Campagne contre la reconnaissance faciale, un artiste montrant des photos de policiers censuré

Une pétition pour interdire la reconnaissance faciale en Europe

dimanche 4 octobre 2020, par Auteurs divers.

- L’artiste Paolo Cirio affiche des visages de policiers dans Paris pour dénoncer la reconnaissance faciale - La pétition pour « bannir la reconnaissance faciale en Europe » a recueilli près de 14 000 signatures. Le hacker militant et artiste Paolo Cirio y participe grâce à une performance bien particulière, en placardant à travers la capitale française des centaines d’affiches de visages de policiers récupérés sur Internet. Entretien.

- Interdire la reconnaissance faciale en Europe - Ban Facial Recognition Europe ! - Pétition à signer en ligne

Campagne contre la reconnaissance faciale, un artiste montrant des photos de policiers censuré

- Deux posts de Cerveaux non disponibles :

CAPTURE POLICE

Un artiste italien crée une base de données de 4000 visages de policiers pris pendant les manifestations pour dénoncer et interdire la reconnaissance faciale.
Via le site https://capture-police.com/ il demande à internet d’identifier les policiers. Ils collent aussi des affiches de leurs visages dans les rues de Paris.
Selon Paolo Cirio, le but est de montrer que la reconnaissance faciale est néfaste pour la démocratie et qu’elle peut également se retourner contre la police qui jouit actuellement de ce pouvoir asymétrique et le plébicite à l’encontre de la population. Dans le même temps, on constate que la police se cache de plus en plus par l’emploi de cagoules dans les manifestations ou bien en ne portant pas le numéro de matricule.

- Vidéo réalisée par Florian Draussin, produite par Le Fresnoy avec la Condition Publique et Studio 148

⛔ Paolo Cirio censuré en moins de 24h !, ⛔

En créant une base de données de 4000 visages de policiers, l’artiste militant Paolo Cirio rejoignait une démarche de copwatching : une autodéfense populaire face aux violences policières.
Quasi immédiatement, la police et Darmanin le censurent.
La réaction du ministre de l’intérieur fût instantanée, les réseaux sociaux de syndicats policiers en ébullition.
Même pas 24h et le site est hors service.

L’exposition est annulée par le studio national des arts contemporains Le Fresnoy, courageux mais pas téméraires.
Rapides non ?
La reconnaissance faciale ne leur pose pas de problème dans l’autre sens... Il reste toujours la pétition en ligne sur le site capture police.


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft