De puissantes marches féministes à Paris, Nantes, ...Crest

A Nantes et Paris, d’immondes brutalités policières envers des femmes ont eu lieu

dimanche 8 mars 2020, par Auteurs divers.

Voici quelques comptes rendus sur les marches féministes du 7 mars 2020 :

Collages Feminicides Paris

Hier soir a eu lieu une marche à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes.
De nombreuses personnes présentent ont subit des violences inouïes de la part des forces de l’ordre.

Les forces de l’ordre (qui ne sont pas gardiennes de la paix) ont fait un usage démesuré des gaz lacrymogènes sur une foule manifestant pacifiquement.

Ce numéro de force pour intimider les manifestants.e.s est anti-démocratique et grave.

Non content de semer un chaos et une terreur certaine, la police a décidé de charger dans le tas et d’interpeller aux hasards les personnes qui n’avaient pas encore fuies.

Veille du 8 mars c’est un symbole fort de violenter des femmes qui réclament leurs droits.

Des colleuses se sont vues arracher leur matériel et violenter par les forces de l’ordre de manière complètement disproportionnée et dangereuse.

4 colleuses sont en garde à vue. Et une à dû être menée à l’hôpital suite à la violence de la charge. Elle va bien.

#castaner #schiappa #violencesfaitesauxfemmes

Nous exigeons des sanctions exemplaires contre ces violences faites aux femmes.

Comment peut-on estimer lutter pour les droits des femmes quand on laisse ses forces de l’ordre violenter les manifestantes ?

📸 Tay Calenda

De puissantes marches féministes , ici Nantes

QUE CRÈVE LE PATRIARCAT 🔥

Magnifique !
Vendredi 07 mars Paris. Quelle puissance dans cette manif de nuit de celles qui ont décidé de combattre le sexisme, le patriarcat et les agressions sexuelles. Le combattre, et pas qu’avec des mots ! À quelques heures de la manif « Grandes Gagnantes / On arrête toutes » ces milliers de femmes nous montrent la voie vers l’émancipation et la libération. Fini de s’indigner, on riposte. On attaque.
(post de Cerveaux non Disponibles + VIDEO)

PARIS : LA POLICE VIOLENTE LA MARCHE FEMINISTE

Images révoltantes samedi 7 mars, au soir, dans les rues de Paris. La police réprime violemment la marche féministe : gaz, coups de matraques, charges, arrestations, et femmes traînées dans les escaliers du métro !

Les femmes présentes à cette marche de nuit n’ont pas l’intention de se laisser faire ni de se laisser impressionner. Comme à Nantes, cette manifestation a été nombreuse, puissante, et déterminée.

(Post de Nantes Révoltée + VIDEO)

De puissantes marches féministes , ici Nantes

VIOLENCES POLICIÈRES SUR MARCHEMINISTE

Quelles images ! Ce soir, la police de Castaner, Macron et Lallement a violemment réprimé une marche féministe de nuit. Gaz, matraques et charges totalement injustifiées. Mais les femmes présentes à cette marche de nuit n’ont pas l’intention de se laisser faire ni de se laisser impressionner par cette pseudo démonstration de force. Elles se lèvent. Elles prennent la rue. Et elles se battent. N’en déplaisent aux puissants.

(post de Cerveaux non Disponibles)

MARS À NANTES : "FIÈRES, DÉTERETVOLUTIONNAIRES"

- Grosse manifestation féministe déterminée. La police gaze le cortège -

Ce samedi 7 mars, une grande marche nocturne féministe était organisée dans les rues de Nantes. Une manifestation non mixte, déterminée et puissante, avec une grande créativité. Parmi les nombreux visuels, plusieurs banderoles, un grand char en forme de cœur situé à l’avant du cortège accompagné du slogan « visons le cœur du patriarcat », des fumigènes de couleurs ... Avant le départ, des discours et des témoignages d’agressions sont lus par plusieurs femmes. Des manifestantes réalisent la performance « un violeur sur ton chemin », une danse et une chanson venue du Chili.

Le cortège, compact, va emprunter la rue des Galeries Lafayette en réalisant un très grand nombre de tags, et des collages d’affiches massif. La mairie et la préfecture sont aussi copieusement redécorées. Une effigie sans tête représentant le symbole de l’autorité et du capitalisme, avec des billets, est accrochée à la balustrade de la préfecture et brûlée sous les acclamations. La manifestation repart, et tente d’emprunter la rue passant derrière le bâtiment pour retourner vers le centre-ville, mais la police bloque le passage.

Une manifestante qui se trouvait à l’avant raconte : « on suivait notre parcours et en tournant, les flics ont bloqué l’accès sans raison et sans aucune discussion évidemment. On a tout fait pour leur demander de nous laisser passer mais ils nous poussaient violemment. Derrière la bac avançait. Ils ont sorti les matraques, ont commencé à nous faire reculer en poussant et donnant des coups. On était pourtant hyper soudées et on lâchait pas mais ils ont gazé donc on a rien pu faire. On ne pouvait passer nulle part. Les policiers nous poussaient alors qu’il y avait l’escalier derrière nous, et n’hésitaient pas à donner des coups. C’était hyper choquant de voir ces flics violenter comme ça une manif de femmes. »

A partir de là, le cortège sera fortement encadré par des dizaines d’hommes armés, façon nasse mobile, comme lors des récentes grosses manifestations nantaises. Le passage est à nouveau bloqué au niveau de la cathédrale. De retour au niveau de Bouffay, les agents courent dans tous les sens, dans un état de nervosité extrême. Le parcours finit à grand renfort de slogans à la croisée des trams, bloquant la circulation, toujours sous haute présence policière. La soirée prendra fin après 22H, au terme d’une longue et puissante manifestation où la voix des femmes aura résonné dans la ville.

Un autre rendez-vous est fixé demain à midi Place Royale, suivi d’une manifestation à 15H.

Nantes Révoltée

De puissantes marches féministes , ici Nantes

Marche féministe nocturne Crest 7 mars

En fin de marché de Crest, sur les marches de l’église un puissant happening féministe a eu lieu (inspiré du flash mode des chiliennes).
Le soir une centaine de femmes se sont élancées dans les rues de Crest avec pancartes et slogans percutants contre le partriarcat.
Elles ont refait le happening sur la place de l’église.

Crest, marche féministe nocturne le 7 mars 2020, ici collage au Kiosque

MARS À NANTES : LA VOIX DES FEMMES DANS LES LACRYMOGÈNES

– « Personne ne s’attendait à se faire gazer comme ça, c’était super festif » –

Hier soir, la police gazait la marche féministe. Ce dimanche, pour le 8 mars, journée de luttes pour les droits des femmes, nouvelle répression implacable de la manifestation. Pluie de lacrymogènes au niveau de l’arrêt Duchesse Anne. Comme à Paris, les chiens sont lâchés.

Une manifestante raconte : « La BAC et les Compagnies d’Intervention nous ont bloquées sur la ligne de tram avant la gare. On était à 30 mètres d’eux mais ils ont gazé direct sans attendre. On a reformé le cortège plusieurs fois face à eux mais ils tiraient du gaz à chaque fois. Ça a duré longtemps. On a progressivement reculé vers le miroir d’eau. Personne ne s’attendait à se faire gazer comme ça, c’était super festif comme ambiance. » Une vengeance pour l’audace de la manifestation de la veille ?

Habitants et habitantes des quartiers, Gilets Jaunes, lycéens et lycéennes, féministes : la police déteste tout le monde.

(Post et VIDEO sur Nantes Révoltée)
Images : N1n1psyko, Nicolas Mollé, Perer Allan, Attac 44, Transition Cube.

Gazage de la manif féministe déclarée à Nantes !

À Nantes, sur le trajet déclaré de la manif féministe de ce dimanche, alors que des militantes interprétées le "Un violador en tu camino" de #LasTesis la police a clairement gazé à l’endroit où se tenait cette danse et ce chant contre les agressions sexuelles. De très jeunes enfants en poussette étaient présents !

Déclarée ou non, féministes GJ ou climatiques, tout rassemblement est désormais considéré comme une menace pour le pouvoir... Et réprimé de façon totalement disproportionnée et aveugle.

Ce pouvoir n’a plus que le Coronavirus pour espérer contenir la colère du peuple. Mais cela ne suffira pas.

(post de Cerveaux non disponibles + VIDEO)


2 Messages

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft