Poster un message

En réponse à :

Au nom du coronavirus, l’État met en place la société de contrôle

16 avril 2020 17:36, par Camille Z

voir aussi : Épidémie et technologies : « Sous les dorures de la start-up nation, un pouvoir coercitif » - Une application smartphone de « tracking », c’est-à-dire de pistage des contaminations par le virus, serait-elle la solution pour sortir au plus vite du confinement ? Pas du tout, répond le sociologue et activiste des libertés numériques Félix Tréguer. Pour lui, ce n’est pas là que se trouve la réponse à la crise sanitaire. Surtout, sous l’apparence inoffensive du numérique, ces outils renforcent en fait le pouvoir policier. Vers une banalisation des drones policiers (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft