Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout

Petit salon Milipol à Crest - Défilé de mode policiers et gendarmes saison hiver

mardi 8 février 2022, par Les Potins de la Vallée.

On n’y voyait que du bleu à Crest sur le petit marché du mardi 8 février 2022.
Toute une équipe de foot : les 8 policiers munipaux + une stagiaire, et aussi, pendant un temps, deux gendarmes.

Bientôt un flic par stand ?

Le marché de Crest de ce mardi matin avait un petit air de salon de « la sûreté et la sécurité intérieure » Milipol, les flics exposaient avec grande fierté tout leur armement militarisé à chaque coin de rue : pistolet, gilet pare-balle, grenade, lacrymo, menottes, voiture sérigraphiée garée devant le Globe.
Avec tout leur attirail, ils auraient eu un peu de mal à sprinter jusqu’aux buts..., mais heureusement ils n’étaient pas là pour le foot.
Déception : il manquait le chien policier et le fusil mitrailleur, pour le prochain marché de samedi espérons ?

Malheureusement, il n’y a pas trop de touristes chinois à cette époque, sinon ils auraient été ravis, pas dépaysés pour un sous.

C’était un vrai défilé de mode, vous pouviez appréciez les variantes d’uniformes, les nuances de bleu et des belles armes rutilantes en pleine démonstration sur le terrain. Bientôt, grâce à une appli fun du ministère de la propagande pour la paix vous pourrez voter en live sur votre smartphone pour la tenue la plus seyante et l’arme la plus sexy, photo tiktokée à l’appui.

Les forains étaient tous ravis ravis de ce déploiement d’armes et d’uniformes entre leurs stands qui faisaient le guet toute la matinée.
Tout le monde était enchanté et rassuré de voir ce défilé de flics armés tout dévoués à notre sécurité sanitaire de plein air.
Ca mettait une bonne ambiance qui s’accordait très bien avec la bise glaciale, très propice à l’achat et à la convivialité.
Mais tout ça n’est rien, habituons-nous pacifiquement aux défilés de flicailles non-stop et aux oukases d’en haut vu qu’aux prochaines élections il semble que la présidence du trône de la République pourraient échouer à nouveau à une engeance d’extrême-droite ou assimilée.

La loi et l’ordre - La sécurité première des libertés

Tout ça pour faire respecter l’obligation du port du masque sur le marché ? C’est sûr que les contaminations doivent pleuvoir en pagaille en plein air, sur un marché peu peuplé, et par grand vent.
A moins qu’il ne s’agisse de prévenir tout attroupement perturbateur non déclaré, de type musical ou militant ? Sus aux déviants et aux proto-terroristes, place à l’Ordre, vivement Zemmour, Macron et Mariton sont trop mous du genou question sécurité.
(NOTE : il y a 15 jours policiers et gendarmes avaient orchestré tout une corrida chorégraphiée à cause d’une chanteuse qui ne voulait pas mettre un masque pour chanter sur le marché)

Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022
Bientôt les robots policiers autonomes comme à Singapour ?

Au local comme au national, on bénéficie avec plaisir du fonctionnement autoritaire d’un système centralisé et non-démocratique. De quoi vous plaignez-nous, sales râleurs profiteurs anti-tout qui ne respectent rien, vous avez le droit de faire des doléances et de voter, à Crest on bénéficie même de formulaires de consultation, alors tout va bien, obéissez comme les flics obéissent et les virus seront bien gardés.
Restez chez-vous, tranquilles, regardez un écran ou deux, et tout va s’arranger tout seul, zen, et prenez soin de vous en laissant le système en place déployer sa logique sécuritaire, écocidaire et mortifère.

Hiérarchie, discipline, Ordre, obéissance, propreté, voilà les bases essentielles d’une société saine et morale, prête pour un grand matin brun et bleu.
A Crest on est à l’avant garde de l’avenir grâce aux préfets et au maire à rallonge qui rivalisent d’innovations techno-sécuritaires.

Les flics partout, même stagiaires ou « volontaires citoyens », ça coûte trop cher au contribuable, alors multiplions les robots policiers autonomes comme ce joyeux robot « Xavier » à Singapour.
Un robot autonome avec multi-caméras et reconnaissance faciale qui donne des ordres H24 sans se fatiguer et distribue les prunes automatiquement, le rêve.
Hélas, il faudra encore attendre quelques années avant son déploiement dans nos campagnes arriérées rétives au progrès qui bouge, voire sourdement passéistes.

Alors, en attendant, vous aussi contentez-vous de faire simplement votre boulot, devenez référent bénévole pour la gendarmerie et la police municipale grâce à la « participation citoyenne » à la sécurité, une innocente convention signée dès 2019 par messires Mariton et Moutouh !
Crest, toujours à la pointe du progrès du sécuritaire, un bon marché clientéliste pour rassurer les électeurs par des moyens simples.

P.-S.

- Merci de nous faire part de vos éventuelles photos immortalisant le magnifique défilé de bleus en armes de ce mardi.
Sinon on invite les flics à nous envoyer quelques seflies en tenue pris devant la mairie, visage flouté bien sûr.


32 Messages

  • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 12 février à 21:13, par

    Je suis pas sûr que TOUS les anciens soient pro-masques... même si ceux que vous soignez ont des raisons d’être flippés par les postillons. Je ne suis pas sûr non plus qu’à eux seuls les anciens que vous soignez aient assuré la fréquentation du marché et qu’on puisse attribuer la baisse de fréquentation à leur absence, compréhensible. A Die, depuis qu’il n’y a plus de flics, le marché a retrouvé sa clientèle, on refait la queue derrière les stands. Quand ils patrouillaient armés par paquet de 12 comme les huîtres, certains forains de Die ont vu leur chiffre baisser de 30% et à midi il n’y avait plus personne... Pas sûr non plus, mais on ne le dira pas aux anciens, que le supermarché soit plus sain, personne n’est allé vérifier sur toute la chaîne d’approvisionnement des denrées si tout le monde avait bien mis son masque en les manipulant... Alors oui, les caissières mettent leurs masques. Sinon elles sont virées. Pourtant, de temps à autres, on en voit une avec le masque sous le nez, petite bouffée d’air pour elle, et c’est bien compréhensible. Donc pour revenir à Zemmour et votre raisonnement, je ne crois pas que les forains du marché de Crest qui ne mettent pas leurs masques ont quelque chose à voir avec la montée de Zemmour. Les racistes et les nationalistes, oui. Et vous qui soignez les anciens, vous n’êtes pas sans savoir qu’il en existe aussi parmi eux.

    Répondre à ce message

    • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 18 février à 14:21, par Patricia infirmière

      Voilà ce qu’on appelle se mettre la tête dans le sable. Tous les anciens n’ont peut-être pas peur du coronavirus, mais certains oui, et cela j’en suis sûr au contraire de Zé. Les anciens ne constituent probablement pas toute la clientèle du marché, mais au moins une composante suffisante pour expliquer la chute de fréquentation du marché. Les commerçants civils et respecteux de leur clientèle souffrent pour ceux qui ne le sont pas. Quant à la salubrité des supermarchés, qu’importe qu’elle soit réelle ou supposée (mais tout le monde, notamment le personnel y porte un masque), ce qui rassure les anciens, qui donc délaissent le marché. Cela c’est un fait, des témoignages, pas une supposition. D’ailleurs, il ne vous aura pas échappé que la grande distribution mise justement sur cet aspect (ambiance lumineuse tamisée et pas de musique certains matins). Conclusion : les comportements inciviques vident le marché, notamment celui de certains forains. Et puis pourquoi faudrait-il que les Balkany et autres évadeurs fiscaux soient contraints a respecter la loi si d’autres en sont dispensés. Une petite perle de bêtise pour la fin qui souligne bien le sectarisme qui fit fuir les clients : « je ne crois pas que les forains du marché de Crest qui ne mettent pas leurs masques ont quelque chose à voir avec la montée de Zemmour. Les racistes et les nationalistes, oui. Et vous qui soignez les anciens, vous n’êtes pas sans savoir qu’il en existe aussi parmi eux ». Les anciens, sous ce prétexte, n’auraient que le doit au mépris. Qui fait vraiment monter Zemmour, dont les fans sont surtout jeunes, dont certains, on le voit bien sont sectaires et racistes ? J’attends vos insultes.

      Répondre à ce message

  • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 12 février à 09:31, par rutabaga

    Je ne suis pas sur d’avoir raison mais j’imagine facilement les postillons du vendeur qui se posent pendant une demie-journée sur la chose qui est vendue. Pour les vieillards et les personnes à risque c’est leur vie qui est en jeu.
    J’entends bien la remarque de ceux qui disent qu’avant on ne se protégeait pas contre la grippe.
    La différence c’est qu’avant on pensait qu’on allait être soigné, maintenant on sait que le gouvernement diminue l’argent pour l’hôpital alors que le nombre de places est insuffisant.
    Sans compter qu’avant, les médecins nous soignaient contre la grippe alors que maintenant on ne leur autorise que le paracétamol contre la Covid, alors même qu’il est relativement dangereux.
    Flash d’actualité : L’efficacité du vaccin contre le Covid est quasiment nul.

    Répondre à ce message

  • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 8 février à 19:36, par Rogntudjuuu !

    Ben oui !
    Pas surprenant qu’ils aient besoin de robots et de « collaborateurs citoyens » puisque de l’aveu même d’un gradé de la brigade :
    Ils sont 34 pour 34 communes ...
    Un peu de com’ ne saurait nuire ...
    Maintenant avec ce pays qui se Petainise de plus en plus, les « collaborateurs citoyens » ça a des chances de fonctionner ...

    Répondre à ce message

    • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 10 février à 21:28, par poulet roger

      Sale ambiance sur le marché ce mardi.
      Tous les commerçants disent que leur chiffre d’affaire est en baisse sensible.
      L’édile de plus en plus local, lui qui se voyait président de la république, n’a plus que ce genre de décision pour satisfaire
      son goût pour l’autoritarisme.
      Après le million du défunt centre aquatique, le plomb dans l’eau et tout le reste, il ferait mieux de se faire tout petit.
      Même l’OMS qui n’est pas un repaire de gauchistes, dit que le masque à l’extérieur ne sert à rien.
      Cerise sur le gâteau, le poissonnier est mis à pied pour quatre marchés. Quand va cesser ce minable cinéma ?

      Rendez nous notre poissonnier !!!

      Répondre à ce message

      • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 11 février à 00:10, par Patricia infirmière

        Il doit s’agir d’une autre organisation mondiale de la santé, ou alors d’un problème de traduction ou encore d’une difficulté de socialisation.

        https://www.who.int/news-room/questions-and-answers/item/coronavirus-disease-covid-19-masks

        Répondre à ce message

        • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 11 février à 13:11, par Heska

          Pas aussi clair que vous le laissez entendre Patricia...

          Le lien mentionné dit ceci :

          In settings where there is community or cluster transmission of SARS-CoV-2, irrespective of vaccination status or history of prior infection, wearing a well-fitting mask that covers the nose and mouth is recommended for the public when interacting with individuals who are not members of their household :

          in indoor settings where ventilation is known to be poor or cannot be assessed, or the ventilation system is not properly maintained, regardless of whether physical distancing of at least 1 metre can be maintained ;
          in indoor settings that have adequate ventilation if physical distancing of at least 1 metre cannot be maintained ; or
          in outdoor settings where physical distancing of at least 1 metre cannot be maintained.

          It’s not always easy to determine the quality of ventilation. If you have any doubts, it’s safer to simply wear a mask. While wearing a mask, you should continue to maintain physical distance from others as much as possible. Wearing a mask does not mean you can have close contact with people.

          L’OMS ne recommande le port du masque en extérieur (outdoor settings) que si une distance de moins de 1 mètre ne peut être maintenue.

          Mais l’OMS dit dans ce texte que ces recommandations s’appliquent aux personnes issues de cluster de circulation du virus (famille ou entreprise) quand elles entrent en contact avec des gens extérieur à ce cluster, si elles n’ont pas de schéma vaccinal complet ou ont été victimes d’une infection. Sachant que la vaccination ne protège que très partiellement de la transmission et de la contamination, on voit bien que toutes ces recommandations sont peu claires et mal établies et de toutes façons très circonscrites à certaines circonstances et non pas générales.

          On pourrait aussi considérer que comme la COVID ne représentent depuis plusieurs moins que 25% des IRA (infections respiratoires aigües) à l’hôpital que nous devrions tous et depuis de nombreuses années, porter un masque en quasi-permanence.

          Et en plus on pourrait peut-être diminuer ainsi le chiffre de 40.000 personnes par an, presque autant que de la COVID, qui meurent précocement en France en raison des pollutions aériennes. Un nombre de morts sur lequel visiblement les autorités productivistes ne veulent pas s’étendre. Mais bon, il y a toujours eu de bons et de mauvais morts, des morts brandies en étendard et d’autres niées, des morts instrumentalisées et des morts oubliées, comme les 20.000 enfants qui meurent chaque année d’accidents domestiques.

          Répondre à ce message

          • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 11 février à 20:35, par Patricia infirmière

            Vous avez raison M. Heska sur le fait que le masque est une bonne protection contre d’autres formes d’affectins respiratoires. Mias vous confondez affections à diffusion fulgurantes et d’autres à diffusion lentes ou anthropiques. On lutterait contre ces dernières, en réduisant par exemple notre usage de la bagnole et en organisant nos territoires et nos économies de manière différent . Dans tous les cas cela soulagerait les hopitaux. Ce qui nous ramène au confusionnisme et au défaut de socialisation et de responsabilité citoyenne, ce qui nous éviterait d’avoir des flics dans la rue et permettrait aux anciens de jouir de leur liberté. Qui fait monter Zemmour ? Je vous laisse le dernier mot...

            Répondre à ce message

          • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 12 février à 04:01, par lila

            Je crois qu’il faudrait revoir ton anglais « irrespective of » = « indépendamment de » : ici l’OMS dit bien que quel que soit le statut vaccinal, le masque en extérieur est utile quand on ne peut pas être à plus d’un mètre...
            Et l’OMS ne s’adresse pas qu’aux personnes issues de cluster mais précise que ce texte s’applique dans toutes les situations où il existe une transmission communautaire du covid-19... En ce moment il y en a partout, donc c’est bien le cas.

            Ce qui ne justifie sans doute pas la démonstration de force... Mais ne faites pas dire a l’OMS ce qu’elle ne dit pas. Apprenez l’anglais si vous voulez le lire dans le texte, ou utilisez les textes déjà traduits.

            Répondre à ce message

      • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 11 février à 16:39, par Patricia infirmière

        Un petit mot de plus. Quand on connait un peu les anciens parce qu’on les soigne, on sait une chose qui ne va pas dans le sens de ce qu’on lit ici. Beaucoup d’aînés n’osent plus fréquenter le marché en raison de l’irrespect par certains des comportements prophylactiques, et notamment certains forains. Moi même, j’ai décidé de boycotter les commerçants qui ne portent pas de masques. Pas besoin d’aller plus loin pour expliquer la baisse de fréquentation du marché. Pas besoin d’aller chercher un grand méchant loup bouc émissaire. Et, oui, les anciens se plaignent qu’on leur rogne leur liberté auprès des autorités, pas trop démocratiques, nous sommes d’accord, mais bien plus que le pot pourri malsain des extrémistes, complotistes, obscurantistes, falsificateurs de certificats de vaccination, qui n’ont pas su tracer des lignes de démarcation claires . Les aînés croient avoir eux aussi droit à la liberté de mouvement. Etonnant non ? Ou vont-ils à la place du marché ? Dans les grandes surfaces. Autant vous dire que les anciens ont la dent dure envers les comportements des anti-masque . Pour les anciens, il s’agit d’incivilités, de comportements asociaux. Question subsidiaire : qui fait monter Zemmour ?

        Répondre à ce message

        • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 11 février à 20:28, par Rogntudjuuu !

          Je ne fais pas partie des ces anciens que vous décrivez.
          J’aurais même plutôt tendance à favoriser et à aller vers ceux qui remettent en question le « cirque » (j’emploie ce mot pour rester politiquement correct) par leur comportement contradictoire, mais aussi à considérer que voir de la Police partout est tout, sauf rassurant.
          Ceci étant dit, chacun fait ce qu’il veut !
          Ou du moins, cela devrait être la norme !

          Nous avons, contrairement à mars 2020, à présent suffisamment d’informations pour savoir ce qu’il est opportun de faire ou de ne pas faire par rapport à tout ce cirque, qu’il soit politique ou sanitaire.
          Inutile d’ouvrir un débat sans fin qui ne vous convaincra pas, mais ne me convaincra pas non plus.

          Quant à votre question sur Zemmour, dont j’ai du mal à comprendre le sens subliminal, je suis au moins sûr que ce n’est pas moi qui le fait monter.
          Je ne suis pas sur de voter, mais si je le fait, ce sera pour quelqu’un qui se sera engagé (par écrit) à faire cesser toutes ces mesures liberticides.
          Quitte à renier mon fond de pensée ...

          Répondre à ce message

        • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 11 février à 22:11, par poulet roger

          Il serait bien de ne pas oublier que ce sont les pouvoirs publics qui ont annulé l’obligation du masque, y compris sur les marchés.
          Il est d’ailleurs prévu,d’annuler cette obligation dans les lieux clôts à la fin de ce mois, là ou les masques pourraient bien être encore utiles.
          Par contre, il n’est pas prévu de supprimer le pass inique, inutile et liberticide.
          Quant aux anciens et aux personnes fragiles, il aurait été bien de leur fournir des protections efficaces en début d’épidémie
          et de laisser les médecins prescrire.
          On aurait certainement évité bien des décès.
          L’argument de la mairie des rues étroites est ridicule : le marché du mardi se tient sur deux places bien aérées.
          Quant à celui du samedi, c’est la mairie qui a fait déménager les forains du cours Joubernon vers la rue Archinard au grand dam des pompiers qui risquent d’avoir de sacrés problèmes s’ils doivent intervenir dans la vieille ville.
          Alors, le prétexte sanitaire a bon dos.
          On est juste dans une réaction caractérielle d’un fou de pouvoir.

          Répondre à ce message

        • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 12 février à 09:55, par willaert yves-marc

          Bravo pour votre mise au point de soignante qui ecoute le point de vue des anciens. Yves Diego

          Répondre à ce message

          • Crest : le marché de la police mardi 8 février 2022 sous haute surveillance - Du bleu partout Le 13 février à 17:30, par poulet roger

            Assidu du marché, je peux témoigner que les les forains, que ce soit les poissonniers, le boucher, les maraichers...etc... ont strictement appliqué le port du masque.
            Il ne faudrait pas en faire des boucs-émissaires.
            Quand aux anciens, je rencontre régulièrement Madelaine,(90ans), Simone,(90ans) et d’autres... qui n’ont même pas peur.
            Si certains sont affolés, ce n’est pas étonnant, vu les informations anxiogènes débitées par la presse mainstream.
            Je ne suis pas sûr qu’aller dans les supermarchés soit une garantie de sécurité, ne serait-ce que que parce que c’est
            un lieu clot et que la plupart des contaminations se font par contact.

            Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft