Valence : 600-800 personnes pour rassemblement et manif : Police partout justice nulle part !

9 juin : pour George Floyd et toutes les victimes de la police en France - Quelques réflexions

mercredi 10 juin 2020, par Suivi d’actions, manifestations, événements....

L’appel a circulé de toute part, et de nombreux jeunes sont venus pour le premier rassemblement à Valence contre l’impunité et les violences policières, les discriminations, le racisme...
Il y avait aussi des membres de divers partis et syndicats, des gilets jaunes...
Après un temps de slogans et un moment de silence solennel en hommage à George Floyd assassiné par la police aux USA, une manif spontanée a parcouru des rues de Valence.
Entre 600 et 800 personnes sont passées à ce rassemblement.

Valence 9 juin 2020 : 600-800 personnes pour rassemblement et manif spontanée contre violences policières
Banderole racisme, capitalisme, sexisme, finissons-en !

Les jeunes étaient déterminés et heureux.ses de s’exprimer sur ce sujet gravissime qui touche tout particulièrement celles et ceux habitants des quartiers populaires.

- Les slogans étaient variés, repris par tout ou partie des manifestant.e.s :

  • justice pour Adama
  • Pas de justice pas de paix
  • Tout le monde déteste la police
  • La police déteste tout le monde
  • Black Lives Matter
  • Zyed, Bouna, Théo et Adama, on n’oublie pas, on ne pardonne pas.
  • Dissolution de la police
  • Il n’y a pas de bons flics
  • La police défend le gouvernement et le capitalisme
  • Police nationale, milice du capital
  • La police mutile, la police assassine

« Police partout justice nulle part » a eu aussi beaucoup de succès, jusque devant la FNAC.

En passant devant le commissariat, les slogans ont parfois redoublé.
Cette manifestation spontanée fut un moment fort, libérateur.
Mais, au vu des opérations de communication creuses du gouvernement, sans doute que la plupart des présent.e.s savent bien que le rapport de force devra s’amplifier si on veut obtenir de vrais changements en profondeur.

CASTANER REMPLACE L’ÉTRANGLEMENT PAR L’ÉLECTROCUTION !
Ajouter le Taser au LBD, c’est banaliser encore d’avantage le fait pour un policier de tirer sur un humain, et augmenter encore plus la militarisation du maintien de l’ordre et la violence d’Etat. Le gouvernement français remplace donc l’asphyxie par la mort par électrocution.

D’autant qu’on voit bien que, plus que jamais, le système policier devient une sorte de force autonome, une milice autoritaire et brutale appliquant ses propres lois, qui dicte ses 4 volontés aux gouvernements. On le constate une fois de plus avec l’annonce du gouvernement concernant la généralisation du Tazer, qui est une concession immédiate et empressée aux désirs des syndicats policiers les plus classés à droite, voir à l’extrême droite.

Le gouvernement est coincé, entre d’un côté une colère et une révolte sociale qui s’amplifient, et de l’autre le chantage exercé par le système policier et sécuritaire.
Comme le gouvernement macroniste ne tient plus que par sa police, il a absolument besoin des forces de répression ET de leur terrorisme structurel, alors les flics en profitent pour continuer à imposer leurs lois et leurs désirs.
De l’autre, le gouvernement ne peut pas trop réprimer en ce moment de peur de mettre le feu, d’où le fait que les flics sont moins présents/violents que d’habitude et que les manifs se font même si tout rassemblement politique de plus de 10 personnes reste abusivement interdit sous l’état d’urgence.
Castaner le boucher est même obligé, ça doit lui arracher la bouche, de communiquer sur quelques mesurettes et remontrances envers ses flics.
Mais bien sûr les annonces et phrases des macronistes sont juste de la communication de circonstance pour calmer les naïfs et jouer les faux gentils, sur le fond rien ne change, et le gouvernement ne risque pas de dissoudre la police ou de la mettre vraiment au pas et au service des peuples.

Les macronistes ont même poussé l’indécence jusqu’à appeler à 8 minutes de silence en hommage à George Floyd ce mardi ! Décidement, ils ne renonceront à aucune outrance et enfumage.

Avec ces effets de communication, l’objectif du régime est triple :

  • Eviter des gaffes, diminuer la pression répressive, changer de discours pour essayer d’éviter une révolte en france
  • Eviter de parler vraiment des multiples brutalités policières en France, qui sont très similaires à celles des flics racistes aux USA. Eviter une remise en cause radicale du système policier en lui-même, en rester aux considérations racistes et réduire le problème à de soi-disant bavures exceptionnelles
  • Et donc faire dévier la protestation sur la question large du racisme en général pour diluer le problème et ne rien changer de consistant

Les partis de gauche réformistes et mouvements antiracistes vont-ils jouer le même jeu pourri et pervers que le régime macroniste afin d’étouffer dans l’oeuf une potentielle révolte d’ampleur, ou vont-ils pour une fois se solidariser vraiment avec les mouvements de contestation plus virulents ?

Les protestataires, les jeunes, vont-ils une fois de plus se laisser enfumer par la communication gouvernementale et les récupérations des réformistes de gauche, ou vont-ils porter le problème beaucoup plus loin ?

A-t-on envie d’essayer de faire vraiment changer les choses ou veut-on juste exprimer notre colère temporairement via des actions symboliques qui ne pourront jamais peser assez dans la balance ? Surtout qu’on sait depuis des années que les gouvernements ne veulent rien lâcher, ils préfèrent tuer et mutiler, ils se foutent complètement des manifs, happenings et pétitions.
Veut-on juste protester pour se donner bonne conscience ou vraiment agir et s’organiser pour forcer à des changements structurels ?

Sur ce sujet comme sur tous les autres, les questions sont les mêmes.

Valence 9 juin 2020 : 600-800 personnes pour rassemblement et manif spontanée contre violences policières
Minute de silence en hommage à George Floyd assassiné par la police aux USA

Récit du NPA Drôme-Ardèche

Environ 400 personnes dont de très nombreux-ses jeunes se sont rassemblé-es ce mardi 9 juin à 18h autour de la fontaine de Valence pour exiger la vérité sur la mort d’Adama Traoré, en hommage à George Floyd et Cédric Chouviat et contre les violences policières. Après un moment de silence en hommage à toutes les victimes du racisme et de la haine de classe de la milice du patronat et du gouvernement le rassemblement est parti en cortège vers le commissariat et la préfecture, puis toujours très animé vers le champ de Mars et le centre commercial en l’absence de toute présence policière.

Valence 9 juin 2020 : 600-800 personnes pour rassemblement et manif spontanée contre violences policières
Ici devant le commissariat de Valence

Et justement cette absence est parlante. Sans la police les rassemblements et manifestations se déroulent sans aucun incidents ni violences, preuve une nouvelle fois que c’est l’agressivité des forces de police et gendarmerie qui est responsable des affrontements que nous avons connus ces derniers mois.

Pour le NPA il devient urgent de désarmer les « forces de l’ordre » d’expurger de leurs rangs les fonctionnaires d’extrême droite sexiste, racistes, et assassins et de dissoudre les polices municipales. Les déclarations du ministre Chistophe Castaner ne sont que du vent, il faut maintenant passer aux actes.

Anticapitalistes Valence nord Drôme Ardèche, post FB


2 Messages

  • Valence : 600-800 personnes pour rassemblement et manif : Police partout justice nulle part ! Le 11 juin à 00:52, par Camille Z

    Complément :
    Un article destiné aux blancs - Ou quand le racisme, quotidien et structurel, n’est ni un délire victimaire ni réservé aux cours magistraux.

    Répondre à ce message

  • Valence : 600-800 personnes pour rassemblement et manif : Police partout justice nulle part ! Le 10 juin à 21:54, par Camille Z

    En france, on est encore loin de ce qui se passe aux USA :

    🔴 SEATTLE, USA : UNE ZONE AUTONOME AU COEUR DE LA VILLE !

    – Une ZAD sur plusieurs blocs dans une métropole américaine. La Commune est-elle en train de refleurir ? –

    A Seattle, au nord ouest des USA, des manifestations massives ont lieu comme partout contre le racisme et les violences policières. Après plusieurs nuits d’émeutes et de manifestations, la police a déserté une partie de la ville. Une zone autonome, auto-organisée et sans police se construit !

    - Distribution de nourriture et entraide
    - Rues redécorées
    - Commissariat abandonné par la police et rebaptisé
    - Mairie occupée
    - Autodéfense populaire

    Après les nuits insurrectionnelles, le démantèlement de la police de Minneapolis, cette zone autonome à Seattle montre la puissance d’un mouvement américain qui n’a pas fini de nous étonner. La Commune refleurit de l’autre côté de l’Atlantique, et Seattle offre une image possible du monde d’après.

    (post de Nantes Révoltée + VIDEO)

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
  • [Se connecter]
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Partagez la page

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets
Pot commun en ligne pour soutenir financièrement Ricochets

Site réalisé avec SPIP | | Plan du site | Drôme infos locales | Articles | Thèmes | Contact | Rechercher | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0
Médial local d'information et d'expression libre pour la Drôme et ses vallées, journal local de contre-pouvoir, média participatif indépendant :
Valence, Romans-sur-Isère, Montélimar, Crest, Saillans, Die, Dieulefit, Vercheny, Grane, Eurre, Loriol, Livron, Aouste sur Sye, Mirabel et Blacons, Piegros la Clastre, Beaufort sur Gervanne, Allex, Divajeu, Saou, Suze, Upie, Pontaix, Barsac, St Benois en Diois, Aurel...
Vous avez le droit de reproduire les contenus de ce site à condition de citer la source et qu'il s'agisse d'utilisations non-commerciales
Copyleft