Après la censure, le tribunal pour une page Facebook engagée d’inspiration anarchiste

Le régime macroniste s’attaque à tout ce qui gêne ses menées extrémistes

mardi 11 février 2020, par Auteurs divers.

⚫️ APRÈS LA CENSURE, LE TRIBUNAL ! ⚫️

Nous étions inquiets de la dérive totalitaire du pays, avec des restrictions de liberté de toute part, et notamment du côté des médias et de journalistes indépendants. De nombreuses pages ont ainsi été censurée à plusieurs reprises sur Facebook ou Twitter.

Désormais, un cap est franchi : le fondateur de la page 𝕭𝖗𝖊𝖙𝖆𝖌𝖓𝖊 𝕹𝖔𝖎𝖗𝖊 a été convoqué au Tribunal correctionnel de Brest, lui reprochant des « provocations publiques ». Nous vivons donc dans une société ou des « journalistes » peuvent cracher leur haine sur les étrangers, les homosexuels ou les Gilets Jaunes sans aucune crainte pendant qu’une page proposant une lecture anarchiste de la situation actuelle du pays est traquée comme une organisation terroriste !

Rappelons que l’anarchie n’est pas une opinion interdite par la loi, contrairement au racisme ou à l’homophobie. Il s’agit donc d’une décision judiciaire à visée politique. Car ce qui dérange chez Bretagne Noire, c’est son attaque frontale du pouvoir en place. Et c’est bien lui qui est derrière ces décisions judiciaires. Petit à petit, le pays sombre donc dans un système totalitaire où tous les pouvoirs répondent aux ordres d’un seul homme.

(posté par Cerveaux non disponibles)

Page « Bretagne noire » convoquée au tribunal

Post de Bretagne noire

Cela fait maintenant un petit moment que la page ne propose plus de publications. Nous tenions à vous en expliquer la raison ...

Mardi 14 janvier 2020 était convoqué en gendarmerie le fondateur/administrateur de la page pour le motif suivant :

➡️ Provocation non suivie d’effet au crime ou délit par parole , image ou moyen de communication au publique par voie électronique

《Lors de l’audition , les choses se clarifient , je suis bien convoqué par rapport à la page Bretagne Noire ... 12 publications sont alors présentées pour justifications . En soit rien ne m’inquiétant vraiment , la démarche de Bretagne Noire est certe militante, mais nous développons la page sur un axe culturel et artistique, mettant en avant des citations et des photographies ...

Il n’aura fallut que trois jours seulement pour me remettre une convocation au Tribunal Correctionnel de BREST pour le motif :
"Délit de provocation publique non suivie d’effet en appelant directement à commettre des infractions d’atteinte volontaire à la vie définies par le livre du code pénal"
*Convocation le mardi 03 mars 2020 à 13h30 》

Vous savez maintenant la raison de notre absence . Nous nous sommes accordé un délai de réflexion quant à la continuité de la page , nous vous tiendrons informé dans les prochains jours


- Quelques articles en complément :

  • Macron, le troisième larron - Le troisième larron est le plus jeune des « derniers » présidents, mais il est aussi et surtout le plus abject… Il n’est pas pas là par hasard.
  • Macron, start-up fasciste
  • Renouveler l’anarchisme - L’anarchisme propose une véritable vision du monde, qui remet en cause toutes les formes d’autorité. Mais ce courant politique accompagne surtout des pratiques de luttes, à travers l’action directe et l’auto-organisation.

1 Message

  • Après la censure, le tribunal pour une page Facebook engagée d’inspiration anarchiste Le 12 février à 11:09, par Vladimir

    Merci pour les infos, merci à la Bretagne qui assume sa noirceur, merci aux fondateurs et éditeurs d’icelle...

    J’aimerais juste régir à la phrase « un système totalitaire où tous les pouvoirs répondent aux ordres d’un seul homme. » :

    Il me semble qu’il nous serait bon de cesser de croire qu’il s’agit d’ « un seul homme », et tenter de comprendre que, si ce système peut se permettre d’être totalitaire, c’est parce qu’il s’appuie sur le pouvoir d’une classe sociale entière, solidaire et organisée, la classe dominante bourgeoise, qui a trouvé la formule magique pour l’expression de son pouvoir, à savoir le capitalisme néo-libéral, ou juste le capitalisme, sa version néo-libérale n’étant que le développement logique de ses prémisses. Il ne s’agirait donc pas de remettre en cause le rôle d’une marionnette, mais plutôt la répartition au niveau social du pouvoir. Ils ne sont pas « un seul homme », ils sont nombreux (bien moins nombreux que nous tout de même !), et leur homogénéité réussit peut-être à nous fourvoyer dans un focus sur « un seul homme » ou quelques-uns, ou quelques organisations, réseaux, ....
    Si la cible est le capitalisme, ses acteurs sont une classe sociale entière, la bourgeoisie dominante...
    Désolé d’enfoncer des portes ouvertes...
    A bon entendeur, salut !

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft