Votons NUPES aux législatives malgré les désaccords et la pourriture totale du système en place

Voter NUPES aux législatives, ok, et ensuite ?

jeudi 2 juin 2022, par Anar pragmatique.

On s’est retapé un second tour Macron / Le Pen avec victoire de Macron.
Pour les législatives 2022, la situation est à peu près la même qu’au 1er tour des présidentielles.

Pour ma part, malgré le rejet du système institutionnel en place, de son étatisme et de ses fondements anti-démocratiques, la méfiance forte envers la France Insoumise et les désaccords profonds, malgré la critique de certains points et orientations du programme NUPES, je voterai quand même pour le-la candidat.e NUPES aux législatives.

- Pour plusieurs raisons :

  • parce que le système se fout de notre vote ou de notre non-vote
  • parce que le système se légitime tout seul quoi qu’on pense de lui. Même avec une abstention massive il se considérerait toujours comme légitime et se maintiendrait à l’identique
  • Donc voter ne renforce en rien le système, puisqu’il est déjà hégémonique, surpuissant, totalitaire, sourd
  • parce que voter ne m’empêchera en rien de continuer à lutter comme d’habitude
  • Parce que je ne crois pas plus à l’anesthésie attentiste automatique des gens de gauche suite à une victoire majoritaire de NUPES aux législatives qu’à un mouvement révolutionnaire émancipateur qui surgirait mécaniquement suite à la reconduite d’une majorité macroniste à l’assemblée dite nationale
  • parce qu’on est tellement grave dans la merde dans tous les domaines que d’éventuelles petites améliorations dans certains secteurs c’est toujours ça de pris, notamment pour les personnes en galère sociale/économique, ou concernant la réduction de l’agro-industrie par exemple
  • parce que voter c’est un mauvais moment à passer certes, mais court, et puis les histoires de morales et d’éthiques dans ce domaine je m’en moque complètement. L’Etat, le système électoral, les élections, les institutions en place, les partis..., tout ça n’est ni moral ni éthique, alors rien à foutre, je suis juste pragmatique
  • parce que ça me ferait trop plaisir de voir la tronche déconfite de Macron et de sa bande de larbins du Capital, et les cris d’horreur des médias dominants, suite à une victoire majoritaire de la gauche NUPES aux législatives
  • parce que les riches et les extrêmes droites ont eux moins de scrupules à aller voter pour défendre cyniquement leurs intérêts
Votons NUPES aux législatives malgré les désaccords et la pourriture totale du système en place
Image illustrative : « Une balance qui penche du bon côté ». Centre Presse Aveyron

Avec ou sans majorité NUPES, il faudra de toute façon lutter sans concession au quotidien, collectivement, pour démolir le système en place et pour bâtir des sociétés supportables, soutenables écologiquement et socialement.
Pour l’instant, y a pas vraiment d’enthousiasme largemement partagé pour s’activer dans ses domaines... La plupart des personnes se déchargent justement de tout ça sur les politiciens, les gouvernements, le vote, et les militants.
Mais qui sait, qui peut prédire l’avenir ?

Un peu de discours pro-NUPES pour équilibrer :
- Mathilde Panot : « Rompre avec ce monde de malheur, voilà qui fait rêver » - Elle parle du rêve porté par la Nouvelle union populaire écologique et sociale (Nupes), celui d’une « rupture avec ce monde de malheur » : Mathilde Panot est l’invitée des Grands entretiens de Reporterre.

Pourquoi voter NUPES aux législatives malgré les désaccords et la pourriture totale du système en place
Les « avantages » à voter NUPES l’emportent malgré tout

Un peu de critiques de NUPES :

  • Pas de miracles, qui que soit le premier ministre, Résistons Ensemble n°204 (...) La victoire de la NUP aux élections législatives de juin permettrait-elle de respirer un peu entre deux attaques de Macron ? C’est possible, mais pas d’illusions, pas de miracle.
    Mélenchon élu serait, de toute façon, le premier ministre de la Ve République dirigé par le président, Bonaparte Macron.
  • Les militants des quartiers populaires sacrifiés pour l’union de la gauche ? - Plusieurs candidats aux législatives des quartiers populaires n’ont pas été investis par l’union de la gauche. Ils regrettent un « parachutage » dans leur circonscription et craignent un manque de représentativité à l’Assemblée.
  • On pourrait ajouter que NUPES est à fond pour l’Etat, et donc pour les institutions qui vont avec (éducation nationale, armée, police, justice...), NUPES ne remet pas en cause le capitalisme et ses fondements, NUPES est pour les technologies complexes dont le numérique...

3 Messages

  • Votons NUPES aux législatives malgré les désaccords et la pourriture totale du système en place Le 6 juin à 00:54, par Serge

    A propos de la NUPES et de son caudillo, voici ce qu’on peut lire sous la plume Nicolas Bonanni qui interviendra àl’Hydre le 17 juin pour son livre « Que défaire ? » "https://sniadecki.wordpress.com/2022/05/29/bonanni-que-defaire/

    "En guise d’illustration de cette naïveté, on aurait l’embarras du choix. Écoutons par exemple Jean-Luc Mélenchon lors de la Fête de l’Humanité en 2014 :

    « Mais un jour, nous vaincrons la mort et alors ce qui était le cœur de la condition humaine, qui était sa finitude subie deviendra d’une manière ou d’une autre une finitude que l’on aura choisie. »

    Dans ce discours, Mélenchon ne parle pas de prolonger l’espérance de vie en supprimant l’influence du capitalisme sur la santé (pénibilité du travail, cancers, maladies de civilisation…). Non, il est question d’investir dans les recherches transhumanistes pour « abolir la mort », avec pour ligne de mire de télécharger la conscience humaine dans des ordinateurs. « Votez pour moi, et un jour vous serez immortels ». Une drôle d’utopie socialiste, plus proche en fait de Black Mirror ou de Philip K. Dick. S’il fallait un exemple pour pointer les désaccords qui sont l’objet de ce livre, on pourrait se référer à Jean-Luc Mélenchon et à la France insoumise. Ces propos sur la mort ne sont en effet pas un mauvais trip d’un soir, un petit coup de trop à la buvette de la Fête de l’Huma. C’est tout le programme de la France insoumise qui est truffé de cette mauvaise science-fiction : intensification de l’économie maritime, développement de l’industrie, relance de la conquête spatiale, soutien à la recherche sur l’humanité augmentée, dépassement des limites en général… ça va jusqu’à la terraformation de Mars !" Comment peut-on encore voter communiste après Staline, Poutine ?

    Mélenchon, ce sont toutes sortes de belles promesses populistes qui marchent du feu de dieu après tant de maltraitance macronienne et socialste. Mais en lieu de promesses, on aura la dictature - ils ne savent pas faire autrement - et au surplus la faillite à la manière Chavez ou Tsipras ;

    Répondre à ce message

    • Votons NUPES aux législatives malgré les désaccords et la pourriture totale du système en place Le 6 juin à 11:21, par Anar pragmatique

      Oui c’est sûr que le Mélenchon il a des gros côtés bien craignos.
      Mais on peut se dire que la FI c’est pas que lui, que d’autres autour sont moins « perchés ». En même temps ils ont accepté de se doter de ce « leader ».

      Le programme NUPES est rempli de contradictions (entre écologie et industrie, entre étatisme centralisé et démocratie). Ca forme une sorte de « capitalisme d’Etat verdit » qui ne fait pas immensément rêver... + des tas de mesures sociales et écologistes (certaines intéressantes, d’autres moins) pour revenir sur les mesures antisociales et antiécologiques des gouvernements précédents.
      Ca reste coincé dans l’étatisme et la planification, le capitalisme, le centralisme.

      Mais je voterai quand même NUPES, aussi pour stopper la mainmise du bloc de droite macroniste sur tout.

      Hum, Poutine ça n’a plus grand chose à voir avec le communisme.
      Là le NUPES c’est pas du communisme ou de l’extrême gauche comme disent les médias du capital, juste le retour de la gauche sociale, donc pas plus dictature que le macronisme, qui se heurtera si élue aux lobbys industriels et au capitalisme, et donc qui ne pourra pas tout à fait réaliser son programme. Donc la « faillite » plus ou moins prononcée est le plus probable.

      Vouloir faire des changements réels via l’Etat, les institutions et les élections, c’est déjà un problème, une impasse, surtout si y a pas de forts soulèvements et mouvements sociaux qui poussent vers autre chose.

      Ce sera en effet l’objet d’une soirée le 17 juin à Crest qui promet d’être passionnante. Suis curieux de lire ce bouquin.

      Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
[Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

- Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Présentation | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir à but non-lucratif, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft