Poster un message

En réponse à :

Marche de nuit féministe

9 mars 2020 17:32, par Bernard FOUCHER

ma première critique était sur la communication, ma seconde sera sur la stratégie. Oui je le redis il faut des lieux de paroles non mixte (et notamment les hommes feraient bien de s’en inspirer, cela libère la parole), oui certaines animations nécessitent d’être non mixte, mais pas une manifestation pour des revendications que soutiennent et pour lesquels des hommes sont engagés depuis longtemps, refuser leur présence c’est affaiblir la lutte. De plus lorsqu’un homme demande pourquoi et se fait jeter, alors même que nous sommes des hommes nombreux à avoir reçu l’appel de cette manifestation qui (...)

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft