Poster un message

En réponse à :

Etat d’urgence sanitaire : les violences policières continuent dans les quartiers populaires

30 mars 2020 13:13, par Camille Z

LA POLICE EN ROUE LIBRE PENDANT LE CONFINEMENT Témoignage hallucinant d’un employé de Santé Publique France victime de bavure policière. Informaticien, il gère les serveurs de cette structure de santé, et notamment pour les épidémiologistes qui luttent face au Covid. Il a donc un laisser passer pour se déplacer pour son travail. Jeudi soir, il rentrait d’une mission chez lui. La police l’interpelle et le verbalise : son autorisation n’était pas complète (il manquait l’année de naissance) et la date du laisser passer n’était plus la bonne (minuit venait tout juste de passer !). S’ensuit des insultes : « (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft