Appel à une mobilisation féministe contre Bayer/Monsanto, Samedi 5 mars

Les luttes féministes et environnementales en première ligne

lundi 28 février 2022, par Echo des luttes écolo-sociales.

Appel à une mobilisation féministe contre Bayer/Monsanto, Samedi 5 mars 2022 - À Lyon, la municipalité verte, occupée à sanctuariser son centre ville et à développer les start-ups de la croissance verte ne se positionne pas contre Bayer/Monsanto, entreprise extractiviste et grande saccageuse du monde, implantée en plusieurs endroits de son territoire. Un appel féministe à rejoindre la mobilisation appelée par les Soulèvements de la Terre le 5 mars à Lyon, à 12h30, place Valmy.

Appel à une mobilisation féministe contre Bayer/Monsanto, Samedi 5 mars
RDV à Lyon à partir de 12h30

C’est, à Grenoble, une métropole apaisée qui cohabite avec le commissariat à l’énergie atomique. C’est, à Lyon, une mairie verte ceinturée d’usines chimiques qui héberge le siège social de Bayer/Monsanto. Ce sont ces élu·es qui, vomissant perpétuellement le discours de résilience, nous rendent co-gestionnaires du désastre. Nous refusons de croire que d’une pareille hypocrisie puisse naître une véritable écologie, c’est-à-dire la protection et la défense des liens intimes que nous entretenons avec nos milieux de vie. C’est dans la reconnaissance de ces liens que se joue l’écologie politique : en partageant la ville avec Bayer/Monsanto, nous y sommes lié·es et nous devons le combattre. Comme le dit Donna Haraway, « La technologie n’est pas neutre. Nous sommes à l’intérieur de ce que nous faisons, et c’est à l’intérieur de nous. Nous vivons dans un monde de connexions - et il importe de savoir lesquelles se font et se défont. »
Que nous enseigne le féminisme ? Il nous apprend à identifier nos ennemis intimes, à les combattre, à les défoncer.
(...)
La notion d’« extractivisme » désigne les modèles de développement basés sur l’exploitation massive et industrielle de la biosphère : sols, sous-sols, minéraux, forêts, rivières, etc... Les féministes autochtones d’Amérique latine utilisent ce terme critique pour parler des violences faites à la fois à leurs territoires et à leurs corps comme une seule et même chose, un continuum de violence. Monsanto et Bayer sont des acteurs historiques de ce modèle à travers le monde et plus particulièrement dans les pays du sud. Que ce soit en Inde, au Mexique, au Vietnam ou ailleurs, les luttes pour la justice environnementale et la défense des territoires sont souvent menées par les femmes car elles sont les premières impactées. Expropriation, viols, traite humaine, meurtres, menaces, santé dégradée, paupérisation ou acculturation ne sont pas des effets secondaires de l’extractivisme mais bien les instruments nécessaires à son développement. Les luttes féministes et environnementales se révèlent de fait indissociables dans la bataille contre ce modèle.
(...)
En cette année d’élections présidentielles, la catastrophe suit son cours en arrière-plan.
Les responsables qui travaillent chaque jour à l’intoxication du monde pour en tirer d’immenses profits continuent leur œuvre dévastatrice. Or, ces responsables, êtres de chair et de sang, dirigent des entreprises depuis des bureaux faits d’un béton et d’un verre bien réels, dans des villes, des villages, au cœur desquelles iels conçoivent, fabriquent, transportent, cultivent, vendent leurs produits à l’instar de Bayer à Lyon. Dans son labo lyonnais, Bayer Crop Science crée et expérimente de nouvelles molécules chimiques pour ses traitements agricoles tout en affirmant abandonner les pesticides dans un futur proche grâce aux biotechs, à l’agriculture de précision, ou en promouvant une agriculture « décarbonée », « adaptée aux changements climatiques ». Ses cadres affinent son business-plan dans le bel immeuble vitré de son siège social national, dans le 9e. Tout un essaim de start-ups de l’agritech bourdonnent dans la région, grassement financées par la maison-mère et les plans de relance du gouvernement.
(...)

- Article complet


Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft