Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble

Malgré la difficulté de prouver toutes les fraudes et irrégularités, le tribunal décide d’annuler l’intronisation de Mr Mariton à la mairie pour un 5e mandat

jeudi 22 octobre 2020, par Les Potins de la Vallée.

Depuis le temps qu’il se dit dans la région de Crest que ce mandat maritonien est celui de trop...
De manière inattendue, le jugement du tribunal administratif de Grenoble n’a pas suivi l’analyse du rapporteur public et décide d’annuler l’élection de Mr Hervé Mariton aux municipales de Crest 2020 !

Une bonne nouvelle pour la Vallée de la Drôme, un espoir (Mr Hervé Mariton fera sûrement appel auprès du Conseil d’Etat, rien n’est acquis), tant la perspective de subir 6 ans supplémentaires d’une petite tyrannie maritonnienne répétitive, ennuyeuse et anti-écologique en diable est pénible.

On ne connaît pas encore le détail du jugement, dont le verdict a été annoncé par plusieurs médias.
Bravo à l’équipe de Ensemble Réinventons Crest et aux personnes qui ont porté le recours.

Crest : l’élection municipale 2020 de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble

C’est la dégringolade complète pour Mr Mariton et son équipe

Après la perte de son mandat de député, après le fiasco de son projet de méga centre aquatique à Crest (au moins 1 million d’euro d’argent du contribuable de la 3 CPS partis en fumée à cause des lubies de Mr Mariton qui ne veut pas écouter les autres), après la cour des comptes qui rappelle à l’ordre les finances crestoises, après les scandales à répétition du plomb dans l’eau du robinet à Crest (bébés et jeunes enfants contaminés pour cause de travaux non faits et de mauvaise information, malgré les alertes portées par des habitants), après l’injonction de l’Etat à remettre aux normes les réseaux d’égoûts et d’eau pluviale (depuis au moins 2012 Mr Mariton traîne les pieds, faisant perdre des centaines de millieurs d’euros à la 3CPS, pour ensuite demander de l’aide à la 3CPS...), après le rappel récurrent des accointances de Mr Mariton avec les idées de l’extrême droite, après le permis de construire illégal accordé par la mairie au bâtiment de la Fédération de chasse, après les habitudes de clientélisme, après une passerelle au Pont Mistral qui tarde (d’ailleurs, n’aurait-il pas mieux valu couper pour de bon la circulation auto dans un ou même deux sens plutôt que faire cette passerelle coûteuse ?), après un centre ville largement abandonné ou défiguré tandis que le bétonnage s’étend tout autour de Crest, etc, etc.

Depuis le désastre ruineux du projet de centre aquatique imposé par Mr Mariton, l’ambiance est exécrable à la 3CPS (d’ailleurs Mr Hervé Mariton n’a pas été élu à la hauteur de ses exigences au conseil communautaire). Certains élus comparaient la gestion de Mr Mariton à une « mafia ».
Ca ne s’est pas arrangé avec les histoires rocambolesques autour du ramassage des ordures ménagères à Crest...
Chaude ambiance promise au conseil communautaire suite aux traînages de pied de Mr Mariton concernant les gros travaux de séparation égoûts / eaux pluviales (ce qui entraîne réguliièrement des relarguages d’eaux usées dans la rivière Drôme à Crest et au niveau de la station d’épuration communautaire, les baigneures et les poissons apprécient).

Bref, un honnête démocrate aurait déjà eu la sagesse de se retirer, de laisser la place, après autant de mandats et tant de fiascos dommageables pour la ville de Crest, pour la 3CPS et pour les habitants.
Mais non, Mr Hervé Mariton est accroc au pouvoir, il se croît supérieur et indispensable, comme les moules il s’accroche comme un damné au rocher de Crest, il veut continuer à régner en maître autocrate et pourrir la vie de beaucoup de gens jusqu’au bout.
Sans doute ne sait-il rien faire d’autre ?
Pourtant, il ne manque pas une occasion de nous bassiner avec ses bouquins et son goût pour le théâtre. Il est temps qu’il prenne sa retraite politique pour s’y consacrer pour de bon.

Face à une telle ambiance, et tant de mauvais projets marqués idéologiquement par les folies du siècle dernier, même les personnes qui ont voté par habitude pour Mr Mariton devrait comprendre que l’intérêt de tous est qu’il parte pour de bon.
Puissent-elles, dans l’intérêt de Crest et de l’ensemble des habitants, pour éviter de retarder l’échéance et laisser Crest dans une forme d’incertitude dommageable (une autre élection ? quand ? avec le covid-19 qui complique tout ?), l’inciter vivement à ne pas faire appel du jugement au Conseil d’Etat et à se retirer dignement pendant qu’il est encore temps.


11 Messages

  • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 12 novembre à 18:45, par Marek BK

    Et en même temps...même si Mariton a triché sur de nombreuses voix, il compte quand même encore des centaines de soutiens.
    Et le clientélisme, très prisé par cet élu, n’explique pas tout, difficile de penser qu’il soit en mesure de servir la soupe à tant de gens (même si c’est pas avec son argent mais celui des contribuables).
    _Ca fait quand même un paquet de petits collabos qui continue à voter pour lui sans raison (et sans cerveau), vu son bilan de merde.
    J’en profite pour poser une question qui me taraude depuis un moment :
    Comment se fait-il que la route des blaches, reliant la ferme du même nom à la D538, soit soudain passée en sens interdit juste avant la dernière habitation ? Visiblement, ceux qui habitent là ont eux encore le droit d’utiliser l’accès à la D538, mais ce sont bien les seuls...

    Répondre à ce message

    • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 12 novembre à 19:58, par Les Potins de la Vallée

      Oui, le Mariton a encore des soutiens. Les conservateurs sont là.
      Il nous semble aussi qu’il y a pas mal de gens qui votent ça juste par habitude, par peur du nouveau inconnu, parce qu’ils ont déjà vu sa tronche et serré sa paluche.
      C’est à ça que servent les apparitions récurentes du maire avec photo au moindre événement avec article dans le Daubé, les serrages de main, les visites domicilaires, les discours à la moindre occasion de se mettre en avant, les apéros au moindre événement associatif ami, etc.
      C’est le même principe que la pub. Vous ne retenez pas le message, mais vous retenez plus ou moins le produit. Si le produit est souriant et que vous le voyez souvent, vous votez pour lui.

      Sinon pour la route D538, pas d’infos.

      Répondre à ce message

  • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 22 octobre à 13:59, par Japanese Sériole

    Je pensais que vous aviez en tête Boris Transine, membre de la pré-défunte liste Mariton, dont la suppléante pour les élections sénatoriales est Hélène Bertau, de la liste Ensemble pour Crest, dans une soupe politique bien propre à escroquer le citoyen, alors même qu’Ensemble pour Crest avait su décanter et éloigner les sous-marins macronistes. Avancer masqué, même par temps de Covid, n’est pas très reluisant !

    Répondre à ce message

    • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 23 octobre à 17:21, par Raoul

      Attention Japanese Sériole, vous dites 2 contres-vérités :

      1) Hélène Bertau venait de la liste Réinventons Crest et non d’EPC (ils ont fusionné au second tour mais la différence est importante)

      2) Je ne sais pas si c’est bien d’élections sénatoriales ou autres qu’il s’agit mais Hélène Bertau a toujours été suppléante de Samuel Arnaud (PS), pas de Boris Transine ! Si vous les connaissiez un peu, vous sauriez que ce n’est pas le même genre (elle va bien faire rire dans les chaumières celle-là !)

      Soyons précis dans notre analyse du monde, camarade, sinon nous nous condamnons à crier dans le vide...

      Répondre à ce message

      • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 25 octobre à 09:55, par Japanese Seriole

        Je me suis frotté les yeux, tant j’ai eu du mal à y croire : Hélène Bertau est bien déléguée sénatoriale suppléante et le panonceau affiché en mairie plaçait son nom en regard de celui de Boris Transine, en tant que suppléante. Je suis interloqué. Vous pourrez vérifier mes dires ici pp 3 et 4. Rire, oui, mais jaune. Question subsidiaire : à quelle genre de gauche appartient Mme Bertau ? Ou encore, autre exemple, Jean Serret, ami des chasseurs et promoteur de la navette autonome, dont seul le grand capital criminel des Gafa profitera. Peut-on même encore parler de gauche, Kamarade ?

        Répondre à ce message

        • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 25 octobre à 11:18, par Raoul

          Je crois que vous n’avez pas bien compris le système de désignation du collège électoral des grands électeurs pour les élections sénatoriales...
          Il y a 15 délégués et 5 suppléants pour toute la ville, il n’y a pas de lien entre les uns et les autres. C’est aussi logique que ça reflette le rapport de force au CM.
          Encore une fois, je ne crois pas m’être trompé dans mon premier message : « Soyons précis dans notre analyse du monde, camarade, sinon nous nous condamnons à crier dans le vide... »

          Répondre à ce message

  • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 22 octobre à 11:53, par Japanese Sériole

    « La nouvelle liste Ensemble Réinventons Crest candidate pourrait, dans tous les cas de figure, proposer à des membres de la liste Mariton de rejoindre sa dynamique s’ils sont prêts à suivre leur programme ? ». Pourriez-vous préciser votre pensée ? Qui seraient les personnes qui pourraient passer d’un bord à l’autre ? Devrait-on appeler cela un retournement de veste ? Ou une insulte à l’électorat ? Et si Ensemble pour Crest accueillait des transfuges maritoniens, cela signifierait-il qu’Ensemble pour Crest est Mariton-compatible ?

    Répondre à ce message

  • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 22 octobre à 11:18, par Camille Pierrette

    Heureuse nouvelle. Nous subissons de manière générale un système antidémocratique (institutions, élections, représentation...). Mais quand en plus un candidat abuse de son pouvoir et de ce système par divers procédés pour se faire élire là on touche vraiment le fond.
    Il y a encore parfois une certaine justice, qui permet de corriger les cas d’abus les plus flagrants. Elle n’a pas le pouvoir de changer le fond du problème, mais ça permet parfois d’éviter le pire.

    La comédie a assez durée, ça se transforme en farce tragique.
    La meilleure solution serait en effet qu’Hervé Mariton ne fasse pas appel du jugement de la cour administrative de Grenoble et ne se représente pas aux nouvelles élections municipales qui seront alors organisées.

    La nouvelle liste Ensemble Réinventons Crest candidate pourrait, dans tous les cas de figure, proposer à des membres de la liste Mariton de rejoindre sa dynamique s’ils sont prêts à suivre leur programme ?

    Répondre à ce message

  • Crest : l’élection municipale de Mr Mariton annulée par la cour administrative de Grenoble Le 22 octobre à 08:55, par Stéphane Calence

    D’accord sur presque tout, sauf pour le théâtre, qui mérite mieux !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft