D’énormes camions marchant à l’énergie électrique dite renouvelable pour des mines c’est vert ?!

Des camions électriques géants et des porte containers au gaz ...pour faire durer le technocapitalisme

samedi 23 janvier 2021, par Auteurs divers.

La civilisation industrielle semble prête à tous les subterfuges, même les plus stupides, pour perdurer. Et beaucoup de personnes semblent prêts à les croire ou à laisser courir.

UN MONDE DE PLUS EN PLUS VERT

Vous serez tous très heureux d’apprendre que le secteur minier est de plus en plus vert. En effet, de plus en plus d’entreprises minières recourent à des centrales de production d’énergie dite « renouvelable » ou « verte » ou « propre » pour alimenter — une partie — de leurs exploitations. Car si les immenses camions et engins miniers ne fonctionnent pas encore tous à l’électricité, « le plus grand véhicule électrique du monde est un camion à benne [un camion minier] de 290 tonnes » :
« Ce camion, nommé Fuel Cell Electric Vehicle (FCEV), possède une capacité de stockage de 1 000 kWh, soit treize fois la capacité d’une Tesla Model 3. Équipé originellement d’un moteur diesel, il est en cours de conversion par Ballard avec l’aide de Williams Advanced Engineering, qui a notamment fourni les batteries pour les courses de Formule E.

D’énormes camions marchant à l’énergie électrique dite renouvelable pour des mines c’est vert ?!
Un véhicule « propre », fait d’acier et de plastique, pour transporter des minerais utiles au système industriel !

Il disposera d’une motorisation hybride grâce à neuf piles à combustible à hydrogène couplée à une batterie lithium-ion. Il sera donc aussi le plus gros véhicule à hydrogène au monde. Une autre des particularités de ce monstre est qu’un dispositif de régénération des batteries au freinage a été mis en place, permettant au camion de conserver de la batterie durant les descentes et de s’économiser sur des terrains difficiles. »

En effet, fort heureusement, « l’industrie minière plébiscite les camions électriques géants ». Ainsi qu’un site web nous l’apprend :
« Un des principaux avantages des énergies renouvelables, c’est qu’elles peuvent répondre aux besoins énergétiques d’exploitations minières situées dans des régions isolées, où le coût de construction des infrastructures nécessaires pour raccorder la mine au réseau électrique ou pour construire une centrale électrique classique serait très important. En disposant d’une source d’énergie renouvelable hors réseau, une exploitation minière peut satisfaire tous ses besoins énergétiques à partir de sources vertes et réaliser des économies importantes sur le prix de l’électricité. »
Autrement dit, les énergies renouvelables, c’est super. Même dans les régions encore préservées des ravages de la civilisation, on peut installer une centrale photovoltaïque ou éolovoltaïque, et hop, on peut ouvrir une mine. N’est-ce pas formidable ?!

« Voyez par exemple le projet de la société aurifère canadienne B2Gold de développer et d’installer l’un des plus grands systèmes d’énergie photovoltaïque et à batterie hors réseau du monde à sa mine de Fekola au Mali. Ce projet de 38 millions de dollars US consistera en une centrale solaire de 30 MW avec un stockage par batterie de 13,5 MWh, qui sera intégrée à la centrale électrique existante qui fonctionne au HFO [au fioul lourd, HFO = Heavy-Fueled Oil]. »

À ce propos, un article a récemment été publié dans la prestigieuse revue scientifique Nature, intitulé « La production d’énergie renouvelable va exacerber les menaces que les exploitations minières font peser sur la biodiversité ». S’il dénonce à juste titre les dommages environnementaux qu’implique le développement des industries de production d’énergie dite « propre », « verte » ou « renouvelable », il commence par une belle absurdité, qui illustre très bien le problème de perception dans lequel sont englués la plupart des gens ayant été fructueusement conditionnés par l’idéologie dominante :

« La production d’énergie renouvelable est nécessaire pour endiguer le changement climatique et enrayer les pertes de biodiversité qui y sont associées. »
Nécessaire ! Comme si, afin de mettre un terme au réchauffement climatique, il était impératif de construire des centrales photovoltaïques et de produire de l’électricité. Comme si la planète avait impérativement besoin que les humains produisent de l’électricité afin de diminuer son taux de carbone atmosphérique ! Comme si la production d’électricité photo- ou éolovoltaïque était une condition sine qua non de la préservation des baleines ! Quelle connerie. La production d’électricité sert aux humaindustriels, à la civilisation industrielle. Si ces scientifiques considèrent ce moindre mal (par rapport à faire encore plus con, à tout détruire encore plus vite) du développement de nouvelles industries faussement vertes comme le minimum vital, c’est uniquement parce qu’ils sont incapables d’envisager la seule solution qui puisse être réellement bonne, positive : arrêter la civilisation industrielle, c’est-à-dire arrêter de produire de l’électricité et de l’énergie industrielles, et tout ce que cela implique.

(post de Nicolas Casaux)
- Article complet : Un monde de plus en plus vert (par Nicolas Casaux)
source : https://techno.konbini.com/fr/turfu/ce-camion-minier-va-devenir-le-plus-gros-vehicule-electrique-au-monde/

D’énormes camions marchant à l’énergie électrique dite renouvelable pour des mines c’est vert ?!
Des porte-containers géants peints en vert et alimenté au gaz pour transporter les marchandises et les pièces pour les usines industrielles

UN MONDE DE PLUS EN PLUS VERT #2

La politique de l’oxymore en un tweet.
Cela n’a rien de vert, rien de propre, cela va servir la chose la plus anti-écologique (et antisociale) qui soit, à savoir le capitalisme (en l’occurrence le transport de masse de marchandises elles-mêmes ni vertes, ni propres, etc.).

(post de Nicolas Casaux)


2 Messages

  • D’énormes camions marchant à l’énergie électrique dite renouvelable pour des mines c’est vert ?! Le 24 janvier à 09:26, par rutabaga

    Le Nicolas Casaux, y critique tout le temps.Mais c’est hyper facile de critiquer...
    Y dit qu’il faut fermer les mines OK.
    J’oublie ma casserole sur le feux, elle crame. Je peux pas en acheter une neuve puisque les mines sont fermées. Alors je fais quoi ?
    Le Nicolas Casaux, y ferait mieux de nous expliquer à quoi y ressemble son monde, pour que nous aussi on puisse se régaler à le critiquer.
    Pour pas vous faire perdre votre temps, je vous donne la réponse : c’est pas lui qui va décider c’est le peuple ah ah ah ...

    Répondre à ce message

    • D’énormes camions marchant à l’énergie électrique dite renouvelable pour des mines c’est vert ?! Le 25 janvier à 14:16, par Auteur Divers

      Parce qu’il faudrait forcément avoir d’autres voies toutes faites à proposer pour avoir le droit de critiquer un système, la civilisation industrielle, qu’on sait être délétère et irréformable ?
      Et comme vous le dites, les voies différentes de société, si elles se concrétisent un jour, seront décidées démocratiquement par les peuples, donc on ne peut pas savoir vraiment ce que ça pourrait être.

      Néanmoins, vous savez bien que des pistes existent du côté de la décroissance démographique, de la fin du productivisme et du consumérisme, de la démocratie vécue à petite échelle, des basses technologies, de la fin du capitalisme et donc de l’obsolescence programmée, du gaspillage et du jetable, etc.

      Pour les casseroles ? Par exemple soit la collectivité décide de s’en passer (chaudrons et manger non cuit ?), soit elle accepte des petites mines très encadrées, avec recyclages et durabilité maximum des produits faits dans des ateliers artisanaux à petite échelle, avec deux casseroles par foyers au lieu de 15 ?

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft