Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin

Soutien aux personnels soignants

vendredi 12 juin 2020, par GJ SAillans.

Soutenue par un nombre impressionnant d’organisations locales qui se sont réunies récemment*, une manifestation de soutien aux soignant.e.s est programmée pour ce mardi 16 juin à Valence.
RDV à 13h30 sur le parking de l’IUT zone Briffaut. Manif vers l’hôpital.

Aussi, le même jour, rassemblement à 18h au niveau de la fontaine monumentale de Valence contre le racisme et les violences étatiques.

Covoit de la gare de Crest et du PtI de Saillans à 12h15

N’hésitez pas à imprimer la plaquette de tract et à diffuser autour de vous pour faire de cette journée une réussite et un moment fort de la convergence et du déconfinement de nos luttes !

*CGT, FSU 26, Solidaires 26-07, Gilets Jaunes (Valence, Crest, Saillans),La Cimade, Pas d’enfants à la rue, Confédération paysanne, CP26, MRAP, NPA, CNT, Art en grève, Youth for climate, LFI, ATTAC, SNUDI FO 26, PCF, SORASA, Solidarité et langages, Valence en Lutte, Stop nucléaire 26-07, Sud Culture


10 Messages

  • Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin Le 15 juin à 19:40, par topinambour

    moi , ce qui m’étonne c’est que rutabaga n ’ait rien à dire...

    Répondre à ce message

  • Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin Le 14 juin à 21:12, par mister renard

    pandémie fictive ou pas ? ce n’est pas le débat. Les faits : le capitalisme a montré ses limites devant cet événement, l’hôpital public dépouillé pendant toutes ces années d’austérité imposée a bien failli se montrer incapable de soigner la population française qui se croit encore dans un pays « développé ».
    Il est clair dans l’opinion (pour le moment et avant que beaucoup se rendorment ) que le pays a BESOIN d’un hôpital public et d’un système de santé qui puisse répondre à ce type de crise, et qu’on a pris le chemin de détruire tout ça en échange du profit. DONC OUI c’est le moment de montrer ce qu’on veut. Aujourd’hui l’hôpital, la santé et demain le reste. Oui j’y serai, et c’est pas tout les jours que je lève mon cul de sous mon tilleul.
    alors quand certains attendent la convergence des luttes....la convergence, elle ne se décrète pas, elle est le fruit du hasard et des ......convergences, on peut l’espérer, l’encourager, mais jamais la décréter ou la prévoir. elle arrivera quand personne ne l’attendra plus et j’espère être là encore.
    moi aussi j’ai douté Camille de l’intérêt de la lutte, de l’intérêt de ce que j’obtiens ce soir, demain et après ? si le système reste en place j’ai perdu de toute façon ! Oui c’est un raisonnement qui se tient mais c’est un raisonnement de vieux con, et j’espère bien être le seul ici.
    toutes les luttes valent la peine d’être menées, faut choisir son camp et montrer qu’on est là.

    Répondre à ce message

  • Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin Le 13 juin à 10:32, par Heska

    C’est un débat intéressant qui est ouvert dans les commentaires suite à cet appel du 16 juin. Parce que ce débat pose la question de savoir pourquoi on manifeste de nos jours. Voilà des décennies que les manifestations-défilés, des manifestations que l’on peut qualifier de « pétitionnaires » (combien sommes-nous ?) ou de « promenade », ne permettent plus en rien de peser sur le débat politique et les choix de société. Alors pourquoi manifester ? Je pense que l’on peut décliner plusieurs motivations qui ne s’excluent pas les unes des autres :
    1) Cela permet d’occuper l’espace public, celui-là même que le mode de vie qui s’est imposé depuis les années 70 en passant successivement par l’individualisme, la consommation domestique, le cocooning, la numérisation du rapport social. Nous avons abandonné l’espace collectif qu’est la rue pour ne plus le traverser que comme des fantômes ou des zombies affairés. Auparavant les gens vivaient beaucoup plus dans la rue et contrôlaient donc mieux ce qui s’y passait.
    2) Cela renforce nos solidarités inter-individuelles, notamment quand les choses ne se passent pas bien
    3) Cela nous permet de nous rencontrer, de réseauter, de préparer des actions et se fixer des rendez-vous sans passer par des outils numériques sous haute surveillance
    4) Cela maintient une tension sociale jusqu’à ce que nous soyons capables de créer autre chose
    5) Une manifestation porte toujours le germe d’un possible débordement symbolique, marqueur du refus de n’être que des moutons, ou d’un débordement plus puissant qui, troublant l’ordre établi en l’interrogeant sans concession, peut être la porte ouverte à toutes les fenêtres.
    6) C’est souvent des moments de joie, d’exaltation (à condition de ne pas être réduits à un troupeau parqué) dont nous ne devons pas nous priver. Une lutte sans joie est une lutte perdue.
    C’est pour toutes ces raisons, et pour d’autres encore, que j’irai manifester le 16. On ne lâche rien !

    Répondre à ce message

  • Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin Le 12 juin à 22:28, par KARINE GODEFROY

    Non mais vous rigolez ou bien ? d’ou vient de manifester de Briffaut à l’hopital... NON MAIS VOUS AVEZ CRAQUE LES GARS ;.. ca ne vous a pas suffit.... PANDEMIE FICTIVE, CRISE SANITAIRE, ; ; ; ; PEUR DANS TOUS LES FOYERS ? TOUT CA DANS LE BUT DE REFfRENER LA REBELLION...on y est !!!

    Répondre à ce message

  • Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin Le 12 juin à 18:58, par Camille Pierrette

    C’est quoi l’objectif de cette journée en réalité ? parce que une journée de grève-manif le gouvernement s’en tape complètement.
    Se faire plaisir ? Offrir un remontant moral aux soignant.e.s and co ?
    S’échauffer avant de préparer une vraie offensive pour la rentrée ?
    Démontrer une fois de plus notre impuissance dans le cadre existant pour qui n’aurait pas encore compris ?

    Je dis pas qu’il faut pas la faire cette journée, car se défouler et se rencontrer lors d’une manif c’est sympa/utile, mais attention à être bien lucide sur la portée de ça et sur la situation réelle.

    Si ça continue à en rester à des manifs, et à des grèves épisodiques sectorielles, on pourra protester pour n’obtenir que de l’enfumage et des régressions sociales jusqu’en l’an 3000 !
    Donc le dire et le répéter au lieu de laisser planer d’éventuelles illusions.

    A ce jour, après la loi Travaille, les gilets jaunes, les grèves contre la « réforme » retraites, les brutalités policières structurelles, quand certains partis/syndicats laissent croire qu’on est en démocratie et que de simples protestations ou grèves épisodiques obtiendront qq chose de conséquent c’est grave, c’est de l’aveuglement ou de la manipulation

    Laissez croire ça, ne pas le dire et le répéter sans cesse, c’est en fait être complice de la civilisation capitaliste et de la gestion étatique.
    On constate donc que la plupart des partis et syndicats réformistes préfèrent encore garder les gens dans l’illusion, dans leur giron, et dans leur intermédiation plutôt que de dire la réalité dans sa crudité. C’est très dommageable, c’est une des raisons pour laquelle on piétine dans l’impuissance politique généralisée et la régression sociale/écologique.

    Répondre à ce message

    • Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin Le 12 juin à 19:52, par Marek BK

      C’est clair que se contenter de manifester ne nous mènera pas loin, Mais, déjà, c’est utile pour continuer à tisser des réseaux contestataires (évidemment, tous ne sont pas des contestataires dans les manifs, mais c’est pas ceux là qu’on veut rencontrer) et élaborer d’autres « stratégie », ce qui n’est plus guère faisable autrement que par le bouche à oreille si on veut pas d’oreilles indiscrètes.
      Manifester est un moyen de lutte, il ne faut pas qu’il soit exclusif, c’est clair.
      Mais j’aurais tendance à penser que si ça les dérangeaient pas qu’on batte le pavé, le pouvoir ne se fatiguerait pas à tant de répression et de dissuasion.

      Répondre à ce message

      • Appel unitaire sans précédent pour soutenir la manifestation du mardi 16 juin Le 12 juin à 20:55, par Camille Pierrette

        Oui pour se rencontrer ça demeure utile.

        A propos de votre réflexion : « si ça les dérangeaient pas qu’on batte le pavé, le pouvoir ne se fatiguerait pas à tant de répression et de dissuasion. »

        En fait, le pouvoir réprime les manifs (certaines manifs surtout, celles avec des participants « réputés » plus offensifs) car il a peur qu’elles se transforment en manifs sauvages, émeutes, occupation. Ce ne sont pas tant les manifs qui le dérange, mais ce qu’elles pourraient devenir ou susciter.

        D’autre part, je crois que réprimer les manifs est une manière de concentrer l’attention sur ça, de faire croire à tout le monde qu’elles sont un enjeu important afin que les contestataires s’y accrochent et s’y enlisent.
        Et puis la répression des manifs accapare l’énergie pour pouvoir les faire quand même, pour les actions d’anti-répression et de solidarité (caisses antirep and co) qui suivent ensuite.
        Lutter pour juste pouvoir manifester diminue le niveau de conflit et de rapport de force.

        Du coup, du fait de la répression, on passe du temps et de l’énergie pour des actions basiques pesant peu dans le rapport de force, et on n’a plus de temps et d’énergie pour des actions plus « impactantes ». Ainsi, par la répression féroce des manifs, le pouvoir concentre l’attention là-dessus et réduit le champ des contestations à des actions qui le dérangent guère.

        - J’ajoute que les manifs sont pas forcément le meilleur moment pour s’organiser et élaborer des stratégies, car il y a des caméras et des flics partout qui fichent et surveillent tout ce qui bouge.

        Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft