Covid 19 : sortir de la moralisation et sortir de l’ère des pandémies

Au lieu des gesticulations autoritaires du pouvoir et de la focalisation sur vaccins/anti-vaccins : s’attaquer vraiment aux facteurs de risques d’émergences des épidémies

vendredi 7 janvier 2022, par Josée écologiste sociale.

Voici une interview intéressante sur Europe 1, des réflexions qui semblent tout à fait sensée qui émanent d’une médecin de santé publique et épidémiologiste, connue des médias, qui rappelle simplement les grands principes du soin et de la santé :

https://www.youtube.com/watch?v=kMiqjwlOAe8

- Résumé de cette interview trouvé sur le web :

Elle demande l’arrêt de stigmatisations. Il faut sortir du domaine de la moralisation. Elle s’appuie sur un rapport d’experts de l’IPBES (Intergovernmental Science-Policy Platform on Biodiversity and Ecosystem Services) quant à la thèse de « l’entrée dans l’ère de pandémies » : au lieu d’avoir recours aux « culpabilisations » diverses, il faudrait s’attaquer aux facteurs de risques d’émergences des épidémies, comme : activités humaines destructrices que sont la déforestation, commerce des animaux sauvages, l’érosion et la destruction de la biodiversité (la biodiversité riche protège les humains des risques de pandémies [effets dilution]) l’élevage industriel (comme amplificateur pathogène), tout cela dans un contexte de mondialisation, de globalisation, d’hypermobilité qui favorise la diffusion très rapide de virus à l’échelle de la planète dans des villes plus en plus denses avec des systèmes de santés plus en plus fragilisés = cocktail parfait pour des pandémies.
Un changement total de paradigmes, de nos modes de vies, de pensée aussi, pour échapper à l’ère de pandémies selon IPBES (blue liste de l’OMS depuis 2018= listing de toutes les pathologies à surveiller).
Il faut arrêter de se focaliser sur des chiffres de contaminations vertigineuses pour regarder des nombres d’entrée en réanimation de formes graves de COVID. Si on se base sur des indicateurs qui ne sont pas de bons, on entretient un climat à la foi anxiogène et un agissement non ciblé etc...

- voir aussi : Une centaine d’experts de santé publique critiquent la politique du « tout vaccin » - Dans une tribune publiée le 3 janvier dans le British Medical Journal, une centaine de signataires experts en santé publique ont appelé les gouvernements à ne pas miser uniquement sur la vaccination face à la pandémie de Covid-19. Ils plaident pour une politique de santé complète, incluant une vaccination plus large à l’échelle mondiale.

Covid 19 : sortir de la moralisation et sortir de l’ère des pandémies

Des pass policiers (« sanitaires » ou « vaccinaux ») à gogo mais aucune mesure contre la gigantesque irresponsabilité criminelle et intrinsèque du techno-capitalisme et des Etats

Les gouvernements et les Etats font tout un foin de leurs mesures de type policières à base de pass numérique partout, mais on ne les entend pas du tout sur la question de la prévention des épidémies.
Ils n’ont absolument rien dit ou fait de consistant concernant l’arrêt de la déforestation, des élevages industriels, de la destruction de la biodiversité.
Au contraire, en France, le gouvernement et ses alliés ne cesse de pousser à davantage de croissance, d’agriculture industrielle, de technologie et de capitalisme, toute chose qui affectent grandement la biodiversité et encouragent, ici et ailleurs, la destruction du vivant, ce qui favorise l’émergence d’épidémies.
Ensuite, les gouvernements, en France et ailleurs, ne pensent qu’à continuer les voyages de masse et le commerce sur toute la planète H24, ce qui contribue à une diffusion mondiale accélérée des virus émergents.

On sait donc où sont les irresponsables, les cyniques égoïstes qui appliquent et défendent consciemment une politique criminelle.

- Compléments sur Ricochets sur ses sujets :

Il n’existe pas de vaccins contre la démesure destructrice de la civilisation industrielle, toutes les innovations techno-scientifiques du monde à base d’ARN ou de biotechnologies, de numérique et de nanotechnologies ne pourront pas enrayer ou compenser les énormes catastrophes climatiques, écologiques et sociales produites par la société industrielle productiviste.
Il n’y aura aucun vaccin ni super-héros pour nous protéger vraiment des futures pandémies et autres désastres fabriqués par la civilisation industrielle.
Ce ne sont pas les humains lambda qu’il faut placer sous confinement drastique, mais la civilisation industrielle, le capitalisme et l’Etat, et leurs défenseurs acharnés.
Soyons comme des virus mortels pour la civilisation industrielle et ses infrastructures.

P.-S.

- Dans les villes moyennes, les urgences hospitalières frappées par une épidémie de fermetures - Depuis le début de l’hiver, faute de personnel suffisant, des hôpitaux dans toute la France ont dû fermer leurs services d’urgences, pendant quelques jours, juste la nuit ou « jusqu’à nouvel ordre ». Voici la carte de cet abandon.
(...)
Une journée d’action pour l’hôpital public est prévue le 11 janvier, pour « l’augmentation du budget consacré à l’hôpital », « la revalorisation générale des carrières médicales et non médicales » de l’hôpital, le recrutement immédiat de centaines de milliers de personnels supplémentaires, « l’arrêt des fermetures de services, d’établissements et des réouvertures de lits, de structures, partout où cela est nécessaire », une « gouvernance des hôpitaux ouverte aux personnels et aux usagères et usagers », et « l’égalité d’accès, d’accueil et de prise en charge de qualité pour la population sur tout le territoire »


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft