remplis de zombies qui avait été affrétés par des militants.
    Malgré la triste et tragique disparition de Christophe Castaner, les forces de police continuent d’oeuvrer avec courage et fidélité, avec l’aide des militaires pour les opérations de sécurité les plus lourdes.
    Nous avons réquisitionné des bulldozers et des pelleteuses afin de pouvoir perforer si besoin un front d’offensive zombie. Nos usines tournent à plein régime pour fabriquer des grenades et des gaz lacrymogènes concentrés.

    En ces temps difficiles pour la nation, j’invite tous mes compatriotes à contribuer massivement à l’effort de guerre. J’entends parfois des voix irresponsables qui appellent à faire grève, à bloquer des usines d’armement, à prendre fait et cause pour nos ennemis morts-vivants. Quelle légèreté coupable, comment peut-on vouloir pactiser avec des barbares qui dévorent vivants nos premiers de cordée et nos élites !
    Les forces de l’ordre verbaliseront lourdement les personnes coupables de complicité avec les zombies, en case de récidive ce sera la garde à vue et la prison ferme.

    Avec d’autres ministres rescapés, j’assure la continuité de l’Etat démocratique, pour que notre pays, nos institutions et notre économie puissent continuer.
    Nous avons décidé de renforcer l’état d’urgence, des hélicoptères patrouilleront jour et nuit autour des points clefs, des couvre-feux vont être annoncés dans toutes les villes et...

    Note du journaliste : on entend des cris, des coups de feu, des explosions, puis la connexion est interrompue. Plus tard, j’apprendrai à la radio que le camp militaire en question a été la cible d’une attaque zombie d’ampleur. A cette heure, on ne sait pas si le premier ministre est décédé, zombifié ou en fuite.

    Répondre à ce message

|

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft