Valence, une manifestation sereine le 28 décembre 2019

...où l’on constate les travers de l’état fasciste

lundi 30 décembre 2019, par sioul spad.

Le cercle vicieux de la répression mis à mal par les congés des forces du désordre

Une manif heureuse, saine sans anicroche, cela peut-il encore exister ?

La réponse est oui ! Il semble toutefois que la condition principale à ce déroulement soit l’absence (ou presque) des forces du désordre.

Je m’explique, le samedi 28 décembre à valence a eu lieu une manifestation à laquelle participaient les syndicats et les gilets jaunes. Or, entre noël et le 1er de l’an, les forces du désordre, fatiguées, avaient besoin de repos. Conséquence : samedi, les forces du désordre étaientdix fois moins nombreuses que d’habitude.

Les flics ne pouvaient donc pas nous provoquer et nous écraser comme ils en ont pris la mauvaise habitude. Non, ils étaient juste en nombre suffisant pour encadrer la manifestation, leur vrai travail, c’est à dire assurer la sécurité de la circulation en laissant le peuple s’exprimer, ce qui est son droit le plus précieux.

Cette manifestation qui s’est très bien déroulée, sans casse ni violences fut sereine grâce aux congés du gros des troupes qui n’étaient pas là pour provoquer, mater et humilier l’expression du peuple.

Cela prouve clairement une chose : le gouvernement fasciste de Macron le banquier, en déniant par la force le droit de manifester, engendre la violence qu’il critique ensuite.

Notre droit à manifester est bafoué par l’autorité politique qui donne des ordres de violence disproportionnés aux forces du désordre. Le but des autorités n’est pas l’ordre public, mais bien l’étouffement de la contestation CE QUI EST UN ACTE CONTRAIRE à NOTRE CONSTITUTION et qui caractérise l’ état FASCISTE qui nous oppresse actuellement.

Les congés des CRS et autres forces du désordre, par la carence de moyens de frappe qu’ils ont engendrés, ont mis en évidence le fonctionnement malsain des autorités.

Les manifestations se déroulent beaucoup mieux, dans le calme, quand la liberté d’expression n’est pas sauvagement réprimée. L’injustice de cette répression engendre la violence .

Ces méchants d’oppresseurs qui tentent de nous gouverner justifient alors les moyens mis en oeuvre... un cercle vicieux qui n’a pour résultat que des blessées, des vies brisées et ...l’augmentation de la pression dans la marmite qui va finir par péter encore plus fort.

Valence, une manifestation sereine le 28 décembre 2019

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft